10 épisodes

Des connaissances de pro pour AIDER les commerçants de proximité

Je Suis commercant Cédric Gautier [Je-suis-commercant.fr]

    • Affaires

Des connaissances de pro pour AIDER les commerçants de proximité

    Merchandising marchandisage , la bible du commerçant

    Merchandising marchandisage , la bible du commerçant

    Le Merchandising ou marchandisage en français dans le texte. 💥💥  ATTENTION cet article parle de l’histoire vraie de la  “saucisse érotique ” et des ventes associées. Merchandising donc , voila un mot connu qui recèle des techniques bien moins connues. Pourtant c’est souvent la solution qui permet de faire acheter plus facilement les clients de ta boutique. Parce qu’on à tous ces moments ou un produit bien ne se vend pas et souvent la solution est aussi simple que le marchandisage. Cet article est archi complet et fait le tour de la question pour que tu comprennes exactement ce qu’est le merchandising et pourquoi connaitre quelques règles simples peut te permettre de mieux vendre , tout simplement. Tu verras aussi que comme je ne sais pas quoi choisir j’utilise un coup le mot  merchandising , un coup marchandisage mais il faut savoir tout de même que l’‘arrêté du 18 février 1987 relatif à l’enrichissement du vocabulaire économique et financier recommande l’utilisation du terme ” marchandisage “. ( on s’en fout un peu non ? )  Je commence par définir vite fait la notion en général et on attaque dans ce qui est le plus utile ensuite. C’est quoi le merchandising  ou marchandisage? Le merchandising c’est l’ensemble des techniques de présentation des produits et d’aménagement d’un point de vente permettant de maximiser les achats. C’est une partie complète du marketing. On y intègre aussi tout ce qui est affichage et PLV (Publicité sur le Lieu de Vente ) qui améliore encore cette maximisation des achats. Le but est donc d’augmenter la visibilité ET la désirabilité des produits ou offres. L’utilité et les résultats escomptés du marchandisage , merchandising Tu l’as compris , la définition au dessus est simple mais bien sur ne dit pas comment faire. En tout cas je voulais commencer cet article par les résultats . Et pour te donner une idée voici un exemple concret avec l’histoire vraie de la saucisse érotique . Tu peux bien sur transposer cet exemple avec ton propre métier , ça marche avec tout évidemment. La chip’érotica naquit lors d’un hiver pas comme les autres Hiver 2016 , j’étais encore dans mon magasin , une grosse boucherie , traiteur , boulangerie , etc… et je réfléchissais à créer des recettes pour de nouvelles chipolatas. Des 10aines de tests , d’accommodation et de rectification plus tard me voila à la tête d’une gamme complète : la chip’izza ( avec un goût pizza dans une saucisse , délicieuse ) Chip’india ( pomme curry ) la Chip’ojito ( citron , menthe , …) Chip’inacolada ( ananas , coco ) la Chip’euphoria ( au chanvre alimentaire ) et enfin la chip’érotica ( gingembre , piment doux ) J’organise un barbecue d’hiver dans mon jardin afin de tester tout ça avec un groupe de potes . Imagine le tableau , tout le monde en combinaison de ski autour d’un barbeuc’ , sympa et drôle . Ca me permet surtout de récolter les avis , les goûts et de voir ce qui plait ou pas. Résultats du sondage : la chip’érotica prend le dessus , tout le monde l’adore ! Travail de marketing Voila donc une gamme créée et validée . Je crée donc en mars les affiches , les étiquettes , etc et je commence déjà à en parler sur les réseaux sociaux et aux clients du magasin.   👉👉  1ere consigne : Le marketing c’est d’abord préparer le terrain    Pour la chip’érotica je prend un parti pris un peu érotique naturellement ou je et en scène des couples de toutes possibilités : Hétérosexuels Homosexuels hommes et femmes Mixtes Jeunes , vieux , grands petits , …etc etc etc Résultats de la gamme Les résultats , le printemps arrivé , sont très bons ! La communication a été bien faite , j’ai fait pas mal d’annonce , fait monter la sauce et tout avant d’enfin mettre en vente la fa

    • 45 min
    La Méthode SONCAS (E) parfaite pour comprendre un client et mieux vendre

