50 Folgen

Bienvenue dans Le Sapping, le podcast de la mode responsable. 
Je suis Victoire Satto et je reçois ici des hommes et des femmes qui agissent pour une mode de bon sens :  une mode écologique, socialement engagée, une mode inclusive qui respecte les identités et la diversité, une mode qui innove pour devenir meilleure.
Ce podcast est produit par Thegoodgoods,  le premier média mode et lifestyle éco-responsables.

Retrouvez-nous :
Sur Instagram @thegoodgoods.fr
Sur Facebook @thegoodgoodsfr
Sur Twitter @_thegoodgoods
Sur thegoodgoods.fr

Thegoodgoods - Le Sapping Victoire Satto

    • Mode und Schönheit
    • 5.0, 1 Bewertung

Bienvenue dans Le Sapping, le podcast de la mode responsable. 
Je suis Victoire Satto et je reçois ici des hommes et des femmes qui agissent pour une mode de bon sens :  une mode écologique, socialement engagée, une mode inclusive qui respecte les identités et la diversité, une mode qui innove pour devenir meilleure.
Ce podcast est produit par Thegoodgoods,  le premier média mode et lifestyle éco-responsables.

Retrouvez-nous :
Sur Instagram @thegoodgoods.fr
Sur Facebook @thegoodgoodsfr
Sur Twitter @_thegoodgoods
Sur thegoodgoods.fr

    KÉVIN GOUGEON - NGO Shoes : Baskets Sociales, Solidaires & Successful

    KÉVIN GOUGEON - NGO Shoes : Baskets Sociales, Solidaires & Successful

     
    Tous les 10 jours à travers ce podcast, Thegoodgoods explore les solutions qui œuvrent à la transition énergétique, sociale et éthique de l’industrie de la mode.
    Je suis Victoire Satto et aujourd'hui je reçois Kevin Gougeon, co-fondateur de la marque N’go. N’go est une marque de baskets/sneakers équitable et solidaire, qui soutient le savoir-faire traditionnel des artisans vietnamiens issus des minorités ethniques et qui finance la construction d'écoles dans les villages marginalisés du Nord Vietnam.
    Made in Vietnam, c’est habituellement associé à de grandes marques de sneakers aux pratiques dénoncées plus que mises en lumière pour leurs valeurs morales. 
    Handcrated in Vietnam, c’est une appellation qui peut poser la question de l’appropriation culturelle et des vrais moyens de s’en prémunir.
    Importé du Vietnam, ça irrite les défenseurs d’une production locale, mais y’a t’il un point d’ancrage géographique quand une marque distribue à l’international ? 
    N’go est une marque co-fondée par deux amis qui n’avaient aucune expérience dans la mode mais la ferme intention d’avoir un impact social et environnemental positif sur leur génération. 
    3 ans après ses débuts, la marque avoisine le million d’euro de chiffre d’affaire et a ses cofondateurs pour seuls actionnaires. Elle est engagée dans la procédure de certification BCorp et en cours de réalisation d’un bilan carbone qui l’amène à faire évoluer son sourdine de matières et intégrer un processus de recyclage post-consommateur. N’go avance avec les idées claires, rapide et humble comme les réponses de Kevin à mon micro. Je le laisse nous raconter, et associe cet épisode à ces 5 mot-clefs : patrimoine, respect, détermination, label, solidarité.
    Bonne écoute !

    LE SITE DE NGO https://ngo-shoes.com/

    RETROUVEZ NGO DANS NOTRE ANNUAIRE DE MARQUES ENGAGÉES https://bit.ly/3dVRwEY

    0 - 5 Présentation éducation
    5 -10 Histoire de la marque 
    10 - 15’ Focus sur la basket
    15 - 20’ Comment on conquiert un partenaire dans un pays étranger quand on produit en petite quantité
    20 - 25 Comment éviter l’appropriation culturelle ?
    25 - 30 L’intérêt des labels ? 
    30 - Le projet Second Life de N’go
    35 - 40 Le futur des matières premières chez N’go
    45 - 50 Chiffre d’affaire et répartition géographique des ventes à 3 ans
    50 - 55 Croissance infinie ? 
    55 - 60 Les projets à venir pour N’go

