28 episodes

Poulain Raffûte, c’est un podcast qui part à la rencontre des acteurs du Top 14 pour décrypter l’actualité du rugby. Quelle vie pendant et après le confinement ? Quel avenir pour le rugby professionnel ? Chaque semaine, Raphaël Poulain, ancien ailier du Stade Français et du Racing 92, et Olivier Canton, journaliste à la rédaction d’Eurosport, reçoivent un entraîneur, un président ou un joueur emblématique d’un club. Ensemble, ils passent en revue les sujets brûlants du moment.
Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Poulain Raffûte Eurosport Discovery

    • Rugby

Poulain Raffûte, c’est un podcast qui part à la rencontre des acteurs du Top 14 pour décrypter l’actualité du rugby. Quelle vie pendant et après le confinement ? Quel avenir pour le rugby professionnel ? Chaque semaine, Raphaël Poulain, ancien ailier du Stade Français et du Racing 92, et Olivier Canton, journaliste à la rédaction d’Eurosport, reçoivent un entraîneur, un président ou un joueur emblématique d’un club. Ensemble, ils passent en revue les sujets brûlants du moment.
Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Fonteneau: "A Agen, la Pro D2 n'est pas un sujet tabou"

    Fonteneau: "A Agen, la Pro D2 n'est pas un sujet tabou"

    "The show must go on". Reprise de notre émission après une semaine marquée par le décès de Christophe Dominici.
    "Le show doit continuer". C'est sans doute ce que se dit notre invité de cette semaine, Jean-François Fonteneau, président du club d'Agen qui est lanterne rouge du championnat de France après 10 journées et un bilan pour le moment sans appel : 10 matches, 10 défaites.
    Originaire d'Arcachon comme le rugby en universitaire, il débute à Salon de Provence à XIII avant de venir au XV puis de s'expatrier à Casteljaloux puis l'US Marmande à la fin des années 80. Il jouera de 1992 à 95 au Stade Bordelais, alors en groupe A, avant de revenir à Marmande alors en Elite A 2, l'équivalent de la deuxième division où il terminera sa carrière officiellement en 1997 a 33 ans.
    Jean-François revient sur les terrains en tant que président-joueur des cadets de Gascogne de l'US Casteljaloux Club, avec lequel il remportera le titre de champion de France de Fédérale 3 en 2006. Il sera à l'origine de la fusion entre Marmande et Casteljaloux et raccrochera définitivement les crampons en 2007. En 2011, il intègre le conseil d'administration du SU Agen et en deviendra le président en 2018 succédant à Alain Tingaud.
    Homme d'affaires passionné par son sport et par les hommes, il est donc à la tête d'un club mal en point en Top 14 au beau milieu d'une saison bizarre, tant économiquement que sportivement.
    Bienvenue dans Poulain Raffûte !

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 46 min
    Dominici, putain de légende mon King

    Dominici, putain de légende mon King

    Christophe Dominici nous a quittés tragiquement ce mardi 24 novembre. Pas d'émission classique cette semaine, l'actu attendra, mais cette lettre que je souhaite vous lire comme un hommage à cet homme que j'admirais plus que tout.
    "Tout va merveilleusement bien, mais je ne préfère pas parler pour le moment." J’ai lancé le 31 août une invitation à Christophe Dominici, Domi, pour qu’il vienne nous parler de sa carrière, de ses grands moments et du feuilleton biterrois dont il a été l’un des principaux acteurs cet été. "Tout va merveilleusement bien", m’avait -il répondu. Et puis… le choc. Comme un coup d’arrêt brutal, un coup de massue. Son départ.
    Dans notre sport de bonhommes, on ne pleure pas parce qu’on est des héros des surhommes invulnérables. Domi vient de nous rappeler toutes et tous à notre humanité à notre vulnérabilité. Domi, c’était mon king, notre king à tous, il a marqué ma génération. S'il y a bien trois choses que Domi m’a inspirées, c’est l’audace, la passion et le courage. Domi, c’était un homme entier pourfendu qui faisait lever les foules du monde entier.
    Domi est une légende maintenant et ça fait c***r de le dire trop tôt parce que c’est beaucoup trop tôt.
    Max Guazzini l’a dit : le Stade Français, c'est une grande famille. OUI, je vous l’assure. Domi, mon king, tu restes l’un des papas de cette famille avec ton fameux "dis-moi fils..." et une belle figure tutélaire pour toute une génération.
    Alors MERCI pour ta générosité, ta passion, ton entièreté, ton talent et tout ce que tu nous as apporté à tous famille, amis, joueurs, adversaires et supporteurs. Putain de légende, putain de dieu du stade. Mon King.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 7 min
    Benjamin Kayser : "Les Anglais aussi sont heureux de revoir une grande équipe de France"

    Benjamin Kayser : "Les Anglais aussi sont heureux de revoir une grande équipe de France"

