5 Folgen

Voyageur, Auteur, Facilitateur & Créateur digital

Team building... Team building...

    • Wirtschaft

Voyageur, Auteur, Facilitateur & Créateur digital

    les cartes mentales et mindmup

    les cartes mentales et mindmup

    http://olivierrebiere.com/3-minute-solution/

    Découvrez les cartes mentales et le logiciel en ligne mindmup.com, en 3 minutes !

    • 2 Min.
    FR04- Créer des équipes avec un "brise-glace" ou "ice-breaker"

    FR04- Créer des équipes avec un "brise-glace" ou "ice-breaker"

    http://OlivierRebiere.com

    Bonjour à tous ! Olivier au micro pour ce nouvel épisode de "team building facile". Aujourd'hui on va rigoler un peu, ça ne fait pas de mal !

    Avant de pouvoir lancer votre événement de team building, il vous faut des équipes homogènes de participants qui pourront suivre la succession d'ateliers que vous avez préparée. Des équipes de "force" et de composition comparables contribueront grandement au succès de votre team building car il existera une véritable émulation.

    Je vous propose un exercice très sympa à réaliser et que l'on appelle "ice-breaker" en anglais. Comme son nom l'indique, il sert à rapidement "briser la glace" entre les participants et à créer des équipes dans l'enthousiasme : c'est parfait pour commencer un team building !

    Vous êtes prêts ? Alors on y va...

    (JINGLE)

    Il vous faut au moins deux équipes pour créer une atmosphère de compétition sympathique (ou d'émulation) lors d'un team building.

    D'après notre expérience, il existe une sorte de "masse critique", une taille optimale pour travailler correctement avec les participants : elle se situe entre 10 et 15 personnes pour une équipe.

    Une bonne formule consiste donc à diviser le nombre total de participants par 15 et d'arrondir le résultat à l'entier le plus proche : cela vous donnera le nombre théorique d'équipes de participants à former pour l'événement en question.

    Voilà pour les chiffres. Voyons maintenant la composition des équipes.

    Ne vous en remettez pas au hasard pour obtenir des équipes homogènes, que ce soit en terme de répartition des sexes ou de tranches d'âges. Nous l'avons testé, et cela ne marche pas vraiment car la probabilité d'obtenir des équipes homogènes est trop petite.

    Les équipes formées le jour-même de l'événement par tirage au sort présentent des écarts de composition importants qui compromettent votre événement. Les participants se rendent très vite compte que les "dés sont pipés" rien qu'en regardant les membres des autres équipes, et vous partirez du mauvais pied. Même si ce n'est pas vous qui avez décidé la composition des équipes, mais le hasard... On en veut rarement au hasard, n'est-ce pas ?

    Vous comprendrez alors que je vous recommande vivement de mettre au point les équipes AVANT l'événement. Débrouillez-vous pour obtenir la liste nominative des participants et travaillez en amont avec votre client pour former des équipes homogènes : votre client connait mieux que vous ses collègues alors vous éviterez des conflits personnels ou autres désagréments inutiles. En plus, vous commencerez à mieux comprendre votre client et sa problématique.

    En écoutant cette émission, vous comprendrez que le succès de votre événement, c'est 80% de préparation, et seulement 20% d'improvisation.

    Je vous conseille donc de bien préparer la création de vos équipes.

    Certains participants pourront se sentir gênés à l'idée que tout est préparé à l'avance, si cela est trop évident. Pour éviter cela, il faut "faire croire" aux participants que tout est spontané et pas vraiment préparé...

    Admettons que par exemple vous préparez un événement pour 45 personnes.

    Tout d'abord, imprimez les prénom et nom de chacun de vos participants sur des feuilles de papier autocollant que vous découperez pour obtenir une sorte d'écusson pour chaque participant. Vous en obtiendrez 45. Gardez-en des vierges pour le jour "J" au cas où des personnes s'ajouteraient ou si vous avez mal orthographié un patronyme.

