7 épisodes

Et si pour rejoindre le futur on faisait quelques détours ? En passant par les sciences, les technologies, la création, les imaginaires ? Et s’il y avait d’autres façons de questionner le présent et de reprendre la main sur nos futurs ?
Rétrofutur, prospective, science-fiction, anticipation… Il existe de nombreuses méthodes pour imaginer nos futurs et mieux comprendre ce qui se joue au présent. En moins d’une heure, le podcast Détour vers le futur vous invite à naviguer dans le temps, entre archives sonores et visions d’avenir, pour aborder les questions d’aujourd’hui, avec celles et ceux qui peuvent les éclairer par leurs recherches ou leurs créations. 
Détour vers le futur, un podcast du Quai des Savoirs pour naviguer d’aujourd’hui à demain. Une émission proposée par Laurent Chicoineau et Marina Léonard, en partenariat avec l’INA, le CNRS et Campus FM.
Production Quai des Savoirs | 2021 | www.quaidessavoirs.fr

Détour vers le futu‪r‬ Quai des Savoirs

    • Sciences
    • 5.0 • 2 notes

Et si pour rejoindre le futur on faisait quelques détours ? En passant par les sciences, les technologies, la création, les imaginaires ? Et s’il y avait d’autres façons de questionner le présent et de reprendre la main sur nos futurs ?
Rétrofutur, prospective, science-fiction, anticipation… Il existe de nombreuses méthodes pour imaginer nos futurs et mieux comprendre ce qui se joue au présent. En moins d’une heure, le podcast Détour vers le futur vous invite à naviguer dans le temps, entre archives sonores et visions d’avenir, pour aborder les questions d’aujourd’hui, avec celles et ceux qui peuvent les éclairer par leurs recherches ou leurs créations. 
Détour vers le futur, un podcast du Quai des Savoirs pour naviguer d’aujourd’hui à demain. Une émission proposée par Laurent Chicoineau et Marina Léonard, en partenariat avec l’INA, le CNRS et Campus FM.
Production Quai des Savoirs | 2021 | www.quaidessavoirs.fr

    Coup de foudre en ligne ?

    Coup de foudre en ligne ?

    Rechercher une ou un partenaire, pour une nuit ou pour la vie, passe aujourd’hui par les réseaux sociaux et les applis de rencontre. Après les petites annonces dans les journaux, après le minitel et ses serveurs plus ou moins coquins, internet nous promet aujourd’hui “le bon match” - c’est-à-dire la bonne rencontre, le bon coup… de foudre ! Mais comment fonctionnent ces applications de rencontre ? Sur la base de quels modèles de relation amoureuse sont-elles programmées ? Est-ce que le numérique apporte vraiment du nouveau dans la recherche du Grand Amour ? 

    invitées :

    Jessica Pidoux, doctorante en humanités digitales à l’Ecole Polytechnique de Lausanne, étudie la mécanique obscure de TINDER, la célèbre application de rencontres. Elle soutiendra sa thèse, en juin 2021 intitulée : "Les métriques de la rencontre en ligne. Une sociologie du matching algorithmique". 
    Morgane Ortin, autrice, chroniqueuse, éditrice et créatrice de l’installation “Nouveaux codes amoureux” dans l’exposition “De l’amour” du Palais de la Découverte . Elle a créé en février 2017 le compte Instagram Amours solitaires, sur lequel elle recueille les échanges amoureux faits par SMS.
    Mélanie Gourarier, chargée de recherche CNRS, Anthropologie du genre et des sexualités, Laboratoire d’études de genre et de sexualité LEGS. Ses recherches s'orientent principalement sur la question du genre, l’anthropologie de la parenté et de la paternité, les rapports de pouvoir, l’hégémonie et les usages de la génétique et la bioéthique. Autrice de : Alpha mâle, Séduire les femmes pour s'apprécier entre hommes (Seuil)

    • 58 min
    Le confinement des humains est-il bon pour le climat ?

    Le confinement des humains est-il bon pour le climat ?

    Lors du premier confinement, la nature a semblé reprendre ses droits en très peu de temps un peu partout, et surtout dans les villes, là où elle avait plutôt été chassée depuis des dizaines d’années. Oiseaux, chevreuils, et sangliers ont été les vedettes des vidéo qui ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. Le confinement des humains est-il bon pour la planète, sa faune et sa flore, mais aussi est-il bon pour le climat ? 

    Discussion avec :

    Christophe Cassou, climatologue, chercheur CNRS au laboratoire Climat, Environnement, Couplages et Incertitudes.
    Frédéric Ferrer, auteur, comédien et metteur en scène.
    Boris Presseq, botaniste au Muséum d’histoire naturelle de Toulouse.

