2 episódios

Né en 1938 à Ikeda, Daido Moriyama invente dès le milieu des années 1960 un langage visuel nouveau, frénétique et tourmenté, privilégiant le flou, le grain et la déformation du réel. Après avoir consacré en 2004 une importante exposition personnelle à Daido Moriyama, présentant son œuvre en noir et blanc, la Fondation Cartier pour l’art contemporain dévoile un aspect moins connu de son travail. Composée exclusivement de photographies couleur, cette nouvelle exposition a pour sujet les quartiers underground de la capitale nippone si familiers au photographe. On y retrouvera la noirceur et les motifs qui traversent l’œuvre de l’artiste et traduisent son goût des cadrages chancelants et des textures.

Daido Moriyama, Daido Tokyo Fondation Cartier pour l’art contemporain

    • Artes

Né en 1938 à Ikeda, Daido Moriyama invente dès le milieu des années 1960 un langage visuel nouveau, frénétique et tourmenté, privilégiant le flou, le grain et la déformation du réel. Après avoir consacré en 2004 une importante exposition personnelle à Daido Moriyama, présentant son œuvre en noir et blanc, la Fondation Cartier pour l’art contemporain dévoile un aspect moins connu de son travail. Composée exclusivement de photographies couleur, cette nouvelle exposition a pour sujet les quartiers underground de la capitale nippone si familiers au photographe. On y retrouvera la noirceur et les motifs qui traversent l’œuvre de l’artiste et traduisent son goût des cadrages chancelants et des textures.

Top podcasts em Artes

Mais de Fondation Cartier pour l’art contemporain