46 episodes

Choisir tout, faire rimer ambition professionnelle et personnelle, prendre du temps pour soi, ne rien sacrifier. 
Bienvenue dans Les Équilibristes, le podcast qui invente de nouvelles façons d’intégrer toutes les facettes de la vie, le plus harmonieusement et sereinement possible, pour œuvrer à l’égalité femmes/hommes dans les entreprises, les organisations et la société plus largement.
Pour traiter ces sujets « mille-feuilles », à la fois intimes, familiaux, sociaux, économiques, vous entendrez ici des conversations avec des mamans, des papas, des couples, des experts qui choisissent tout et nous livrent ce que cela signifie pour eux et comment ils avancent. 
L’ambition de ce podcast : vous rassurer, vous faire réfléchir, rire et prendre du recul. Et surtout, vous mettre en action pour construire la recette qui vous convient.
Je m’appelle Sandra Fillaudeau et ces questions me passionnent depuis que je suis devenue maman et manager en même temps.
Merci de votre écoute – je me réjouis de faire avancer ces sujets avec vous !
Un mercredi sur deux, retrouvez une interview d’Équilibriste sur toutes les plateformes d'écoute !

Les Équilibriste‪s‬ Sandra Fillaudeau

    • Careers
    • 5.0 • 4 Ratings

Choisir tout, faire rimer ambition professionnelle et personnelle, prendre du temps pour soi, ne rien sacrifier. 
Bienvenue dans Les Équilibristes, le podcast qui invente de nouvelles façons d’intégrer toutes les facettes de la vie, le plus harmonieusement et sereinement possible, pour œuvrer à l’égalité femmes/hommes dans les entreprises, les organisations et la société plus largement.
Pour traiter ces sujets « mille-feuilles », à la fois intimes, familiaux, sociaux, économiques, vous entendrez ici des conversations avec des mamans, des papas, des couples, des experts qui choisissent tout et nous livrent ce que cela signifie pour eux et comment ils avancent. 
L’ambition de ce podcast : vous rassurer, vous faire réfléchir, rire et prendre du recul. Et surtout, vous mettre en action pour construire la recette qui vous convient.
Je m’appelle Sandra Fillaudeau et ces questions me passionnent depuis que je suis devenue maman et manager en même temps.
Merci de votre écoute – je me réjouis de faire avancer ces sujets avec vous !
Un mercredi sur deux, retrouvez une interview d’Équilibriste sur toutes les plateformes d'écoute !

    Fanny Enjolras-Galitzine - Cheminer et trouver les clés pour soi

    Fanny Enjolras-Galitzine - Cheminer et trouver les clés pour soi

     « Tout est enfoui en soi, tout ce qu’on fait c’est le résultat d’expériences, de rencontres, de raisonnements, de sensibilités qu’on a depuis un bon petit bout de temps »

    Fanny Enjolras-Galitzine, c’est une de mes belles rencontres de ce début d’année. Elle est l’auteure du compte Instagram The Greenimalist, engagée pour informer sur les impacts environnementaux et sociaux de la mode et proposer des alternatives pour mieux consommer au quotidien.

    Elle est aussi la maman de deux jeunes enfants, et une salariée très épanouie en tant que responsable juridique d’une grande entreprise. Fanny est polyglotte, baignant depuis toujours dans un environnement multiculturel, et a été élevée dans une famille qui valorisait le travail-passion et l’excellence.