    Nous sommes le 23 avril 2005 il est 16h45 quand Christophe Dominici marque après 8 minutes d’arrêt de jeu l’essai qui délivre le Parc des Princes d’une tension hallucinante. 8 minutes d’arrêt de jeu et nous voilà en finale de la coupe d’Europe de rugby. Après un tour de terrain en communion avec notre public, je me retrouve avec Benjamin Kayser au milieu du terrain à planter avec nos crampons un drapeau bleu et rouge floqué d’éclairs. On a marché sur le Parc des Princes.
    Benjamin, c’est un globe-trotter, un enfant de la balle ovale qui débute sa carrière professionnelle au Stade Français en 2004. Il passera par Leicester, Castres puis Clermont où il jouera 8 saisons entre 2011 et 2019.
    Les chiffres parlent pour lui : 2 fois champion de France en 2007 avec le Stade Francais, puis en 2017 avec l’ASM, champion d’Angleterre avec Leicester, vainqueur du Challenge européen avec l’ASM en 2019, 5 fois finaliste de la coupe d’Europe et 3 fois finaliste du Top 14, il compte 37 sélections avec l’équipe de France avec laquelle il participe à 4 tournois des six Nations et une Coupe du monde.
    15 ans plus tard, c’est la besace pleine de titres qu’il met un terme à sa carrière pour devenir consultant sur TF1, puis sur France 2 et Sud Radio où il nous régale de ses commentaires, de son professionnalisme et de son humour.
    Au-delà du joueur, c’est un fédérateur, un homme intelligent fin et drôle qui porte aujourd’hui un regard lucide et pro sur l’évolution de son sport sans langue de bois... Je vous le garantis !
    Bienvenue dans Poulain Raffûte !

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 1 hr
    Lenaïg Corson: "Ne plus parler de l'équipe de France féminine, c'est difficile à vivre"

    Lenaïg Corson: "Ne plus parler de l'équipe de France féminine, c'est difficile à vivre"

    Cette semaine, place aux femmes. Et une femme en particulier : voici Lenaïg Corson, joueuse internationale du Stade Français ! Née à Paimpol, une petite bourgade de Bretagne, et après avoir été heptathlonienne dans sa jeunesse, notre invité commence le rugby sur le tard au Stade Rennais Rugby en 2009. Elle connaîtra sa première sélection avec le XV de France en 2012 puis avec l'équipe de France à 7 jouant tantôt 2e ligne tantôt ailière.
    Joueuse athlétique, elle fait partie de ces femmes qui ont popularisé le rugby féminin ces 10 dernières années avec notamment une montée en puissance et des résultats face aux Anglaises et aux All-Blacks qui positionne l'équipe de France dans le trio de tête des équipes mondiales.
    Et pourtant, malgré de très bons résultats, malgré ce vent de fraîcheur féminin face à un rugby masculin gangréné par des guerres d'égo et des résultats décevants de l'équipe de France ces dernières années, malgré un rugby de mouvement et un état d'esprit collectif de battantes qui te fait lever de ton canapé et courir dans ton salon aux côté des Trémoulières, des Julie Aneyry, des Safi N'Diaye et autres soeurs Ménager, et bien non, le rugby féminin reste encore l'enfant pauvre de notre sport et c'est bien dommage...
    Alors c'est avec un énorme plaisir que je reçois Lenaïg pour nous parler de son rugby, de ses actions sur et en dehors du terrain pour faire évoluer son sport qui mérite sa place au soleil, aux côtés des hommes et non plus derrière eux. Problème sociétal, me direz-vous, c'est à nous de jouer pour faire évoluer les mentalités et c'est ce que j'espère faire en invitant une joueuse rugbywoman dans Poulain Raffûte. Parce que la femme n'est plus l'avenir de l'homme mais bien son présent !

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 48 min
    Benoit August: "Le rugby français a besoin des petits clubs pour sortir de grands joueurs"

    Benoit August: "Le rugby français a besoin des petits clubs pour sortir de grands joueurs"

    Nostalgie, quand tu nous tiens... En appelant notre invité de la semaine, j'ai pris une vague nostalgique dans la tronche. Un coup de jeunesse avec une pluie de souvenirs sur et en dehors des terrains : Old Navy, St-Jean d'Arves, Jean-Bouin mais aussi le Parc des Princes... avec Benoit August.
    Avec Ben, nous avons joué trois ans ensemble et il fait toujours partie des mecs avec qui j'ai partagé un bout de vestiaire sur une durée assez conséquente pour dire que même si tu ne l'as vu depuis dix ans, tu sais qu'en un regard un fou rire et c'est reparti comme en 40.
    Né à Mont-de-Marsan, c'est à Dax qu'il a fait ses armes avant de partir au Stade Français où il jouera 3 saisons et il remportera 2 titres, puis c'est avec Biarritz pendant 8 saisons qu'il continuera à glaner 2 autres titres de champion de France et un Challenge européen.
    Fait improbable : c'est le seul joueur de l'ère professionnel à avoir remporté 4 Boucliers de Brennus d'affilée et c'est le seul avec Pierre Rabadan à avoir plus de 50 sélections avec les Babas... Je rigole bien sûr :) Après avoir été consultant à Canal+, entraîneur du BO, puis de l'US Tyrosse, il devient président, comme son père mais 20 ans plus tard, de l'US Dax, son club de coeur.
    C'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai le plaisir d'inviter cette semaine Benoit August dans Poulain Raffûte !


    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 38 min
    Adrien Buononato : "On arrivait à quelque chose qui ne me convenait pas"

    Adrien Buononato : "On arrivait à quelque chose qui ne me convenait pas"

    Raphael Poulain reçoit l'ex-entraineur de Soyaux Angoulême Adrien Buononato. Présent au stade pour soutenir son ancien club, il revient sur son départ mais aussi sur la venue de Vincent Etcheto.
    L'ancien talonneur revient aussi sur le métier d'entraineur ainsi que sur celui de formateur sans oublier quelques anecdotes lors de son passage au Stade Français.

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 35 min

Top Podcasts In Rugby

Listeners Also Subscribed To