34 Min.

#49 — Exfiltration d’urgence en Afghanistan, avec Victor Daviet Les Baladeurs

    • Reisen und Orte

Kaboul, Afghanistan. 15 août 2021. Les yeux du monde entier regardent les images de la prise de la capitale afghane par les talibans. À 6.000 kilomètres de là, le snowboardeur français Victor Daviet va avoir un rôle à jouer dans cette histoire : tenter l’exfiltration de 14 jeunes afghans menacés par le régime.



Pour soutenir les réfugiés afghans : https://www.gofundme.com/f/sos-solidarity-for-afghan-refugee-snowboarders



🧭 Abonnez-vous à la newsletter pour ne manquer aucun épisode du podcast : lesothers.com/boussole-newsletter



🎙 Un épisode réalisé par Thomas Firh, présenté par Clémence Hacquart, mis en musique par Nicolas de Ferran, mixé par Laurie Galligani, et monté par Chloé Wibaux. ⁠

🤝 La saison 5 des Baladeurs est soutenue par Columbia.







Plus de détails sur l'épisode : 



Kaboul. 15 août 2021. Les yeux du monde entier regardent les images de la prise de la capitale afghane par les talibans. Sur nos écrans, l’insoutenable. Des civils désespérés, tentent de s’accrocher aux ails des derniers avions militaires qui quittent le pays. Chaque décollage est un espoir de moins pour ceux restés sur le tarmac, contraints de retrouver chaos, terreur et incertitude. Désormais les femmes, les intellectuels, les artistes, les sportifs voient leurs libertés et parfois leur vie menacés par le régime des combattants islamistes. Et chaque pays fait en sorte d’évacuer ses ressortissants.



Lorsque son téléphone sonne, à 6.000 kilomètres de là, le snowboardeur français Victor Daviet est loin d’imaginer qu’il va avoir un rôle à jouer dans cette histoire. Rattrapé par les liens qu’il a tissés un an plus tôt, sur des neiges immaculées loin de la guerre et de l’effroi, il se voit confier la plus lourde des responsabilités.

Kaboul, Afghanistan. 15 août 2021. Les yeux du monde entier regardent les images de la prise de la capitale afghane par les talibans. À 6.000 kilomètres de là, le snowboardeur français Victor Daviet va avoir un rôle à jouer dans cette histoire : tenter l’exfiltration de 14 jeunes afghans menacés par le régime.



Pour soutenir les réfugiés afghans : https://www.gofundme.com/f/sos-solidarity-for-afghan-refugee-snowboarders



🧭 Abonnez-vous à la newsletter pour ne manquer aucun épisode du podcast : lesothers.com/boussole-newsletter



🎙 Un épisode réalisé par Thomas Firh, présenté par Clémence Hacquart, mis en musique par Nicolas de Ferran, mixé par Laurie Galligani, et monté par Chloé Wibaux. ⁠

🤝 La saison 5 des Baladeurs est soutenue par Columbia.







Plus de détails sur l'épisode : 



Kaboul. 15 août 2021. Les yeux du monde entier regardent les images de la prise de la capitale afghane par les talibans. Sur nos écrans, l’insoutenable. Des civils désespérés, tentent de s’accrocher aux ails des derniers avions militaires qui quittent le pays. Chaque décollage est un espoir de moins pour ceux restés sur le tarmac, contraints de retrouver chaos, terreur et incertitude. Désormais les femmes, les intellectuels, les artistes, les sportifs voient leurs libertés et parfois leur vie menacés par le régime des combattants islamistes. Et chaque pays fait en sorte d’évacuer ses ressortissants.



Lorsque son téléphone sonne, à 6.000 kilomètres de là, le snowboardeur français Victor Daviet est loin d’imaginer qu’il va avoir un rôle à jouer dans cette histoire. Rattrapé par les liens qu’il a tissés un an plus tôt, sur des neiges immaculées loin de la guerre et de l’effroi, il se voit confier la plus lourde des responsabilités.

34 Min.