    « C’est à chacun de trouver, par rapport au travail, quels sont les paramètres fondamentaux pour être bien au travail : ça peut être le domaine d’activité ; le côté humain, les collègues, est-ce qu’on s’entend bien avec son chef ou pas ; ça peut être les horaires, le salaire aussi, le lieu de travail, les compétences qu’on peut acquérir. C’est à chacun de définir ses critères prioritaires qui permettent d’atteindre ce fameux équilibre. Et ces critères sont mouvants, parce qu’on évolue à travers le temps, on n’a pas le même rapport au travail dans sa vingtaine, sa trentaine, sa quarantaine »

    Le mot qui me vient pour parler de Fanny, de son parcours, c’est cheminement. Elle parle si bien de la manière dont son rapport au travail a évolué, de sa définition de l’ambition qui a changé, et de l’environnement de travail sain, fondé sur le respect des autres, dans lequel elle travaille aujourd’hui, qui constitue « la clé magique » qui fait qu’elle est si bien dans sa vie aujourd’hui. Et dans une période qui glorifie l’entrepreneuriat, rappeler qu’il y a des salariés heureux, et comprendre pourquoi ils le sont, c’est passionnant !

    Cheminement aussi dans ses prises de conscience écologiques – rien ne se fait du jour au lendemain, tout se construit, doucement mais sûrement.

    « J’ai mis plus de 5 ans à m’habiller avec plus de conscience, j’ai eu beaucoup de rechutes de fast fashion, j’ai été traversée comme tout le monde par la culpabilité de ne pas faire assez et bien. Donc à partir de là, je suis qui pour donner des leçons. Et on parle de plus en plus de charge mentale écologique chez les femmes, et on subit tellement d’injonctions au quotidien pour être une employée performante, pour être une mère exemplaire, que mon dernier souhait le soir c’est de faire peser sur les femmes un discours moralisateur et culpabilisant. Chacun fait comme il peut. Le plus important c’est de faire les choses avec conscience. »

    Cette discussion, c’est aussi un long échange sur la culture : culture des origines, culture familiale, culture d’entreprise, et de comment on s’en affranchit ou on trouve celle qui nous convient.

    « Je préfère faire quelque qui est moins prestigieux aux yeux de la société, et je suis tellement plus heureuse que je m’en fiche, je me suis complètement affranchie de ce regard-là »

    On a parlé aussi du quotidien, de la place du digital dans nos vies, de cette forme de discipline douce dont parlait Elodie dans son interview pour s’assurer de mettre son temps dans des activités qui nourrissent.

    Le témoignage de Fanny nous rappelle aussi combien nous avons la chance de pouvoir nous poser les questions qui nous animent ici : « choisir tout », ce n’est même pas une option dans beaucoup de pays dans le monde. Sans minimiser les complexités du sujet, des parcours et des choix de vie, savourons la liberté que nous avons de pouvoir faire ces choix.

    Je termine sur ceci :

    « C’est des algorithmes hyper élaborés le bonheur. On no

    • 56 min
    Franck Vogel - Créer des bulles et transmettre

    Franck Vogel - Créer des bulles et transmettre

     Salut chères et chers Équilibristes,

    « Pour arriver à m’équilibrer, je me mets dans une bulle. Parce que si je ramène tout ce que j’ai vécu là-bas, je deviendrais fou en France »

    Maintenant vous comprenez le titre, à double lecture, de cet épisode.

    J’ai l’honneur d’y recevoir Franck Vogel, photojournaliste spécialisé dans les sujets environnementaux, nature et autour du changement climatique.

    Son histoire est fascinante à plus d’un titre.

    D’abord, pour le virage professionnel qu’il a pris en tout début de carrière, suivant son instinct et persévérant envers et contre tout pour réaliser son rêve.

    Ensuite, par le rôle qu’il se donne avec son métier de photoreporter. De ses reportages, il rapporte des informations précieuses de territoires et de peuples méconnus, dont l’approche a tant à nous apprendre.

    Enfin, par sa conception de l’équilibre, pas tant entre sa vie de père et sa vie professionnelle, parfois faite de prise de risques, mais aussi entre ce qu’il vit en reportage, et le décalage avec sa vie en France.

