1h 47 min

#37 Lucas Lengagne - Agorapulse - De freelance touche à tout à Head of Design Design Journeys

    • Design

Lucas est Head of Design chez Agorapulse.



Passionné de dessin depuis son plus jeune âge, à la fin du lycée Lucas aimerait continuer dans cette voie, mais pense qu'il n'a pas le niveau pour aller dans une école d'art et en faire son métier. Lucas s'orient alors dans la sociologie et l’ethnologie.
Après 2 ans, il se réoriente dans la communication et la publicité. Il y découvre Photoshop et s’oriente vers le graphisme et la direction artistique après une multitude de stages. A la fin de ses études, il rejoint Publicis en tant que chef de projet afin, à terme, d’y faire de la créa. Néanmoins, il se rend vite compte que la création en agence publicitaire n’est pas aligné avec ses valeurs et sa volonté d’aider les utilisateurs. Il passe par d’autres agences de publicité, plus petites, et des agences de freelances.

Après ces différentes expériences, Lucas se lance dans le freelance à temps plein. Dans un premier temps, il fait de tout : print, illustration, DA, branding et webdesign. Après avoir touché à tout, Lucas décide d’apprendre l’UX Design.

Lucas décide également de voyager de devenir freelance en itinérance depuis l’Australie, la Corée du Sud, l’Indonésie et la Nouvelle-Zélande. L’occasion de parler de la relation avec ses clients français à l’époque, de la recherche de nouveaux clients dans des pays qu’il ne connait pas, des différentes mentalités vis-à-vis du Product Design et de son rôle et ses missions.

Lorsque Lucas revient en France, il est contacté par le Boston Consulting Group pour travailler dans le start-up studio de Renault : Renault Digital. Il travaille sur quelques projets qui n’aboutissent pas, avant de travailler, pendant 2 ans, sur le dashboard de la performance et de l’analyse de l’entreprise. Lucas revient sur ce projet qui concerne un grand nombre d’entités et d’équipes du groupe Renault réparties sur une vingtaine de pays. Il nous parle de la genèse du projet, des étapes par lesquelles il est passé pour créer 4 itérations du produit, sa relation avec les Product Managers et les développeurs, sa relation avec la direction de Renault, les méthodologies suivies et mises en place, etc.


Lucas a toujours travaillé en tant que freelance, mais après 10 ans, il rejoint Agorapulse en tant que salarié afin d’y créer l’équipe Design. Il doit d’abord tout remettre en place : création d’une direction artistique, mise en place d’un Design System, remise à plat des process entre les équipes et l’évangélisation du métier.

Vu à son arrivée comme le “peintre” de l’équipe, Lucas doit expliquer son métier en amenant de nouvelles méthodes de travail. Il revient sur les techniques et méthodes mises en place pour expliquer et démocratiser son métier auprès des employés d’Agorapulse.



Au début, Lucas mène de front l’ensemble des sujets avec une Product Designer Junior. Rapidement, la nécessité de faire grandir l’équipe Design se fait sentir pour gérer l’ensemble des features. Il va alors recruter des UI Designers, avec une appétence UX, pour gérer les évolutions rapides du quotidien. Néanmoins, recruter des profils juniors fait ralentir la cadence, car il faut davantage les accompagner et les faire monter en compétences. Lucas revient sur ces profils qu’il a recruter, les avantages et les désavantages que cela a eu sur sa charge de travail et comment il a modifié ses méthodes de recrutement dans un contexte d’hypercroissance.



L’équipe Design d’Agorapulse est passée de 2 à 6 personnes en 1 an. Pour s’assurer que tout fonctionne bien, Lucas a mis en place un certain nombre de rituels qu’il nous partage :

Weekly
Work Overview
Design Critiques
Design Retrospective
Design System Workshop
Design Fiction
Figma Clean-up
UX Research Day
UX/UI Level-up


On parle également du rôle de la recherche utilisateur quand on opère sur 14 pays diffé

Lucas est Head of Design chez Agorapulse.



