20 episodes

Les secrets de la magie, de la sorcellerie, de l'ésotérisme, du paranormal, et les mystères inexpliqués, seront traités sur Wicca Podcast sans aucun tabou, ni aucune censure !

Wicca Podcasts Wicca Podcasts

    • Society & Culture

Les secrets de la magie, de la sorcellerie, de l'ésotérisme, du paranormal, et les mystères inexpliqués, seront traités sur Wicca Podcast sans aucun tabou, ni aucune censure !

    La Magie égyptienne

    La Magie égyptienne

    Magie égyptienne- Comment la Magie était utilisée dans l’Égypte Ancienne…















    Les anciens Égyptiens étaient connus pour pratiquer diverses formes de sorcellerie en y intégrant en plus une précision mathématique très poussée. Au lieu de craindre les sorcières, les anciens Égyptiens les considéraient avec révérence et comme une nécessité dans leur société de vie. Une sorcière dans l’Égypte ancienne pouvait être appelée à résoudre n’importe quel nombre de problèmes auxquels un citoyen ordinaire était confronté.







    Dans l’Égypte pharaonique, les gens qui contrôlaient la magie étaient les prêtres. Ils étaient les gardiens de la connaissance accordée aux humains par les Dieux afin qu’ils puissent conjurer les influences et actions négatives du destin. Il y avait différents niveaux de prêtres, mais ce sont les prêtres lecteurs, qui étaient capables de lire les anciens textes magiques et qui possédaient la plus grande des magies. Les prêtres lecteurs étaient chargés de protéger le souverain et de guider les morts sur leur chemin vers la renaissance. Il y avait aussi des prêtres guérisseurs qui éloigneraient la peste et des prêtres inférieurs qui pouvaient débarrasser la ville des reptiles et des insectes.







    Au premier millénaire av. J.-C., la magie n’était plus seulement entre les mains des prêtres. Il incombait également aux magiciens et les sorcières qui pouvaient alors contrôler la magie pour aider le peuple. On disait que les sage-femmes et les infirmières « avaient de la magie » pour aider les malades et les femmes en couches. Il a également été écrit que les femmes sages pouvaient être consultées si un fantôme ou une divinité était soupçonné de causer des problèmes à quelqu’un.







    Peu importe l’époque, la magie a joué un rôle majeur dans la société égyptienne. Ceux qui se vantaient d’être des magiciens capables de manier la magie le faisaient en se connectant à une certaine divinité. C’était cette divinité qui leur accorderait le pouvoir et devenait le centre de leur magie.







    Les Égyptiens étaient friands de sorts et d’amulettes, dont chacun avait un but très distinct. Le désormais très célèbre Livre des Morts avait un large éventail de sorts différents qui étaient censés changer le destin de ceux qui cherchaient l’aide du prêtre ou du magicien. Les pouvoirs du magicien étaient quelque peu limités en ce sens que les magiciens croyaient que la seule façon d’effectuer un sort contre une autre personne ne pouvait se faire que si on connaissait son nom de naissance, c’est-à-dire le nom qui était seulement connu par l’individu et sa propre mère. La plupart des Égyptiens auraient un nom public sous lequel ils étaient connus et un nom de naissance qu’ils gardaient secret afin de se protéger de la magie noire.







    La magie ne se limitait pas que pour un usage individuel, les Égyptiens pouvaient également utiliser leur puissante magie contre leurs ennemis.







    La base de la sorcellerie égyptienne provenait de diverses sources. Un praticien de la magie devait connaître l’alchimie, l’astrologie, l’astronomie, les concoctions animales et les médicaments à base de plantes. Il a fallu une combinaison de ceux-ci avec une touche de religion et de relation avec un dieu personnel pour rendre quelqu’un vraiment compétent dans ce domaine. Les compétences les plus puissantes étaient celles écrites parce que si peu de la population était alphabétisée et un sort écrit se transmettait entre les familles.







    Les amulettes étaient également utilisées pour les sorts, la protection et la magie. Elles pourraient être fabriqués par un pratiquant qualifié, homme ou femme, et seraient portés par un individu pour se protéger ou s’utiliser dans des sorts. Curieusement, les individus effectuant des sorts n’étaient pas du tout ma...

