1h 1m

Emilie[s] Et Vous #4 - L'importance de préserver L'IVG Pow[HER] Mamma

    • Culture et société

En ce 8 mars 2021, journée internationale du droit des femmes, nous avions envie de mettre en avant l’un de nos droits les plus fondamentaux, qui est malheureusement très souvent remis en question.
C’est en arrêtant d’en faire un tabou que nous pourrons aider psychologiquement les femmes qui ont recours à l’avortement. En brisant la voix du silence, comme nos lectrices que nous avons interrogé à ce sujet.
Nous partageons donc sept témoignages de femmes ayant eu recours à l'IVG au cours de leur vie.
Merci donc à Margot, Lucille, Charlotte, Laeticia, Sophie, Caroline et Emilie.


Bonne écoute !


INFORMATIONS :
Les médecins et sages-femmes sont dans l'obligation d'informer, d'accompagner et d'orienter les femmes demandeuses, sans aucune discrimination.
Un médecin ou sage-femme peut refuser de pratiquer une IVG, mais il ou elle est obligé(e) d'orienter une femme demandeuse d'une IVG vers un organisme ou un confrère ou une consœur pratiquant l'IVG.
Une entrave à l'IVG est passible de poursuites judiciaires. Le délit d'entrave concerne également la désinformation sur l'IVG, notamment via internet ou des numéros verts.
Pour remédier à tout cela et afin de garantir une information objective sur l'IVG et faciliter l'orientation des femmes, un site web a été créé par le gouvernement français : http://ivg.gouv.fr
Vous y trouverez toutes les informations nécessaires sur l’avortement avec les centres où aller,
Le numéro national anonyme et gratuit 0 800 08 11 11.


Pour nous suivre :
Emilie D. : instagram.com/emiliebrunette/
Emilie L. : instagram.com/emiliequarks/
Pow[Her] Mamma : instagram.com/powhermamma
Mixé par Charlotte : instagram.com/_charlotteds_
pow-her.fr

En ce 8 mars 2021, journée internationale du droit des femmes, nous avions envie de mettre en avant l’un de nos droits les plus fondamentaux, qui est malheureusement très souvent remis en question.
C’est en arrêtant d’en faire un tabou que nous pourrons aider psychologiquement les femmes qui ont recours à l’avortement. En brisant la voix du silence, comme nos lectrices que nous avons interrogé à ce sujet.
Nous partageons donc sept témoignages de femmes ayant eu recours à l'IVG au cours de leur vie.
Merci donc à Margot, Lucille, Charlotte, Laeticia, Sophie, Caroline et Emilie.


Bonne écoute !


INFORMATIONS :
Les médecins et sages-femmes sont dans l'obligation d'informer, d'accompagner et d'orienter les femmes demandeuses, sans aucune discrimination.
Un médecin ou sage-femme peut refuser de pratiquer une IVG, mais il ou elle est obligé(e) d'orienter une femme demandeuse d'une IVG vers un organisme ou un confrère ou une consœur pratiquant l'IVG.
Une entrave à l'IVG est passible de poursuites judiciaires. Le délit d'entrave concerne également la désinformation sur l'IVG, notamment via internet ou des numéros verts.
Pour remédier à tout cela et afin de garantir une information objective sur l'IVG et faciliter l'orientation des femmes, un site web a été créé par le gouvernement français : http://ivg.gouv.fr
Vous y trouverez toutes les informations nécessaires sur l’avortement avec les centres où aller,
Le numéro national anonyme et gratuit 0 800 08 11 11.


Pour nous suivre :
Emilie D. : instagram.com/emiliebrunette/
Emilie L. : instagram.com/emiliequarks/
Pow[Her] Mamma : instagram.com/powhermamma
Mixé par Charlotte : instagram.com/_charlotteds_
pow-her.fr

1h 1m

Classement des podcasts dans Culture et société