7 episodios

Marre du train-train quotidien? Ce podcast touristique unique en son genre vous permettra de visiter des lieux au hasard sur toute la planète, et vous aidera à planifier vos prochaines vacances. Découvrez chaque semaine de nouveaux lieux (musées, monuments, plages, parcs naturels, folklore, villages...) grâce à des commentaires en MP3 qui durent de 2 à 5 minutes. Vous en voulez plus ? Connectez vous sur cityzeum.com, près de 2000 lieux à écouter et télécharger pour votre futur voyage. Profitez-en c’est 100% gratuit. Nos destinations? Paris, Rome, Londres, Barcelone, Venise, Florence, Lille, Bruxelles, Amsterdam, Stockholm, Suede, Islande, Saint Petersbourg, Madrid, Lyon, Bordeaux, Bourgogne, Strasbourg, Sienne, Naples, Gand, Bruges, Sicile, Athènes, Finistère, Seville, Porto, Lisbonne et près de 200 d’ici à la fin de l’année.

Audio guide de Cityzeum - Visitez le monde en MP3 Cityzeum - guides de voyages audio

    • Cultura y sociedad

Marre du train-train quotidien? Ce podcast touristique unique en son genre vous permettra de visiter des lieux au hasard sur toute la planète, et vous aidera à planifier vos prochaines vacances. Découvrez chaque semaine de nouveaux lieux (musées, monuments, plages, parcs naturels, folklore, villages...) grâce à des commentaires en MP3 qui durent de 2 à 5 minutes. Vous en voulez plus ? Connectez vous sur cityzeum.com, près de 2000 lieux à écouter et télécharger pour votre futur voyage. Profitez-en c’est 100% gratuit. Nos destinations? Paris, Rome, Londres, Barcelone, Venise, Florence, Lille, Bruxelles, Amsterdam, Stockholm, Suede, Islande, Saint Petersbourg, Madrid, Lyon, Bordeaux, Bourgogne, Strasbourg, Sienne, Naples, Gand, Bruges, Sicile, Athènes, Finistère, Seville, Porto, Lisbonne et près de 200 d’ici à la fin de l’année.

    La fondation Tapies - Barcelone

    La fondation Tapies - Barcelone

    La Fundacion Antoni Tàpies a été créée en 1984 par l'artiste du même nom dans le but de promouvoir l'étude et la connaissance de l'art moderne et contemporain. Elle est installée dans l'ancienne maison d'édition Montaner i Simon. L'édifice fut réalisé par l'architecte Lluis Domenech i Montaner. Ce dernier, construit entre les années 1881 et 1885, représente avec la Maison Vicens de Antonio Gaudi un fait marquant dans le renouvellement architectural et urbain de Barcelone. Placée sur le "Ensanche" ou plutôt élargissement de la ville de Ildefonso Cerdá, la maison Domenech i Simon révèle une nouvelle vision de l'architecture dans laquelle l'édifice est conçu dans un contexte social et historique déterminé. Le caractère innovant de la structure réside dans l'adoption d'éléments relevant à la fois de l'architecture industrielle et fonctionnelle. Domenech i Montaner utilisa des colonnes de fer forgé et des poutres d'acier que l'on retrouve par ailleurs dans d'autres constructions de gares et de marchés. La façade est en brique ce qui lui confère une apparence proche de l'architecture mudéjar. Le système de lucarnes apporte un éclairage zénithal pensé à l'origine pour le travail des typographes. Néanmoins, il s'avère aussi idéal pour sa fonction actuelle, celle d'un espace dédié à l'art. L'immeuble fut restauré et aménagé dans les années 1980 pour héberger la Fundacion Antoni Tapies. L'intervention inclut l'installation d'une sculpture de l'artiste, "Nuvol i Cadira" ou plutot Nuage et Chaise, réalisée en aluminium anodisé et en acier inoxydable qui rempli l'espace entre les immeubles adjacents. L'?uvre est alors devenue l'emblème de la fondation. La vocation actuelle de la Fundacion Tàpies est de faire connaître et de faire comprendre l'art et la culture contemporaine. Pour atteindre cet objectif, elle organise de nombreux évènements autour de différentes manifestations culturelles contemporaines telles que les expositions temporaires, les conférences, les cycles cinématographiques, les publications. La fondation Tàpies héberge aujourd'hui l'une des collections les plus complètes des ?uvres de l'artiste catalan et repose aussi sur une importante bibliothèque spécialisée dans l'art moderne et contemporaine qui a été installée dans les anciens magasins de la maison Montaner i Simon. Elle conserve en outre ses étagères originales.

