14 épisodes

Ils ont entre 7 et 18 ans. Le digital, ils sont nés avec. Parfois ils le subissent, souvent ils le subliment. Codes sociaux, rapport à l'autre ou à soi, tout est revisité, repensé, questionné.
Ils seront les utilisateurs et les concepteurs des réseaux, algorithmes et innovations de demain. Dès aujourd'hui leurs opinions, leurs doutes, et leurs rêves nous éclairent.
Tout est question de philosophie, même les codes les plus binaires. A nous de penser, de panser et de repenser ces mondes qui nous effraient ou nous fascinent. Parfois les deux. Bienvenue dans Followsophy le Podcast qui donne la parole aux jeunes générations sur leur rapport au digital et qui encourage leurs aînés à ne pas faire la sourde oreille.
Rendez-vous sur https://podcast.ausha.co/followsophy

Followsophy FeuilleBlanche Studios

    • Éducation
    • 5,0 • 13 notes

Ils ont entre 7 et 18 ans. Le digital, ils sont nés avec. Parfois ils le subissent, souvent ils le subliment. Codes sociaux, rapport à l'autre ou à soi, tout est revisité, repensé, questionné.
Ils seront les utilisateurs et les concepteurs des réseaux, algorithmes et innovations de demain. Dès aujourd'hui leurs opinions, leurs doutes, et leurs rêves nous éclairent.
Tout est question de philosophie, même les codes les plus binaires. A nous de penser, de panser et de repenser ces mondes qui nous effraient ou nous fascinent. Parfois les deux. Bienvenue dans Followsophy le Podcast qui donne la parole aux jeunes générations sur leur rapport au digital et qui encourage leurs aînés à ne pas faire la sourde oreille.
Rendez-vous sur https://podcast.ausha.co/followsophy

    :13 Juliette - 16 ans : Arrêter de voir le monde avec un filtre !

    :13 Juliette - 16 ans : Arrêter de voir le monde avec un filtre !

    A 16 ans elle récole 20 000 signatures dans le cadre d'une pétition lancée surchange.orgavec 3 amis contre les violences policières.



    Voilà comment nous avons rencontré Juliette. Comme tout le monde, elle a vu les images du producteur de musique Michel Zecler, mais ce qui lui a donné le déclic c'est un texte de Camille Etienne, découvert sur les réseaux sociaux, "La Ligne rouge".

    Juliette, ultra-enthousiaste, qui se définit comme féministe et écologiste, est avant tout une jeune femme engagée. La pétition n'était d'ailleurs que le premier de ses engagements visibles.



    Son nouveau projet "En quête de vagues" l'emmène pédaler avec son amie Orianne pour la préservation des milieux océaniques. D'ici quelques jours, elle partira de Bordeaux pour Biarritz et tâchera de comprendre pourquoi 50% de la biodiversité marine a disparu en 50 ans et comment protéger ce qu'il en reste. Leur objectif : tourner une série de témoignages en partant à la rencontre des associations, organismes gouvernementaux, jusqu'aux plongeurs, pêcheurs et vacanciers.



    A l'époque des algorithmes qui divisent et du militantisme 2.0, Juliette a compris l'importance de confronter les avis des uns et des autres pour éviter que "chacun voit son monde avec son filtre".



    Dans ce dernier épisode de la saison, riche en réflexions, on parlera de bulles cognitives, de la possibilité de tomber amoureux d'une IA, des relations à distance, du harcèlement, de l'importance de former enfants ET parents aux réseaux sociaux, de l'anonymat, des différences générationnelles sur le rapport au corps et à la féminité. On se demandera si filtrer c'est tromper. Juliette nous racontera son aventure avec l'ONG Sapiens : l'école de l'estime de soi et de la transformation du monde créée par Nicolas Woirhaye.



    Enfin, Juliette nous donne à tous, petits et grands, son super conseil "Ne vous bloquez pas avec le regard des autres, faites ce qui vous fait vibrer !"



    ☀️ Bel été ☀️



    👉 RDV à la rentrée pour la saison 2 de Followsophy.

    ⭐️ Si vous avez aimé, n'hésitez pas à liker, à commenter, à vous abonner, à partager et à nous donner les 5⭐️ qui vont nous faire gagner la guerre des algorithmes ! 😘



    🎤 Les castings pour la saison 2 sont ouverts 👉 laissez nous un commentaire !

