71 episodes

Baleine Sous Caillou, c'est le podcast d'Asma, Aline & Elodie qui vous proposent des épisodes deux fois par mois, avec ou sans invité.e.s pour discuter d’un sujet qui nous taraude. Résolument queer et féministe, notre approche nous permet de partir du dedans pour aller explorer le dehors. on part de nos expériences personnelles pour développer un propos plus large et amener des informations complémentaires, des questionnements, des chiffres etc. D’ailleurs, si vous avez envie d’aborder un sujet en particulier, n’hésitez pas à nous écrire par MP ou par mail, on pourra peut-être en discuter autour du micro ! 

Retrouvez Baleine Sous caillou sur instagram : @baleinesouscailloupodcast
Contactez-nous par mail : baleinesouscailloupodcast@gmail.com

Un podcast hébergé par Ausha.
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Baleine sous caillou podcast Baleine sous caillou podcast

    • Society & Culture
    • 5.0 • 21 Ratings

Baleine Sous Caillou, c'est le podcast d'Asma, Aline & Elodie qui vous proposent des épisodes deux fois par mois, avec ou sans invité.e.s pour discuter d’un sujet qui nous taraude. Résolument queer et féministe, notre approche nous permet de partir du dedans pour aller explorer le dehors. on part de nos expériences personnelles pour développer un propos plus large et amener des informations complémentaires, des questionnements, des chiffres etc. D’ailleurs, si vous avez envie d’aborder un sujet en particulier, n’hésitez pas à nous écrire par MP ou par mail, on pourra peut-être en discuter autour du micro ! 

Retrouvez Baleine Sous caillou sur instagram : @baleinesouscailloupodcast
Contactez-nous par mail : baleinesouscailloupodcast@gmail.com

Un podcast hébergé par Ausha.
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    S4E8 - Le deuil - maintenant qu'il fait tout le temps nuit

    S4E8 - Le deuil - maintenant qu'il fait tout le temps nuit

    La saison 4 touche à sa fin. Et pour finir, on va parler de deuil. Cette expérience universelle, ce cycle contre lequel personne ne peut rien. Dès les premières minutes, on pose les bases en racontant nos histoires personnelles de deuil et notre rapport à la mort. Comment en parler, comment la raconter ? 



    La mort est une rupture irrévocable, elle ne nous laisse pas le choix et ne pose pas de question. Il n’est pas de chose plus compliquée que de laisser quelqu’un qu’on aime s’en aller, même si cela est plus « supportable » lorsque cela se déroule de manière douce, lorsque la personne est accompagnée. Alors, peut-on connaitre le bonheur après avoir vécu un deuil? Le temps rend-il la blessure moins vive? Quels rituels personnels met-on en place pour nous souvenir de la personne qui est partie? 



    On devient quoi quand on meurt? Nous en tout cas, on aime imaginer toutes ces personnes en train de vivre leur meilleur vie mort là-haut, occupé.es à nous regarder et célébrer nos victoires, écouter nos histoires qu’on leur raconte en regardant une photo ou en se rendant au cimetière. 



    Il y a le deuil personnel, mais il y a aussi celui de nos proches et notre entourage. Comment être présent.e.s pour elleux? Que faire, ne pas faire, dire, ne pas dire? Manque-t-on de rituels d’amour dans nos sociétés occidentales? Et puis, les traces qu’on laisse en ligne après notre passage sur terre, qu’en fait-on? 



    Merci à la team pour ses nombreux partages et l’accueil de cette discussion pas toujours facile mais emplie de bienveillance et de douceur, enregistrée un jour ensoleillé du mois de juin.  

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 1 hr 3 min
    BSC x Radio Vacarme #11 - Les Volumineuses ou la puissance du réseau et du collectif

    BSC x Radio Vacarme #11 - Les Volumineuses ou la puissance du réseau et du collectif

    Pour la dernière de la saison sur Radio Vacarme, nous avons accueilli Manon et Wendy Jasmine du collectif les Volumineuses ! Projet qui trouve son origine dans un post Facebook qui demandait « qui veut monter un projet musical pour mettre en avant les artistes femmes ? ». Le succès fut au rendez-vous.



    Au-delà du simple fait de présenter leur travail de mise en avant des personnes sexisées dans la scène musicale émergente, nous avons également abordé l’importance du travail collectif et de la division du travail dans ce genre de projet, de la montée en compétences des bénévoles qui y participent, des heures de boulot abattues pour mettre en place et rendre accessible et safe chaque « Volume ». Et ce, en plus d’un travail rémunéré à caser dans sa semaine.



