233 épisodes

Podcast du Collège de France

Collège de France (Philosophie/Sociologie) Collège de France

    • Cours
    • 3.7, 54 notes

Podcast du Collège de France

    • video
    05 - Dossiers mentaux - VIDEO

    05 - Dossiers mentaux - VIDEO

    François Recanati
    Philosophie du langage et de l'esprit
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Dossiers mentaux

    Nous partirons d'une distinction, courante en philosophie de l'esprit, entre le contenu étroit des pensées, pertinent pour l’explication psychologique, et leur contenu large, pertinent pour l’évaluation sémantique. Au niveau des constituants de la pensée (les concepts), cette distinction correspond plus ou moins à celle de Frege entre le sens et la référence. Nous considérerons le cas particulier des concepts singuliers, c'est-à-dire portant sur des individus. La référence est alors l'individu représenté, et le sens correspond à la façon dont le concept présente cet individu : le « mode de présentation ».

    Selon une conception répandue, les modes de présentation correspondent à des descriptions, c’est-à-dire à des propriétés (ou ensembles de propriétés) que le sujet attribue à l’individu représenté, et telles que la référence soit l’individu qui possède ces propriétés et satisfait donc les conditions descriptives imposées par le concept en jeu. Après avoir évoqué les problèmes que rencontre cette théorie, nous en explorerons une autre, selon laquelle les concepts singuliers sont des « dossiers » (sur les objets individuels) fondés sur les relations contextuelles qu’on entretient avec ces objets, et servant à emmagasiner les informations obtenues sur eux par le truchement de ces relations. Dans cette conception, ce qui fixe la référence du dossier et détermine à quoi l’on pense à travers l’activation ou le déploiement de celui-ci c’est la relation sur laquelle le dossier est fondé, et non les informations, possiblement erronées, que le dossier contient.

    Pragmatique de l’énonciation ; contextualisme ; théorie de la référence directe ; indexicalité mentale et subjectivité ; dossiers mentaux. Autant de concepts et de thèmes majeurs de la philosophie contemporaine auxquels le nom de François Recanati est étroitement associé. Auteur d’une œuvre riche de onze livres parus chez les plus grands éditeurs universitaires, et de plus de cent cinquante articles parus dans des revues scientifiques ou des ouvrages collectifs, il a contribué à consolider un champ de recherche aujourd’hui très actif internationalement, au croisement de la philosophie du langage et de l’esprit, de la linguistique et des sciences cognitives. Sa recherche nous amène à reconsidérer la relation entre le langage et la pensée.

    Membre du CNRS depuis 1979, directeur d’étude à l’EHESS (où il était entré en 1975), cofondateur en 2000 et ancien directeur de l’Institut Jean Nicod, unité de recherche d’une centaine de personnes commune à l’École normale supérieure et à l’EHESS, François Recanati a produit une œuvre considérable dont le retentissement est mondial, comme en attestent ses invitations à enseigner dans les universités les plus prestigieuses et les nombreuses traductions dont ses travaux font l'objet. Il est l’un des philosophes français les plus connus dans le monde anglo-saxon.

    • 1h 27 min
    05 - Dossiers mentaux

    05 - Dossiers mentaux

    François Recanati
    Philosophie du langage et de l'esprit
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Dossiers mentaux

    Nous partirons d'une distinction, courante en philosophie de l'esprit, entre le contenu étroit des pensées, pertinent pour l’explication psychologique, et leur contenu large, pertinent pour l’évaluation sémantique. Au niveau des constituants de la pensée (les concepts), cette distinction correspond plus ou moins à celle de Frege entre le sens et la référence. Nous considérerons le cas particulier des concepts singuliers, c'est-à-dire portant sur des individus. La référence est alors l'individu représenté, et le sens correspond à la façon dont le concept présente cet individu : le « mode de présentation ».

