8 episodes

Mario Cyr est reconnu dans le monde entier pour ses talents de plongeur en eaux glacées et de vidéaste sous-marin. Sa grande patience et sa capacité d'adaptation au froid lui ont permis de capter des images époustouflantes de nombreux mammifères marins. Suivez le Madelinot lors d'une expédition dans le Grand Nord, racontée à la manière d'un journal de bord.
Réalisation et musique originale : Michel Montreuil

À la rencontre du Grand Nord avec Mario Cyr Radio-Canada

    • Places & Travel

Mario Cyr est reconnu dans le monde entier pour ses talents de plongeur en eaux glacées et de vidéaste sous-marin. Sa grande patience et sa capacité d'adaptation au froid lui ont permis de capter des images époustouflantes de nombreux mammifères marins. Suivez le Madelinot lors d'une expédition dans le Grand Nord, racontée à la manière d'un journal de bord.
Réalisation et musique originale : Michel Montreuil

    Épisode 8 - Épilogue : le dur retour à la réalité

    Épisode 8 - Épilogue : le dur retour à la réalité

    « C’est comme une claque en pleine face », dit Mario Cyr pour décrire comment il vit ses retours d’expéditions. Si c’est avec bonheur qu’il retrouve ses proches et ses amis, c’est avec un certain malaise qu’il renoue avec le mode de vie occidental. « Quand on revient et qu’on tombe dans l’abondance que l’on connaît ici, ça me dérange énormément », raconte le Madelinot. À peine quelques semaines après avoir défait ses valises, Mario Cyr rêve déjà à ses prochaines expéditions. « Pour moi, le Nord, c’est devenu viscéral. J’ai vraiment un besoin de me retrouver là-bas. »

    • 9 min
    Épisode 7 - Comment approcher les animaux

    Épisode 7 - Comment approcher les animaux

    Certaines espèces animales, comme l’ours polaire et le léopard de mer, se laissent facilement approcher. Ceux-ci sont parfois même un peu trop à l’aise avec les humains et peuvent représenter un danger pour les plongeurs. D’autres espèces, comme le narval, sont beaucoup plus craintives et nécessitent de l’ingéniosité pour les filmer. Selon Mario Cyr, le narval est l’animal le plus difficile à approcher, puisqu’il est capable de détecter n’importe quel mouvement dans un rayon d’un kilomètre grâce à l’excroissance de sa canine gauche.

    • 9 min
    Épisode 6 - Les dangers du métier de caméraman

    Épisode 6 - Les dangers du métier de caméraman

    « Il y a autant de caractères différents chez une espèce animale qu’il peut y en avoir chez les humains », estime Mario Cyr. Le Madelinot souligne l’importance de bien comprendre les signaux envoyés pas les mammifères marins lorsqu’on fait de la plongée. Ces signaux peuvent indiquer que l’animal est en confiance, ou qu’il s’apprête, au contraire, à attaquer. « Il y en a qui sont sympathiques, d’autres qui sont antipathiques. Pour moi, l’important, c’est justement de trouver celui qui est sympathique, qui veut se laisser filmer, celui qui veut coopérer. »

    • 10 min
    Épisode 5 - La plongée, ou le retour à l’embryon

    Épisode 5 - La plongée, ou le retour à l’embryon

    Faire de la plongée, c’est un peu comme retourner dans le ventre de sa mère, estime Mario Cyr. « On a quand même passé neuf mois à l’intérieur du ventre de notre mère, complètement immergés dans le liquide amniotique. Quand on se retrouve dans l’eau et qu’on est bien, j’ai l’impression qu’il y a une sorte de retour aux sources. C’est probablement pour ça qu’on est vraiment dans un état de grâce quand on est en plongée », raconte le vidéaste sous-marin.

    • 10 min
    Épisode 4 - La bordure de la banquise, ou floe edge

    Épisode 4 - La bordure de la banquise, ou floe edge

    « Le floe edge, c’est la fin de la glace et le début de l’océan, explique Mario Cyr. Je n’ai jamais pu trouver de mot en français qui peut vraiment représenter ça. » Le Madelinot dit affectionner beaucoup cette frontière entre l’eau et la banquise, car la vie marine y est très abondante, qu’il s’agisse d’algues, de poissons ou de mammifères. « Le floe edge, c’est probablement l’endroit où j’aime le plus me retrouver. […] C’est la fin de quelque chose et le début d’une grande aventure. »

    • 6 min
    Épisode 3 - L’angoisse de l’attente

    Épisode 3 - L’angoisse de l’attente

    Au début des années 1990, Mario Cyr reçoit un appel du National Geographic. Le prestigieux magazine américain demande au Madelinot s’il peut filmer des morses sous l’eau, chose qui n’a jamais été faite auparavant. Mario Cyr accepte immédiatement la proposition, puis attend un retour d’appel du magazine. Une attente interminable, à l’image de la patience dont il faut s’armer pour pouvoir filmer les animaux du Grand Nord.

    • 9 min

Top Podcasts In Places & Travel

Listeners Also Subscribed To

More by Radio-Canada