    On se demande aussi s’il est vraiment possible, malgré toute la bonne volonté du monde, d’inclure toutes les personnes sexisées et minorisées dans nos projets militants à la hauteur de nos espérances (spoiler: aucun projet n’est parfait et on fait de notre mieux).



    Puis, on ne pouvait pas parler des Volumineuses sans discuter du programme de mentorat « Les Lianes » de SCIVIAS, la plateforme qui impulse un changement pour un secteur musical plus inclusif en Fédération Wallonie-Bruxelles. Une mise en réseau et un soutien individuel qui leur ont changé la vie. On en profite d’ailleurs pour saluer les badass @laetvanhove, @rokiabamba et @sarahbouhatous qui leur ont permis d’intégrer le secteur musical belge tout en douceur.



    Et enfin, on aborde le sujet du travail bénévole et des heures passées à remplir des dossiers de subsides qui sont malheureusement caractéristiques de la vie associative et de nos organisations.



    Découvrez cet ultime échange de la saison sur toutes les plateformes d’écoute !



    Bonne écoute les baleineaux

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 46 min
    S4E7 - Le cinéma queer - entre identification et stéréotypes, il n'y a qu'un pas

    S4E7 - Le cinéma queer - entre identification et stéréotypes, il n'y a qu'un pas

    Qui se souvient du premier personnage queer qu’il ou elle a vu dans un film? S’en était-on même rendu compte à l’époque? Est-ce qu’inconsciemment, nous pouvions nous identifier ? Qu’iels eurent le rôle de premier crush de notre vie ou de role-model un peu cliché pour les bébés queers que nous étions, on s’en rappelle encore.



    A travers nos recommandations personnelles, les films qui nous ont marqué d’une manière ou d’une autre, et autres critiques ciné dignes des meilleur.e.s auteurices de Sens Critique ou Rotten Tomatoes, on vous livre nos visions du cinéma queer dans toute sa splendeur (ou pas).



    Puis parfois, on se laisse aller à la rêverie en se demandant quels personnages et histoires nous écririons si on le pouvait. D’ailleurs, qu’est-ce qui fait qu’un film est queer? La queerness doit-elle forcément être le centre du propos? Est-il politique de par son essence même? Est-ce une industrie vouée à rester « de niche »?



    Durant une heure, on se pose plein de questions, on prend du recul sur les stéréotypes véhiculés dans les différentes productions et sur les histoires qui sont racontées qu’elles soient mainstream ou plutôt destinées à un public averti, on se questionne sur le male gaze dans les scènes de sexe queers et bien d’autres choses encore.



    On vous cache pas qu’on a hâte d’avoir VOS recommandations films, avec vos impressions et commentaires en prime.



    Cet épisode est le résultat d’une collaboration avec Sooner dans le cadre du mois des fiertés (oui on le prolonge au mois de juin, et alors?). Sooner, c’est le site belge de streaming/location/achat de films à la demande. Stay tuned, on a de chouettes choses à vous faire gagner ! (Et maybe une sélection made in BSC sur la plateforme….) 

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 59 min
    BSC x Radio Vacarme #10 - Daphné Huynh, comédienne et esprit critique en string

    BSC x Radio Vacarme #10 - Daphné Huynh, comédienne et esprit critique en string

    Nous aurions pu mener une interview de 3heures tant la palette de talents et de compétences de Daphné Huynh (@itsdaphnebitchhh) est étendue. Comédienne, pole-danceuse, auteure, modèle photo, voix-off, la liste est longue et non exhaustive. Alors on a dû choisir et durant cette interview nous avons discuté de son quotidien et ses réalités en tant qu’artiste, de son voyage solo dans son pays d’origine a.k.a le Vietnam (spoiler : c’est très safe!), la reconnexion à soi via la déconnexion, du choix de montrer son cul sur Instagram mais avec autodérision, de validation extérieure, et de la mort de l’esprit critique dans les milieux militants. On se demande aussi s’il y a de la place pour les acteurs et actrices racisées et notamment asiatiques dans le milieu du cinéma francophone, souvent cantonné.es dans des rôles stéréotypés. C’est quoi de ne pas être assez blanche, pas assez bridée pour ce type de rôles bourrés de clichés ? Et si on créait nos propres rôles, d’ailleurs?


    Pour terminer, on parle de la passion de Daphné pour les « chickflicks » puis du processus d’écriture, de production, de financement et de réalisation du premier road movie féministe belge !



    Son actualité : retrouvez Daphné d’ici mi-novembre avec son spectacle « Ma Bimbosophie » au Théâtre de la Toison d’Or.



    Bonne écoute !

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 48 min
    S4E6 - La rupture - Les histoires d'amour finissent mal en général ?

