9 episodes

Je m'appelle Juliette, je suis naturopathe et passionnée de cuisine, et je partage ici toutes mes astuces pour cuisiner et manger sainement. Mon objectif ? Démystifier la nutrition santé, en vous donnant des repères simples mais efficaces pour votre bien-être, et des astuces de cuisine pour vous simplifier la vie, mais jamais au détriment de la gourmandise !



Voici le type de sujets qui seront abordés : comment adopter une alimentation digeste pour éviter tout inconforts ou troubles digestifs ? comment cuisiner simplement des assiettes saines et équilibrées ? comment gagner du temps en cuisine en adoptant des cuissons saines mais astucieuses ? quelles matières grasses utiliser pour manger sainement ? comment cuisiner sans gluten et sans produits laitiers des repas gourmands ? comment manger plus de légumes sans perdre la gourmandise d'un repas ? comment manger sainement sans frustration ? comment manger en respectant les règles de la naturopathie : rythme des repas et contenu des assiettes ? les aliments indigestes à éviter, les super-aliments à privilégier, les associations alimentaires, le régime anti-candidose, les repas pour lutter contre le candida albicans, cuisiner pour un régime seignalet, préparer des recettes équilibrées pour les intolérants, les végétariens, les vegan

FreeCocotte Juliette

    • Forme et santé
    • 5.0 • 9 Ratings

Je m'appelle Juliette, je suis naturopathe et passionnée de cuisine, et je partage ici toutes mes astuces pour cuisiner et manger sainement. Mon objectif ? Démystifier la nutrition santé, en vous donnant des repères simples mais efficaces pour votre bien-être, et des astuces de cuisine pour vous simplifier la vie, mais jamais au détriment de la gourmandise !



Voici le type de sujets qui seront abordés : comment adopter une alimentation digeste pour éviter tout inconforts ou troubles digestifs ? comment cuisiner simplement des assiettes saines et équilibrées ? comment gagner du temps en cuisine en adoptant des cuissons saines mais astucieuses ? quelles matières grasses utiliser pour manger sainement ? comment cuisiner sans gluten et sans produits laitiers des repas gourmands ? comment manger plus de légumes sans perdre la gourmandise d'un repas ? comment manger sainement sans frustration ? comment manger en respectant les règles de la naturopathie : rythme des repas et contenu des assiettes ? les aliments indigestes à éviter, les super-aliments à privilégier, les associations alimentaires, le régime anti-candidose, les repas pour lutter contre le candida albicans, cuisiner pour un régime seignalet, préparer des recettes équilibrées pour les intolérants, les végétariens, les vegan

    Digestion, stress et nerf vague ? (PodCast #9)

    Digestion, stress et nerf vague ? (PodCast #9)

    J’ai le plaisir de lire en ce moment « Activez votre nerf vague » du Dr Navaz Habib, livre passionnant, qui m’a donné envie de vous parler du lien entre stress et digestion.







    Pourquoi le stress chronique a des retentissements sur la digestion ? 😬Est-ce grave d’avoir du stress au travail ? Est-ce qu’il faudrait vivre sans stress pour bien digérer ?







    Vous pouvez vous abonner au PodCast sur Itunes.







    Je vous parle de tout ça dans ce podcast, j’espère que ça pourra vous aider à mieux vivre avec votre stress. Moi je trouve que le fait de savoir ce qui se passe dans le corps concernant le stress est une aide précieuse. Ca permet de comprendre qu’il ne faut pas combattre le stress, mais le compenser, tout simplement !







    Allez, si ça vous intéresse, à tout de suite avec mon podcast 😉







    Si vous souffrez de candidose, je peux peut-être vous aider, cliquez ici si vous souhaitez en savoir +.







    Retranscription écrite : Digestion, stress et nerf vague







    Bonjour tout le monde c’est Juliette du blog freecocotte.com, je suis naturopathe et passionnée de cuisine et je vous partage ici en podcast mes astuces pour cuisiner et manger sainement au quotidien.