    Parc Guell - Barcelone

    Parc Guell - Barcelone

    Parc à la fois étrange et emblématique de Barcelone, avec une vue imprenable sur la ville. Le Parc Güell est le résultat de la relation entre Gaudi et l'industriel Eusebio Güell. Il s'étale sur deux propriétés situées sur la Montana Pelada, la montagne Pelée, et occupe 17 hectares. Cet espace fut à l'origine conçu comme une cité avec des jardins destinés aux familles de la bourgeoisie barcelonaise mais le projet immobilier échoua et seulement deux parcelles furent vendues à des particuliers fortunés. Pour la création du parc, Gaudi chercha à entremêler des formes "autochtones" avec les méthodes de constructions traditionnelles afin d'évoquer un paysage catalan. Le produit fini de l'ouvrage respecte le symbolisme religieux qui caractérise l'oeuvre de l'architecte. Le parc répond à une structure composée d'un perron, d'une salle hypostyle et d'un théâtre grec, tous délimités par un mur et deux pavillons d'entrée. Le concepteur a toujours marqué sa volonté de conserver l'esprit initial de la zone où fut élaboré ce parc, avec ses 60 mètres de dénivellation. Végétation pendante, chemins divergents, grottes, voûtes de rasilla typiquement catalanes sont intégrées dans des paraboles, conférant ainsi à cet endroit exceptionnel, basé sur la mythologie d'une Catalogne sacrée, toute son originalité. Les deux pavillons d'entrée créent une ambiance accueillante pour le visiteur. Ces constructions couvertes avec des voûtes catalanes sont d'une audace architecturale remarquable, révélée par l'emploi de formes paraboliques, d'éléments préfabriqués et de matériaux de bas coût. Le perron, protégé par des murs revêtus de céramique, est divisé en trois îlots où l'on trouve une grotte, une tête de serpent et le célèbre dragon qui déverse l'eau de la citerne souterraine. Sur le deuxième niveau du parc on trouve la salle hypostyle conçue pour héberger le marché de la communauté avec ses 86 colonnes de 6 mètres qui soutiennent le toit d'une énorme place, en l'occurrence le théâtre grec. Dans cet espace fut construit le banc ondulant qui représente peut-être l'élément le plus connu du parc grâce à sa large palette de couleurs et à son impressionnante gamme de textures.

    Grand Place - Bruxelles

    Grand Place - Bruxelles

    On ne peut rester insensible au charme de cette place. Au coeur de l'îlot sacré, un ensemble harmonieux de bâtiments datant du 17eme siècle, dont l'hôtel de ville, de style gothique ainsi que l'un des plus magnifiques offices de tourisme s'y regroupent. La place est souvent le lieu de joyeuses libations : fête de la bière, concerts, Ommegang (reconstitution historique de la venue de l'empereur Charles Quint en 1594) chaque année, le premier jeudi du mois de juillet et le mardi qui le précède, spectacle « son et lumière » d'avril à octobre y sont célébrées. Autour de la place, beaucoup de petite boutiques pour les touristes, achalandées de centaines de reproductions du Manneken pis en chocolat, en plâtre, en fonte sont à découvrir. Mais ne fuyez pas le quartier pour autant. On y trouve de merveilleuses boulangeries à l'ancienne, de très bons restaurants de spécialités, des ateliers de dégustation de pralines et caraques (chez Planète Chocolat) ou des bars conceptuels tels que le Cercle des Voyageurs qui propose un formidable centre de documentation pour voyager, de la cuisine brésilienne pour déjeuner, du cheese cake aux spéculos pour l'heure du thé et des cours de tango en soirée.

    Atomium - Bruxelles

    Atomium - Bruxelles

    Entièrement rénové, l'Atomium a rouvert ses portes au public en 2006. Autant que le Manneken-Pis, cet étrange édifice est devenu le symbole de la ville de Bruxelles. Imaginé et construit à l'occasion de la grande Exposition Universelle qui eut lieu à Bruxelles en 1958, il est représenté par la maille élémentaire du cristal de fer agrandie à 165 milliards de fois. On peut également voir dans ses neuf sphères, une référence aux neuf provinces belges qui composaient le pays à l'époque (elles sont désormais dix, depuis la scission du Brabant).

    Cathedrale Se Patriarcal - Lisbonne

    Cathedrale Se Patriarcal - Lisbonne

    Sé patriacal est la Cathédrale de Lisbonne. En tant que doyenne des églises de Lisbonne, elle a subi de nombreuses détériorations suite notamment au tremblement de terre qui ravagea la ville en 1755. Elle fut construite sur l'emplacement d'une ancienne mosquée en 1147. Elle a connu de nombreuses modifications suite aux reconstructions. Aujourd'hui, son architecture apparait comme le mélange de différents styles, tous contemporains à l'époque des modifications. Ainsi les deux tours et la rosace rappellent le style roman, les chapelles ainsi que le cloître sont caractéristiques du style gothique. L'ensemble forme un édifice grandiose et austère qui vous surprendra lorsque vous arriverez en bas de l'Alfama. Vous ne pourrez que vous arrêtez et la contempler avant de poursuivre et de vous aventurer dans le vieux quartier de l'Alfama. N'hésitez pas à vous rendre, même si c'est payant, dans le cloître pour découvrir le trésor de ce dernier en l'occurrence le reliquaire de Sao Vincente, le patron de Lisbonne datant du IVeme siècle. Sa dépouille fut transportée du cabo Sao Vicente à la capitale en 1173.

    National Gallery - Londres

    National Gallery - Londres

    La peinture y est principalement à l'honneur. La collection de plus de 2000 chefs d'oeuvres de la peinture européenne est répartie au sein des salles de l'aile Sainsbury, pour les oeuvres nordiques et italiennes principalement et les plus anciennes de 1260 à 1510, tandis que la partie Ouest du bâtiment principal, dans les salles 2 à 12, expose des oeuvres réalisées entre 1510 et 1600. L'aile Nord couvre la partie 1600-1700, riche en oeuvres françaises ou flamandes de Vermeer, Rembrandt, Poussin ou Le Lorrain. Sans oublier la « salle Rubens » enviée des musées du monde entier. Dans la partie Est du bâtiment, on trouvera les oeuvres de 1700 aux post-impressionnistes. Ne la négligez pas, vous pourrez y découvrir des oeuvres de Turner, Constable, Vigée-Lebrun, Van Gogh ou Monet. A la fin de la visite, récompensez votre visite par un « tea time » très britannique dans le café du musée : de nombreuses variétés de thé, des sandwiches et des muffins, des scones accompagnés de clotted cream et de confiture vous seront proposés. Un conseil : pour éviter les périodes de grande affluence, mieux vaut favoriser le début de matinée en week-end et le vendredi de 18h à 21h.

Top podcasts de Cultura y sociedad

Otros usuarios también se han suscrito a