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -Avant de partir, si vous appréciez le podcast, ce qui nous aide le plus pour le porter aux oreilles d'un maximum de personnes, c'est que vous preniez quelques secondes pour laisser une note étoilée sur Apple Podcast ou sur Itunes. 
    On vous invite à :
    🎙Vous abonner au podcast sur la plateforme de votre choix
    📩Vous abonner à notre newsletter via thegoodgoods.fr pour recevoir chaque semaine la revue de presse de nos articles
    📸Suivre notre compte Instagram [https://www.instagram.com/thegoodgoods.fr/]
    💬Partager cet épisode avec d'autres engagés, curieux ou novices de la mode responsable

    • 59 Min.
    [PODCAST] MAJDOULINE SBAÏ, la Mode Doit Devenir une Industrie Réparatrice

    [PODCAST] MAJDOULINE SBAÏ, la Mode Doit Devenir une Industrie Réparatrice

    Bonjour et bienvenue dans le Sapping, un podcast qui parle de mode responsable avec ceux qui la font.
    Je suis Victoire Satto, co-fondatrice du média Thegoodgoods et sur ce podcast j’explore les solutions qui œuvrent à la transition énergétique, sociale et éthique de l’industrie de la mode.

    Est-ce que la suite vous fait peur ? 
    Vous faites partie des gens qui souhaitent un retour à un système de la mode classique ? 
    Au contraire, vous comptez faire de ce virus une occasion de ralentir et de provoquer la mutation de l'industrie ? 
    Ou vous êtes du camp des fatalistes qui pensent qu'on se dirige inexorablement vers un effondrement ?
    On nous annonce que les collections vont ralentir mais on ne sait pas si c'est plus pas nécessité économique que réalité écologique. Dans les news, on oscille entre les plan de relance et les placements en faillites. Et l'industrie des masques, sitôt développée sitôt délocalisée, qu'en restera t'il dans quelques mois ? 
    Majdouline Sbaï travaille depuis des années avec Nord Créa, une association qui propose des solutions d'innovations positives et écologiques à travers des formations, des évènements comme les Fashion Green Days et un atelier de développement / conception de systèmes circulaires.
    Cet épisode ne vous fournira pas de réponses prêtes à l'emploi, il vous autorise au contraire à vous poser des questions, émettre des hypothèses de scénarios pour un futur souhaitable, quand bien même il serait utopique. Et on s'aventure même à célébrer les utopies qui se réalisent : Majdouline introduira en fin d'épisode Les trophées de la Mode Circulaire http://www.modecirculaire.com/, un concours ouvert à tous "Pour faire valoir des pratiques d’écoconception, de recyclage ou de nouveaux modes de distribution dans le secteur de la mode et de l’habillement". L'appel à candidatures court jusqu'au 26 juin, organisé par la Métropole Lille Europe et soutenu par l'ADEME. Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
    BONNE ÉCOUTE !
    5 mot-clefs : mesure, réparation, réduction, vulnérabilité, circularité.

    TRAME DE L'ÉPISODE
    0’ Présentation
    5’ Nord Créa & Fashion Green Days : relocaliser la fabrication textile et la distribution
    La notion d’économie régénérative
    15’ La fabrication des masques à Roubaix
    Injonction de gratuité de la fabrication des masques 
    20 La gestion de la crise en occident
    Chez les partenaires asiatiques, chez les petits, chez les grands
    La suite : « Business as usual » sans remise en question ou changement radical ?
    25 Les entreprises ne changent pas mais les citoyens si
    30 Un aperçu de l’effondrement, comment on grès une crise de façon collective : entreprise, pouvoirs publics, collectivités locales, médias
    33 Le pouvoir de l’économie circulaire : la responsabilité des entreprises 
    40 Limite de croissance économique et création de valeur matérielle et immatérielle 
    45 Les Trophées de la Mode Circulaire

    RÉFÉRENCES
    Son livre : Une mode ethique est elle possible ? L'échiquier
    Fashion Green Days https://fashiongreendays.fr/
    Nord Créa
    MEL 
    Trophées de la mode circulaire http://www.modecirculaire.com/
    LSF
    DEFI
    AFNOR
    ADEME