    • 1 hr 6 min
    Le Mystère de Rennes-le-Château

    Le Mystère de Rennes-le-Château

    Le Mystère de Rennes-Le-Château









    Voici une histoire remplie de mystères et ayant toujours suscité beaucoup de débats ! Cette étrange histoire aux senteurs d’ésotérisme a pris naissance dans un petit village des Pyrénées-Orientales du Sud de la France nommé Rennes-le-Château…







    Lorsqu’en 1887 l’abbé Saunière, depuis peu nommé à la cure de Rennes-le-Château, se lance dans la rénovation de l’église en ruines, il est loin d’imaginer ce qu’il va découvrir. L’histoire raconte qu’en déplaçant l’autel, des ouvriers auraient découvert des rouleaux de bois scellés à la cire, contenant des petits ossements et des parchemins, qu’ils auraient ensuite confiés à l’abbé. Celui-ci adopta alors un comportement étrange : aidé de sa fidèle servante Marie Dénarnaud, il multiplia les fouilles dans son église, et creusa des nuits entières dans le cimetière du village.

















    Puis, à partir de 1891, alors qu’il menait jusque-là un train de vie très modeste, l’abbé fit des dépenses somptuaires pour l’église qu’il entretenait désormais à ses frais. Ce luxe ostentatoire lui valut évidemment des ennuis, et il fut finalement interdit de messe en 1915. À sa mort, il décida de tout léguer à sa servante, qui, à son tour, emporta le secret dans la tombe en 1953. Elle avait cependant pris soin avant de mourir de désigner un héritier, mais sans toutefois lui révéler l’emplacement du trésor.







    Les spéculations les plus folles ont toujours eu cours à propos du trésor de Rennes-le-Château : pour certains il s’agirait simplement d’un butin amassé par l’abbé grâce au trafic d’indulgences ou au pillage de tombes, quand d’autres pensent au trésor des Wisigoths, au trésor des Cathares, ou encore au trésor de Blanche de Castille…







    Mais peut-être un autre mystère initiatique encore bien plus grand et bien plus étrange pourrait se cacher derrière tout cela, en relation avec « le Graal », « des Sociétés Secrète », ou même « le Tombeau de Marie Madeleine »… 







    Retrouvez toute l’équipe des Débats et Libres Antenne en live sur Witches Radio ! Le thème de l’émission sera : « Le Mystère de Rennes-le-Château », avec comme invité Ludovic Richer, fondateur de la chaine Arcana TV « Arcana les Mystères du Monde ».







    *Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission Débat et Libre Antenne ci-dessous…

    • 2 hrs 31 min
    Sur les Chemins de la Wicca

    Sur les Chemins de la Wicca

    Sur les Chemins de la Wicca, le Culte à Mystère des Sorcières du 21 siècle









    La Wicca a commencé au Royaume-Uni dans les années 1940 et est une religion minoritaire alternative dont les adeptes, quel que soit leur sexe, s’appellent eux-mêmes « Sorcières ». La Wicca et la Sorcellerie font donc partie du mouvement Néo-Païens contemporain, qui comprend des Sorciers, des Sorcières, des Chamanes et des Païens. Tous ces chemins spirituels fondent leurs pratiques dans ce qu’on pourrait appeler « Un Culte à Mystère Spécifique pour les Sorcières ». Il faut savoir que tous les Sorciers et les Sorcières ne se considèrent pas forcément comme des Wiccans, car ce titre est surtout utilisé à partir du moment où le Sorcier et la Sorcière a suivi l’initiation au sens d’un COVEN Wicca…

























    Le culte Wicca se différencie des religions plus traditionnelles en célébrant une Déesse ainsi qu’un Dieu. En outre, la Wicca manque d’une structure institutionnelle formelle et met davantage l’accent sur les rituels et l’expérience spirituelle directe plutôt que sur la croyance. Les adhérents se réfèrent à eux-mêmes comme des pratiquants et pas comme des croyants.







    Les Wiccans célèbrent régulièrement les 8 Sabbats (célébration des solstices et des équinoxes) et les Esbats (célébration des pleines lunes).







    Les Wiccans ont une règle primordiale, « Ne faites de mal à personne et faites ce que vous voulez » ! La plupart des Wiccans font partie d’un COVEN. Ils sont également en contact régulier en réseau sur Internet et se rassemblent lors des célébrations des Sabbats ou des Esbats pour pratiquer des rituels, s’initier les unes les autres à la pratiques magiques et spirituelles, et entrer dans ce qu’ils considèrent comme un espace magique où ils peuvent plus facilement se sentir en osmose avec la divinité.







