34 episodes

La Revue des livres pour enfants présente un panorama des nouveautés de la littérature pour la jeunesse et propose des outils de réflexion pour favoriser l'accès des enfants au livre. Cette collection propose pour chaque numéro le sommaire, l'éditorial et l'introduction du dossier.

La Revue des Livres pour enfants Bibliothèque nationale de France

    • Books

La Revue des livres pour enfants présente un panorama des nouveautés de la littérature pour la jeunesse et propose des outils de réflexion pour favoriser l'accès des enfants au livre. Cette collection propose pour chaque numéro le sommaire, l'éditorial et l'introduction du dossier.

    Métamorphoses de l'animal

    Métamorphoses de l'animal

    C'est peu dire que l'animal occupe une place prépondérante dans l'univers de l'enfance ; dans l'album bien entendu mais aussi dans le roman et dans les différents genres du domaine.
    Interroger la place de l'animal dans la littérature pour la jeunesse était donc une évidence. Du recours à l'animal anthropomorphe facilitant un processus d'identification de l'enfant et une mise à distance des sujets sensibles, au roman contemporain sur la cause animale, le regard se déplace. La perception n'est plus la même, les représentations évoluent, le sort de l'animal devient un sujet de société à part entière et les auteurs et les illustrateurs ne l'ignorent pas, qui se saisissent de la question et de ses enjeux dans leurs créations. À des degrés divers, environnement, biodiversité, antispécisme, sont au coeur des préoccupations de chacun.
    Un dossier pour accompagner des débats souvent vifs.

    Zidrou, scénariste

    Zidrou, scénariste

    Qui ça ? », nous a demandé une bibliothécaire qui avait pourtant une belle quantité de ses albums dans ses collections (à défaut de ses bacs, où ils ne restent jamais très longtemps). Nous avions envie, pour une fois, de consacrer notre numéro monographique à un scénariste de bande dessinée, ce métier qui disparaît au profit des héros qu'il invente et se cache derrière les dessinateurs auxquels il fournit pourtant leur combustible.
    Pour cette première fois, il fallait bien choisir. Zidrou, par l'ampleur et la liberté de son oeuvre tant pour les enfants que pour les adultes, s'est imposé. Des grincheux le trouveront trop populaire ? Peut-être. Nous les invitons à se pencher sur le sens profond de ce reproche et espérons que ce dossier les y aidera.

    L'Europe, quelle histoire !

    L'Europe, quelle histoire !

    Parler d'Europe, c'est prendre le risque d'ennuyer tout le monde.
    Et si la couper en tranches la rendait plus appétissante ? Nous avons donc entrepris d'organiser en petites rondelles les problématiques de l'édition pour la jeunesse européenne.
    Fallait-il garder le Royaume-Uni, qui lui a tant apporté ? Bien sûr.
    Nos neuf tranches rassemblées, nous avons trouvé que notre Europe était faite de beaucoup de lois et de règlements, bien sûr, mais qu'ils méritaient d'être regardés de près. Que la préoccupation écologique y était un sujet majeur (et le livre jeunesse ne saurait s'en abstraire). Et que cette imparfaite Europe, défendue avec passion par ceux qui viennent d'y arriver et ceux qui craignent d'en sortir, c'était des gens. Des gens qui voyagent, qui créent et qui ont besoin d'histoires.
    Et ça tombe bien : cela fait des siècles que les Européens en ont un beau trésor en partage.

    Les nouveaux contours de la violence

    Les nouveaux contours de la violence

    « Mais ce livre est bien trop violent pour des enfants ! »
    Allez, nous l'avons tous rendue une fois ou l'autre, cette sentence définitive. Mais que disions-nous là, au fond ? Que nous savions avec précision mesurer la violence possible et impossible pour un enfant de tel ou tel âge ? Que cette mesure était universelle et assurée ? Et immuable ? Que le monde de l'enfance est étranger à la violence ? Non sans doute. Mais se poser ces questions est une utile façon de se redire à quoi servent la littérature et la culture. Et accepter que la violence, celle des images plus que des mots, celle des contes et des mangas, celle des colères enfantines et des exclusions sociales – comme celles qui poussent une bibliothèque à fermer ses portes de désarroi – est une question mouvante et qui nous concerne.

    Bienvenue en Amérique

    Bienvenue en Amérique

    Soyons francs : prétendre réduire la littérature américaine pour la jeunesse et les adolescents à un dossier de 70 pages ne nous a jamais effleuré l'esprit. En revanche, aller voir de l'autre côté de l'Atlantique ce qui se trame avait de quoi mettre notre curiosité en action. La question aiguë de la représentation de la diversité, la littérature YA et sa captation d'une génération de lecteurs de plus en p lus ample, la culture D isney qui n o us nimbe tous, le re mplaceme nt de la critique litté raire ve rticale par une criti q ue littéra ire horizontale, le développement de l'autoédition, des super-héros en pleine forme qui nous reflètent plus que prévu… Autant de préoccupations dont nous savons bien qu'elles ne sont pas qu'américaines.

    Parlons argent

    Parlons argent

    Il est communément admis que l'argent est un tabou bien français. Nous avions prévu d'intituler ce dossier « Surtout, ne pas parler d'argent » et étions assez satisfaits de notre joli titre. Mais, àmieux y réfléchir, notre assurance s'est vite fracassée. Pas un tabou mais cinq nous a dit le philosophe, et pas celui de l'argent mais celui de l'injustice de sa répartition et de sa provenance nous ont dit l'historien de la littérature et les sociologues. Et plus grave que le tabou de l'argent est celui de la pauvreté, qui concerne trois millions d'enfants en France. Pauvreté dont nos auteurs se sentent eux aussi menacés. Alors, oui, parlons argent. C'est indispensable.

Top Podcasts In Books

Listeners Also Subscribed To

More by Bibliothèque nationale de France