    « Ce qui m’intéresse, à travers mes conférences, c’est de toucher les gens qui n’en ont a priori rien à faire de tout ça. Pendant une conférence, certains ont acheté mon livre pendant la conférence. Au moins 6 ou 7 sur 200, c’est génial. Et là je trouve que j’ai un rôle, je peux toucher des gens qui ont un réel pouvoir pour changer les choses. »

    Franck a eu la générosité de parler avec beaucoup d’honnêteté des étapes de sa carrière, toute en audace et détermination. Nous avons parlé de l’impact sur sa vie de l’arrivée de sa fille, et de la manière dont ils l’élèvent avec son épouse, entre sa culture française à lui et sa culture chinoise à elle. Et nous avons aussi beaucoup parlé de la manière dont il s’est adapté ces derniers mois, individuellement, mais aussi en couple et en famille, lui dont le métier est basé sur la rencontre avec l’autre et sur le voyage.

    Franck est un conteur, et il nous raconte des expériences que peu de personnes connaissent. C’était un régal d’échanger avec lui, j’espère que vous aurez tout autant de plaisir à l’écouter.

    Je vous laisse sur cette métaphore qui m’a beaucoup plu – c’est bien l’harmonie que l’on recherche !

    « L’équilibre, c’est avoir tous les plans psychologiques bien alignés. Pour moi, c’est comme quand on règle le son pour un ampli par ex, si on augmente les graves et qu’on diminue les aigus, c’est intéressant pour diffuser certaines musiques, mais pour moi, si on commence à avoir des choses trop marquées, et certaines moins, pour le son ça peut être ok, mais dès qu’il y a un déséquilibre, ça ne fonctionne pas. Il faut que globalement, il y ait une harmonie. »

    En avant les Équilibristes !

    Sandra

    • 1 hr 8 min
    Maëlis Jamin-Bizet - (Re)créer son équilibre en expatriation

    Maëlis Jamin-Bizet - (Re)créer son équilibre en expatriation

    Salut les Équilibristes,

    C’est le premier épisode du mois de février, et je suis vraiment heureuse de vous retrouver. 

    Je reçois dans cet épisode Maëlis Jamin-Bizet, que j’ai rencontrée sur Instagram grâce aux bons conseils de l’une d’entre vous qui se reconnaîtra. Maëlis avait fait un post sur le sujet de « having it all » qui avait provoqué beaucoup de réactions. Vous connaissez peut-être Maëlis via son blog, La fiancée du panda. Maëlis est directrice d’une agence créative et a vécu cette dernière année entre New York, le Perche et Amsterdam. Donc à défaut de voyager pour de vrai, cet épisode va vous faire voyager à travers des cultures et approches différentes de cette si fameuse harmonie pro/perso.

    On a pas mal de points en commun avec Maëlis, notamment une passion pour les questions qui nous animent ici, à savoir, comment on fait pour faire rentrer toute notre vie dans le temps dont on dispose, sans s’épuiser au passage. Et le fait d’avoir grandi dans une autre culture, avec cette sensation de ne jamais vraiment trouver sa place.

    L’épisode est long, on est allées au fond de pas mal de sujets, en particulier celui de l’expatriation : recréer sa vie ailleurs, le perso comme le pro, observer et s’adapter aux cultures locales, notamment sur la place de la femme et de la famille. On a aussi parlé de burnout, celui qui cueille alors qu’on pense pouvoir faire rentrer un « rond dans un carré », comme elle le dit.

    On a beaucoup ri, on a beaucoup fait nos Jean-Claude Van Damme, et on s’est aussi posé des questions de fond, sur lesquelles on agit chacune au quotidien, au travers des contenus que l’on crée ou des missions que je mène en entreprise.

    Parce qu’on est deux bavardes, et qu’on avait envie de continuer la discussion avec vous, on a prévu une session debrief avec vous, en live sur Instagram, dans les semaines qui viennent. Je vous tiendrai au courant de la date sur Instagram et dans la newsletter. Pour vous y abonner, rdv sur mon site www.lesequilibristes.com

    Bonne écoute, et prenez des notes avec vos questions, réactions, commentaires. C’est pas parce qu’on peut pas se voir en vrai qu’on va se priver du plaisir de continuer la discussion ensemble !