    La Méthode SONCAS (E) parfaite pour comprendre un client et mieux vendre

    SONCAS (E) : la méthode facile pour comprendre les vrais besoins d’un client .   “Si tu veux convaincre quelqu’un, utilise SES propres arguments” Aristote ( jeune premier qui vient de tomber de l’arbre)   Vous êtes commerçant et ça vous arrive de proposer un produit à un client en sortant un argumentaire qui vous parait le bon. Pourtant votre client n’y semble pas du tout sensible. On ne comprend parfois pas bien pourquoi un argumentaire identique ne fonctionne pas sur tout le monde. C’est même presque gênant parfois n’est ce pas. Rassurez vous : c’est normal ! et c’est à cela que sert la méthode SONCAS (E) . Pour illustrer celle ci je vais vous parler de l’histoire 100% vraie  de Mr “Lonquesse” , mon client test de cette méthode redoutable , sur qui j’ai , pour la 1ere fois , appliqué une méthode de vente et une argumentation choisie selon le type de ce client. C’est quoi la méthode SONCAS (E) en quelques mots? La méthode SONCAS (E) permet de comprendre les besoins intimes des clients , des prospects  déclenchant leurs achats. C’est une simplification de l’utilisation des leviers psychologiques favorisant les achats et permettant d’argumenter pour convaincre le client plus facilement. C’est un acronyme et elle est utilisée pour construire tous les argumentaires de vente que ce soit oral ,écrit ou en vidéo. L’acronyme est : Sécurité Orgeuil Nouveauté Confort Argent Sympathie Ecologie Elle va de pair avec la construction CAP que nous verrons dans cet article. L’histoire de la Méthode SONCAS (E) Présentation de Mr LONQUESSE Je travaillais dans un magasin assez luxueux de Genève , j’avais 24 ans et je venais de lire et comprendre ma 1ere méthode de vente : SONCAS. Nous étions juste après les fêtes de fin d’année et il restait un invendu invendable . Un chapon de Bresse , hors de prix , trônait dans notre vitrine et montrait ses superbes plumes aux clients. Produit très cher de fêtes mais un peu après l’heure , nous étions le 3 janvier , et bien qu’avec une date de consommation encore longue nous n’espérions pas trop le vendre mais le manger. Je réfléchi : il nous faut un client avec pas mal d’argent pour ce bestiau ! Mais bien sur : Mr Lonquesse est le client parfait . Avocat , bon vivant, fumeur de cigare et adorant venir faire ses achats chez nous mais seulement servi par le patron qu’il réclame et seulement s’il y a du monde dans le magasin. Il sera parfait pour mon chapon , je l’attend de pied ferme et mon argumentaire est prêt pour le “cueillir” ! Retrouvons le dans la partie “orgueil’ de l’explication détaillée ci dessous. Pour savoir comment traiter les objections des clients en bon vendeur et en 5 étapes  je vous invite à lire cet article , le plus lu du blog. Invention de la méthode SONCAS (E) Inventée en 1993 par un formateur commercial du GNFA (Groupement National pour la Formation Automobile) :Jean-Denis LARRADET L’idée ici est de simplifier les principales motivations d’achat d’une personne afin de bâtir l’argumentaire adapté à ce client. Depuis peu on ajoute la lettre “E” à la fin pour Ecologie qui n’était pas défini comme une motivation d’achat à la création de la méthode. C’est la méthode permettant de trouver un argument commercial parfait , adapté au client , totalement en empathie avec ses besoins et fais partie des fondamentaux de la vente . La pyramide des besoins de  Maslow Abraham Harold Maslow ( 1908 – 1970 ) est connu pour son explication de la motivation par la hiérarchie des besoins humains, souvent représentée par la suite sous la forme d’une pyramide. Disons le tout net il n’a rien inventé mais plutôt simplifié et étoffé ce qu’un jeune premier avait compris avant lui : EPICURE. La méthode SONCAS reprend et simplifie encore cela en si

    • 45 min
    Podcast : Zoé Henry le créateur des Garçons bouchers , le groupe Facebook

