186 épisodes

De 12h à 13h, c'est toute l'actualité du jazz qui se déguste à point. Ceux qui font la Une du jazz d’aujourd’hui passent par la quotidienne de TSFJAZZ, en direct à l’heure du Dej, pour des interviews et des sessions live.

Deli Express TSFJAZZ

    • Musique

De 12h à 13h, c'est toute l'actualité du jazz qui se déguste à point. Ceux qui font la Une du jazz d’aujourd’hui passent par la quotidienne de TSFJAZZ, en direct à l’heure du Dej, pour des interviews et des sessions live.

    Marc Perrenoud dans les bras de Morphée

    Marc Perrenoud dans les bras de Morphée

    Il devait être en France en ce moment, et notamment à Paris, au Duc des Lombards...Le pianiste Marc Perrenoud est coincé chez lui à Genève.
    Il cuisine, il court, il travaille son instrument...Et au milieu de ce confinement ma foi très actif, il a répondu à nos questions sur Whatsapp.












    Parce qu'il lui reste tout de même actu de taille : son nouvel album, Morphée est disponible sur toutes les plateformes digitales. C'est le 5e volet de ses aventures en trio, avec Marco Müller à la contrebasse et Cyril Regamey à la batterie. Un disque d'une grande poésie intégralement composé la nuit. 

    Mais pour commencer, on souhaite avec 24h de retard un joyeux anniversaire à Astrud Gilberto...

    Happy Birthday aussi à Norah Jones, qui est née le 30 mars 1979...Mais là, c'est elle qui nous fait un cadeau en sortant un nouveau single,  "I'm Alive", en attendant la sortie de son album, "Pick Me Up Off The Floor", le 8 mai chez Blue Note.
    Enfin, juste pour le plaisir, on replonge dans la session live du pianiste Manuel Anoyvega Mora. C'était le 18 novembre dernier pour les 500 ans de la Havane".
     
     

    • 44 min
    Max Hartock, batteur à suivre

    Max Hartock, batteur à suivre

     
    Tout est parti de la musique antillaise que son père écoutait en boucle.
    C’est ce qui a mis notre invité sur la voie de la batterie..Un instrument que Max Hartock a commencé à jouer en autodidacte à l’adolescence, avant de se faire la main dans des groupes de rock, de metal et de reggae.
    Puis il y a eu le jazz.
    Comment est-il apparu dans son viseur ?
    Il va nous le raconter…
    On peut déjà préciser qu’on ne connaissait pas Max Hartock, avant de recevoir son premier album, « West Indies », il y a moins d'un mois. Et qu’on a été bluffé par la profondeur et la puissance de ses compositions, et par son sens de la mélodie.
    Avant de présenter ce projet dans une semaine pile, le 18 mars au Sunset, à Paris, le voici sur notre scène avec Virgile Lefèbvre au saxophone ténor, Ruddy Boa au piano et Fabricio Nicolas à la contrebasse.
     
    Playlist
    Anaïs - version en direct
    Allez danse - version studio
    Brian Blade - Stoner Hill - Season of Changes (Blue Note, 2008)
    En Transe - version en direct
    McCoy Tyner - Groove Waltz - Nights of Ballads & Blues (Impulse ! 1963)

    • 38 min
    Boris Vian, cent ans et mille vies

    Boris Vian, cent ans et mille vies

     
    Dans la vie, « il y a seulement deux choses : c’est l’amour, de toutes les façons, avec des jolies filles, et la musique de La Nouvelle-Orléans ou de Duke Ellington. Le reste devrait disparaître, car le reste est laid… » 
    Ces mots en avant-propos de ce qui est aujourd’hui le roman le plus célèbre de Boris Vian, « l’Ecume des Jours », n’ont rien d’étonnant quand on sait que notre Bison Ravi s’est intéressé de près au jazz dès l’âge de 15 ans, qu’il est devenu membre du Hot Club de France en 1937, et qu’il a constitué à la même époque avec ses frères un groupe pour animer les surprises parties, Boris jouant à la trompette.
    Au milieu de la décennie suivante, il a aussi fait de la critique de jazz, l’une de ses multiples casquettes, pour Jazz Hot, Combat et l’éphémère Jazz News.
    Le meilleur de ses chroniques est d’ailleurs à découvrir toute la semaine, une fois par heure sur notre antenne pour célébrer le centenaire de la naissance de Boris Vian…
    Et notre conteur n’est autre que le parrain des événements qui accompagnent cet anniversaire, le chanteur de Dionysos, écrivain et réalisateur Mathias Malzieu...Qui est aussi notre invité dans Deli Express.
    Cent ans de Vian et mille vies.
    On connaît l’homme de lettres, et pas seulement le romancier. Il a écrit des poèmes, des essais, des pièces de théâtre…
    Il a été nommé « Equarisseur de première classe » au collège de Pataphysique…
    Il était ingénieur, peintre, ou encore, on l’a dit, trompettiste et critique de jazz. Il a travaillé en maisons de disques, notamment en tant que directeur artistique adjoint chez Philips, puis directeur artistique de Fontana.
    Il y a deux autres de ses activités sur laquelle on va particulièrement s’attarder : c’est l'auteur et l’interprète de chansons.
    En tant que chanteur, il a fait ses débuts en 1955 aux Trois Baudets. Une scène qui existe toujours, bien évidemment, aujourd’hui, et dont Mathias Malzieu est le directeur artistique.
     

