47 min

Aux racines historiques des Printemps arabes (2011-2019‪)‬ Histoire radicale

    • Actualités

Un épisode qui va aux racines politiques, économiques et sociales des Printemps arabes, à partir de Le peuple veut. Une exploration radicale du soulèvement arabe (Actes Sud, 2013) et de Symptômes morbides. La rechute du soulèvement arabe (Actes Sud, 2017) – en compagnie de l’auteur, Gilbert Achcar, professeur en études de développement à l’Université de Londres – SOAS.
L’épisode comporte :
Une genèse coloniale et postcoloniale des États patrimoniaux du monde arabophone (3’) ;
Une discussion des causes et des conséquences de l’échec des modernisations de rattrapage industrielles des « socialismes arabes » des années 1960-70 (10’) ;
Une typologie des États patrimoniaux et néo-patrimoniaux et des processus de patrimonialisation (17’) ;
Une analyse des liens, à l’origine des soulèvements arabes, entre précarité, sous-développement capitaliste et régimes patrimoniaux et néo-patrimoniaux (25’) ;
Une histoire du tournant libéral (intifah) des années 1970-90 et de ses conséquences socio-économiques, conduisant au déclenchement en 2011 des premiers « Printemps arabes » (31’) ;
Une analyse des « Printemps arabes » comme un processus révolutionnaire de longue durée destiné à perdurer en l’absence de transformations radicales (38’)

Un épisode qui va aux racines politiques, économiques et sociales des Printemps arabes, à partir de Le peuple veut. Une exploration radicale du soulèvement arabe (Actes Sud, 2013) et de Symptômes morbides. La rechute du soulèvement arabe (Actes Sud, 2017) – en compagnie de l’auteur, Gilbert Achcar, professeur en études de développement à l’Université de Londres – SOAS.
L’épisode comporte :
Une genèse coloniale et postcoloniale des États patrimoniaux du monde arabophone (3’) ;
Une discussion des causes et des conséquences de l’échec des modernisations de rattrapage industrielles des « socialismes arabes » des années 1960-70 (10’) ;
Une typologie des États patrimoniaux et néo-patrimoniaux et des processus de patrimonialisation (17’) ;
Une analyse des liens, à l’origine des soulèvements arabes, entre précarité, sous-développement capitaliste et régimes patrimoniaux et néo-patrimoniaux (25’) ;
Une histoire du tournant libéral (intifah) des années 1970-90 et de ses conséquences socio-économiques, conduisant au déclenchement en 2011 des premiers « Printemps arabes » (31’) ;
Une analyse des « Printemps arabes » comme un processus révolutionnaire de longue durée destiné à perdurer en l’absence de transformations radicales (38’)

47 min

Classement des podcasts dans Actualités