    • 45 min
    :12 Marius - 9 ans : "Sans tablette, je ne pourrais pas suivre une scolarité normale"

    :12 Marius - 9 ans : "Sans tablette, je ne pourrais pas suivre une scolarité normale"

    "J'ai un bobo dans le cerveau et j'ai une attelle qui permet de dire à mon bobo que ça reste moi le boss".

    Marius est atteint d'hémiparétie, il a donc un mauvais contrôle de sa main droite, et son pied droit est tendu en permanence. Malgré cet handicap et muni de son iPad, Marius suit son cursus scolaire comme tout le monde. Il nous raconte comment l'école se passe pour lui et comment l'utilisation des écrans et les jeux vidéos l'aide au quotidien.



    Ses parents lui accordent des petits moment de jeux video de temps en temps. Mais pour Marius, l'équilibre entre le temps de tablette et le temps sans écran est très important. Les relations humaines priment sur la vie digitale. D'ailleurs, quand il joue, il privilégie les jeux avec son grand frère que les jeux en réseau. Il met un point d'honneur à passer du temps avec sa famille, ses amis et son chien.



    Dans son épisode, on s'interrogera sur l'âge nécessaire pour avoir droit à son premier téléphone, sur comment les robots pourraient nous aider à sauver la planète, et sur son rapport aux réseaux sociaux du haut de ses 9 ans.



    Merci Marius pour ce superbe moment de partage !



    Ils sont jeunes et vous racontent leurs vies à l'heure du digital sur https://podcast.ausha.co/followsophy

    • 27 min
    :11 Paul - 17 ans : Phobie scolaire : les jeux vidéos m'ont redonné goût à l'école

    :11 Paul - 17 ans : Phobie scolaire : les jeux vidéos m'ont redonné goût à l'école

    Aller à l'école est, pour certains enfants, une véritable lutte intérieure. La phobie scolaire concerne entre 2 et 5% des jeunes en âge d'aller à l'école.

    Notre invité du jour est passé par là, et raconte cette période de sa vie à notre micro.

    Atteint de dyspraxie, Paul subit moqueries et reproches à l'école. Viennent les mauvaises notes et la dépression jusqu'à la déscolarisation.

    Vous serez étonnés de découvrir ce qui lui a permis de reprendre goût à la socialisation puis à l'école : les jeux vidéos. Ils seront pendant un temps son seul lien avec l'extérieur.

    Retour à l'école, mais pas n'importe laquelle. C'est une autre approche, une autre pédagogie, une autre forme d'attention qui permettra à Paul de reprendre pied, à l'école Steiner.

    Jeux vidéos, informatique, classes numériques, on évoque avec Paul les différentes facettes du numérique dans sa vie d'ado : le meilleur, comme le pire.

    Ils ont entre 7 et 18 ans et vous racontent leurs vies à l'heure du presque tout numérique. Un nouvel épisode tous les mercredi sur https://podcast.ausha.co/followsophy

    • 28 min
    :10 Ella - 10 ans : Féministe, engagée, connectée

    :10 Ella - 10 ans : Féministe, engagée, connectée

    A 10 ans, Ella, munie d'un téléphone et du compte Instagram de sa maman, est partie à la rencontre des femmes qui l'inspiraient et qui travaillent dans des métiers supposés masculins.

    Au menu de ses Mini-Talks, vous pourrez déguster les interventions de femmes aussi incroyables que la judoka Clarisse Agbégnénou, la médecin urgentiste Paola-Carla Picard, l'astronaute Claudie Haigneré, la skateuse et docteur en neurosciences Charlotte Hym, ou encore Aurélie Jean, la scientifique spécialiste des algorithmes !

    Les algorithmes sont partout, ou presque : pour prévoir l'évolution de la pandémie, pour nous proposer les films que l'on pourrait aimer sur Netflix. Mais pour faire place à la surprise, à la découverte, Ella le dit simplement : il faut chercher !

    Les réseaux sociaux ? "Ce n'est pas pour notre âge" tranche t-elle, ajoutant que certaines informations qui s'y trouvent ne sont pas bonne pour les enfants.

