1h 10 min

Episode #04 - Reza, photographe philanthrope Photosensible

    • Culture et société

# Reza, photographe philanthrope 

*Cet épisode est un peu différent des autres. Réalisé en période de confinement du Covid19, j'en ai profité pour travailler avec un artiste toulousain pour créer une bande originale unique. C'est Ethergale qui nous propose sa vision musicale de cet entretien. C'est donc un objet multiple que je vous propose d'écouter, entre interview et créations sonores et poétiques. Bonne écoute !* 

Rencontrer Reza est une aventure en soit. C’est une aventure humaine déjà, tant sa personnalité, son humanité et son histoire, déborde de sa personne. Mais c’est aussi une aventure artistique et sensible. Des racines de la culture persane, il aura hérité de ce talent de conteur. Et ce n’est pas avec des mots qu’il raconte ses histoires en général mais avec la photographie.
Et des histoires, il en a à conter : 
- son enfance où il découvrira la photographie argentique ; 
- la révolution islamique en Iran où il se forgera un conscience politique forte qui entraînera son exil d’Iran ; 
- la reconnaissance inattendue de ses talents de photographe qui le mènera dans les plus grandes agences de photojournalisme ou encore à National Geographic ; 
tout nous permet de comprendre la richesse du parcours de cet homme. Il est d’ailleurs l’un des photojournalistes les plus reconnus de sa génération, en Iran et en France comme ailleurs. 
Et s’il est à l’aise avec la photographie, il ne l’est pas moins avec les mots, alors autant le laisser vous raconter tout ça lui-même. 

Si vous avez apprécié cet épisode, n’hésitez pas à nous laisser des étoiles et des commentaires sur vos applis d’écoutes préférées, ça nous aidera à nous faire connaître et à avancer. On espère continuer de grandir avec vous. 

Pour en découvrir plus sur Reza : 
Vous pouvez déjà aller à sa rencontre sur [son site](http://reza.photo/), [Instagram](https://www.instagram.com/rezaphotography/), [Twitter](https://twitter.com/REZAphotography) ou [Facebook](https://www.facebook.com/Rezaphotojournalist/). 
*Iran, rêves et dérive, 1978-1985*, un livre par Reza et Manoocher Deghati [aux éditions Hoëbeke](http://www.hoebeke.fr/ouvrages/521/). 

**Musiques** 
Les musiques qui vous ont accompagnée on été spécialement conçue par l'artiste toulousain Ethergale pour cet épisode. Merci à lui du fond du cœur pour tout ce boulot. Vous pouvez retrouver son travail sur [Youtube](https://www.youtube.com/channel/UCpeK4B3RxXFzW_qv_fkTh1g), [Facebook](https://www.facebook.com/ethergale/), [Instagram](https://www.instagram.com/ethergale/) ou sur [son site](https://tristramethergale.wixsite.com/tristramethergale). 

Avec des sons additionnels de la [BBC Sounds Effects](http://bbcsfx.acropolis.org.uk/) 

**Poésie** 
Comme vous avez pu le remarquer, j'aime ajouter de la poésie dans ce podcast et essayer de le faire de manière intelligente avec l'invité et le contexte. Pour cet épisode je suis allé effleuré la riche littérature persane. Les poèmes sont donc des traductions dont je vous mes les références ici, par ordre d'apparition dans le podcast : 
Forough Farrokhzad, Poème extrait du recueil « *Au seuil d’une saison froide* ». [Traduit du persan par Valérie et Kéramat Movallali.](http://www.movallali.fr/Forough%20Farrokhzad%20%20Saison%20froide.pdf). 
Ahmad Shamlou, *En cette impasse*. Poème extrait du recueil Petits Chants de l'exil, Téhéran, 1980, [traduit pour Libération par Reza Afchar Naderi](http://www.pierdelune.com/chamlou.htm).  
Simin Behbahani, *Laisse-moi écrire*, [Traduction du persan par J. Alavinia pour les éditions Lettres persanes](https://www.facebook.com/lettrespersanes/posts/525622827589527?__tn__=-R). 


