51 min

Incarner le changement - Julien Vidal Sismique

    • Culture et société

Julien Vidal fait partie de ceux qui pensent et qui font, puisque pendant un an il a décidé de voir concrètement ce qui se passait quand quelqu’un voulait réduire au maximum son empreinte écologique; et ce quelqu’un c’est lui. 
Il a documenté cette experience de changement de mode de vie, vers plus de sobriété, et en a fait un site internet et un livre titré « Ca commence par moi ». C’est de ce passage à l’action que l’on parle dans cet episode.  
Sujets abordés dans l'épisode
Sobriété, environnement, transformation personnelle, bonheur, consommation, solutions.
 
 
De quoi parle-t-on ?
 
Le parcours de Julien dans l'humanitaire (7 ans), en Colombie et aux Philippines, et le retour en France
Constat des inégalités sociales et des conséquences du dérèglement climatique"Nous, occidentaux, sommes les principaux responsables"Volonté de revenir en France pour travailler sur aux sources des problèmesLe besoin d'agir, de sentir, pour comprendre
Le pourquoi du projet "Ça commence par moi"
Expérimenter 365 gestes à mettre en placeRaconter une expérience personnelle pour peut-être en inspirer d'autres"Le pessimisme et le fatalisme français m'a désespéré", où est l'idée de bonheur ? "En France, il y a moins cette urgence au bonheur, ça m'a saisi [en rentrant]"Le soucis de cohérence : cesser de parler des problèmes à ses proches, d’être un empêcheur de tourner en rond, et essayer plutôt de montrer l'exemple.
Le projet concrètement, des exemples d'action pour limiter son empreinte écologique, et quoi en retenir
"J'étais un peu dans le piège du "il faut sauver la planète""Un objectif écologique au départ, un véritable développement personnel à l'arrivée.Il ne s'agit pas simplement de faire ça part, le problème est bien plus compliqué que ça.Une approche qui consiste à prendre chaque problème du quotidien au fur et à mesure qu'ils arrivent et de réfléchir à comment réduire son impact carbone.Des exemples concrets d'initiatives citoyennes : ressourceries, eco-quartiers, ...L'impact d'internet. L'exemple du streaming vidéoTravailler à être solide et résilient pour bien vivre les chocs à venir
L'état des lieux de la prise de conscience des enjeux écologiques en France
Progrès rapide de la médiatisation des sujets et surtout approche plus positive des sujets"On se bat contre une montagne". "Depuis quelques mois il est en train de se passer quelque chose... mais j'ai peur que tout se referme"
Changer individuellement ?
"Notre mode de consommation nous rend malheureux.""Notre manière de vivre est conditionnée par des intérêts qui nous dépassent". Il est urgent d'agir à tous les niveaux.Le PFH : Putain de Facteur HumainL'important c'est avant tout d'apprendre à redevenir citoyen."Cette démarche individuelle vient développer une capacité à servir des intérêts collectifs.""Je me sens moins instable."
La collapsologie ?
"La frugalité, cela faisait 5 ans que je l'expérimentais déjà...""Une préparation à l'effondrement ? Je ne sais pas, je sais juste que c'est ce [mode de vie] qui me rend le plus heureux""Est-ce qu'on a vraiment besoin de ça pour que les gens agissent ?"
L'avenir ?
"Je suis un jour dans le désespoir le plus total et un jour dans un optimisme absolu."La permaculture des théories et des avenirs: toutes le pensées sont nécessaires.La questions des enfants. "Je regrette que beaucoup de nos dirigeants politiques n'aient pas d'enfant." 
 