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -Avant de partir, si vous appréciez le podcast, ce qui nous aide le plus pour le porter aux oreilles d'un maximum de personnes, c'est que vous preniez quelques secondes pour laisser une note étoilée sur Apple Podcast ou sur Itunes. 
    On vous invite à :
    🎙Vous abonner au podcast sur la plateforme de votre choix
    📩Vous abonner à notre newsletter via thegoodgoods.fr pour recevoir chaque semaine la revue de presse de nos articles
    📸Suivre notre compte I

    • 53 Min.
    LIONEL LE FLOCH - SUPERGREEN Végétaliser l'industrie de la chaussure masculine

    LIONEL LE FLOCH - SUPERGREEN Végétaliser l'industrie de la chaussure masculine

     
    Bonjour et bienvenue dans le Sapping, un podcast qui parle de mode responsable avec ceux qui la font.
    Je suis Victoire Satto, co-fondatrice du média Thegoodgoods et sur ce podcast j’explore les solutions qui œuvrent à la transition énergétique, sociale et éthique de l’industrie de la mode.
    Aujourd’hui, on parle des alternatives végétales au cuir avec Lionel Le Floch. 
    Lionel est styliste-développeur spécialisé dans la chaussure et confondateur de Supergreen, la première marque de chaussures végétales de ville, avec Carole Beauverger.
    À date, quand on cherche des alternatives au cuir, on tombe principalement sur des matériaux d’origine pétrochimique, à forte empreinte environnementale.
    La Cornflex, première chaussure de Supergreen, est composée majoritairement de matières végétales : fibres de maïs et lait d’hévéa dont l’impact de la transformation et la fin de vie sont bien inférieurs à celui du plastique.
    Le premier modèle est un derby pour homme, disponible actuellement en pré-commande en deux couleurs et la campagne connait déjà un grand succès. Grâce à une communication légère et bienveillante, elle conquiert un marché jeune, séduit par l’esthétique, pas nécessairement vegan mais bien au fait de l’impact du cuir et plus globalement de ses achats de mode. Supergreen se positionne comme une alternative plus qu’un compétiteur militant sur le marché de la chaussure masculine de ville. 
    Les 5 mot-clefs : élégance, innovation, éveil et pouvoir végétal.
    Bonne écoute !
    LA DERBY SUPERGREEN EN PRÉ-COMMANDE https://fr.ulule.com/chaussures-supergreen/?utm_medium=medias&utm_source=Goodgoods&utm_campaign=presale_99997

    SE RETROUVER DANS L'ÉPISODE
    0-5 Présentation et parcours
    5-10 Industrie de la chaussure, impact des tanneries en France, Italie, Asie
    Tannage végétal
    10 -15 La genèse du projet, la réaction de l’industrie du cuir
    15-20 Anatomie d’une chaussure Supergreen / Recyclabilité / Fin de vie du produit 
    20-25 Le marché de la chaussure vegan, choix du préfinancement & écueils
    25-30 Comment on conquiert une cible pas sensible à la cause e? Communication chez Supergreen 
    30-35 Jusqu’où va l’ambition de la marque ? Une chaussure biodégradable locale
    35-40 Les inspirations de Lionel
    40-45 La prochaine chaussure Supergreen et le choix de la prochaine matière; contraintes spécifiques des modèles femmes ?
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -Avant de partir, si vous appréciez le podcast, ce qui nous aide le plus pour le porter aux oreilles d'un maximum de personnes, c'est que vous preniez quelques secondes pour laisser une note étoilée sur Apple Podcast ou sur Itunes. 
    On vous invite à :
    🎙Vous abonner au podcast sur la plateforme de votre choix
    📩Vous abonner à notre newsletter via thegoodgoods.fr pour recevoir chaque semaine la revue de presse de nos articles
    📸Suivre notre compte Instagram [https://www.instagram.com/thegoodgoods.fr/]
    💬Partager cet épisode avec d'autres engagés, curieux ou novices de la mode responsable

    • 45 Min.
    JULIEN TUFFERY / ATELIER TUFFERY - Réveiller une marque ancestrale par le digital (sans perdre ses valeurs)

    JULIEN TUFFERY / ATELIER TUFFERY - Réveiller une marque ancestrale par le digital (sans perdre ses valeurs)