**Crédits :** 
Photosensible un podcast proposé et réalisé par [Thomas Biarneix](https://thomasbiarneix.com/). 
Avec les lectures de Frédérique Biarneix. 
Musiques par [Ethergale](https://www.youtube.com/channel/UC

# Reza, photographe philanthrope 

*Cet épisode est un peu différent des autres. Réalisé en période de confinement du Covid19, j'en ai profité pour travailler avec un artiste toulousain pour créer une bande originale unique. C'est Ethergale qui nous propose sa vision musicale de cet entretien. C'est donc un objet multiple que je vous propose d'écouter, entre interview et créations sonores et poétiques. Bonne écoute !* 

Rencontrer Reza est une aventure en soit. C’est une aventure humaine déjà, tant sa personnalité, son humanité et son histoire, déborde de sa personne. Mais c’est aussi une aventure artistique et sensible. Des racines de la culture persane, il aura hérité de ce talent de conteur. Et ce n’est pas avec des mots qu’il raconte ses histoires en général mais avec la photographie.
Et des histoires, il en a à conter : 
- son enfance où il découvrira la photographie argentique ; 
- la révolution islamique en Iran où il se forgera un conscience politique forte qui entraînera son exil d’Iran ; 
- la reconnaissance inattendue de ses talents de photographe qui le mènera dans les plus grandes agences de photojournalisme ou encore à National Geographic ; 
tout nous permet de comprendre la richesse du parcours de cet homme. Il est d’ailleurs l’un des photojournalistes les plus reconnus de sa génération, en Iran et en France comme ailleurs. 
Et s’il est à l’aise avec la photographie, il ne l’est pas moins avec les mots, alors autant le laisser vous raconter tout ça lui-même. 

Si vous avez apprécié cet épisode, n’hésitez pas à nous laisser des étoiles et des commentaires sur vos applis d’écoutes préférées, ça nous aidera à nous faire connaître et à avancer. On espère continuer de grandir avec vous. 

Pour en découvrir plus sur Reza : 
Vous pouvez déjà aller à sa rencontre sur [son site](http://reza.photo/), [Instagram](https://www.instagram.com/rezaphotography/), [Twitter](https://twitter.com/REZAphotography) ou [Facebook](https://www.facebook.com/Rezaphotojournalist/). 
*Iran, rêves et dérive, 1978-1985*, un livre par Reza et Manoocher Deghati [aux éditions Hoëbeke](http://www.hoebeke.fr/ouvrages/521/). 

**Musiques** 
Les musiques qui vous ont accompagnée on été spécialement conçue par l'artiste toulousain Ethergale pour cet épisode. Merci à lui du fond du cœur pour tout ce boulot. Vous pouvez retrouver son travail sur [Youtube](https://www.youtube.com/channel/UCpeK4B3RxXFzW_qv_fkTh1g), [Facebook](https://www.facebook.com/ethergale/), [Instagram](https://www.instagram.com/ethergale/) ou sur [son site](https://tristramethergale.wixsite.com/tristramethergale). 

Avec des sons additionnels de la [BBC Sounds Effects](http://bbcsfx.acropolis.org.uk/) 

**Poésie** 
Comme vous avez pu le remarquer, j'aime ajouter de la poésie dans ce podcast et essayer de le faire de manière intelligente avec l'invité et le contexte. Pour cet épisode je suis allé effleuré la riche littérature persane. Les poèmes sont donc des traductions dont je vous mes les références ici, par ordre d'apparition dans le podcast : 
Forough Farrokhzad, Poème extrait du recueil « *Au seuil d’une saison froide* ». [Traduit du persan par Valérie et Kéramat Movallali.](http://www.movallali.fr/Forough%20Farrokhzad%20%20Saison%20froide.pdf). 
Ahmad Shamlou, *En cette impasse*. Poème extrait du recueil Petits Chants de l'exil, Téhéran, 1980, [traduit pour Libération par Reza Afchar Naderi](http://www.pierdelune.com/chamlou.htm).  
Simin Behbahani, *Laisse-moi écrire*, [Traduction du persan par J. Alavinia pour les éditions Lettres persanes](https://www.facebook.com/lettrespersanes/posts/525622827589527?__tn__=-R). 


**Crédits :** 
Photosensible un podcast proposé et réalisé par [Thomas Biarneix](https://thomasbiarneix.com/). 
Avec les lectures de Frédérique Biarneix. 
Musiques par [Ethergale](https://www.youtube.com/channel/UC

1h 10 min

Classement des podcasts dans Culture et société