    Selon une conception répandue, les modes de présentation correspondent à des descriptions, c’est-à-dire à des propriétés (ou ensembles de propriétés) que le sujet attribue à l’individu représenté, et telles que la référence soit l’individu qui possède ces propriétés et satisfait donc les conditions descriptives imposées par le concept en jeu. Après avoir évoqué les problèmes que rencontre cette théorie, nous en explorerons une autre, selon laquelle les concepts singuliers sont des « dossiers » (sur les objets individuels) fondés sur les relations contextuelles qu’on entretient avec ces objets, et servant à emmagasiner les informations obtenues sur eux par le truchement de ces relations. Dans cette conception, ce qui fixe la référence du dossier et détermine à quoi l’on pense à travers l’activation ou le déploiement de celui-ci c’est la relation sur laquelle le dossier est fondé, et non les informations, possiblement erronées, que le dossier contient.

    Pragmatique de l’énonciation ; contextualisme ; théorie de la référence directe ; indexicalité mentale et subjectivité ; dossiers mentaux. Autant de concepts et de thèmes majeurs de la philosophie contemporaine auxquels le nom de François Recanati est étroitement associé. Auteur d’une œuvre riche de onze livres parus chez les plus grands éditeurs universitaires, et de plus de cent cinquante articles parus dans des revues scientifiques ou des ouvrages collectifs, il a contribué à consolider un champ de recherche aujourd’hui très actif internationalement, au croisement de la philosophie du langage et de l’esprit, de la linguistique et des sciences cognitives. Sa recherche nous amène à reconsidérer la relation entre le langage et la pensée.

    Membre du CNRS depuis 1979, directeur d’étude à l’EHESS (où il était entré en 1975), cofondateur en 2000 et ancien directeur de l’Institut Jean Nicod, unité de recherche d’une centaine de personnes commune à l’École normale supérieure et à l’EHESS, François Recanati a produit une œuvre considérable dont le retentissement est mondial, comme en attestent ses invitations à enseigner dans les universités les plus prestigieuses et les nombreuses traductions dont ses travaux font l'objet. Il est l’un des philosophes français les plus connus dans le monde anglo-saxon.

    • 1h 27 min
    02 - Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (suite)

    02 - Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (suite)

    Claudine Tiercelin
    Métaphysique et philosophie de la connaissance
    Année 2018-2019
    Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines

    En raison d'un problème, je début du cours n'a pas été enregistré. Nous vous présentons nos excuses pour ce désagrément.

    • 1h 46 min
    • video
    04 - Dossiers mentaux - VIDEO

    04 - Dossiers mentaux - VIDEO

    François Recanati
    Philosophie du langage et de l'esprit
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Dossiers mentaux

    Nous partirons d'une distinction, courante en philosophie de l'esprit, entre le contenu étroit des pensées, pertinent pour l’explication psychologique, et leur contenu large, pertinent pour l’évaluation sémantique. Au niveau des constituants de la pensée (les concepts), cette distinction correspond plus ou moins à celle de Frege entre le sens et la référence. Nous considérerons le cas particulier des concepts singuliers, c'est-à-dire portant sur des individus. La référence est alors l'individu représenté, et le sens correspond à la façon dont le concept présente cet individu : le « mode de présentation ».

    Selon une conception répandue, les modes de présentation correspondent à des descriptions, c’est-à-dire à des propriétés (ou ensembles de propriétés) que le sujet attribue à l’individu représenté, et telles que la référence soit l’individu qui possède ces propriétés et satisfait donc les conditions descriptives imposées par le concept en jeu. Après avoir évoqué les problèmes que rencontre cette théorie, nous en explorerons une autre, selon laquelle les concepts singuliers sont des « dossiers » (sur les objets individuels) fondés sur les relations contextuelles qu’on entretient avec ces objets, et servant à emmagasiner les informations obtenues sur eux par le truchement de ces relations. Dans cette conception, ce qui fixe la référence du dossier et détermine à quoi l’on pense à travers l’activation ou le déploiement de celui-ci c’est la relation sur laquelle le dossier est fondé, et non les informations, possiblement erronées, que le dossier contient.

    Pragmatique de l’énonciation ; contextualisme ; théorie de la référence directe ; indexicalité mentale et subjectivité ; dossiers mentaux. Autant de concepts et de thèmes majeurs de la philosophie contemporaine auxquels le nom de François Recanati est étroitement associé. Auteur d’une œuvre riche de onze livres parus chez les plus grands éditeurs universitaires, et de plus de cent cinquante articles parus dans des revues scientifiques ou des ouvrages collectifs, il a contribué à consolider un champ de recherche aujourd’hui très actif internationalement, au croisement de la philosophie du langage et de l’esprit, de la linguistique et des sciences cognitives. Sa recherche nous amène à reconsidérer la relation entre le langage et la pensée.