    Imprimez aussi, sur du papier normal, des étiquettes symbolisant un sport, avec un sport par équipe. Par exemple vous aurez le kayak, la boxe, le tennis, le basketball, le ping-pong, etc. J'ai préparé pour vous sur mon site des feuilles prêtes à imprimer : allez sur OlivierRebiere.com/sports (S-P-O-R-T-S).

    Si par exempl

    • 7 Min.
    FR03- Les activités de team building: ateliers, modules et plans de formation

    FR03- Les activités de team building: ateliers, modules et plans de formation

    http://OlivierRebiere.com

    Bonjour ! Olivier au micro pour cette troisième émission de "Team Building Facile".

    Nous avons évoqué ce qu'est le team building, ce qu'est un facilitateur, et aujourd'hui nous commençons à entrer dans le vif du sujet, c'est-à-dire l'exploration des activités : les "ateliers", les "modules" et les "plans de formation".

    Alors ne perdons pas de temps, et voyons tout de suite ce que cela veut dire...

    (JINGLE)

    Un atelier, c'est une activité qui vise à développer des compétences spécifiques par l'intermédiaire d'un processus créatif et organisé.

    La finalité d'un atelier est d'obtenir quelque chose de concret (un produit, un discours, un clip, etc.), qui nécessite en amont un travail de coopération collective entre plusieurs personnes qui partagent le même objectif.

    C'est donc beaucoup plus qu'une simple "activité" qui est un mot au sens général et imprécis dans ce cas.

    C'est pourquoi on préfère donc le mot "atelier" à "activité" de team building, car vous avez compris qu'il "colle" mieux à ce que nous nous proposons de faire.

    Donc désormais, "l'atelier" doit être l'unité de base pour les actions que nous menons durant un événement de team building : un atelier est donc l'activité proposée à une équipe pendant un temps imparti et à l'issue duquel elle doit avoir produit un résultat visible, quantifiable, mesurable, selon les objectifs généraux de l'événement en question.

    Par exemple, si votre événement le justifie, un "atelier" peut-être un moment où l'équipe joue au football, tire à l'arc, mais aussi construit une catapulte, fait un brainstorming qui doit aboutir sur un pitch promotionnel, met au point un produit fictif, etc.

    ...

    Votre événement de team building comporte peut-être plusieurs objectifs plus ou moins complexes agréés avec votre client.

    Ces objectifs impliquent de la part de vos participants d'utiliser des compétences techniques et non techniques (en anglais : "hard skills" et "soft skills").

    Il est donc clair qu'un seul "atelier" ne suffira pas à atteindre ces objectifs, il vous en faudra donc plusieurs pour y arriver.

    Une série d'ateliers de team building n'est pas une chaîne de production, mais un "module" qui peut être standard ou personnalisé selon les besoins du client.

    Je parle de "module standard" lorsque par exemple votre client ne sait pas vraiment ce qu'est le team building et qu'il veut une "formule" qui marche à tous les coups pour que l'événement qu'il vous commande soit un succès. Selon le marché que vous visez et sa maturité, ce genre de module standard pourra représenter la majorité de votre chiffre d'affaires avant d'évoluer, au fur et à mesure des années, vers d'autres exigences de la demande de la part des Directions des Ressources Humaines.

    De l'autre côté de l'éventail de votre offre, un module personnalisé serait par exemple créer une expédition de "survie" en montagne où les participants devraient monter un camp de fortune, cartographier une zone, trouver un "trésor"... Ou encore les mettre en immersion dans un environnement médiéval et leur enseigner des techniques artisanales... Ou encore leur faire descendre un fleuve en Kayak et leur faire trouver de la nourriture lors d'épreuves diverses...

    Vous avez compris, c'est là où apparaît la dimension "réalisateur" du job de facilitateur que je vous présentais dans l'épisode précédent. Il vous faudra être particulièrement imaginatif, mais obsessivement concret et pointilleux, pour réussir votre événement.

    ...

    Enfin, il est possible que l'un de vos clients vous confie une mission à long terme pour former une équipe, l'amener au top de sa productivité et de son imagination.