    Podcast : Zoé Henry le créateur des Garçons bouchers , le groupe Facebook

      Les garçons bouchers , pas le groupe de musique de  François Hadji-Lazaro  , est  le groupe Facebook regroupant les bouchers essentiellement francophones et autres de 72 pays ! Le podcast des garçons bouchers et de Zoé Henry Retrouvez dans cet épisode du Podcast des commerçants l’interview de Zoé Henry le créateur du plus gros groupe Facebook de bouchers francophones mais accueillant aussi des pro d’autres pays . Il nous raconte pourquoi et comment il a eu envie de partager avec ses confrères bouchers et est passé outre son aversion informatique en 2013 pour créer ce lieu de partage. Abonnez vous au podcast sur toutes les plateformes . Spotify , Apple itunes , google cast , deezer ,….   Le livre recommandé par Zoé est à trouver ici !   CLIQUEZ l’image pour l’acheter ! L’interview de Pierre Weil Voici la retranscription de son interview pour lecteur.com Après « Tous gros demain » et « Mon assiette, ma santé, ma planète » (2007 et 2010), Pierre Weill approfondit ses recherches sur les liens entre production agricole, industrie agro-alimentaire et santé publique. Dans son dernier essai, « Mangez, on s’occupe du reste », cet ingénieur agronome explore les solutions actuelles pour améliorer en amont la qualité nutritionnelle de notre alimentation. Le point de départ de votre livre était le scandale des lasagnes à la viande de cheval, à la demande de votre éditeur. Mais vous ne vous êtes pas du tout arrêté à cette question… L’utilisation de la viande de cheval n’avait qu’un but : augmenter les bénéfices de 1 %, soit 5 centimes par barquette. Je m’en suis servi pour développer une réflexion plus globale sur ces chiffres : Autant dépenser ces 1 % pour manger mieux ! Ce que je démontre depuis plusieurs années, via des études statistiques, mais aussi des études biologiques sur des groupes tests, c’est que plus le système de production fait baisser les prix de l’alimentation, plus la santé se dégrade : d’où la victoire, entre autres, de l’obésité ou du diabète. A cause de quoi ? De l’appauvrissement nutritionnel des produits de l’agriculture, qu’il faut aujourd’hui compenser par la chimie. Par exemple, avec des gélules d’omega 3 ou d’omega 6, ou via des aliments enrichis (les margarines, par exemple). Mais ces acides gras aux vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires sont censés se retrouver naturellement dans l’alimentation. Il faut donc changer le système en amont. Ce qui risque d’être difficile… Pour un marché de plusieurs milliards d’euros, faire machine arrière sera très dur, mais on peut progresser à petit pas. Pour ne citer qu’un exemple : tout le barouf autour de l’huile de palme a forcé les industriels à s’adapter et, en France du moins, sa prévalence a beaucoup diminué, aussi bien dans les plats cuisinés que dans les biscuits ! De mon côté, je développe l’agriculture à vocation santé à travers le label Bleu Blanc cœur qui gagne du terrain chez certains agriculteurs. Les changements que vous appelez trouvent-ils un écho chez les décideurs ? Oui et non. Des directeurs de coopérative commencent à dire : « Nous ne pouvons plus faire comme si nous ne savions pas ». Malheureusement, ceux qui ne veulent pas surmonter l’opacité des systèmes de production restent encore majoritaires. La solution pourra venir, entre autres, d’une plus grande transparence. A ce titre, une firme canadienne, Spectel, développe actuellement un système portatif qui permettra au consommateur de littéralement scanner son alimentation, par spectographie. Au supermarché, nous pourrons mieux comparer les œufs, le lait, mesurer les pesticides, les allergènes, les omega 3. Même si cela ne concernera pas tout le monde, cela forcera un auto-contrôle et la qualité de la production augmentera. « Mang