    Le téléphone ? "Ca a changé ma vie, en bien et en pas bien". Et pour ses copines qui n'en ont pas ? "Je les vois moins".

    Ella nous confie qu'elle a créé une voiture télécommandée grâce à l'imprimante 3D de son papa et en profite pour nous rappeler que "non les voitures, ce n'est pas que pour les garçons !"

    La suite des aventures et de la vie numérique et digitale d'Ella, c'est dans cet épisode de Followsophy où nous découvrons aussi sa maman, Murielle, co-fondatrice de Pourquoi Princesse,  avec qui nous abordons son rôle de parent ou encore l'exposition des enfants sur les réseaux sociaux.

    Belle écoute !



    Dans cet épisode, on parle aussi de l'épisode n°7 avec Margot et ses règles de l'amitié sur les réseaux sociaux

    • 51 min
    :09 Alexis - 10 ans : je pense donc je switche

    :09 Alexis - 10 ans : je pense donc je switche

    Oui, nous pouvons questionner le monde, les robots, l'être humain, à seulement 10 ans.

    Notre invitée du jour s'appelle Alexis, n'a qu'une décennie à son actif et "switche" avec facilité sur des sujets contemporains comme universels.

    Dans ce podcast, on questionne l'humain et l'inhumain, l'Homme et la machine, le corps, la pensée, l'émotion. On s'aventure aussi sur le terrain du rapport à l'autre et à soi au temps des réseaux sociaux et de ses filtres.

    Peut-on vivre dans un monde sans filtre ?

    Pourquoi cherche t-on a se montrer sous d'autres jours ?

    Est-ce qu'un robot pourrait remplacer une maîtresse ? Et faire preuve d'autorité dans une classe ?

    C'est un peu la Tech selon Socrate ! Mais c'est bien Alexis qui nous propose de vivre l'époque à travers son regard.

    En fin d'épisode, elle confie le micro à sa maman. Emilie Daversin est maman de trois enfants et entrepreneure. Elle nous livre une partie de ses réflexions sur l'éducation des jeunes enfants et ce qu'elle souhaite leur transmettre pour vivre au temps des réseaux sociaux.

    Pour balayer notre époque à travers le regard d'enfants et adolescents, nous vous donnons rendez-vous sur https://podcast.ausha.co/followsophy

    • 38 min
    :08 Gustave - 17 ans : Adieu Insta, TikTok, Snap...au moins jusqu'au Bac !

    :08 Gustave - 17 ans : Adieu Insta, TikTok, Snap...au moins jusqu'au Bac !

    "Après les cours, le soir, ou entre deux cours", la tentation est permante : prendre son smartphone, balayer ses notifications ou se laisser happer par une série de photos et de vidéos suggérées. "Je regarde une photo, deux photos, trois photos et je me laisse embarquer, ça me distrait".

    Il en a pleinement conscience, Gustave. Il suit même régulièrement son temps passé sur son écran. Mais cette année, comme pour des milliers d'autres lycéens comme lui, c'est l'année du Bac. De lui même, il a pris une décision que beaucoup se refusent de prendre : désinstaller les applications de ses réseaux sociaux préférés. Adieu Instagram, Snapchat et TikTok.

    Il avait bien essayé, en Première, de limiter son temps d'écran et nous raconte dans cet épisode ses différentes tentatives.

    "Rester sur mon téléphone, ça décale mon rythme de sommeil.

    Du coup, le lendemain, je suis fatigué.

    Du coup, je fais moins d’activité.

    Et, du coup, je suis encore plus sur mon téléphone."

    Ce cercle vicieux, il a donc décidé d'y mettre fin...au moins jusqu'au Bac.

    #bac2021 #Confinementconnecte #limiterlesecrans

    Ils ont entre 7 et 18 ans, et vous racontent leur vie à l'heure du numérique sur https://smartlink.ausha.co/followsophy

    • 24 min

Avis

5,0 sur 5
13 notes

13 notes

suzlàl ,

Merci

J’adore

Edavers ,

Super utile pour les parents!!!

Mieux comprendre ses enfants grâce au témoignage d’autres, je trouve ça génialement utile!

Elodierochette28/7 ,

Must Listen !

Profond et utile ! Bravo

Classement des podcasts dans Éducation

D’autres se sont aussi abonnés à…