    S4E6 - La rupture - Les histoires d'amour finissent mal en général ?

    La rupture. Ou plutôt les ruptures. Un sujet universel, pour le meilleur et pour le pire. Et à 30 ans, on a toustes notre bagage de relations passées. Qu’on soit celui ou celle qui décide de partir ou qui se fait larguer, que les expériences furent douloureuses et brutales ou plus douces, on n’en sort jamais vraiment indemne. Ce n’est jamais simple de s’avouer (à soi-même et/ou à l’autre) que la relation touche à sa fin, qu’on n’est plus heureux.se et épanoui.e. Jusqu’à quel point faut-il se battre pour sauver son couple? Est-ce que la personne qui part est forcément celle qui souffre le moins? Comment gérer les traumas que peuvent engendrer une rupture ? Comment vivre un sentiment de trahison, une injustice? Quelle est la place de l’ego dans le processus? Comment gérer une rupture à l’ère des réseaux sociaux?



    Mais tout n'est pas forcément noir quand on a pris le temps de process. Les relations ou plutôt les ruptures qui y sont liées, qu’elles soient amoureuses ou amicales peuvent aussi être vues sous le prisme positif, comme un apport dans nos vies qui a participé à façonner la personne qu’on est aujourd’hui, notre construction identitaire. Cet épisode, c’est l’occasion pour nous de faire une grosse introspection sur toutes les expériences par lesquelles nous sommes passées. Et puis, vous nous connaissiez, on glisse évidemment quelques petites questions pour analyser le sujet sous l’angle féministe et avec nos vécus queer !



    Bonne écoute les baleineaux, hâte d’avoir vos retours 

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 1 hr 20 min
    Hors-série - Space Oddities - Talk avec Fatfriendly, Fatsabbats et Victoria Piya @Recyclart

    Hors-série - Space Oddities - Talk avec Fatfriendly, Fatsabbats et Victoria Piya @Recyclart

    Parce qu'un événement ça se vit ensemble en équipe mais aussi chacune de notre point de vue, on voulait vous partager nos impressions avec comme illustration les photos prises par notre Diana Vos internationale lors de notre événement "Space Oddities" au Recyclart ! Encore merci pour tout les baleineaux, quelle aventure ❤️



    Aline : Rien que de savoir que j’allais à nouveau pouvoir filmer l’équipe de BSC en plein talk avec des invité.es super badass, dans un lieu aussi emblématique a suffi à illuminer ma journée. Dans la voiture, j’essayais de capturer chaque instant de nous en pleine excitation, prêtes à échanger avec le public, qui, nous l’espérions, serait assez fourni. Alors, à tous ces sourires que j’ai capturé, ces jeux de lumières, ces mains qui applaudissent, ces rires, ces références à BSC cachées un peu partout, et puis ces corps qui dansaient en slowmotion sur la piste de danse, je dis merci. 



    Elodie : Remonter sur scène, c’était sur ma bucketlist mais je ne pensais pas que ça prendrait cette forme là. Des semaines de prépa pour une soirée qui est passée si vite. Voir les visages de ma sœur et mes amies au premier rang, avoir vos retours et félicitations pendant la soirée, danser des heures face à notre logo en grand… Tout ça m’a rappelé pourquoi je donnais de mon temps et mon énergie dans ce projet. Je suis fière de moi, fière de nous.



    Asma: 3 ans que je me suis lancée dans cette aventure et here we are. Voir vos visages devant moi, avoir l'opportunité de constituer un panel si qualitatif, prendre part à mon échelle à la lutte, offrir un moment de réflexion à toustes, donner la parole, vous voir danser sur la piste. Cela vaut bien chaque minute, chaque soirée, chaque weekend, chaque sacrifice depuis toutes ces années. Love, genre vraiment fort.

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 1 hr 13 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
21 Ratings

21 Ratings

Fannyke87 ,

Un petit bijoux

Deux bruxelloises très sympathiques que j’écoute à chaque fois avec plaisir . J’ai l’impression de retrouver des copines autour d’un verre de vin et d’aborder un tas de sujets tellement intéressants et si passionnants.
Merci les filles, keep up the good work !
Fanny

Fady One ,

Très agréable

Sweet, smart and full of sincerity

Top Podcasts In Society & Culture

#weetikveel
Radio 1
En niemand bleef onaangeraakt
NPO Radio 1 / VPRO
Mysteries van Vlaanderen
radio2
Peter Van de Veire & De Zandloper
radio2
Kind van de tornado
Radio 1
Tot Onze Grote Spijt
Johan Terryn

You Might Also Like