     ****************

    Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !

    • 1 hr 28 min
    Imène Maharzi - Apprendre à se préoccuper de son argent

    Imène Maharzi - Apprendre à se préoccuper de son argent

      

    Dans l’épisode d’aujourd’hui, on va parler d’argent

    Dire que parler d’argent en France, c’est tabou, c’est enfoncer des portes ouvertes. On le sait, on le répète. 

    Mais comme je lis et écoute beaucoup de ressources venant des Etats-Unis, où j’ai grandi, je suis toujours frappée de voir le décalage qu’il peut y avoir entre la manière dont les sujets autour de l’argent sont traités là-bas et ici. Et sans hiérarchiser les approches, j’avais envie de parler d’argent dans le podcast.

    J’ai découvert le travail d’Imène Maharzi il y a plus d’un an, et me suis dit que j’aimerais l’entendre sur le podcast. Parce que derrière les questions que l’on peut se poser sur son équilibre, se pose forcément celle, aussi, de l’argent. 

    Dans cet épisode, c’est donc Imène Maharzi que vous allez entendre. Imène est la fondatrice d’Own Your Cash, une plateforme éducative qui forme une nouvelle génération de Business Angels, femmes et hommes. Un business angel, derrière le jargon, c’est tout simplement quelqu’un qui investit à titre individuel au capital d’une entreprise en tout début d’activité, et met aussi à disposition ses compétences, son expérience, son réseau ou du temps pour accompagner l’entreprise.

    L’objectif d’Own Your Cash, c’est de fluidifier l'accès au capital de projets aujourd'hui mal financés car sous-estimés. Des projets fondés/co-fondés par des femmes, par des entrepreneurs qui sortent de l'archétype du startuppeur à la mode, des projets à impact social/environnemental positif. Mal financés, et donc qui ne peuvent se développer à la mesure de leur réel potentiel !

    Imène est aussi à l’origine de l’initiative EllesComptent, qui met en avant des entrepreneures à impact social/environnemental positif ou innovantes dans leur domaine.

    Avec Imène, on a parlé de son parcours, ce qui l’a menée à s’intéresser au sujet de l’argent et de la finance, et surtout, des raisons pour lesquelles on a tout intérêt à s’intéresser de manière proactive à ce que l’on fait de son argent, qu’on en ait peu ou un peu plus. Derrière les questions de gestion d’argent, il y a surtout des questions de liberté de choix, d’indépendance, de préparation de son avenir. On a aussi cherché à dédramatiser la notion d’investissement, qui n’est pas réservée à une élite fortunée et bien aguerrie en finance.

    Bref, j’ai beaucoup appris en discutant avec Imène, et j’espère que cet échange vous donnera envie d’en apprendre encore plus. 

    Bonne écoute !



    Pour en découvrir plus sur les initiatives d'Imène : 

     * Own Your Cash : https://join.ownyourcash.fr/neve-architecture-brizy-homepage/accueil-ownyourcash

    * Sur la question de vivre ses rêves : https://www.linkedin.com/pulse/vivre-plusieurs-vies-ses-r%C3%AAves-est-ce-r%C3%A9serv%C3%A9-aux-grands-maharzi

    * La fabrique du mot « Entrepreneur » : https://www.linkedin.com/pulse/la-fabrique-du-mot-entrepreneur-im%C3%A8ne-maharzi

    * Fabulabox : l’entreprise de jouets mentionnée https://fabulabox.com/

    * #EllesComptent : https://bit.ly/ECEnt20

    * L'étude Allianz, sur la culture financière et les déséquilibres H/F https://newsroom.allianz.fr/actualites/etude-allianz-sur-la-culture-financiere-et-la-culture-du-risque-lautre-face-de-linegalite-entre-les-sexes-e35b-98cdb.html



    ***************

    Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !

