19 min

#1 - L'influence des fondateur·rice·s La Loycocracy, sans filtre!

    • Entreprenariat

L’influence des fondateurs et fondatrices est une réalité dans toutes les organisations et le management horizontal ne permet pas nécessairement de changer la donne. Mais est-ce un problème? Cette influence doit-elle être cadrée pour permettre au management collaboratif de fonctionner correctement ou est-ce sain et naturel? Et d'ailleurs, pourquoi est-ce la cas?

En effet, parfois, la limite entre convaincre et imposer est fine lorsque l’on possède un fort pouvoir de persuasion. En tant que Loycomate, il n’est donc pas toujours facile de dire non à un·e co-fondateur·rice.

Cependant cette réalité est à mettre en perspective à la lumière du concept de personne-sources qui apporte un éclairage constructif sur le rôle des fondateur·rice·s et permet de comprendre pourquoi il est peut-être sain et naturel tant qu’il s’exerce dans un certain cadre. 

Tout projet à une seule source, à savoir celle qui a fait les premiers pas pour le concrétiser. Il est essentiel donc de reconnaître son rôle de source, garant des valeurs et de l’ADN du projet et moteur des prochains pas.  Dans cet épisode, on tente de comprendre comment la Loycocracy valorise ces personnes sources en évitant que ces personnes sortent de leur autorité de rôle. Christophe Barman et Gregory Chollet, co-fondateurs, Isaline Thorens, Gouvernance Project manager et Marie Blaser, Head of Sustainable Development chez Loyco, témoignent dans ce tout premier épisode.

L’influence des fondateurs et fondatrices est une réalité dans toutes les organisations et le management horizontal ne permet pas nécessairement de changer la donne. Mais est-ce un problème? Cette influence doit-elle être cadrée pour permettre au management collaboratif de fonctionner correctement ou est-ce sain et naturel? Et d'ailleurs, pourquoi est-ce la cas?

En effet, parfois, la limite entre convaincre et imposer est fine lorsque l’on possède un fort pouvoir de persuasion. En tant que Loycomate, il n’est donc pas toujours facile de dire non à un·e co-fondateur·rice.

Cependant cette réalité est à mettre en perspective à la lumière du concept de personne-sources qui apporte un éclairage constructif sur le rôle des fondateur·rice·s et permet de comprendre pourquoi il est peut-être sain et naturel tant qu’il s’exerce dans un certain cadre. 

Tout projet à une seule source, à savoir celle qui a fait les premiers pas pour le concrétiser. Il est essentiel donc de reconnaître son rôle de source, garant des valeurs et de l’ADN du projet et moteur des prochains pas.  Dans cet épisode, on tente de comprendre comment la Loycocracy valorise ces personnes sources en évitant que ces personnes sortent de leur autorité de rôle. Christophe Barman et Gregory Chollet, co-fondateurs, Isaline Thorens, Gouvernance Project manager et Marie Blaser, Head of Sustainable Development chez Loyco, témoignent dans ce tout premier épisode.

19 min