33 min

69 - Ryoko Sekiguchi, autrice : "Un bon plat, c'est un message qui arrive bien à son destinataire‪"‬ La Quille

    • Culture et société

Bonjour à tous et à toutes, je suis Thomas LOUIS, et bienvenue dans La Quille, le podcast où on parle de culture avec ceux et celles qui la font. Cette semaine, je reçois l’écrivaine, poétesse, et traductrice Ryoko Sekiguchi. Elle vient de publier "961 heures à Beyrouth(et 321 plats qui les accompagnent)", aux Éditions P.O.L. Un livre sous forme de petits fragments, de petites pensées, qu’elle a rapporté de son voyage au Liban en 2018, et qui font écho à ce qu’elle vu. Mais pas seulement ! À travers la cuisine, qu’elle présente dès la première page comme « le seul outil qu’elle possède pour se rapprocher d’une ville » (sic), Ryoko Sekiguchi nous peint le portrait d’un Beyrouth à une époque donnée, et surtout, à travers tout ce que la ville lui a donné à voir, à sentir, à penser, à apprendre, à partager. 321 petits textes à déguster, eux aussi, qui permettent de mieux appréhender un certain rapport à la cuisine, autant qu'au voyage, et à la découverte de l’autre.
Et avec Ryoko Sekiguchi, on a parlé de ce qui fait un bon plat ou non, des sensations, omniprésentes à Beyrouth, ou encore de la manière dont elle a développé son goût au fil des années, des voyages, des rencontres.
Bonne écoute ! 
*
Les coups de coeur culturels de Ryoko Sekiguchi :
- Le livre « Musicophilia », d’Oliver Sacks
- Le livre « Fantasia », de Bruno Munari

Bonjour à tous et à toutes, je suis Thomas LOUIS, et bienvenue dans La Quille, le podcast où on parle de culture avec ceux et celles qui la font. Cette semaine, je reçois l’écrivaine, poétesse, et traductrice Ryoko Sekiguchi. Elle vient de publier "961 heures à Beyrouth(et 321 plats qui les accompagnent)", aux Éditions P.O.L. Un livre sous forme de petits fragments, de petites pensées, qu’elle a rapporté de son voyage au Liban en 2018, et qui font écho à ce qu’elle vu. Mais pas seulement ! À travers la cuisine, qu’elle présente dès la première page comme « le seul outil qu’elle possède pour se rapprocher d’une ville » (sic), Ryoko Sekiguchi nous peint le portrait d’un Beyrouth à une époque donnée, et surtout, à travers tout ce que la ville lui a donné à voir, à sentir, à penser, à apprendre, à partager. 321 petits textes à déguster, eux aussi, qui permettent de mieux appréhender un certain rapport à la cuisine, autant qu'au voyage, et à la découverte de l’autre.
Et avec Ryoko Sekiguchi, on a parlé de ce qui fait un bon plat ou non, des sensations, omniprésentes à Beyrouth, ou encore de la manière dont elle a développé son goût au fil des années, des voyages, des rencontres.
Bonne écoute ! 
*
Les coups de coeur culturels de Ryoko Sekiguchi :
- Le livre « Musicophilia », d’Oliver Sacks
- Le livre « Fantasia », de Bruno Munari

33 min

Classement des podcasts dans Culture et société