    Thegoodgoods fait la lumière sur les acteurs de la mode responsable. 
    Une mode écologique, socialement engagée, inclusive et qui innove pour devenir meilleure. Aujourd’hui, Le Sapping reçoit Julien Tuffery pour comprendre comment une marque peut survivre aux crises.
    Cet épisode est prévu depuis longtemps, mais l’avoir enregistré pendant le confinement le rend particulièrement riche en enseignements. 
    Julien Tuffery est la 4e génération de la famille Tuffery qui fabrique des jeans français dans les Cévennes, depuis 1892. Cet ingénieur des Grandes Écoles a repris sans préavis l’entreprise il y a 6 ans avec sa femme Myriam. Actuellement, leurs carnets de commandes débordent et ce malgré la crise, 3 embauches sont prévues cet été et quelles que soient les incertitudes futures, la marque reste campée sur son choix d’atteindre sa limite de croissance d’ici quelques années. 
    La sérénité de Julien semble être due à deux choses : 
    - L’Atelier Tuffery a déjà traversé de multiples crises, passant de 60 à 3 personnes du fait de la concurrence internationale dans les années 80
    - La résistance de la marque est due à ses valeurs intrinsèques qui sont les mêmes depuis toujours et servent de cap dans la tempête : des circuits courts, un fonctionnement très autonome, des engagements humains et écologiques sincères, une communauté confiante et solidaireLa seule chose qui ai récemment changé à l’atelier, c’est la stratégie de communication et l’adaptation du business model vers du 100% digital. Là encore, nous allons voir comment une Maison historique qui agit comme une DNVB a moins à craindre des conséquences du confinement. 
    L’innovation n’est pas en reste, l’Atelier Tuffery s’est également donné pour mission de réinventer l’industrie manufacturière française pour préparer demain, il paraît qu’enseigner la couture peut-être sexy et que les open spaces conviviaux ne sont pas réservés qu’au secteur tertiaire. 
    Dans cet épisode nous abordons enfin la question des masques que l’Atelier produit depuis le début du confinement, de la coordination des sites de confection et de l’effort de solidarité nationale sans précédent que connaît le secteur de la mode française. 
    Cet épisode est une boite à outils pour l’avenir, un avenir positif et inscrit dans le temps long ! 
    Les 5 mot-clefs de l’épisode : histoire, artisanat, digital, story-doing et baume-au-cœur (en un seul mot !) 
    NB : Cet épisode a été enregistré à distance, ce qui explique que nos voix puissent par moment être légèrement modifiées, j’espère que ça ne vous empêchera pas de passer un bon moment, et si vous en avez la possibilité, d’écrire sur Itunes un commentaire 5 étoiles, c’est la meilleure façon de nous soutenir.
    Très bonne écoute !

    LE SITE DE L'ATELIER TUFFERY (https://www.ateliertuffery.com/) https://www.ateliertuffery.com/
    SE REPÉRER DANS L'ÉPISODE
    0-10 Parcours de Julien, bref historique de l’Atelier Tuffery
    - D’ingénieur des Grandes Écoles à Président de l’Atelier Tuffery
    - Histoire de Célestin Tuffery, Maître tailleur confectionneur de village qui crée l’Atelier en 1892 pour habiller les ouvriers d’une ligne de chemin de fer avec des vêtements chauds, solides et peu chers à fabriquer
    - Après la guerre, le jean passe du chantier à l’article de mode, sous l’influence américaine il devient tendance, ce sont les belles années de la confection textile à la française 
    - Années 60s : émancipation féminine et blue jean porté par les femmes
    - Années 80-85 :  la crise de la délocalisation au Magreb et en Asie, l'Atelier Tuffery passe de 60 à 3 employés 
    10-20 Comment on sort de la crise ? 
    - En s’appuyant sur les communautés locales et les consommateurs de proximité, historiquement attachés à la