    Alors en ce moment, je suis en train de lire « activer votre nerf vague » du Docteur Navaz Habib, c’est un livre passionnant et ça m’a donné envie de vous parler du lien entre stress et digestion et de l’impact du stress sur la digestion.







    Alors c’est un peu un sujet bateau le stress, vous savez que ce n’est pas bon pour la santé on entend ça partout, vous savez que ce n’est pas bon pour la fertilité, le système immunitaire, la digestion mais malgré tout c’est un sujet qui revient tout le temps, j’en parle dans toutes mes consultations quasiment 100% de mes consultations, mes clientes ou clients indiquent « oui je suis trop stressé(e) », c’est vécu un peu comme une fatalité « voilà j’ai trop de stress mais il faut bien que je suive mes obligations, j’ai du travail, etc. je vis avec ce stress puis je sais pas forcément quoi en faire »







    Ce que je voudrais vous apporter aujourd’hui c’est premièrement : qu’est ce qui se passe sur votre digestion lorsque vous êtes stressé, je pense que lorsque l’on comprend ça, ça permet une prise de conscience et on se « oui, il y a peut-être un vrai travail à faire sur ma gestion du stress pas juste des mots en l’air mais un vrai travail de fond » et la deuxième partie que je voudrais vous partager c’est de se dire « voilà comment je peux réagir face à cette prise de conscience. »







    Alors déjà

    le stress qu’est-ce que c’est ?









    Alors ça a l’air tout bête mais c’est hyper important de commencer par cette question, le stress il est là pour vous faire réagir parce que vous ...

    • 11 min
    Quels oléagineux faut-il faire tremper ? (PodCast #8)

    Quels oléagineux faut-il faire tremper ? (PodCast #8)

    C’est une question qui revient souvent : quels oléagineux tremper ? Et au contraire, lesquels n’en ont pas besoin ? Il est temps que je fasse le point sur ce sujet, car on me le demande régulièrement. Surtout suite au premier podcast sur les facteurs anti-nutritionnels, vous avez été nombreux à me faire remarquer très justement que je n’avais pas abordé le cas des oléagineux… en fait, je l’avais déjà en tête, mais je voulais y aller étape par étape, car il faut bien l’avouer, c’est un peu contraignant, non ?







    D’ailleurs peut-être que certains d’entre vous sont surpris …? Tremper des oléagineux ? Pourquoi ??? On ne peut même plus manger des amandes sur le pouce ? Quelle galère !







    Bon c’est vrai que ce n’est pas très pratique ! Quand on m’a appris ça à l’époque, j’avoue que je n’étais pas motivée du tout à prendre cette nouvelle habitude. Il fallait déjà faire tremper le riz semi-complet, je devais aussi manger sans sucre, sans gluten, ni produits laitiers (pour la candidose), alors ça faisait une contrainte de plus !







    Je ne m’y suis pas mise tout de suite ! Pas pratique, d’autant qu’on ne sait pas toujours quand est-ce qu’on aura envie de manger des noix ou autres amandes… !







    Oui, mais voilà, si vous vous promenez sur Freecocotte, c’est sans doute que votre digestion n’est pas toujours au top. Et aussi peut-être, que vous mangez sans produits laitiers, ou tout du moins, que vous essayez de manger sainement. Et du coup, vous avez intégré les oléagineux à votre quotidien. Et vous pensez que c’est génial, puisque tout le monde en parle : ils sont excellents pour la santé !







    Si vous souffrez de candidose, je peux peut-être vous aider, cliquez ici si vous souhaitez en savoir +.







    Certes, ils renferment pas mal de nutriments, mais si votre système digestif est « en vrac », la belle affaire ! Vous n’absorberez pas ces nutriments, par contre, les substances irritantes de l’oléagineux seront effectivement au contact de votre muqueuse intestinale… dommage !







    Pas sûr à ce stade que les bénéfices soient supérieurs aux inconvénients pour votre intestin fragile. Bien sûr, tout dépendra des organismes, des oléagineux en question et des quantités absorbées, mais autant faire les choses correctement tout de même.