    • 59 min
    Peut-on numériser le non-verbal ?

    Peut-on numériser le non-verbal ?

    Avec le confinement, nous avons tous vécu l’explosion de l’usage de outils de Visioconference. Zoom, Hangouts, Teams ou encore Google Meet, tous nos rendez-vous sociaux et nos échanges interpersonnels sont passés par ces canaux déshumanisants… On a tous ressenti cette frustration de la mise à distance imposée par ces outils. Comment aller vers une meilleure communication numérique à distance ? Est-ce qu’il ne faudrait pas mieux prendre en compte toutes les dimensions de la communication, dont le non-verbal ? Finalement peut-on numériser le non-verbal ?  

    Discussion avec : 

    Laurence Allard, Maîtresse de conférences en Sciences de l’information et de la Communication à l'Université de Lille et chercheuse à l'Université Paris 3-IRCAV.
    Rachid Alami, chercheur CNRS au laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes, le LAAS ; titulaire de la chaire de Robotique Cognitive et interactive au sein de l'Institut ANITI, l’institut toulousain pour l’intelligence artificielle.
    Romain Tardy, artiste numérique, auteur, notamment, de l’installation “the great indecision council” (ce que Google dit de nous) présentée au Quai de Savoirs pour le festival Lumières sur le Quai.

    • 56 min
    Entre sécurité et liberté, quel est votre rapport au risque ?

    Entre sécurité et liberté, quel est votre rapport au risque ?

    Vivre une crise majeure, comme celle liée à la pandémie du Covid-19, interroge concrètement, fortement et quotidiennement notre rapport au risque. Que ce soit en prenant le métro le matin, à la pause déjeuner avec les collègues ou encore en allant rendre visite à ses grands-parents… chaque petit geste nous questionne jusqu’à nous donner parfois un sentiment de transgression. Le tout dans un contexte très anxiogène où, chaque jour, les médias comptabilisent le nombre de personnes contaminées et le nombre de décès liés à la pandémies.

    Comment appréhender le risque ? Comment s’informer, conserver son esprit critique et, finalement, accorder sa confiance ? Entre sécurité et liberté, quel est votre rapport au risque ? 

    Discussion avec :

    Julien Rebotier, chargé de Recherche CNRS au laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires LISST, travaille sur la géographie des risques
    Pierre-Benoît Joly, économiste et sociologue, président du centre INRAE Occitanie-Toulouse
    Hélène Romeyer, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université de Bourgogne Franche-Comté

    • 57 min
    Un avenir numérique peut-il être durable ?

    Un avenir numérique peut-il être durable ?

    D’après l’organisation américaine Carbon Literacy Project, un e-mail standard génère environ 4 g de CO2 ; et ce poids augmente avec les pièces jointes. Par exemple, envoyer une photo de vacances de 1 Mo à dix amis équivaut ainsi à parcourir 500 mètres en voiture ! 

    Sans compter toutes les questions liées à la production et au recyclage de nos appareils numériques. Il semblerait que l’impact environnemental du numérique ne soit pas neutre, et cela nous interroge forcément quand on essaie d’imaginer nos futurs. Est-ce qu’un avenir numérique peut être durable ?

    Discussions croisées avec :

    Florence Sedes, enseigante-chercheuse en informatique (Université Toulouse 3)
    Jean-Michel Hupé, chercheur CNRS, FRAMESPA
    Marie-Véronique Gauduchon, ingénieure
    Jean-Gabriel Ganascia, professeur des universités en informatique (Paris 6) et president du comité d'éthique du CNRS

    • 55 min
    Et si la ville de demain s'inspirait du vivant ?

    Et si la ville de demain s'inspirait du vivant ?

    Les villes occupent 20% du territoire terrestre et concentrent plus de la moitié de la population mondiale. Elles ont donc un rôle décisif à jouer dans la conservation et la reproduction du vivant, humain et non-humain. Au-delà de la smart city et de la ville collaborative, comment aller vers des villes vivantes, qui dépassent les oppositions habituelles, nature/culture, centre/périphérie, urbain/rural, économie/social ? Peut-on développer nos villes en s’inspirant et en protégeant le vivant ? 

    Discussions croisées avec :

    Raphaël Besson, directeur de Villes Innovation, chercheur associé à PACTE
    Benoît Boldron, maître de conférence et chercheur associé à l’Université Toulouse jean-Jaurès, chef du service Habitat Public Toulouse Métropole

    • 49 min

Avis d’utilisateurs

5.0 sur 5
2 notes

2 notes

Classement des podcasts dans Sciences