     

    • 20 min
    Hommage au Real McCoy

    Hommage au Real McCoy

     
    Evidemment, il y a certains des disques les plus importants de John Coltrane ! Avoir été le pianiste de "A Love Supreme", "Olé" ou "My Favorite Things", c'est monumental !
    Mais le regretté McCoy Tyner fut également un leader exemplaire dès le début des années 60, l'auteur de plus de soixante-dix albums sous son nom, et un styliste hors-pair sur son instrument, tout en élégance et en exubérance à la fois.
    Trois jours après sa disparition à l'âge de 81 ans, nous lui dédions ce Deli Express.
    Nous entendrons les témoignages de l'historien américain du jazz, Ashley Kahn, qui l'a bien connu, du pianiste Laurent Fickelson et du saxophoniste Samy Thiébault, deux dingues de l'oeuvre de McCoy .
    Nous reviendrons aussi sur plusieurs moments clés de son parcours : son enfance à Philadelphie où il a commencé à faire du piano pour divertir les clientes du salon de coiffure de sa mère, l'aventure du quartet de John Coltrane, son exploration des musiques africaines à travers des albums comme Extensions, Asante et Sahara... Ou ses magistrales années 70.
     
    Playlist 
    McCoy Tyner - Effendi - Inception (Impulse ! 1962)
    John Coltrane - My Favourite Things - My Favourite Things (Atlantic, 1961)
    John Coltrane - Resolution - A Love Supreme (Impulse ! 1965)
    McCoy Tyner - Searchin' - Plays Ellington (Impulse ! 1965)
    McCoy Tyner - African Village - Time For Tyner (Blue Note, 1968)
    McCoy Tyner - Message From the Nile - Extensions (Blue Note, 1970)
    McCoy Tyner - For Tomorrow - Inner Voices (Milestone, 1977)
     

     
     
     

    • 45 min
    Anne Ducros en toute intimité

    Anne Ducros en toute intimité

     
    Ce midi, on célèbre le retour d'Anne Ducros.
    Pour son nouvel album, la chanteuse a opté pour une formule intimiste, toute en élégance et sans fioritures. Et a fait appel à deux références, deux pointures sur leurs instruments respectifs : Adrien Moignard à la guitare et Diego Imbert à la contrebasse.
    Ensemble, ils ont bâti un répertoire de 12 chansons.
    On se balade à travers le Great American Songbook, des tubes pop des Beatles ou d'Elton John, des classiques de la bossa ou même le Nuages de Django Reinhardt.
    Le résultat s'intitule "Something", Anne Ducros le présente en concert, dimanche à 19h30 au Café de la Danse...Et dès ce midi dans Deli Express.

    • 38 min
    Pat Metheny, rencontre avec un géant de la guitare

    Pat Metheny, rencontre avec un géant de la guitare

     
    C'est un monstre sacré de la guitare jazz qui s'installe à notre table ce midi !
    Repéré alors qu'il n'avait même pas vingt ans par Gary Burton et Paul Bley, Pat Metheny trace depuis le milieu des années 70 une voie unique, abolissant au fil des projets, les frontières musicales et collaborant aussi bien avec Ornette Coleman que David Bowie, avec Charlie Haden que Steve Reich ou Brad Mehldau.
    Pat Metheny n'avait pas sorti d'albums depuis six ans...L'attente est terminée pour ses innombrables fans.
    "From This Place" a été composé au lendemain de l'élection présidentielle américaine de 2016 en réaction à la victoire de Donald Trump.
    D'abord pensé comme un projet en quartet, en compagnie de la contrebassiste Linda May Han Oh, du pianiste Gwilym Simcock et du batteur Antonio Sanchez, il convoque aussi au final, un orchestre symphonique et des invités tels que Meshell Ndgeocello.
    "C'est un disque que j'ai attendu de faire toute ma vie" écrit Pat Metheny en avant-propos de cette aventure. Il nous explique pourquoi.
    Pour l'applaudir, ça passera les 13 et 14 juin à l'occasion d'un week-end spécial qui lui sera entièrement consacré à la Philharmonie de Paris.
    (c) Jimmy Katz

    • 56 min

Avis d’utilisateurs

Adrien Bel ,

Au top tous les jours !

Le meilleur du Jazz au quotidien présenté par le topissimo JC Doukhan !

Classement des podcasts dans Musique

D’autres se sont aussi abonnés à

Plus par TSFJAZZ