    Donc oui, il faut prendre cette bonne habitude du trempage des oléagineux, autant que possible.







    Tout en bas de l’article, vous trouverez une petite fiche à télécharger et imprimer pour vous y mettre ! Vous verrez aussi que pour certains oléagineux, la torréfaction peut remplacer le trempage !







    Mais quels oléagineux tremper ? Sont-ils tous concernés par cette même préparation ? Et combien de temps doit-on les tremper ? Ensuite, on a combien de temps pour les manger ? Et oui, parce que ça m’arrive souvent, et ça vous arrivera : on prépare consciencieusement nos oléagineux à tremper, on les sèche, et puis finalement, le moment venu, on en a pas envie !







    Du coup, j’ai voulu faire ce podcast de façon pragmatique : comment on prend cette nouvelle habitude de façon efficace, pratique et sans prise de tête ? Je vous explique ça de façon synthétique, pour que vous passiez à l’action sans rechigner (donc pas comme moi à l’époque !). Votre intestin vous remercie d’avance 🙂







    J’espère que tout ça va vous aider, si j’ai oublié un oléagineux (je n’ai fait que les principaux),

    • 6 min
    Alternatives à la crème fraîche (PodCast #7)

    Alternatives à la crème fraîche (PodCast #7)

    Quelles sont les alternatives à la crème fraîche ? ⠀







    Quand on mange sans produits laitiers, quand on suit un régime sans lactose ou sans caséine, il faut apprendre à cuisiner sans crème fraîche.







    Comment faire une quiche lorraine ? Une purée onctueuse et savoureuse ? Du poulet au curry ? Certaines recettes de pâtes…? Pas toujours facile de s’en passer, surtout au début ! ⠀







    Alors Crème de coco ? Crème de soja ? Crème de riz ? Il y a du bon et du moins bon dans ces préparations, je vous explique tout ça en podcast !







    Je vous explique aussi les alternatives maison pour cuisiner sans crème laitière. ⠀







    N’hésitez pas à partager en commentaire vos produits de substitution, vos marques préférées, vos nouvelles habitudes de cuisine…







    Podcast à retrouver sur Itunes.







    Retranscription écrite : Alternatives à la crème fraîche









    Bonjour à tous,







    Je suis Juliette du blog freecocotte.com, je suis naturopathe et passionnée de cuisine, et je partage ici en podcast mes astuces pour cuisiner et manger sainement au quotidien.







    Dans cet épisode, je voudrais vous parler des alternatives à la crème fraîche.







    Par quoi peut-on remplacer la crème fraîche quand on fait un régime sans produits laitiers, quand on est contraint à manger sans lactose ou sans caséine ?







    1ère partie : substituts à la crème fraîche « clé en main »







    Ça ne vous aura pas échapper, je pense, il y a en supermarché et magasin bio, des alternatives toutes prêtes : les crèmes de riz, les crèmes d’amandes, les crèmes d’avoine, les crèmes de soja…







    Alors comme ce sont les solutions les plus simples, clés en main, je vais vous en parler en premier.







    Alors les crèmes d’amandes et les crèmes de riz, pour les personnes qui sont sans gluten ni produits laitiers, c’est pas mal mais moi je trouve qu’au niveau du goût c’est relativement décevant.







    Ça va vous aider dans les préparations où vous n’avez pas besoin d’énormément de crème mais juste d’un petit peu de liant, par exemple dans une purée ou dans une soupe, cependant si vous voulez vraiment retrouver les saveurs de la crème fraîche, là on n’y est pas du tout.







    Crème de riz et d’amande







    Il peut y avoir aussi parfois pas mal de sucres dedans par exemple pour les crèmes à base de riz, alors quand on a la candidose et que l’on évite le sucre on partira plutôt sur une crème d’amande.







    Il faut tester ce que vous avez en supermarché et magasin bio, généralement il y a des marques qui sont décevantes et d’autres qui vont vous convenir, c’est une alternative pratique à avoir sous la main.







