59 min

Episode 24 Taxi Brousse

    • Música

La Météo – Danyél Waro (Ile de la Réunion)
Sainte-Rose, petite commune au vent, situé au Nord-Est du Piton de la Fournaise, sur la côte Est de l’île de la Réunion, enregistre chaque année plus de 10000mm (soit plus de 10m) de précipitation
A titre d’exemple, Paris c’est 650mm/an.
Dans les hauts de Sainte-Rose, on enregistre 280 jours de pluie, ce qui en fait non seulement un record en France, mais aussi un cas particulier dans le monde entier.
A l’inverse, de l’autre côté de l’île, et donc sous le vent, sur la côte Ouest, on enregistre 329 jours de sécheresse à l’année.

Si M’Fe W’Yon Bagay – Althiery Dorival (Haïti)
Twoubadou, le troubadour.
C’est un mélange de méringue haïtienne et de musique cubaine qu’on appelle le « guajira ». C’est les travailleurs haïtiens expatriés dans les champs de cannes cubains qui l’ont inventé et l’ont ramené au pays au début du XXème.

Morenita Mia – Ramon Cordero (République Dominicaine)
Tu le reconnais ce rythme ? 1-2-3-4 et 1-2-3-4...voilà, celui-là ! Celui de la bachata. Parce que c’est ce qu’on écoute là.
La bachata, c’est un rythme crée en République Dominicaine au tout début des années 60. Ce morceau qu’on entend, est extrait de l’album « La Causa De Mi Muerte » sortie en 1966.

Aninha – Africa Negra (Sao-Tomé)
La seule colonie lusophone à n’avoir connu ni guerre de libération ni guerre civile. Il est également de loin le moins bien connu de ces pays, y compris chez les lusophones.
Le groupe légende de ces îles du bout du monde, Saint-Thomas-et-l'île du Prince c’est comme ça qu’on appelle aussi Sao-Tomé, situé juste en face de Libreville, la capitale du Gabon.
La carrière de Africa Negra commence en 1974 lorsqu’ils commencent à jouer dans les bals de la capitale São Tomé, réunissant à la fois les métis, descendants de Portugais et d’esclaves africains ; les Angolares, qui sont les descendants d’esclaves angolais naufragés qui s’établirent en communautés de pêcheurs dans la zone sud ; et les descendants de « serviçais », les travailleurs cap-verdiens et mozambicains qui étaient venus travailler dans les plantations de café et de cacao de l’île.

Jika Mthoria – Spokes Mashiyane (Afrique du Sud)
Spokes Mashiyane c’est le plus grand artiste sud-africain de ce qu’on appelle la tin-whistle, un type de flûte en métal. Normalement c’est une flûte utilisée dans les îles Britanniques... on ne sait pas comment elle est arrivée là-bas. En tout cas, ça a donné le nom à un style de musique que l’on appelle là-bas le kwela.
L’Afrique du Sud est sortie du Royaume du Commonwealth en 1961, alors que des pays comme le Canada, ou l’Australie ou encore la Nouvelle Zélande sont toujours des Monarchies parlementaires avec comme monarque la Reine Élisabeth II d’Angleterre.

Tsy An-Jaza Andao Tsika Holy – Tsy An-Jaza (Madagascar)
Le Tsapiky, rythme malgache de la fin des 70’s.
Dès les premières notes on pourrait le confondre avec du soukous, mais la guitare est trop claire, pas de percussion, le chant des enfants en fond, le rythme rapide et énergétique... y a pas de confusion possible.
Le morceau est issu de la compilation « Tulear Never Sleep » qui a contribué à faire connaître ce style internationalement.