    • 1 Std. 10 Min.
    SWANN PÉRISSÉ - L'influence responsable

    SWANN PÉRISSÉ - L'influence responsable

    Bienvenue dans Le Sapping, le podcast du sens de l'Habit. Il est produit par Thegoodgoods [http://thegoodgoods.fr/], 1er média mode et lifestyle éco-responsables.
    Tous les 10 jours, Thegoodgoods fait la lumière sur les acteurs de la mode responsable : écologique, socialement engagée, inclusive et qui innove pour devenir meilleure. Aujourd’hui, Le Sapping reçoit Swann Périssé pour parler d'influence positive.
    Swann Périssé est une femme artiste, humoriste, et une entrepreneure. Elle se produit sur scène et réalise des vidéos sur une chaine Youtube suivie par un demi million de personnes. Swann a fondé et gère sa propre société de production, l’ensemble de ses réseaux sur lesquels elle fédère des femmes et des hommes de tous les âges et milieux autour du rire. Elle a choisi cet outil pour aborder des sujets de société profonds : écologie, féminisme, féminité, respect, créativité, l’ambition d’être soi ou encore l’indépendance. Le tout avec une grande dose d’humanité et de sincérité qui la rendent unique et qui touchent individuellement ceux et celles qu’on regroupe grossièrement sour le terme de followers. Mais finalement, ces followers, sont-ils des suiveurs ou des personnes avec lesquelles on partage des expériences humaines ? Comment rester soi-même devant une audience massive et exponentielle ? Peut-on utiliser positivement son pouvoir d’influence, notamment - vous nous voyez  venir - , au service de marques dont on partage les engagements ? 
    Avec Swann, on prend le temps. On vous emmène prendre un café avec nous dans une petit adresse parisienne, à l’époque, si lointaine, de notre liberté de mouvements. On parle de son rapport aux vêtements, de sa créativité, de Youtube en tant que métier, de sororité et du pouvoir d’exister quand on ose donner vie à ses idées. 
    Pour le plaisir d’y être encore un peu, on a laissé le bruit du mousseux de lait en fond sonore. 
    Les 5 mot-clefs de l’épisode : douce, authentique, téméraire, brillante, déterminée. 
    BONNE ÉCOUTE ! 

    SE RETROUVER DANS L’ÉPISODE
    3'
    Présentation
    Swann de 17 à 22 ans
    De Science Po Paris à l’humour
    Swann passe du stand up à la vidéo, puis la production et la mise en scène
    Pourquoi Swann a choisi Youtube comme médium en parallèle du stand up
    Sa première fois à l’Olympia, ce que l’on ressent seule sur scène, son amour du travail en équipe
    10’
    Différence entre comédien et humoriste, quand on incarne des personnage dans ces vidéos ?
    Comment on crée un personnage
    Sa chaine Youtube : une chaine porteuse d’histoire engagée pour changer le monde par l’humour
    15’
    D’où vient son éveil écologique ?
    Swann a traversé une période de précarité et à travaillé sur un marché
    Comment elle a appris à vivre de façon modeste, frugale
    Ce qui la différencie des influenceurs traditionnels qui créent du besoin (maison, vêtements, bijoux, voyages)
    Son amour de la France, des choses simples,
    17’
    La première rencontre entre Swann & Victoire : un fight au sujet des vêtements, son rapport aux vêtements
    Besoin de plus aujourd’hui, développer son style est devenu un besoin
    Veut travailler avec des marques engagées
    Pourquoi elle es très féminine, porte du moulant, des décolletés, des mini-jupes, du maquillage, Son style est choisi et assumé, c’est pour Swann une façon d’être féministe sans accepter les codes masculins pour faire du business
    22’
    Déconstruction du rapport genré : les hommes n’ont pas la liberté de se pomponner comme les femmes (vernis, mettre des robes etc) Ce qui nourrit sa créativité c’est de canaliser sa révolte, de ressentir les émotions, les retranscrire du le papier, les digérer et les transformer en un moment créatif
    Pourquoi le rire engagé ? Ne pas nier que la vie est dure

