210 episodes

Antoine Compagnon est professeur au Collège de France depuis 2006, chaire de « Littérature française moderne et contemporaine : histoire, critique, théorie ». Depuis plus de trente ans, son enseignement et ses recherches portent sur quatre domaines : la Renaissance et en particulier Montaigne ; la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, notamment Baudelaire et Proust ; la théorie de la littérature et l'histoire de la critique de Sainte-Beuve à Roland Barthes ; enfin l'histoire culturelle, depuis l'affaire Dreyfus jusqu'à Vichy. Tous ses travaux ont une même ambition: comprendre la modernité et l'antimodernité. Il écrit aussi sur des questions de culture contemporaine.

Antoine Compagnon has been a Professor at the Collège de France since 2006, chair of 'Modern and Contemporary French Literature: History, Criticism, Theory.' For more than thirty years, he has taught and researched in four main fields: the Renaissance and particularly Montaigne; the late 19th century and early 20th century, specifically Baudelaire and Proust; theory of literature and history of criticism from Sainte-Beuve to Roland Barthes; cultural history, from the Dreyfus Affair to Vichy. A single ambition runs through all his enquiries: understanding modernity and antimodernity. He also writes on questions of contemporary culture.

Les enseignements sont diffusés avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller

Littérature française moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie Collège de France

    • Books
    • 3.8 • 4 Ratings

Antoine Compagnon est professeur au Collège de France depuis 2006, chaire de « Littérature française moderne et contemporaine : histoire, critique, théorie ». Depuis plus de trente ans, son enseignement et ses recherches portent sur quatre domaines : la Renaissance et en particulier Montaigne ; la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, notamment Baudelaire et Proust ; la théorie de la littérature et l'histoire de la critique de Sainte-Beuve à Roland Barthes ; enfin l'histoire culturelle, depuis l'affaire Dreyfus jusqu'à Vichy. Tous ses travaux ont une même ambition: comprendre la modernité et l'antimodernité. Il écrit aussi sur des questions de culture contemporaine.

Antoine Compagnon has been a Professor at the Collège de France since 2006, chair of 'Modern and Contemporary French Literature: History, Criticism, Theory.' For more than thirty years, he has taught and researched in four main fields: the Renaissance and particularly Montaigne; the late 19th century and early 20th century, specifically Baudelaire and Proust; theory of literature and history of criticism from Sainte-Beuve to Roland Barthes; cultural history, from the Dreyfus Affair to Vichy. A single ambition runs through all his enquiries: understanding modernity and antimodernity. He also writes on questions of contemporary culture.

Les enseignements sont diffusés avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller

    • video
    08 - Fins de la littérature - VIDEO

    08 - Fins de la littérature - VIDEO

    Antoine Compagnon
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Chaire de Littérature moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie
    Fins de la littérature

    On s’est plus intéressé aux « oeuvres ultimes » en peinture et en musique qu’en littérature, au Schwanengesang de Schubert, à L’Hiver de Poussin. Il s’agira en partie, mais non pas seulement, d’une réflexion sur les fins de carrière littéraire, avec des modèles aussi éloignés que Rimbaud et Philip Roth. Une question corollaire serait celle-ci : existe-t-il un au-delà de l’écriture ou, plus platement, un après ? Barthes abordait de front ce défi au début de son dernier cours sur La Préparation du roman : peut-on cesser d’écrire, demandait-il ?
    Les fins de la littérature, ce seraient donc l’achèvement et l’inachèvement, le dénouement et le prolongement, la retraite et le renouveau, mais aussi l’intention ou le dessein, à l’exclusion bien entendu de la cessation.

    • 1 hr 3 min
    08 - Fins de la littérature

    08 - Fins de la littérature

    Antoine Compagnon
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Chaire de Littérature moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie
    Fins de la littérature

    On s’est plus intéressé aux « oeuvres ultimes » en peinture et en musique qu’en littérature, au Schwanengesang de Schubert, à L’Hiver de Poussin. Il s’agira en partie, mais non pas seulement, d’une réflexion sur les fins de carrière littéraire, avec des modèles aussi éloignés que Rimbaud et Philip Roth. Une question corollaire serait celle-ci : existe-t-il un au-delà de l’écriture ou, plus platement, un après ? Barthes abordait de front ce défi au début de son dernier cours sur La Préparation du roman : peut-on cesser d’écrire, demandait-il ?
    Les fins de la littérature, ce seraient donc l’achèvement et l’inachèvement, le dénouement et le prolongement, la retraite et le renouveau, mais aussi l’intention ou le dessein, à l’exclusion bien entendu de la cessation.

