1h 20 min

JGMPQ#7 - L’Introspection Je Game Moi Non Plus

    • Jeux vidéo

L’introspection. Le fait de regarder à l’intérieur de soi. Par le biais de procédés divers, toutes les formes narratives ont tenté de nous faire ressentir la plongée dans l’esprit d’un personnage – ou parfois en nous-même. Pour autant, qu’en est-il lorsque l’interactivité s’en mêle ? Comment créer l’illusion d’incarner quelqu’un d’autre ? Peut-on garder une réelle cohérence lorsque le joueur, par le supplément d’âme qu’il injecte, devient en quelque sorte co-scénariste d’une œuvre ?

Voici la principale thématique abordée dans ce septième épisode de Je Game Mais Pas Que, le spin-off de JGMNP consacré aux croisements entre le jeu vidéo et le reste du grand bain culturel. Un sujet abordé selon trois angles distincts (jeu vidéo X littérature, jeu vidéo X bande dessinée, jeu vidéo X cinéma) et proposé par notre ami Xavier, animateur du podcast Comme en passant qui, comme nous, adopte une démarche pluriculturelle, accessible et détendue. Bonne écoute et à bientôt !

Principales oeuvres citées :
- Xavier : le jeu SOMA (Frictional Games) et le roman À la recherche du temps perdu (Marcel Proust).
- Fred : le jeu Heavy Rain (Quantic Dream) et le manga Fraction (Shintaro Kago).
- Antoine : le jeu Rymdresa (Morgondag) et le film Sonatine (Takeshi Kitano).

Retrouvez-nous sur Twitter :

- Fred : @fureddo_jigoku
- Antoine : @antoineherren
- Xavier : @Commeenpassant

Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Jingles intermédiaires : Mikko Tarmia – Main theme (SOMA) / Jun Miyake – Lilies in the Valley (Pina).
Illustration : Heavy Rain / Fraction © Tous droits réservés par leurs auteurs respectifs.

L’introspection. Le fait de regarder à l’intérieur de soi. Par le biais de procédés divers, toutes les formes narratives ont tenté de nous faire ressentir la plongée dans l’esprit d’un personnage – ou parfois en nous-même. Pour autant, qu’en est-il lorsque l’interactivité s’en mêle ? Comment créer l’illusion d’incarner quelqu’un d’autre ? Peut-on garder une réelle cohérence lorsque le joueur, par le supplément d’âme qu’il injecte, devient en quelque sorte co-scénariste d’une œuvre ?

Voici la principale thématique abordée dans ce septième épisode de Je Game Mais Pas Que, le spin-off de JGMNP consacré aux croisements entre le jeu vidéo et le reste du grand bain culturel. Un sujet abordé selon trois angles distincts (jeu vidéo X littérature, jeu vidéo X bande dessinée, jeu vidéo X cinéma) et proposé par notre ami Xavier, animateur du podcast Comme en passant qui, comme nous, adopte une démarche pluriculturelle, accessible et détendue. Bonne écoute et à bientôt !

Principales oeuvres citées :
- Xavier : le jeu SOMA (Frictional Games) et le roman À la recherche du temps perdu (Marcel Proust).
- Fred : le jeu Heavy Rain (Quantic Dream) et le manga Fraction (Shintaro Kago).
- Antoine : le jeu Rymdresa (Morgondag) et le film Sonatine (Takeshi Kitano).

Retrouvez-nous sur Twitter :

- Fred : @fureddo_jigoku
- Antoine : @antoineherren
- Xavier : @Commeenpassant

Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Jingles intermédiaires : Mikko Tarmia – Main theme (SOMA) / Jun Miyake – Lilies in the Valley (Pina).
Illustration : Heavy Rain / Fraction © Tous droits réservés par leurs auteurs respectifs.

1h 20 min

Classement des podcasts dans Jeux vidéo

Plus par NoWatch.net