    Crème d’avoine







    Il y a

    également la crème d’avoine qui est parfois meilleure au

    goût mais quand on mange sans produits laitiers généralement on

    fait également attention au gluten et toutes les crèmes d’avoine

    ne sont pas sans gluten.







    Crème de soja







    Alors la crème la meilleure au niveau du goût et qui pour le coup convient dans quasiment toutes les recettes et qui, moi, au niveau des saveurs convient parfaitement, c’est la crème de soja.







    Elle existe généralement en version liquide ou semi-épaisse donc c’est pratique mais attention avec le soja surtout sous cette forme de produits laitiers,

    • 9 min
    Les lipides : lesquels choisir et en quelle quantité ? (PodCast #6)

    Les lipides : lesquels choisir et en quelle quantité ? (PodCast #6)

    Choisir les bons lipides, c’est primordial pour votre santé ! Alors lesquels choisir pour la cuisson, les assaisonnements, les tartines ? On voit ça ensemble, je vous parlerai aussi de la quantité journalière de lipides idéale.







    Même si je ne suis pas pour des calculs savants tous les jours devant notre assiette, si vous consommez 2 fois trop de lipides, ce qui peut arriver si vous êtes fan de purée d’amande (par exemple !), votre foie le paye cher !







    Et les protéines, on en parle ? Lisez cet article si vous avez besoin de repères à ce sujet !







    On parlera aussi quelque peu des acides gras trans et de l’hydrogénation… vous en entendez sans doute parler, je vous dis l’essentiel à leur sujet, pour que vous puissiez avancer sereinement avec votre alimentation santé !







    Retranscription écrite : lipides, lesquels choisir et en quelle quantité ?







    Bonjour tout

    le monde,









    C’est

    Juliette du blog freecocotte.com, je suis naturopathe et passionnée

    de cuisine, je vous partage ici en podcast mes astuces pour cuisiner

    et manger sainement au quotidien !







    Je voudrais faire

    le point sur les lipides, les huiles et les produits à tartiner,

    c’est vraiment très important de consommer de bons lipides puisque

    les lipides c’est ce qui constitue les membranes de nos cellules.







    Si vous ne

    consommez pas les bons lipides, vos cellules risquent d’être trop

    rigides pour absorber les nutriments et pour évacuer leurs déchets.







    Les lipides sont

    aussi très importants pour votre santé hormonale, pour votre santé

    cardio-vasculaire, pour votre peau, pour votre système nerveux.







    Quelle qualité

    d’huile ?







    Il faut choisir

    des huiles biologiques de première pression à froid et des

    huiles vierges.







    Optez toujours

    pour ces huiles-là, c’est très important.









    Quelles huiles

    choisir pour la cuisson ?







    Pour la

    cuisson, on n’a pas trop le choix enfin on a du choix mais pas

    énormément puisqu’il y a beaucoup d’huiles qui ne peuvent pas

    être chauffées.







    Quand on

    chauffe une huile, on peut dégager des composants toxiques et il y a

    finalement assez peu d’huiles qui résistent aux températures

    élevées.









    Les huiles qui

    résistent à la chaleur et ne dégagent pas de composants toxiques

    sont principalement l’huile d’olive, l’huile de coco et

    l’huile de tournesol oléique (c’est vraiment un tournesol

    particulier, vous la trouverez en magasin bio uniquement).







    Ces huiles-là,

    elles ont ce qu’on appelle un point de fumée élevée,

    c’est-à-dire qu’elles ne vont pas fumer avant 200°C.







    En plus de ces 3

    huiles, on pourrait citer l’huile d’arachide mais elle n’est

    jamais vierge, première pression à froid puisqu’elle doit

    toujours être chauffée pour pouvoir être vendue pour éviter un

    risque de développement de certaines moisissures, très toxiques

    pour l’homme.









    C’est un

    produit que l’on peut utiliser mais qui n’a pas vraiment

    d’intérêt pour votre santé.