    Là votre action ne pourra pas se limiter à quelques ateliers, à plusieurs modules même exotiques. Il faudra élaborer une véritab

    • 3 Min.
    FR02- Qu'est-ce qu'un "facilitateur" de team building?

    FR02- Qu'est-ce qu'un "facilitateur" de team building?

    http://OlivierRebiere.com

    Facilitateur de team building, c'est quoi ?...

    Bonjour à toutes et à tous et soyez les bienvenus à ce deuxième épisode de "team building facile", l'émission qui a pour but de vous présenter tous les aspects de cette activité passionnante.

    Olivier Rebière au micro... aujourd'hui nous allons voir ce qu'est un "facilitateur" de team building. Que se cache-t-il derrière ce mot un peu inhabituel ?

    (JINGLE)

    Si l'on reprend la définition proposée par le site Larousse.fr ou le wiktionnaire, on peut lire : "Qui est chargé de faciliter le déroulement d'une action, d'un processus".

    Pas terrible, trop général.

    Si on prend la définition du mot anglais "facilitator" dans Wikipedia, on obtient la traduction suivante : "Un facilitateur est quelqu'un qui aide un groupe de personnes à comprendre leurs objectifs communs et les assiste à planifier leur atteinte sans prendre position durant la discussion."

    C'est beaucoup mieux à mon avis !

    Le problème d'une définition, c'est qu'il faut qu'elle soit courte et exprime assez précisément ce qu'elle cherche à expliquer.

    Je vous avoue qu'il m'était assez difficile d'appréhender toutes les implications que la profession de "facilitateur" de team building pouvait revêtir au tout début de mon activité car en fait, la fonction de facilitateur tient de plusieurs autres professions que je vais évoquer rapidement.

    Rappelez-vous simplement que l'on vous confie un groupe de personnes pendant quelques heures ou quelques jours, des personnes qui se connaissent plus ou moins bien, qui ont des contraintes d'objectifs, de résultats, qui ne sont pas avec vous forcément pour rigoler, mais dans le cadre de leur travail.

    Ceci étant dit, le facilitateur doit savoir se transformer au besoin en...

    ANIMATEUR : pour faciliter, vous devez en tout premier lieu être capable d'animer un groupe, c'est-à-dire de le sortir de son silence, de sa passivité voire même de sa réticence pour l'amener à faire une activité qui peut-être ne l'enchante pas.

    Prenez le cas des clubs de vacances : les animateurs qui y travaillent doivent prendre la direction d'un groupe de touristes qui pour certains sont très motivés à faire du fitness sur le bord de la piscine, du ping-pong ou du tir à l'arc, d'autres bien moins car ils sont en vacances pour se reposer avant tout.

    De la même manière, vous avez des participants qui sont jeunes et sportifs, d'autres un peu plus fatigués ou paresseux. Le défi consiste à donner du bonheur à tout le monde, à faire plaisir, à "se produire" pour diffuser de la bonne humeur et de l'enthousiasme.

    C'est un vrai métier, et vous connaissez sûrement des animateurs de télévision qui sont capables de faire rire des gens aux éclats, de se tirer d'une situation délicate avec le sourire. Il y a de très grands animateurs qui montrent leur talent de façon éclatante lors d'émissions en direct où, bien évidemment, il n'est pas possible de retourner la scène !

    Ces animateurs et animatrices doivent être une source d'inspiration pour vous. N'ayez pas peur de décoder leur comportement voire même de les imiter !

    ARBITRE : c'est à mon avis le deuxième aspect important du job. En tant que facilitateur, vous devez faire preuve d'intégrité et d'équidistance :

    - individuellement entre les participants à votre événement,
    - mais aussi collectivement entre les différentes équipes que vous allez créer spécialement pour l'occasion.

    En effet, les différents ateliers ou activités auxquels les participants vont participer doivent pouvoir être évalués objectivement de manière à éviter le plus possible les contestations et les frustrations.

    Nous verrons dans les émissions suivantes comment vous pourrez établir ces critères de réussite...