Les personnes et références citées
https://www.cacommenceparmoi.org/Isabelle DelannoyPablo ServigneFacteur 4. Réduire la consommation à 2 tonnes par personneJean -Mars JancoviciGlobal Footprint Network et le jour du dépassement planétaireSatish Kumar : "il est urgent de prendre le temps"Comment tout peut s'effondrer, livre de Pablo Servigne et Raphaël StevensDemain,

Julien Vidal fait partie de ceux qui pensent et qui font, puisque pendant un an il a décidé de voir concrètement ce qui se passait quand quelqu’un voulait réduire au maximum son empreinte écologique; et ce quelqu’un c’est lui. 
Il a documenté cette experience de changement de mode de vie, vers plus de sobriété, et en a fait un site internet et un livre titré « Ca commence par moi ». C’est de ce passage à l’action que l’on parle dans cet episode.  
Sujets abordés dans l'épisode
Sobriété, environnement, transformation personnelle, bonheur, consommation, solutions.
 
 
De quoi parle-t-on ?
 
Le parcours de Julien dans l'humanitaire (7 ans), en Colombie et aux Philippines, et le retour en France
Constat des inégalités sociales et des conséquences du dérèglement climatique"Nous, occidentaux, sommes les principaux responsables"Volonté de revenir en France pour travailler sur aux sources des problèmesLe besoin d'agir, de sentir, pour comprendre
Le pourquoi du projet "Ça commence par moi"
Expérimenter 365 gestes à mettre en placeRaconter une expérience personnelle pour peut-être en inspirer d'autres"Le pessimisme et le fatalisme français m'a désespéré", où est l'idée de bonheur ? "En France, il y a moins cette urgence au bonheur, ça m'a saisi [en rentrant]"Le soucis de cohérence : cesser de parler des problèmes à ses proches, d’être un empêcheur de tourner en rond, et essayer plutôt de montrer l'exemple.
Le projet concrètement, des exemples d'action pour limiter son empreinte écologique, et quoi en retenir
"J'étais un peu dans le piège du "il faut sauver la planète""Un objectif écologique au départ, un véritable développement personnel à l'arrivée.Il ne s'agit pas simplement de faire ça part, le problème est bien plus compliqué que ça.Une approche qui consiste à prendre chaque problème du quotidien au fur et à mesure qu'ils arrivent et de réfléchir à comment réduire son impact carbone.Des exemples concrets d'initiatives citoyennes : ressourceries, eco-quartiers, ...L'impact d'internet. L'exemple du streaming vidéoTravailler à être solide et résilient pour bien vivre les chocs à venir
L'état des lieux de la prise de conscience des enjeux écologiques en France
Progrès rapide de la médiatisation des sujets et surtout approche plus positive des sujets"On se bat contre une montagne". "Depuis quelques mois il est en train de se passer quelque chose... mais j'ai peur que tout se referme"
Changer individuellement ?
"Notre mode de consommation nous rend malheureux.""Notre manière de vivre est conditionnée par des intérêts qui nous dépassent". Il est urgent d'agir à tous les niveaux.Le PFH : Putain de Facteur HumainL'important c'est avant tout d'apprendre à redevenir citoyen."Cette démarche individuelle vient développer une capacité à servir des intérêts collectifs.""Je me sens moins instable."
La collapsologie ?
"La frugalité, cela faisait 5 ans que je l'expérimentais déjà...""Une préparation à l'effondrement ? Je ne sais pas, je sais juste que c'est ce [mode de vie] qui me rend le plus heureux""Est-ce qu'on a vraiment besoin de ça pour que les gens agissent ?"
L'avenir ?
"Je suis un jour dans le désespoir le plus total et un jour dans un optimisme absolu."La permaculture des théories et des avenirs: toutes le pensées sont nécessaires.La questions des enfants. "Je regrette que beaucoup de nos dirigeants politiques n'aient pas d'enfant." 
 
Les personnes et références citées
https://www.cacommenceparmoi.org/Isabelle DelannoyPablo ServigneFacteur 4. Réduire la consommation à 2 tonnes par personneJean -Mars JancoviciGlobal Footprint Network et le jour du dépassement planétaireSatish Kumar : "il est urgent de prendre le temps"Comment tout peut s'effondrer, livre de Pablo Servigne et Raphaël StevensDemain,

51 min

Classement des podcasts dans Culture et société