    Il y a

    également le beurre clarifié que l’on appelle aussi le

    « ghee » ou « ghi », c’est le

    • 10 min
    Le gluten est-il vraiment un problème ? (Podcast #5)

    Le gluten est-il vraiment un problème ? (Podcast #5)

    Alors aujourd’hui je voudrais faire le point sur le gluten. Bon le gluten c’est un sujet qui est très discuté depuis plusieurs années, vous en avez peut-être marre mais je suis sûre que vous avez encore des choses à apprendre à son sujet, c’est passionnant et vous allez voir que ça vaut vraiment le coup de faire un résumé pour y voir plus clair et avancer plus sereinement avec votre alimentation, qu’elle soit sans gluten ou pas. 







    Alors déjà saviez-vous que le gluten ce sont des protéines ?







    Et oui le gluten ce sont des protéines, une association de protéines pour être plus précis, et donc ces protéines se trouvent dans le blé et dans quasiment toutes les céréales donc notamment le seigle, l’orge, l’épeautre et le petit épeautre, l’avoine et tous les dérivés du blé comme le kamut ou le triticale. 







    Voilà donc déjà, même si ces céréales sont des glucides, le gluten lui est bien une protéine, ou plutôt des protéines, qui sont contenues en petite partie de ces céréales. Si vous regardez le taux de protéines de vos pâtes à base de farine de blé par exemple, vous verrez effectivement qu’il y a quelques grammes de protéines et bien le gluten en fait donc partie.







    Et une particularité intéressante à retenir aussi c’est que le gluten du blé n’est pas le même que le gluten du seigle ou encore de l’avoine. Si on veut être plus précis on saura que dans le blé il s’agit de gliadine, dans le seigle de secaline et dans l’avoine il s’agit d’avenine. Et d’ailleurs c’est pour cette raison que certains intolérants au gluten vont pouvoir consommer de l’avoine. 







    Par quel mécanisme cette protéine peut-elle s’avérer toxique ?







    Alors maintenant qu’on sait que le gluten est une protéine, voyons maintenant Par quel mécanisme cette protéine peut-elle s’avérer toxique ?







    En fait c’est toujours le même problème : la toxicité débute avec une maldigestion. Tout aliment bien digéré est source de nutriments, alors que tout aliment mal digéré est source de toxines et est potentiellement nocif parce qu’en fait il va passer dans le système sanguin au niveau de l’intestin grêle donc comme un nutriment, mais sous une forme qui n’est pas reconnue par l’organisme, qui n’est pas attendue par l’organisme, et ça va entraîner de nombreux désordres.







    Et le gluten, justement, on a de plus en plus de mal à le digérer totalement et du coup, au lieu de le découper en petits morceaux donc en fait en acides aminés, qui sont des nutriments protéiques pour le corps, et bien c’est comme si notre intestin n’arrivait pas à terminer le découpage, et il reste donc des molécules qui sont trop grosses, et ces molécules trop grosses, et bien encore une fois ce ne sont pas des nutriments pour le corps, ce sont même des toxiques, mais elles vont quand même passer dans le sang au niveau de l’intestin grêle. 







    Alors ces molécules trop grosses, mal digérées, et bien elles vont avoir 2 conséquences négatives :







    * d’abord l’intestin devient plus poreux : parce qu’en fait l’intestin c’est une sorte de passoire donc qui serait à maille fine pour laisser passer juste les petits nutriments bien découpés dans le sang. Mais si on digère pas correctement le gluten pas complètement, on a donc ces molécules trop grosses et à force, elles vont en quelque sorte forcer le passage et agrandir les trous de la passoire qu’est notre intestin. Et le problème c’est que c’est un vrai cercle vicieux parce que le passage de ces molécules trop grosses ça va justement agrandir les trous, donc encore plus de molécules maldigérées vont pouvoir passer dans le sang par les trous qui ont été agrandis. * ensuite et bien une fois que ces molécules maldigérées sont dans le sang et bien comme ce ne sont pas des molécules normal...

