52 min

#18 Maxime Siméon - Yeeld - Etre le seul designer pour 100 000 utilisateurs Design Journeys

    • Design

Maxime est Designer chez Yeeld

Alors qu’il fait des études de bioanalyse, Maxime découvre le graphisme en préparant des présentations PowerPoint. Il se forme ensuite au développement web et découvre le métier de Web Designer, puis de Product Designer.

Pour en apprendre plus sur le Design, Maxime suit des cours professionnalisants d’infographiste et de web designer. Comme il ne sait pas ce qu’il veut vraiment faire, il va procéder par tâtonnement et s’essayer à tous les métiers du design : marque, illustration, icône ou encore interface ; ce qui fait de lui à véritable couteau-suisse du Design.

A contre courant de l’hyper spécialisation dans le Design, Maxime est toujours resté un designer généraliste. Ayant toujours travaillé dans des petites structures, il a su mettre à profit ses compétences généralistes pour travailler dans tous les domaines : marketing, produit, développement web…

Pour parler de son profil couteau-suisse, nous avons abordé la dernière expérience en date de Maxime chez Yeeld. Une application gamifiée pour aider les personnes à mettre de l’argent de côté.

A l’origine, l’entreprise s’appelle Piggou, mais à la suite d’une restructuration, elle devient Yeeld et fait appelle à Maxime pour mettre en place la nouvelle plateforme et diversifier les méthodes d’épargne pour les utilisateurs. 

Mais Maxime ne s’occupe pas que du produit. Encore une fois, il gère le marketing, le développement web, le branding… Il revient sur tous ses rôles et nous explique comment s’organiser et passer de l’un à l’autre, en fonction des besoins et des priorités de l’entreprise.

Ensemble, nous revenons sur le premier projet de Maxime chez Yeeld : la création d’un nouveau logo et d’une nouvelle charte graphique. Il revient sur les raisons et les arguments mis en avant pour retravailler une identité de marque. Maxime revient sur les étapes par lesquelles il est passé pour retravaillé l’image de marque et le logo de Yeeld.

Sans Product Manager pour gérer la roadmap, l’équipe de Yeeld utilisait la méthode Shape Up de Basecamp pour itérer sur le produit. Nous revenons avec Maxime sur sa place dans cette organisation et la façon qu’il a de travailler avec les développeurs pour itérer.

Au cours de notre discussion, Maxime m’a fait découvrir une notion que je ne connaissais pas, le breadboarding : un outil qui permet de faire le lien entre le designer et le développer, où l’on décrit uniquement les écrans avec du texte et uniquement en fonction des actions demandées sur l’écran et des résultats attendus.

Nous abordons également la recherche utilisateur : à quel moment du processus est-elle mise en place ? Pour quelles raisons ? Comment s’assurer que les sujets sur lesquelles avancer sont les bons et que les fonctionnalités qui vont être développées sont utiles et répondent à un besoin ?
Nous évoquons également les manières de récupérer des retours utilisateurs et de rencontrer les utilisateurs pertinents pour avoir des retours pertinents.

Enfin, on aborde la passion de Maxime : la création d’icône. Il revient pour nous sur sa passion et sur ce qu’il faut faire pour mettre en place sa propre librairie d’icônes.



Les ressources de l'épisodes

Les liens

Le site de Yeeld
Retour vers le nouveau logo de Yeeld
Le site de Sebastien Gabriel
Le Dribbble de James
Le site de Ueno
Le site de Fantasy
Le Slack French Product Designers
Le Slack French Designers Club
Le Twitter de Pablo Stanley


Les livres

Shape Up par Basecamp


Les autres épisodes de Design Journeys

Case Study #1 sur la Nouvelle identité de marque de Malt
L’épisode #8 avec Jonathan Widawski de Maze


Pour contacter Maxime :

Twitter


Vous avez aimé cet épisode ?

Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée
N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit comme

Maxime est Designer chez Yeeld

Alors qu’il fait des études de bioanalyse, Maxime découvre le graphisme en préparant des présentations PowerPoint. Il se forme ensuite au développement web et découvre le métier de Web Designer, puis de Product Designer.

Pour en apprendre plus sur le Design, Maxime suit des cours professionnalisants d’infographiste et de web designer. Comme il ne sait pas ce qu’il veut vraiment faire, il va procéder par tâtonnement et s’essayer à tous les métiers du design : marque, illustration, icône ou encore interface ; ce qui fait de lui à véritable couteau-suisse du Design.

A contre courant de l’hyper spécialisation dans le Design, Maxime est toujours resté un designer généraliste. Ayant toujours travaillé dans des petites structures, il a su mettre à profit ses compétences généralistes pour travailler dans tous les domaines : marketing, produit, développement web…

Pour parler de son profil couteau-suisse, nous avons abordé la dernière expérience en date de Maxime chez Yeeld. Une application gamifiée pour aider les personnes à mettre de l’argent de côté.

A l’origine, l’entreprise s’appelle Piggou, mais à la suite d’une restructuration, elle devient Yeeld et fait appelle à Maxime pour mettre en place la nouvelle plateforme et diversifier les méthodes d’épargne pour les utilisateurs. 

Mais Maxime ne s’occupe pas que du produit. Encore une fois, il gère le marketing, le développement web, le branding… Il revient sur tous ses rôles et nous explique comment s’organiser et passer de l’un à l’autre, en fonction des besoins et des priorités de l’entreprise.

Ensemble, nous revenons sur le premier projet de Maxime chez Yeeld : la création d’un nouveau logo et d’une nouvelle charte graphique. Il revient sur les raisons et les arguments mis en avant pour retravailler une identité de marque. Maxime revient sur les étapes par lesquelles il est passé pour retravaillé l’image de marque et le logo de Yeeld.

Sans Product Manager pour gérer la roadmap, l’équipe de Yeeld utilisait la méthode Shape Up de Basecamp pour itérer sur le produit. Nous revenons avec Maxime sur sa place dans cette organisation et la façon qu’il a de travailler avec les développeurs pour itérer.

Au cours de notre discussion, Maxime m’a fait découvrir une notion que je ne connaissais pas, le breadboarding : un outil qui permet de faire le lien entre le designer et le développer, où l’on décrit uniquement les écrans avec du texte et uniquement en fonction des actions demandées sur l’écran et des résultats attendus.

Nous abordons également la recherche utilisateur : à quel moment du processus est-elle mise en place ? Pour quelles raisons ? Comment s’assurer que les sujets sur lesquelles avancer sont les bons et que les fonctionnalités qui vont être développées sont utiles et répondent à un besoin ?
Nous évoquons également les manières de récupérer des retours utilisateurs et de rencontrer les utilisateurs pertinents pour avoir des retours pertinents.

Enfin, on aborde la passion de Maxime : la création d’icône. Il revient pour nous sur sa passion et sur ce qu’il faut faire pour mettre en place sa propre librairie d’icônes.



Les ressources de l'épisodes

Les liens

Le site de Yeeld
Retour vers le nouveau logo de Yeeld
Le site de Sebastien Gabriel
Le Dribbble de James
Le site de Ueno
Le site de Fantasy
Le Slack French Product Designers
Le Slack French Designers Club
Le Twitter de Pablo Stanley


Les livres

Shape Up par Basecamp


Les autres épisodes de Design Journeys

Case Study #1 sur la Nouvelle identité de marque de Malt
L’épisode #8 avec Jonathan Widawski de Maze


Pour contacter Maxime :

Twitter


Vous avez aimé cet épisode ?

Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée
N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit comme

52 min