    • 52 min
    Portrait : John Gillot et la boucherie moderne 3.0

    Portrait : John Gillot et la boucherie moderne 3.0

    La boucherie Moderne John Gillot : Plantée comme un diamant noir à deux pas de la place de la nation , la Boucherie Moderne est l’une des animations incontournables du quartier et de Paris tout entier. Dans les années 60-70 les boucheries parisiennes prenaient souvent le nom de “moderne” ou ” nouvelle” signifiant qu’elles avaient une vitrine d’exposition les rendant modernes par rapport à l’ancienne méthode qui consistait à sortir les morceaux des frigos à pain de glace et les couper à la demande sans les montrer auparavant. Ces appellations “moderne” ou “nouvelle” ont souvent un peu de plomb dans l’aile aujourd’hui SAUF chez John Gillot. Voila précisément l’exemple parfait de l’alliance d’un métier traditionnel souvent trop conservateur avec une utilisation du monde numérique à faire pâlir n’importe quelle grande marque. Facebook , SMS , chaine You Tube , site internet d’info + blog , site dédié au “click and collect” , Pinterest , Instagram ,…tous les médias y passent et Séverine , graphiste de formation , est ici aux commandes. Attention ça décoiffe le marketing !  ! Faisons le tour non exhaustif de cette entreprise ou le cœur vaillant et épicurien entraine dans ses battements les gourmands de tout bord. 1 – L’histoire Soissons John en bon Soissonais porte en lui la sympathie des Picards. Parents ouvrier en ferme céréalière , oncles boucher ou charcutier , il se destine vite à être bon vivant. A 14 ans le travail commence déjà et il teste 2 métiers : boulangerie et boucherie. Les deux lui plaisent mais la boucherie l’emporte : “J’étais impressionné par la dextérité , notamment du ficelage , de mon 1er patron . Je n’imaginais pas qu’on puisse aller si vite avec ses mains” Il cite aussi en permanence les plats de sa mère qui semble avoir donné le virus d’épicurien à son fils . Paris Puis il “monte à la capitale” et arrive chez Pascal Bouttier anciennement au parc de Montessori et actuel propriétaire de la boucherie Mozart réputée dans tout Paname. Ce 1er patron lui apprend la vente et le prend sous son aile jusqu’à lui proposer de racheter l’affaire qu’il revendait. “Je ne me sentais pas encore devenir patron mais il m’a ensuite aidé pour acheter ma boutique actuelle” Voila une rencontre qui marque sa carrière comme un mentor vous guide vers vous même. Il rachète ainsi la boucherie du 294 Bvd Voltaire actuelle à Mr Roger , figure du quartier et fier de voir à quel point son successeur à su augmenter à haut niveau son ancienne boutique. Depuis l’affaire ne cesse de grimper grâce aux talents de l’équipe , John en tête , mais aussi de l’usage des outils actuels de cette communication menée par Séverine avec un talent fou! 2 – Le management de cœur prend vie à la boucherie moderne John Gillot La confiance Ici l’équipe est jeune ! Plus de 10 garçons bouchers s’affairent et donnent vie au balais orchestré de ce petit espace . Pour John l’équipe est primordiale et il explique préférer se séparer d’un bon boucher qui ne serait pas dans le bon état d’esprit plutôt que de sacrifier cette sacro sainte ambiance. Ayant détaillé dans l’article , le management de cœur ,  ce genre de pratique je ne peux qu’applaudir devant l’application parfaite de la confiance d’abord. John revendique son caractère fort qu’il sait devoir parfois un peu tasser mais après tout un bon “tu m’fais c***r” assorti d’un ” maintenant on boit un coup ensemble” reflète parfaitement son gout pour ce management humain , efficace et sans chichi . Le recrutement Lorsque la boucherie moderne recrute elle met d’ailleurs d’abord en avant ce point important : l’ambiance! Oui car travailler pour un salaire est une chose mais travailler dans un endroit ou l’on se sent bien est bi

    • 47 min
    Podcast : le recrutement par promesse d’ambiance

    Podcast : le recrutement par promesse d’ambiance

    Recruter un nouveau membre pour son équipe est une chose délicate. Quand on est commerçant de proximité les enjeux sont plus forts qu’ailleurs . En effet les petites entreprises ne peuvent pas se permettre d’avoir de mauvais éléments. Mais alors comment faire pour recruter plus facilement ? Comment attirer les talents ? C’est le sujet de ce podcast et d’un prochain article 😉 Bonne écoute

    • 20 min
    Podcast : Cultiver sa différence en commerce pour attirer les clients : “être pistache”

    Podcast : Cultiver sa différence en commerce pour attirer les clients : “être pistache”

    Je dois cette expression :” être pistache ”  à Mickael Aguilar , le prince des vendeurs. Ce formateur en vente pour les commerciaux à l’art de la mise en scène et le sens de l’humour toujours présent. Il excelle notamment dans la vulgarisation de concepts pointus. Dans ce podcast vous comprendrez pourquoi se différencier et cultiver sa différence quand on est commerçant est primordial pour réussir. Vous pouvez facilement vous abonner à ce podcast par les plateformes habituelles : spotify , tune in , deezer , google podcast ,..etc Bonne écoute 😉 Et si vous voulez que je traite d’un sujet particulier laissez tout cela en commentaire ou répondez simplement au questionnaire du commerçant ci dessous. l’effet pistache : allons plus loin Vous pouvez également retrouver cet excellent article sur les subtilités de la satisfaction et comment l’obtenir plus facilement Enfin je vous ai mis en bas de cet article 2 vidéos utiles : faire déferler les clients dans votre commerce l’effet pistache de Mickael Aguilar Chargement…  

    • 19 min

Classement des podcasts dans Affaires