    Membre du CNRS depuis 1979, directeur d’étude à l’EHESS (où il était entré en 1975), cofondateur en 2000 et ancien directeur de l’Institut Jean Nicod, unité de recherche d’une centaine de personnes commune à l’École normale supérieure et à l’EHESS, François Recanati a produit une œuvre considérable dont le retentissement est mondial, comme en attestent ses invitations à enseigner dans les universités les plus prestigieuses et les nombreuses traductions dont ses travaux font l'objet. Il est l’un des philosophes français les plus connus dans le monde anglo-saxon.

    • 1h 25 min
    04 - Dossiers mentaux

    04 - Dossiers mentaux

    François Recanati
    Philosophie du langage et de l'esprit
    Collège de France
    Année 2019-2020
    Dossiers mentaux

    Nous partirons d'une distinction, courante en philosophie de l'esprit, entre le contenu étroit des pensées, pertinent pour l’explication psychologique, et leur contenu large, pertinent pour l’évaluation sémantique. Au niveau des constituants de la pensée (les concepts), cette distinction correspond plus ou moins à celle de Frege entre le sens et la référence. Nous considérerons le cas particulier des concepts singuliers, c'est-à-dire portant sur des individus. La référence est alors l'individu représenté, et le sens correspond à la façon dont le concept présente cet individu : le « mode de présentation ».

    Selon une conception répandue, les modes de présentation correspondent à des descriptions, c’est-à-dire à des propriétés (ou ensembles de propriétés) que le sujet attribue à l’individu représenté, et telles que la référence soit l’individu qui possède ces propriétés et satisfait donc les conditions descriptives imposées par le concept en jeu. Après avoir évoqué les problèmes que rencontre cette théorie, nous en explorerons une autre, selon laquelle les concepts singuliers sont des « dossiers » (sur les objets individuels) fondés sur les relations contextuelles qu’on entretient avec ces objets, et servant à emmagasiner les informations obtenues sur eux par le truchement de ces relations. Dans cette conception, ce qui fixe la référence du dossier et détermine à quoi l’on pense à travers l’activation ou le déploiement de celui-ci c’est la relation sur laquelle le dossier est fondé, et non les informations, possiblement erronées, que le dossier contient.

    Pragmatique de l’énonciation ; contextualisme ; théorie de la référence directe ; indexicalité mentale et subjectivité ; dossiers mentaux. Autant de concepts et de thèmes majeurs de la philosophie contemporaine auxquels le nom de François Recanati est étroitement associé. Auteur d’une œuvre riche de onze livres parus chez les plus grands éditeurs universitaires, et de plus de cent cinquante articles parus dans des revues scientifiques ou des ouvrages collectifs, il a contribué à consolider un champ de recherche aujourd’hui très actif internationalement, au croisement de la philosophie du langage et de l’esprit, de la linguistique et des sciences cognitives. Sa recherche nous amène à reconsidérer la relation entre le langage et la pensée.

    Membre du CNRS depuis 1979, directeur d’étude à l’EHESS (où il était entré en 1975), cofondateur en 2000 et ancien directeur de l’Institut Jean Nicod, unité de recherche d’une centaine de personnes commune à l’École normale supérieure et à l’EHESS, François Recanati a produit une œuvre considérable dont le retentissement est mondial, comme en attestent ses invitations à enseigner dans les universités les plus prestigieuses et les nombreuses traductions dont ses travaux font l'objet. Il est l’un des philosophes français les plus connus dans le monde anglo-saxon.

    • 1h 25 min
    01 - Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (suite)

    01 - Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (suite)

    Claudine Tiercelin
    Métaphysique et philosophie de la connaissance
    Année 2018-2019
    Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines

    • 2 h 1m

Avis d’utilisateurs

3.7 sur 5
54 notes

54 notes

Classement des podcasts dans Cours

D’autres se sont aussi abonnés à

Plus par Collège de France