    • 11 min
    Des facteurs anti-nutritionnels dans votre assiette (Podcast #4)

    Des facteurs anti-nutritionnels dans votre assiette (Podcast #4)

    Le podcast est disponible sur Itunes, sinon vous pouvez aussi l’écouter directement ici sur le blog, en cliquant sur Play dans le lecteur au début de cet l’article. Vous pouvez aussi choisir de le télécharger pour l’écouter plus tard !







    Et pour ceux qui préfèrent lire, je vous partage plus bas la retranscription écrite !







    Si vous souhaitez adopter une alimentation digeste et en finir avec vos inconforts digestifs, n’hésitez pas à consulter mon podcast sur l’assiette digeste pour construire des repas qui ne génèrent pas de lourdeurs digestives, ballonnements, etc.







    Facteurs anti-nutritionnels : retranscription (podcast N°4)







    Pour ce 4ème épisode, on continue sur le thème de la digestion, je voudrais parler aujourd’hui des facteurs anti-nutritionnels, de leur potentiel impact négatif sur votre santé et votre digestion et des petites stratégies à mettre en place pour ne pas en subir les effets indésirables. On vante beaucoup les mérites des légumineuses, des céréales complètes et du quinoa, mais on oublie parfois de rappeler comment les préparer correctement, et cela peut avoir des conséquences sur votre santé. 







    Attention, comme d’habitude, l’excès nuit en tout, ce n’est pas une bonne idée de se « gaver » de céréales et de légumineuses, si vous voulez en savoir + , lisez cet excellent article de Alternative Santé.







    Alors avant d’en parler, d’abord les facteurs anti-nutritionnels qu’est ce que c’est ? En fait ce sont des substances qui sont présentes dans les aliments, surtout les aliments végétaux, et particulièrement dans les céréales, et en fait ces substances limitent l’absorption des nutriments et elles  rendent parfois aussi la digestion plus difficile.







    Mais attention, le paradoxe, c’est que les facteurs anti-nutritionnels n’ont généralement pas que des effets négatifs ! Ils peuvent être anti-oxydants donc parfois anti-cancérigènes, anti-cholestérol ou encore anti-diabète…c’est le cas des tanins par exemple.







    Donc il ne faut pas les « diaboliser » et s’inquiéter outre mesure, et de toute façon, ils sont présents dans beaucoup d’aliments différents donc il ne s’agit pas de chercher à les exclure de l’alimentation.







    Par contre c’est intéressant de comprendre ce que c’est que la façon dont on prépare les aliments pour s’alimenter c’est une étape importante, qu’il ne faut pas négliger certaines consignes de préparation, sinon on peut souffrir de carences et de mal digestions parce que l’aliment mal préparé va contenir trop de facteurs anti-nutritionnels. Alors on va parler des étapes de préparation qui sont importantes mais avant ça, je vais vous faire une petite présentation des facteurs anti-nutritionnels les plus connus.







    Je vais vous en citer quelques-uns et je pense que vous en reconnaîtrez au moins un dans cette petite liste, alors on a :







    * La Saponine qui se trouve notamment dans le quinoa* L’Avidine : blanc d’œuf cru* Les Tanins : café, thé, chocolat, vin* L’Anti-trypsine : soja, légumineuses, céréales* Les Oxalates : céréales, chocolat, thé, et quelques légumes* L’acide phytique dans les céréales là encore







    Donc ces types de substances vont limiter l’absorption des nutriments par l’intestin grêle,

    • 8 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
9 Ratings

9 Ratings

leapointeaux ,

Quelques minutes pour bien comprendre

Je suis vraiment contente d’avoir découvert ce podcast… J’aime le format assez court et Juliette explique les thématiques qu’elle aborde avec vraiment beaucoup de simplicité…
Est un sujet passionnant pour moi alors j’espère que tu continuera encore longtemps !
Merci pour ce beau travail

Top Podcasts In Forme et santé

Alohalaia
Louie Media
Anne Ghesquière
Devibration
Psychologue
Morphée