52 min

#46. Umaï, une marque à impact Parlons B.

    • Mode et beauté

A la question de savoir si la beauté peut vraiment faire bouger les choses, la réponse est oui. En tout cas elle lest pour. En tout cas ça l’est pour les fondateurs d’Umaï, un e super marque à impact co-créée notamment par Celia Favre que je reçois dans cet épisode. Spécialisée dans les shampoings et soins solides aux formules respectueuses et aux actifs aussi concentrés qu’efficaces, Umaï n’est pas « juste » une marque qui propose des produits bons pour soi et pour la planète (quoi que c’est déjà très bien) mais elle regroupe surtout des personnalités qui s’engagent à mener des actions concrètes et effectives sur le terrain. En résultent ainsi un documentaire disponible sur Youtube Midland Sea issu de le urs campagnes de sensibilisation sur les côtes françaises et européennes et leur magazine « Ekum ». Ensemble, nous avons parlé beauté engagée et naturelle évidemment mais aussi éducation par la sensibilisation nécessaire de chacun et chacune et écoresponsabilité. Bonne écoute ! 

A la question de savoir si la beauté peut vraiment faire bouger les choses, la réponse est oui. En tout cas elle lest pour. En tout cas ça l’est pour les fondateurs d’Umaï, un e super marque à impact co-créée notamment par Celia Favre que je reçois dans cet épisode. Spécialisée dans les shampoings et soins solides aux formules respectueuses et aux actifs aussi concentrés qu’efficaces, Umaï n’est pas « juste » une marque qui propose des produits bons pour soi et pour la planète (quoi que c’est déjà très bien) mais elle regroupe surtout des personnalités qui s’engagent à mener des actions concrètes et effectives sur le terrain. En résultent ainsi un documentaire disponible sur Youtube Midland Sea issu de le urs campagnes de sensibilisation sur les côtes françaises et européennes et leur magazine « Ekum ». Ensemble, nous avons parlé beauté engagée et naturelle évidemment mais aussi éducation par la sensibilisation nécessaire de chacun et chacune et écoresponsabilité. Bonne écoute ! 

52 min