374 épisodes

Enregistrement audio de textes classiques et modernes. Poèmes, contes, romans, nouvelles. Littérature.
une citation chaque matin
un texte court chaque jour
un conte ou une nouvelle chaque semaine, parfois en épisode..
un texte plus long chaque mois en episode
Conteur : Yannick Debain

A Voix Haute Yannick Debain

    • Arts
    • 4.6 • 30 notes

Enregistrement audio de textes classiques et modernes. Poèmes, contes, romans, nouvelles. Littérature.
une citation chaque matin
un texte court chaque jour
un conte ou une nouvelle chaque semaine, parfois en épisode..
un texte plus long chaque mois en episode
Conteur : Yannick Debain

    9 - LE MOT DU MATIN - Léonard De Vinci - Yannick Debain.

    9 - LE MOT DU MATIN - Léonard De Vinci - Yannick Debain.

    Léonard de Vinci (italien : Leonardo di ser Piero da VinciLeonardo di ser Piero da Vinci écouter, dit Leonardo da Vinci), né le 15 avril 1452 à Vinci (Toscane) et mort le 2 mai 1519 à Amboise (Touraine), est un peintre italien et un homme d'esprit universel, à la fois artiste, organisateur de spectacles et de fêtes, scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain.



    Après son enfance à Vinci, Léonard est élève auprès du célèbre peintre et sculpteur florentin Andrea del Verrocchio. Ses premiers travaux importants sont réalisés au service du duc Ludovic Sforza à Milan. Il œuvre ensuite à Rome, Bologne et Venise et passe les trois dernières années de sa vie en France, à l'invitation du roi François Ier.



    Léonard de Vinci est souvent décrit comme l’archétype et le symbole de l’homme de la Renaissance, un génie universel, un philosophe humaniste, observateur et expérimentateur, avec un « rare don de l’intuition de l’espace », et dont la curiosité infinie est seulement égalée par la force d’invention. Nombre d'auteurs et d'historiens le considèrent comme l'un des plus grands peintres de tous les temps et certains comme la personne la plus talentueuse dans le plus grand nombre de domaines différents ayant jamais vécu.



    C'est d'abord comme peintre que Léonard de Vinci est reconnu. Deux de ses œuvres, La Joconde et La Cène, sont des peintures mondialement célèbres, souvent copiées et parodiées, et son dessin de l’Homme de Vitruve est également repris dans de nombreux travaux dérivés. Seule une quinzaine de tableaux sont parvenus jusqu'à nous. Ce petit nombre est dû à ses expérimentations constantes et parfois désastreuses de nouvelles techniques et à sa procrastination chronique. Néanmoins, ces quelques œuvres, jointes à ses carnets contenant plus de 6 000 pages de notes, dessins, documents scientifiques et réflexions sur la nature de la peinture (rassemblés en dix Codex publiés au xixe siècle), sont un legs aux générations d'artistes qui lui ont succédé. Nombre de ces derniers le considèrent comme n'ayant été égalé que par Michel-Ange.



    Comme ingénieur et inventeur, Léonard développe des idées très en avance sur son temps, comme l'avion, l'hélicoptère, le sous-marin et même jusqu'à l'automobile. Très peu de ses projets sont réalisés ou même seulement réalisables de son vivant, mais certaines de ses plus petites inventions comme une machine pour mesurer la limite élastique d'un câble entrent dans le monde de la manufacture. En tant que scientifique, Léonard de Vinci a beaucoup fait progresser la connaissance dans les domaines de l'anatomie, du génie civil, de l'optique et de l'hydrodynamique.

    • 20 s
    13 - LE MOT DU MATIN - Jean Paul Sartre -Yannick Debain.

    13 - LE MOT DU MATIN - Jean Paul Sartre -Yannick Debain.

    Etre libre ce n'est pas vouloir faire ce que l'on veut, mais c'est vouloir ce que l'on peut.



    Jean-Paul Charles Aymard Sartre, né le 21 juin 1905 dans le 16e arrondissement de Paris et mort le 15 avril 1980 dans le 14e arrondissement, est un écrivain et philosophe français, représentant du courant existentialiste, dont l'œuvre et la personnalité ont marqué la vie intellectuelle et politique de la France de 1945 à la fin des années 1970.



    Écrivain prolifique, fondateur et directeur de la revue Les Temps modernes (1945), il est connu aussi bien pour son œuvre philosophique et littéraire qu'en raison de ses engagements politiquesn, d'abord en liaison avec le Parti communiste, puis avec des courants gauchistes, au sens léniniste du terme, plus particulièrement maoïstes, dans les années 1970.



    Intransigeant et fidèle à ses idées, il a toujours rejeté tant les honneurs que toute forme de censure ; il a notamment refusé le prix Nobel de littérature en 1964 ; exception notable, il a cependant accepté le titre de docteur honoris causa de l'Université de Jérusalem en 1976. Il refusa de diriger une série d'émissions télévisées qu'on lui proposait, parce qu'on y mettait comme condition la réalisation d'une maquette préalable, et expliqua : « Je n'ai plus l'âge de passer des examens. » Il contribua à la création du journal Libération, allant jusqu'à le vendre lui-même dans les rues pour donner plus de publicité à son lancement.



    Il a partagé sa vie avec Simone de Beauvoir, philosophe de l'existentialisme et féministe, avec laquelle il a formé un couple célèbre du xxe siècle. Leurs philosophies, bien que très proches, ne sauraient être confondues. De 1949 jusqu'à sa mort, il a simultanément vécu une liaison avec Michelle Vian, la première épouse de Boris Vian, qui tape notamment ses textes à la machine en vue de leur parution dans la revue Les Temps modernes.



    D'autres intellectuels ont joué pour lui un rôle important à différentes étapes de sa vie : Paul Nizan et Raymond Aron, ses condisciples à l'École normale supérieure ; Maurice Merleau-Ponty et Albert Camus dans les années d'après-guerre, puis Benny Lévy (alias Pierre Victor) à la fin de sa vie.



    Selon de nombreux commentateurs et pour Sartre lui-même, sa vie est séparée en deux par la Seconde Guerre mondiale. On distingue alors deux grandes périodes dans l'œuvre sartrienne : une approche philosophique théorique axée sur l'ontologie de L'Être et le Néant (1943) ; puis une période plus pratique, où l'auteur cherche à appliquer sa méthode exposée dans la Critique de la raison dialectique (1960). Cette seconde période de son œuvre a fortement influencé les sociologues qualitativistes comme Erving Goffman.



    Jean-Paul Sartre laisse derrière lui une œuvre considérable, sous forme de romans, d'essais, de pièces de théâtre, d'écrits philosophiques ou de biographies. Sa philosophie a marqué l'après-guerre, et il est, avec Albert Camus, un symbole de l'intellectuel engagé.



    De son engagement dans la résistance en 1941 (engagement mis en doute en raison de son attitude trouble durant l'Occupationn ), jusqu'à sa mort, en 1980, Sartre n'a cessé de défrayer la chronique.



    Il s'investit en effet sur de nombreux sujets, embrassant avec ferveur les causes qui lui ont semblé justes. Parfois assimilé à un Voltaire du xxe siècle, Sartre demeure un militant jusqu'au bout de sa vie.

    • 28 s
    11- LE MOT DU MATIN - Arletty - Yannick Debain.

    11- LE MOT DU MATIN - Arletty - Yannick Debain.

    Arletty, nom de scène de Léonie Bathiat, née le 15 mai 1898 à Courbevoie1 et morte le 23 juillet 1992 à Paris2, est une actrice et chanteuse française.



    Elle figure dans quelques chefs-d'œuvre du patrimoine cinématographique français des années 1930 et 1940 : Hôtel du Nord en 1938, Le jour se lève en 1939, Les Visiteurs du soir en 1942, Les Enfants du paradis en 1945, quatre films de Marcel Carné, les trois derniers dialogués par Jacques Prévert.

    • 28 s
    4- LE MOT DU MATIN - Mère Térésa - Yannick Debain.

    4- LE MOT DU MATIN - Mère Térésa - Yannick Debain.

    Anjezë Gonxhe Bojaxhiu , en religion mère Teresa, canonisée par l'Église catholique comme sainte Teresa de Calcutta, est une religieuse catholique albanaise naturalisée indienne, missionnaire en Inde, prix Nobel de la paix en 1979. Née le 26 août 1910 à Üsküb dans l’Empire ottoman (actuellement Skopje en Macédoine du Nord) et morte le 5 septembre 1997 à Calcutta (Inde), elle est surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d'une congrégation religieuse, les Missionnaires de la Charité qui l'accompagnent et suivent son exemple.



    Elle est béatifiée le 19 octobre 2003, à Rome, par le pape Jean-Paul II et canonisée le 4 septembre 2016 par le pape François.



    D'abord religieuse de l'ordre missionnaire des sœurs de Notre-Dame de Lorette, elle quitte cette communauté en 1949 pour « suivre son appel » puis fonder sa propre congrégation en 1950. Son œuvre auprès des plus démunis commence par l'éducation des enfants des rues et l'ouverture du mouroir de Kalighat (Nirmal Hriday) à Calcutta. Pendant plus de 40 ans, elle consacre sa vie aux pauvres, aux malades, aux laissés pour compte et aux mourants, d'abord en Inde puis dans d'autres pays, et elle guide le développement des Missionnaires de la Charité. Au moment de sa mort, ceux-ci s'occupent de 610 missions, dans 123 pays, incluant des soupes populaires, des centres d'aide familiale, des orphelinats, des écoles, des hospices et des maisons d'accueil pour les personnes atteintes de maladies comme la lèpre, le sida ou la tuberculose.

    • 31 s
    28 - LE MOT DU MATIN - Sacha Guitry - François Feroleto

    28 - LE MOT DU MATIN - Sacha Guitry - François Feroleto

    Alexandre Guitry, dit Sacha Guitry, est un dramaturge, acteur, metteur en scène, réalisateur et scénariste français, né le 21 février 1885 à Saint-Pétersbourg (Russie) et mort le 24 juillet 1957 à Paris (7e).

    Auteur dramatique prolifique, il a écrit cent-vingt-quatre pièces de théâtre, dont beaucoup furent de grands succès. Il a également réalisé trente-six films (dont dix-sept adaptations de ses pièces), jouant dans la quasi-totalité d'entre eux, notamment Le Roman d'un tricheur, Désiré, Mon père avait raison, Quadrille, Ils étaient neuf célibataires, Si Versailles m'était conté...

    Alexandre dit « Sacha» Guitry est le fils du comédien Lucien Guitry (1860-1925) et de Renée Delmas (1858-1902), fille du journaliste René Delmas de Pont-Jest, qui s'est essayée elle aussi au théâtre. Il est le troisième d'une fratrie de quatre garçons dont deux mourront au berceau (l'aîné en 1883, le benjamin en 1887). Le cadet, Jean, né en 1884 à Saint-Pétersbourg, deviendra comédien et journaliste avant de périr dans un accident d'automobile en 1920.

    Comme ses deux aînés, Alexandre naît dans la capitale de l'Empire russe, où son père a signé un contrat de neuf ans avec le théâtre Michel pour la saison d'hiver. Il doit son prénom de baptême à son parrain le tsar Alexandre III qui appréciait le talent de Lucien Guitry.

    Ses parents se séparent en 1885, Renée Delmas refusant les nombreuses liaisons de son mari, notamment avec Sarah Bernhardt. Le divorce est prononcé en février 1889 et Sacha est confié à sa mère, ce qui n'empêche pas Lucien d'enlever son fils en octobre 1889 pour le ramener à Saint-Pétersbourg où il le fait jouer devant le Tsar et la famille impériale (à moins qu'il s'agisse d'une mise en scène concertée par les deux parents, l'enfant étant rendu après la saison de représentations)

    Élève médiocre, il est expulsé de onze lycées différents comme il le rappelle dans son Discours de cent lignes, prononcé lors du banquet du cinquantenaire de Janson-de-Sailly (en 1934). Il arrête ses études à dix-huit ans, après avoir redoublé dix fois sa 6e, pour embrasser la carrière à laquelle il aspire : le théâtre.

    François Feroleto est né à Montreux, en Suisse.

    À 16 ans, il quitte l'école pour travailler dans la restauration en tant qu'apprenti cuisinier à Lausanne. Alors qu'il termine son apprentissage, il découvre le théâtre en jouant dans un spectacle amateur et décide de devenir comédien. Quelques mois plus tard, il se rend à Paris et s'inscrit au cours Balachova, dirigé par Vera Gregh, ainsi qu'au cours de Jean-Laurent Cochet. Parallèlement, il exerce divers métiers : il sera tour à tour vendeur, coursier, déménageur, correcteur dans l'édition…

    Il fait ses débuts sur scène en 1991 et, pendant quinze ans, c'est au théâtre que se déroule l'essentiel de sa carrière. Il joue principalement des auteurs contemporains, dans le théâtre public comme dans le théâtre privé, et travaille avec des metteurs en scène aussi divers que Marcel Bluwal, Jean-Claude Brialy, Jean-Claude Fall, Bernard Murat, Régis Santon ou Jacques Weber et aux côtés de partenaires tels que Béatrice Agenin, Niels Arestrup, Marie-Christine Barrault, Carole Bouquet, Jean-Pierre Cassel, Roger Dumas, Édith Scob…

    Avec Michel Bouquet et Claude Brasseur, il joue 490 représentations de À torts et à raisons2, spectacle qui obtient 11 nominations aux Molières en 2000 et pour lequel il est nommé au Molière de la révélation masculine.

    • 35 s
    10 - LE MOT DU MATIN - David Foenkinos - Yannick.

    10 - LE MOT DU MATIN - David Foenkinos - Yannick.

    David Foenkinos, né le 28 octobre 1974 à Paris, est un romancier, dramaturge, scénariste et réalisateur français. Il est le frère du réalisateur Stéphane Foenkinos.

    N'ayant pas de bibliothèque, David Foenkinos lit et écrit peu pendant son enfance. À 16 ans, il est victime d'une infection à la plèvre, une maladie cardiaque rarissime pour un adolescent. Opéré d'urgence, il passe plusieurs mois à l'hôpital. C'est sur son lit de convalescent qu'il commence à dévorer les livres, puis à peindre et à jouer de la guitare. De cette expérience, il a gardé une pulsion de vie, une force qu'il a voulu retranscrire dans ses livres1.

    Il étudie les lettres à la Sorbonne et parallèlement la musique dans une école de jazz, ce qui l'amène au métier de professeur de guitare. Le soir, il est serveur dans un restaurant. Après avoir vainement essayé de monter un groupe de musique, il décide de se tourner vers l'écriture2.



    Après une poignée de manuscrits ratés, il trouve son style, poste son premier roman Inversion de l'idiotie : de l'influence de deux Polonais, refusé par tous les éditeurs sauf Gallimard qui le publie en 2002, avec lequel il obtient le prix François-Mauriac3.

    • 31 s

Avis d’utilisateurs

4.6 sur 5
30 notes

30 notes

Rebecca HPGP ,

Le fond et la forme... un plaisir

Une belle voix qui porte de beaux textes ou... de beaux textes bien choisis portés par une voix top!! Quand le beau rejoint la culture cela donne à voix haute!

LSablesd'or ,

Super jolie voix

Fermer les yeux et se laisser entraîner au fil des histoires ...

Paulineousvfjfv ,

Très bon podcast

Un podcast de très grande qualité avec une très belle voix !

Classement des podcasts dans Arts

D’autres se sont aussi abonnés à