    La Wicca est souvent considérée comme « une religion de sorcières » du 21ème siècle ! En effet, bien que de nombreux Wiccans prétendent s’inspirer de cultures anciennes, telles que les traditions anglo-saxonnes et celtiques préchrétiennes, elle peut être considérée comme une religion de notre époque. La Déesse fournit un visage féminin pour symboliser « le féminin sacré » et le Dieu pour symboliser « le masculin sacré ». Les Wiccans voient les manifestations de la divinité partout dans la nature, ce qui résonnera en plus dans notre époque avec les préoccupations environnementales croissantes et en particulier chez les jeunes.







    La plupart des Wiccas pratiquent la magie et des rituels, qu’ils puisent à travers la transmission du Livre des Ombres. D’autres Wiccas pensent que la pratique magique s’appuie plus sur la méditation, le magnétisme de la nature, et le développement de ses 7 dons. Les Wiccans utiliseront surtout la magie pour les aider dans leurs développements personnels, pour se guérir et guérir les autres spirituellement, ou pour trouver un nouveau sens spirituel à leurs vies, tout en améliorant entre autres leurs connexions avec l’énergie de la nature et l’esprit de Gaïa, ceci en spécifiant que la magie ne doit jamais causer de mal !







    La Wicca est également considérée comme un culte à mystère évolutif, ce qui fait que de nombreuses « traditions Wiccanes » on prit naissance à notre époque, ces traditions Wiccanes dépendront surtout de l’esprit du COVEN et des différentes pratiques qui y seront enseignées et pratiquées au sein du COVEN. Certains Wiccans qui suivent la tradition « dite ancienne » pratiquent la nudité rituelle et d’autres qui suivent la tradition « dite moderne » se vêtiront plutôt d’une tunique de rituel pour leurs pratiques magiques.







    Dans cette émission Godmentica,

    Les Cultes à Mystères

    Les Cultes à Mystères

    Les Cultes À Mystères – Emission débat et Libre Antenne !















    Si les rites à Mystère remontent à la plus haute antiquité, il n’en reste pas moins que nous ne pouvons pas restituer leur contenu et leur forme complète du simple fait que le sceau du secret leur était apposé. L’étymologie du mot grec mustêrion rappelle que le Mystère est réservé à l’initié, le mustês, autrement dit à celui qui fait l’expérience du sacré et en préserve les arcanes par son silence.









    Dans les témoignages antiques, nous rencontrons généralement trois termes du grec ancien pour désigner ce que furent les Mystères : mystèria, teletai et orgia. Au cours de cette émission, nous tenterons d’en expliquer le sens tout en donnant des exemples concrets, afin que les auditeurs puissent saisir ce qui était en jeu à cette époque. Nous nous attarderons sur les cultes dionysiaques, mithraïques, osiriaques et nous effleurerons les cultes orphiques. Les rites à Mystère ont de ceci en commun qu’ils incitent les hommes à se connaitre eux-mêmes, gnothi seauton en grec ancien, et sur cette sentence les initiés se devaient de traverser la vallée de la souffrance, celle de leur âme, laquelle correspondait au point de vue mythique à la vallée des morts. Il en ressort que le langage du mythe, langage divin par essence, véhicule des vérités éternelles auxquelles nous nous engageons à déchiffrer par des exemples au cours de cette émission. Chaque homme d’aujourd’hui est invité à un voyage spirituel, un retour vers la divinité, et à l’image d’Ulysse il devra affronter de nombreuses épreuves afin de rejoindre sa patrie après un long exil.

















    Retrouvez toute l’équipe de l’émission « Débat et Libre Antenne » autour de la table ronde pour y discuter de la valeur initiatique des anciens Cultes à Mystères !







    *Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission Débat et Libre Antenne ci-dessous…

    Les Incubes et les Succubes…

    Les Incubes et les Succubes…

    La Nuit des Magiciens – Les Incubes et les Succubes…









    Qu’est-ce qu’un Incube et un Succube ? Comment savoir que nous sommes bien en présence de l’un d’entre eux ? Comment s’en défaire ? Pourquoi l’attire-t-on ? Est-il la représentation d’un désir profond voire d’un fantasme ?