Passionné de dessin depuis son plus jeune âge, à la fin du lycée Lucas aimerait continuer dans cette voie, mais pense qu'il n'a pas le niveau pour aller dans une école d'art et en faire son métier. Lucas s'orient alors dans la sociologie et l’ethnologie.
Après 2 ans, il se réoriente dans la communication et la publicité. Il y découvre Photoshop et s’oriente vers le graphisme et la direction artistique après une multitude de stages. A la fin de ses études, il rejoint Publicis en tant que chef de projet afin, à terme, d’y faire de la créa. Néanmoins, il se rend vite compte que la création en agence publicitaire n’est pas aligné avec ses valeurs et sa volonté d’aider les utilisateurs. Il passe par d’autres agences de publicité, plus petites, et des agences de freelances.

Après ces différentes expériences, Lucas se lance dans le freelance à temps plein. Dans un premier temps, il fait de tout : print, illustration, DA, branding et webdesign. Après avoir touché à tout, Lucas décide d’apprendre l’UX Design.

Lucas décide également de voyager de devenir freelance en itinérance depuis l’Australie, la Corée du Sud, l’Indonésie et la Nouvelle-Zélande. L’occasion de parler de la relation avec ses clients français à l’époque, de la recherche de nouveaux clients dans des pays qu’il ne connait pas, des différentes mentalités vis-à-vis du Product Design et de son rôle et ses missions.

Lorsque Lucas revient en France, il est contacté par le Boston Consulting Group pour travailler dans le start-up studio de Renault : Renault Digital. Il travaille sur quelques projets qui n’aboutissent pas, avant de travailler, pendant 2 ans, sur le dashboard de la performance et de l’analyse de l’entreprise. Lucas revient sur ce projet qui concerne un grand nombre d’entités et d’équipes du groupe Renault réparties sur une vingtaine de pays. Il nous parle de la genèse du projet, des étapes par lesquelles il est passé pour créer 4 itérations du produit, sa relation avec les Product Managers et les développeurs, sa relation avec la direction de Renault, les méthodologies suivies et mises en place, etc.


Lucas a toujours travaillé en tant que freelance, mais après 10 ans, il rejoint Agorapulse en tant que salarié afin d’y créer l’équipe Design. Il doit d’abord tout remettre en place : création d’une direction artistique, mise en place d’un Design System, remise à plat des process entre les équipes et l’évangélisation du métier.

Vu à son arrivée comme le “peintre” de l’équipe, Lucas doit expliquer son métier en amenant de nouvelles méthodes de travail. Il revient sur les techniques et méthodes mises en place pour expliquer et démocratiser son métier auprès des employés d’Agorapulse.



Au début, Lucas mène de front l’ensemble des sujets avec une Product Designer Junior. Rapidement, la nécessité de faire grandir l’équipe Design se fait sentir pour gérer l’ensemble des features. Il va alors recruter des UI Designers, avec une appétence UX, pour gérer les évolutions rapides du quotidien. Néanmoins, recruter des profils juniors fait ralentir la cadence, car il faut davantage les accompagner et les faire monter en compétences. Lucas revient sur ces profils qu’il a recruter, les avantages et les désavantages que cela a eu sur sa charge de travail et comment il a modifié ses méthodes de recrutement dans un contexte d’hypercroissance.



L’équipe Design d’Agorapulse est passée de 2 à 6 personnes en 1 an. Pour s’assurer que tout fonctionne bien, Lucas a mis en place un certain nombre de rituels qu’il nous partage :

Weekly
Work Overview
Design Critiques
Design Retrospective
Design System Workshop
Design Fiction
Figma Clean-up
UX Research Day
UX/UI Level-up


On parle également du rôle de la recherche utilisateur quand on opère sur 14 pays diffé

1h 47 min