Mbiri Yekutsvaga Mari – The Sungura Boys (Zimbabwe)
Zimbabwe années 80.
C’est au début de cette décennie que ce grand pays acquiert son indépendance, le 18 avril 1980.
Un grand souffle de liberté court à travers le pays, l’ancien chef de guérilla marxiste Robert Mugabe est le nouveau Premier ministre.
En 1992, une étude de la Banque mondiale indique que plus de 500 centres de santé ont été construits depuis en 10 ans.
Le pourcentage d'enfants vaccinés est passé de 25 % en 1980 à 67 % en 1988.
L'espérance de vie est

La Météo – Danyél Waro (Ile de la Réunion)
Sainte-Rose, petite commune au vent, situé au Nord-Est du Piton de la Fournaise, sur la côte Est de l’île de la Réunion, enregistre chaque année plus de 10000mm (soit plus de 10m) de précipitation
A titre d’exemple, Paris c’est 650mm/an.
Dans les hauts de Sainte-Rose, on enregistre 280 jours de pluie, ce qui en fait non seulement un record en France, mais aussi un cas particulier dans le monde entier.
A l’inverse, de l’autre côté de l’île, et donc sous le vent, sur la côte Ouest, on enregistre 329 jours de sécheresse à l’année.

Si M’Fe W’Yon Bagay – Althiery Dorival (Haïti)
Twoubadou, le troubadour.
C’est un mélange de méringue haïtienne et de musique cubaine qu’on appelle le « guajira ». C’est les travailleurs haïtiens expatriés dans les champs de cannes cubains qui l’ont inventé et l’ont ramené au pays au début du XXème.

Morenita Mia – Ramon Cordero (République Dominicaine)
Tu le reconnais ce rythme ? 1-2-3-4 et 1-2-3-4...voilà, celui-là ! Celui de la bachata. Parce que c’est ce qu’on écoute là.
La bachata, c’est un rythme crée en République Dominicaine au tout début des années 60. Ce morceau qu’on entend, est extrait de l’album « La Causa De Mi Muerte » sortie en 1966.

Aninha – Africa Negra (Sao-Tomé)
La seule colonie lusophone à n’avoir connu ni guerre de libération ni guerre civile. Il est également de loin le moins bien connu de ces pays, y compris chez les lusophones.
Le groupe légende de ces îles du bout du monde, Saint-Thomas-et-l'île du Prince c’est comme ça qu’on appelle aussi Sao-Tomé, situé juste en face de Libreville, la capitale du Gabon.
La carrière de Africa Negra commence en 1974 lorsqu’ils commencent à jouer dans les bals de la capitale São Tomé, réunissant à la fois les métis, descendants de Portugais et d’esclaves africains ; les Angolares, qui sont les descendants d’esclaves angolais naufragés qui s’établirent en communautés de pêcheurs dans la zone sud ; et les descendants de « serviçais », les travailleurs cap-verdiens et mozambicains qui étaient venus travailler dans les plantations de café et de cacao de l’île.

Jika Mthoria – Spokes Mashiyane (Afrique du Sud)
Spokes Mashiyane c’est le plus grand artiste sud-africain de ce qu’on appelle la tin-whistle, un type de flûte en métal. Normalement c’est une flûte utilisée dans les îles Britanniques... on ne sait pas comment elle est arrivée là-bas. En tout cas, ça a donné le nom à un style de musique que l’on appelle là-bas le kwela.
L’Afrique du Sud est sortie du Royaume du Commonwealth en 1961, alors que des pays comme le Canada, ou l’Australie ou encore la Nouvelle Zélande sont toujours des Monarchies parlementaires avec comme monarque la Reine Élisabeth II d’Angleterre.

Tsy An-Jaza Andao Tsika Holy – Tsy An-Jaza (Madagascar)
Le Tsapiky, rythme malgache de la fin des 70’s.
Dès les premières notes on pourrait le confondre avec du soukous, mais la guitare est trop claire, pas de percussion, le chant des enfants en fond, le rythme rapide et énergétique... y a pas de confusion possible.
Le morceau est issu de la compilation « Tulear Never Sleep » qui a contribué à faire connaître ce style internationalement.

Mbiri Yekutsvaga Mari – The Sungura Boys (Zimbabwe)
Zimbabwe années 80.
C’est au début de cette décennie que ce grand pays acquiert son indépendance, le 18 avril 1980.
Un grand souffle de liberté court à travers le pays, l’ancien chef de guérilla marxiste Robert Mugabe est le nouveau Premier ministre.
En 1992, une étude de la Banque mondiale indique que plus de 500 centres de santé ont été construits depuis en 10 ans.
Le pourcentage d'enfants vaccinés est passé de 25 % en 1980 à 67 % en 1988.
L'espérance de vie est

59 min

Top podcasts em Música