    Autant de questions que nous poserons à notre invitée Géraldine Tarrius De Brasey, que nous recevons dans cette seconde émission de la Nuit des Magiciens. Une table ronde autour de laquelle vous retrouverez, dans ce podcast, toute l’équipe des « Débats et libre antenne » Mandala Chakra, Mickael le Lotus et Éliarose autour d’un sujet tabou celui des « Incubes et Succubes, les Voies Mystérieuses de Lilith ».







    Dans cette émission, Géraldine Tarrius De Brasey partage dans un témoignage poignant et courageux deux expériences vécues : la première avec une succube et la seconde avec un pervers narcissique utilisant la Vampire Magik.







    À travers ses ressentis et les questions posées par nos auditeurs et l’équipe, Géraldine partage un moment de vie éprouvant qui l’a mené vers une évolution personnelle de transformation.







    Et pour la première fois, une auditrice, Caroline, nous rejoindra par téléphone pour nous parler de sa propre expérience avec un incube. Une interaction magique permettant ainsi de libérer la parole sur un sujet encore tabou.







    Pour en savoir plus, retrouvez toute l’équipe de « La Nuit des Magiciens » au côté de Géraldine Tarrius de Brasey autour d’un sujet passionnant et enrichissant « Les Incubes et Succubes, les Voies Mystérieuses de Lilith ! ».

















    Pour compléter cette émission, nous vous invitons également à écouter le podcast de l’émission Godmentica sur le thème : « Les Incubes et Succubes, les Voies Mystérieuses de Lilith ! »







    *Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission La Nuit des Magiciens ci-dessous…

    • 1 hr 59 min
    Les Voies Sombres de la Magie !

    Les Voies Sombres de la Magie !

    La Nuit des Magiciens – Les Voies Sombres de la Magie !









    Pour cette première émission spéciale été de « La Nuit des Magiciens », retrouvez toute l’équipe des « Débats et libre antenne » Mandala Chakra, Stef de Nat, Mickael le Lotus et Éliarose au côté de leur invité Guillaume Attewell.







    Guillaume Attewell est un passionné de la vie et de la Nature depuis toujours. Musicien de formation, il est aussi un pratiquant d’arts martiaux de longue date (qu’il enseigne aujourd’hui au sein de son école : Phoenix Martial Art). Il est conférencier et auteur dans le domaine de l’ésotérisme et de la spiritualité, ainsi que le fondateur de La Voie Du Phoenix (site web et communauté dédiés à ces sujets pré-cités). Un de ses livres le plus connu est « La Wicca des Origines », livre qui remet dans son contexte les origines de la Wicca.







    Guillaume Attewell a fait éclore Les Sentiers De La Nature dont le long parcours de travaux et de recherches a permis au projet de voir le jour. Ce dernier met au service de tous tout le savoir acquis le long du chemin, pour aider un très grand nombre d’êtres humains à vivre dans le bien-être. Astrologie, Ennéagramme, Spagyrie, Philosophie, etc. Autant d’outils à la portée de tous pour que chacun puisse savourer le plaisir d’être heureux dans sa vie.







    (Source : https://www.guillaumeattewell.com/ )









    Expert dans le domaine de la magie, Guillaume Attewell vient apporter des éléments de réponses sur « les voies sombres de la Magie ». Il répondra à diverses questions :







    Que peut-on définir par une voie sombre de la magie ? Que fait-on de ses pensées et de l’intention de celles-ci ? Quel chemin prendre dans « ce chemin initiatique » où nous sommes tous confrontés, à un moment ou à un autre, à la dualité en nous, celle du bien et du mal ?







    Autour des échanges avec l’équipe et les questions des auditeurs, vous découvrirez dans ce podcast le côté obscur de la magie et de ses pratiques. Ce côté obscur dont l’objectif final est le pouvoir, destructeur et dominateur. Nous apprendrons comment choisir la voie la plus juste.







    Guillaume Attewell nous explique que le chemin initiatique de la magie comprend une bonne connaissance du bien et du mal. Cette sagesse, cette connaissance de la nature du Soi, celle qui nous permet de connaître le bien en nous et au dehors ainsi que le mal en nous et au dehors permet d’équilibrer la Magie en nous.  Cette magie porteuse de lumière. Car au final nous seuls sommes les créateurs de notre propre magie.







    *Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission La Nuit des Magiciens ci-dessous…

    • 2 hrs 16 min

Top Podcasts In Society & Culture

You Might Also Like