    • 1 hr 3 min
    • video
    07 - Fins de la littérature - VIDEO

    07 - Fins de la littérature - VIDEO

    Antoine Compagnon
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Chaire de Littérature moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie
    Fins de la littérature

    On s’est plus intéressé aux « oeuvres ultimes » en peinture et en musique qu’en littérature, au Schwanengesang de Schubert, à L’Hiver de Poussin. Il s’agira en partie, mais non pas seulement, d’une réflexion sur les fins de carrière littéraire, avec des modèles aussi éloignés que Rimbaud et Philip Roth. Une question corollaire serait celle-ci : existe-t-il un au-delà de l’écriture ou, plus platement, un après ? Barthes abordait de front ce défi au début de son dernier cours sur La Préparation du roman : peut-on cesser d’écrire, demandait-il ?
    Les fins de la littérature, ce seraient donc l’achèvement et l’inachèvement, le dénouement et le prolongement, la retraite et le renouveau, mais aussi l’intention ou le dessein, à l’exclusion bien entendu de la cessation.

    • 1 hr 3 min
    07 - Fins de la littérature

    07 - Fins de la littérature

    Antoine Compagnon
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Chaire de Littérature moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie
    Fins de la littérature

    On s’est plus intéressé aux « oeuvres ultimes » en peinture et en musique qu’en littérature, au Schwanengesang de Schubert, à L’Hiver de Poussin. Il s’agira en partie, mais non pas seulement, d’une réflexion sur les fins de carrière littéraire, avec des modèles aussi éloignés que Rimbaud et Philip Roth. Une question corollaire serait celle-ci : existe-t-il un au-delà de l’écriture ou, plus platement, un après ? Barthes abordait de front ce défi au début de son dernier cours sur La Préparation du roman : peut-on cesser d’écrire, demandait-il ?
    Les fins de la littérature, ce seraient donc l’achèvement et l’inachèvement, le dénouement et le prolongement, la retraite et le renouveau, mais aussi l’intention ou le dessein, à l’exclusion bien entendu de la cessation.

    • 1 hr 3 min
    • video
    06 - Fins de la littérature - VIDEO

    06 - Fins de la littérature - VIDEO

    Antoine Compagnon
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Chaire de Littérature moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie
    Fins de la littérature

    On s’est plus intéressé aux « oeuvres ultimes » en peinture et en musique qu’en littérature, au Schwanengesang de Schubert, à L’Hiver de Poussin. Il s’agira en partie, mais non pas seulement, d’une réflexion sur les fins de carrière littéraire, avec des modèles aussi éloignés que Rimbaud et Philip Roth. Une question corollaire serait celle-ci : existe-t-il un au-delà de l’écriture ou, plus platement, un après ? Barthes abordait de front ce défi au début de son dernier cours sur La Préparation du roman : peut-on cesser d’écrire, demandait-il ?
    Les fins de la littérature, ce seraient donc l’achèvement et l’inachèvement, le dénouement et le prolongement, la retraite et le renouveau, mais aussi l’intention ou le dessein, à l’exclusion bien entendu de la cessation.

    • 58 min
    06 - Fins de la littérature

    06 - Fins de la littérature

    Antoine Compagnon
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Chaire de Littérature moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie
    Fins de la littérature

    On s’est plus intéressé aux « oeuvres ultimes » en peinture et en musique qu’en littérature, au Schwanengesang de Schubert, à L’Hiver de Poussin. Il s’agira en partie, mais non pas seulement, d’une réflexion sur les fins de carrière littéraire, avec des modèles aussi éloignés que Rimbaud et Philip Roth. Une question corollaire serait celle-ci : existe-t-il un au-delà de l’écriture ou, plus platement, un après ? Barthes abordait de front ce défi au début de son dernier cours sur La Préparation du roman : peut-on cesser d’écrire, demandait-il ?
    Les fins de la littérature, ce seraient donc l’achèvement et l’inachèvement, le dénouement et le prolongement, la retraite et le renouveau, mais aussi l’intention ou le dessein, à l’exclusion bien entendu de la cessation.

    • 58 min

Customer Reviews

3.8 out of 5
4 Ratings

4 Ratings

Top Podcasts In Books

Listeners Also Subscribed To

More by Collège de France