    MÉDIATEUR : troisièmement, n'oubliez pas que vous travaillez avec

    • 4 Min.
    FR01 - Le team building, c'est quoi?

    FR01 - Le team building, c'est quoi?

    http://OlivierRebiere.com

    Une introduction au team building: objectifs, moyens et intérêt.

    Bonjour à toutes et à tous et soyez les bienvenus à ce premier épisode de "team building facile", l'émission qui va vous aider - je l'espère - à mieux travailler avec vos collègues et à changer positivement dans votre job.

    (JINGLE)

    Je m'appelle Olivier Rebière, et depuis plus de dix ans maintenant j'organise et facilite des événements de "team building" pour des groupes de participants allant de 7 à 400 personnes.

    C'est un job tout à fait passionnant que vous voulez peut-être exercer ou que vous souhaitez connaître d'un peu plus près pour pouvoir en appliquer les bénéfices sur votre lieu de travail.

    Bon, tout ça c'est bien joli, mais le team building, c'est quoi ?

    Je vais essayer de répondre à cette question complexe en un minimum de temps...

    Si l'on prend la traduction littérale de l'anglais, il s'agit de l'activité consistant à "construire une équipe", un peu comme on construit une maison, avec des fondations solides, en respectant des normes de construction garantissant la solidité du bâtiment.

    Et à bien y regarder, des équipes, il y en a partout :

    - à l'école, où le prof d'éducation physique vous demandait de constituer des équipes,
    - dans votre club de sport,
    - dans les jeux de société,
    - au travail, où vous avez affaire à tous vos collègues dans votre service ou votre atelier,
    - et même votre propre famille.

    Oui, la famille c'est une équipe, aussi... c'est même la première que vous ayez intégrée !

    N'oublions pas qu'en tant qu'être humain, nous sommes avant tout des êtres sociaux, et les équipes font partie de nos gênes en quelque sorte...

    Alors, sans le savoir, nous sommes déjà des "Équipiers" ! Ce n'est pas pour autant que nous connaissons les règles du bon fonctionnement de l'équipe.

    Tout au long de notre vie, et le plus souvent, nous apprenons à nous intégrer à un groupe déjà formé depuis longtemps, et nous dépensons pas mal d'énergie à en comprendre les mécanismes, les leaders, les règles plus ou moins tacites, pour finalement réussir à se faire accepter par les autres avec plus ou moins de succès.

    Parfois on participe à la création d'une toute nouvelle équipe, et il est important de définir dès le départ des règles saines, un peu comme des "bonnes pratiques", pour éviter d'importants dysfonctionnements par la suite.

    Car toute équipe doit s'appréhender comme une sorte de flux, avec sa dynamique, ses hauts et ses bas, un peu comme un organisme vivant.

    Le team building est plus spécifique car il s'intéresse avant tout aux relations interpersonnelles au travail, où il faut répondre à toutes sortes de contraintes et d'objectifs. Vous le savez bien.

    Nous verrons au fur et à mesure des épisodes que vous pourrez utilisez la philosophie sous-jacente du team building dans votre vie professionnelle car vous verrez que votre vision des autres changera, petit à petit.

    Concrètement, le team building se traduit par des activités organisées pour des participants (en général des salariés ou des employés d'une entreprise ou d'une institution) par des animateurs spécialisés que l'on nomme "facilitateurs".

    Ces activités se déroulent en général hors du lieu de travail, pour briser la monotonie et la routine du boulot.

    Vues de l'extérieur, la majorité de ces activités s'apparentent à des jeux où les participants évoluent, s'entraident, atteignent des objectifs.

    En effet, ces "ateliers" sont plutôt ludiques car ils impliquent la participation active de tous les membres d'une petite équipe pour atteindre tel ou tel objectif dans un temps imparti.

    Et lorsqu'on s'amuse ensemble, on est forcément plus réceptif à l'activité à laquelle on participe, d'où le choix du jeu, du "ludique", comme puissant vecteur de récep

    • 4 Min.

Top‑Podcasts in Wirtschaft