    • 1 Std. 2 Min.
    NATHALIE LEBAS-VAUTIER Du story telling au story doing

    NATHALIE LEBAS-VAUTIER Du story telling au story doing

    Bienvenue dans Le Sapping, le podcast du sens de l'Habit. Il est produit par Thegoodgoods [http://thegoodgoods.fr/], 1er média mode et lifestyle éco-responsables.
    Tous les 10 jours, Thegoodgoods fait la lumière sur les acteurs de la mode responsable : écologique, socialement engagée, inclusive et qui innove pour devenir meilleure. 
    On sait que l’économie mondiale va être très lourdement grevée par la crise sanitaire actuelle. Un peu partout, on voit émerger l’hypothèse d’une modification profonde de nos habitudes de consommation après la crise et d’une transformation des marques vers des modèles plus raisonnés. Je ne sais pas qui mettra ses paroles en actes, mais je connais ceux qui n’ont pas attendu l’épidémie pour entreprendre le changement. Une stratégie RSE s’inscrit dans le temps long et d’un des premiers critères de son succès c’est la fidélité. 
    Nathalie Lebas Vautier est entrepreneure engagée dans la mode durable depuis 17 ans. 
    Elle a fondé avec son mari en 2004 une des marques éthique les plus connues en France : Ekyog
    À l’époque, l’Inde ne comptait de 15 cultivateurs de coton biologique, Nathalie et Louis Marie sont partis sur le terrain à la rencontre des acteurs du bio et des organismes certificateurs qui eux aussi démarraient.
    En 13 ans, la marque a développé 51 magasins et 130 emplois en France. 
    Depuis 4 ans, le couple vit une nouvelle aventure au sein de Good Fabric, une seconde entreprise qui accompagner les marques dans leur diagnostic et stratégie RSE jusque sur le terrain et dans la modification de leur business modèle. Nathalie construit son travail en imaginant la société idéale à 2030 et 2040
    Good Fabric est également fabricant de produits textiles certifiés pour des marques qui vont de Biocoop à Éric Bompard. 
    Dans cet épisode on parle de coton biologique, de cachemire, des matières recyclées et des matières végétales, de la force des relations humaines pour bâtir de projets colossaux avec de petits moyens financiers, de transformation profonde effective ou sortir d’une logique bureaucratique & de marge à tout et surtout, à n’importe quel prix. 
    Je vous propose de profiter du confinement pour refaire le zéro de nos pratiques à l’aide d’un mode d’emploi concret, basé sur des faits plus que des effets d’annonce. 
    Je laisse la parole à Nathalie à laquelle j’associe ces 5 mot-clefs : vision, savoir-faire, savoir-être, éco-féminisme, coopération

    (RE-)LIRE NOTRE ARTICLE SUR LES DÉMENTIS AUTOUR DU COTON BIOLOGIQUE ET DU CACHEMIRE : https://www.thegoodgoods.fr/tgg-news/generale/dementis-sur-le-coton-biologique-cachemire-good-fabric

    CHiLLENGEs : NOTRE GUIDE DU CONFINEMENT RÉUSSI ! https://www.thegoodgoods.fr/formulaire-chillenges/recevoir-chillenges

    SE RETROUVER DANS L’ÉPISODE
    0’-5’ 
    Entrepreneure engagée dans la mode durable depuis 17 ans
    La création de la marque Ekyog, en commençant par structurer une filière de coton biologique en Inde, après avoir réalisé que la culture de coton est la plus polluante des cultures au monde. 200 000 personnes sont reconnues par l’OMS comme intoxiquées du fait des seuls pesticides
    Comment faire émerger un business engagé dans une époque où le marché n’est pas prêt
    L’entreprenariat : avancer en permanence en dehors de sa zone de confort 
    Passer de la création à 51 magasins et 130 emplois en France

    5’-10’
    Le secret pour réaliser de grands projets sans avoir de gros moyens
    De l’importance de se confronter à la réalité du terrain : rencontrer ses interlocuteurs sur toute la chaine de production pour connaitre leurs réalités, leur difficultés, leur métier et apporter des solutions construites à la lumière de ces informations, en partenariat avec eux
    Importance du maintien de ce dialogue à long terme : visites annuelles, test ré

    • 55 Min.

Kundenrezensionen

5.0 von 5
1 Bewertung

1 Bewertung

Mathilde GGG ,

Un podcast passionnant!

Un podcast génial qui permet de découvrir plein d’initiatives dans l’univers de la mode durable, de nouveaux points de vues et des solutions pour rendre cette industrie plus responsable!
D’épisode en épisode, Victoire nous révèle la face positive de la mode et la révolution qui commence a s’opérer pour faire face aux challenges environnementaux et sociaux.

Top‑Podcasts in Mode und Schönheit

Zuhörer haben auch Folgendes abonniert: