19 épisodes

Revivez la première saison du cycle « Algérie-France, la voix des objets ».
Ce cycle de rencontres interroge les relations qu’entretiennent depuis près de deux siècles la France et l’Algérie, mais aussi leurs échos dans la vie actuelle de chacun des deux pays. 
S’appuyant sur le fonds d’objets conservés au Mucem, chercheurs et artistes croisent leurs regards sur ce patrimoine, et questionnent les enjeux d’une telle collection au regard de l'histoire et de ses répercussions présentes.
"Algérie France, la voix des objets" vous est proposé par le Mucem, musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.
© Crédit musique : Dar Zeineb - Trio Sabâ (Agathe Di Piro, Malik Ziad et Mehdi Laifaoui)

Algérie - France, la voix des objets Mucem — Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

    • Culture et société
    • 5,0 • 2 notes

Revivez la première saison du cycle « Algérie-France, la voix des objets ».
Ce cycle de rencontres interroge les relations qu’entretiennent depuis près de deux siècles la France et l’Algérie, mais aussi leurs échos dans la vie actuelle de chacun des deux pays. 
S’appuyant sur le fonds d’objets conservés au Mucem, chercheurs et artistes croisent leurs regards sur ce patrimoine, et questionnent les enjeux d’une telle collection au regard de l'histoire et de ses répercussions présentes.
"Algérie France, la voix des objets" vous est proposé par le Mucem, musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.
© Crédit musique : Dar Zeineb - Trio Sabâ (Agathe Di Piro, Malik Ziad et Mehdi Laifaoui)

    S5#3 - Malouf, chaâbi, raï, hirak : l’Algérie comme elle se chante

    S5#3 - Malouf, chaâbi, raï, hirak : l’Algérie comme elle se chante

    La riche pluralité de son expression musicale est, de longue date, l’un des plus beaux traits de l’Algérie. Par-delà les sources berbères et araboandalouses, une certaine polarité géographique a pu se dessiner entre le malouf, que l’on lie à la région de Constantine, le chaâbi qui fait chanter celle d’Alger, ou encore le raï né à Oran.

    Ce troisième et dernier épisode vous est présenté par les conservatrices Camille Faucourt et Florence Hudowicz, introduction suivie d’une discussion avec Maya Saidani, ethnomusicologue spécialiste des musiques et danses traditionnelles de l’Algérie, Nedjim Bouizzoul leader du groupe Labess, modérée par l'historienne Naïma Yahi.

    Algérie-France, la voix des objets vous est proposé par le Mucem, musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.  

    © musique générique : Labess Acoustic Session - Koul Men Chaf

    © musique conclusion : groupe Labess - Babour El Leuh

    • 1h 17 min
    S5#1 - Affiches, photo, cinéma : l'Algérie comme elle se voit

    S5#1 - Affiches, photo, cinéma : l'Algérie comme elle se voit

    Quasi-inexistante antérieurement, la représentation imagée a connu un foisonnant essor sous la présence française. Si le « regard colonial » s'y partage entre fascination pittoresque et célébration de l'ordre en place, cette production s'ouvre parfois à une vraie curiosité à l’égard du territoire et un certain intérêt pour l'Autre.

    Ce nouvel épisode vous est présenté par les conservatrices Camille Faucourt et Florence Hudowicz, introduction suivie d’une discussion avec Olivier Hadouchi, historien du cinéma et programmateur indépendant et Lyes Salem, acteur, scénariste et réalisateur, modérée par l'historienne Naïma Yahi.

    Algérie-France, la voix des objets vous est proposé par le Mucem, musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.  

    © musique générique : Labess Acoustic Session - Koul Men Chaf

    © musique conclusion 'La carte de résidence' : Slimane Azem, Mouss et Hakim sur l'album Origines Contrôlées. Ce morceau est extrait du ciné concert CinéMusica, une proposition artistique audiovisuelle de Mouss & Hakim et Nabil Djedouani, mêlant cinéma burlesque algérien et chansons de l’immigration.

    • 1h 14 min
    S5#2 - Darija, tamazight, français : l’Algérie comme elle se parle

    S5#2 - Darija, tamazight, français : l’Algérie comme elle se parle

    Produit de toute l’histoire et de la géographie d’un si vaste territoire, la pluralité des langues parlées en Algérie constitue la première richesse d’une population pouvant pratiquer au moins trois langues selon les besoins d’expression et faisant preuve dans cet usage partagé d’une inventivité toujours renouvelée.

    Ce deuxième épisode vous est présenté par les conservatrices Camille Faucourt et Florence Hudowicz, introduction suivie d’une discussion avec Kaoutar Harchi écrivaine et sociologue et Ouafa Mameche journaliste, modérée par l'historienne Naïma Yahi. 

    Algérie-France, la voix des objets vous est proposé par le Mucem, musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.  

    © musique générique : Labess Acoustic Session - Koul Men Chaf

    © musique conclusion : Samira Brahmia - Ezzi Essaa.

    • 1h 17 min
    S4#3 - Pour quoi ? L'exigence de démocratie et de pluralisme

    S4#3 - Pour quoi ? L'exigence de démocratie et de pluralisme

    En parlant d’une « seconde indépendance » ou d’une « Deuxième République », les membres du hirak exigent que la population reconquière une souveraineté pluraliste dont elle a été dépossédée dès juillet 1962. 

    Les bases mêmes du « système » en place depuis lors sont ainsi remises en débat. 

    Quel type de vie civique inventer, qui puisse échapper au contrôle par les forces de « l’État profond » ? 

    Comment garantir la sincérité des élections, et une réelle séparation des pouvoirs ? 

    Qu’attendre à l’avenir des Algériens de France et des binationaux ?

    Une discussion avec l’historienne Charlotte Courreye et le romancier et dramaturge Mohamed Kacimi.

    Modérée par la journaliste Daikha Dridi 

    © Crédit musique : Dar Zeineb - Trio Sabâ (Agathe Di Piro, Malik Ziad et Mehdi Laifaoui)

    • 1h 6 min
    S4#2 - Qui ? Un peuple, ses forces vives

    S4#2 - Qui ? Un peuple, ses forces vives

    Un mouvement qui a réuni en masse des femmes et des hommes de tous âges, origines et conditions, invite à réinterroger nombre des questions propres à l’émergence du peuple algérien dans l’histoire : 

    quelles mobilisations professionnelles ou locales ont préparé le mouvement actuel ? 

    Quel rôle ont joué les femmes dans l’action collective, aujourd’hui comme hier, et quel statut auront-elles dans l’Algérie de demain ? 

    Comment la jeunesse actuelle se réapproprie-t-elle l’histoire de la libération nationale et celle de l’Algérie indépendante ? 

    Comment les Algériens ont-il fait du langage et de l’humour l’une des meilleures armes de leur combat ?

    Une discussion avec : 

    La romancière Maïssa Bey et l’historien Pierre Vermeren

    © Crédit musique : Dar Zeineb - Trio Sabâ (Agathe Di Piro, Malik Ziad et Mehdi Laifaoui)

    • 53 min
    S4#1 - La (re)conquête publique de la rue

    S4#1 - La (re)conquête publique de la rue

    La population algérienne porte la mémoire d’une longue tradition de l’action publique de masse. 

    L’évocation de ces précédents permet d’interroger la manière dont le hirak (que l’on peut traduire par « mouvement populaire », ou « mobilisation citoyenne ») a reconquis la rue comme espace public, 

    et y a imposé une présence organisée de ses symboles : drapeau, slogans, chants. 

    Qu’est-ce qui fait la force de cette mobilisation pacifique ? 

    Quelles leçons a-t-elle tirées des grands mouvements de 1980 et de 1988 ? Quels risques doit-elle affronter ?

    Une discussion avec les historiens Omar Carlier et Marie Chominot-Louanchi 

    © Crédit musique : Dar Zeineb - Trio Sabâ (Agathe Di Piro, Malik Ziad et Mehdi Laifaoui)

    • 47 min

Avis

5,0 sur 5
2 notes

2 notes

Classement des podcasts dans Culture et société

France Inter
Binge Audio
Slate.fr
MyBetterSelf
Thinkerview
France Inter

D’autres se sont aussi abonnés à…

Binge Audio
France Culture
France Inter