    • 1 hr 13 min
    Épisode spécial sur Conscious Cultures

    Épisode spécial sur Conscious Cultures

    Bonjour mes chers et chères Equilibristes

    Je vous avais promis un épisode pour vous parler de la société que je viens de créer, Conscious Cultures - le voici !

    Avec Les Equilibristes, on s'intéresse aux parcours individuels, de couple, de famille.

    Avec Conscious Cultures, j'accompagne les entreprises à comprendre et prendre en compte qui sont leurs salariés, où ils en sont, leurs besoins réels et aspirations, pour concevoir les conditions qui leur permettront de fournir leur meilleur travail.

    C'est une brique supplémentaire pour construire les conditions du "&" et investir sereinement l'ensemble des facettes de sa vie.

    Dans ce court épisode, je vous dis tout de ma démarche, ma philosophie et mon ambition avec cette entreprise.

    Bonne écoute ! Et au plaisir de recevoir vos retours, commentaires, idées - vous savez comme j'aime échanger avec vous :)

    Avec toute ma gratitude,

    Sandra

    www.lesequilibristes.com

    • 5 min
    Héloïse Schapiro - L'équilibre dans l'action

    Héloïse Schapiro - L'équilibre dans l'action

    Salut chères et chers Équilibristes,

    Tous mes vœux pour une très belle année 2021 !

    Je suis très heureuse de vous retrouver cette semaine avec un épisode que j’ai beaucoup aimé enregistrer. J’y reçois Héloïse Schapiro, fondatrice de la maison de joaillerie éthique et circulaire Héloïse & Abélard, et mère de deux jeunes enfants. 

    Héloïse a lancé sa marque il y a un peu plus d’un an, peu de temps avant le premier confinement. 

    « Sans aucun cynisme, ce deuxième confinement, je me dis que c’est aussi une opportunité : une opportunité d’asseoir qui on est, son identité, de tester des choses, et de se frayer un chemin au milieu d’un monde de plus grands qui a du mal à bouger. »

    Nous avons donc exploré un tas de sujets autour de son parcours professionnel et son histoire de vie, qui ne font qu’un : l’influence des femmes de sa famille sur ses ambitions, les épreuves de la vie qui l’ont poussée à se lancer à son compte après des années dans des grandes maisons de joaillerie, ce que ça change d’être à son compte, notamment dans la gestion du temps, comment elle a fait grandir sa société en un an, notamment en saisissant les opportunités que l’année 2020 a offertes, tout en ménageant sa vie de femme et de mère.

    « [Quand on est à son compte], on se met une auto-pression permanente – on est seule maître de ses ambitions, de l’impact que nos ambitions ont sur notre vie perso, sur nos enfants, nos maris, sur notre efficacité : est-ce que j’ai été efficace aujourd’hui ? Est-ce que j’ai bien priorisé ? Est-ce que j’ai commencé par le bon bout ? Et qu’est-ce que je fais l’année prochaine ? »

    Héloïse est une grande lectrice, notamment de philosophie, et ça se sent dans ce qu’elle partage. J’ai adoré son approche résolument pragmatique, et sa manière de rêver sa vie et de se donner les moyens de réaliser ses rêves, tout en douceur et en travail.

    « Il faut croire, espérer et sourire; et avec cela travailler » - C’est le philosophe Alain qui dit ça, dans Propos sur le bonheur, qu’Héloïse aime particulièrement.

    Une belle ambition à garder en tête pour l’année à venir.

    Encore tous mes vœux et en avant les Équilibristes !

    Sandra



    Pour retrouver Héloïse et son travail : 

    https://heloise-abelard-joaillerie.fr/

    https://www.instagram.com/heloiseetabelardjewelry/



    ***************

    Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !

    • 1 hr 1 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
4 Ratings

4 Ratings

Top Podcasts In Careers

Listeners Also Subscribed To