4 épisodes

En 1988, Walter McMillian, un ouvrier africain-américain, a été jugé coupable du meurtre d'une jeune femme blanche, Ronda Morrisson, et condamné à la peine de mort. Au début des années 90, il croise la route d'un jeune avocat diplômé de Harvard, Bryan Stevenson, défenseur des condamnés à tort, fraîchement installé dans l'Alabama. Leur histoire a inspiré un long-métrage, La voie de la justice, en salle ce 29 janvier.

La voie de la justice Slate Studio

    • Cinéma : les critiques

En 1988, Walter McMillian, un ouvrier africain-américain, a été jugé coupable du meurtre d'une jeune femme blanche, Ronda Morrisson, et condamné à la peine de mort. Au début des années 90, il croise la route d'un jeune avocat diplômé de Harvard, Bryan Stevenson, défenseur des condamnés à tort, fraîchement installé dans l'Alabama. Leur histoire a inspiré un long-métrage, La voie de la justice, en salle ce 29 janvier.

    «Les réseaux sociaux jouent un rôle de tribunal populaire»

    «Les réseaux sociaux jouent un rôle de tribunal populaire»

    En 1988, Walter McMillian, un ouvrier africain-américain, a été jugé coupable du meurtre d'une jeune femme blanche, Ronda Morrisson, et condamné à la peine de mort. Au début des années 90, il croise la route d'un jeune avocat diplômé de Harvard, Bryan Stevenson, défenseur des condamnés à tort, fraîchement installé dans l'Alabama. Leur histoire a inspiré un long-métrage, La Voie de la justice, actuellement en salle.
    Le 20 janvier, la Warner Bros a organisé une conférence débat au cinéma parisien MK2 Bibliothèque autour des thématiques fortes abordées dans ce film: la peine de mort et le racisme à l’oeuvre dans le système judiciaire américain. Trois spécialistes se sont relayés, Simon Grivet, historien des États Unis, Nicole Bacharan, politologue, spécialiste elle aussi des Etats Unis et Christiane Taubira, ancienne garde des sceaux de François Hollande. Leurs prises de paroles ont été suivies d’un échange avec la salle, que nous vous proposons d’écouter.
    À lire aussi, «La voix de la justice, un film nécessaire».

    • 39 min
    Christiane Taubira: «La peine capitale est la négation de la dignité humaine»

    Christiane Taubira: «La peine capitale est la négation de la dignité humaine»

    En 1988, Walter McMillian, un ouvrier africain-américain, a été jugé coupable du meurtre d'une jeune femme blanche, Ronda Morrisson, et condamné à la peine de mort. Au début des années 90, il croise la route d'un jeune avocat diplômé de Harvard, Bryan Stevenson, défenseur des condamnés à tort, fraîchement installé dans l'Alabama. Leur histoire a inspiré un long-métrage, La Voie de la justice, actuellement en salle.
    Le 20 janvier, la Warner Bros a organisé une conférence débat au cinéma parisien MK2 Bibliothèque autour des thématiques fortes abordées dans ce film: la peine de mort et le racisme à l’oeuvre dans le système judiciaire américain. Trois spécialistes étaient invités, Simon Grivet, historien et Nicole Bacharan, politologue, elle aussi spécialiste des États-Unis. Et Christiane Taubira, ancienne garde des sceaux de François Hollande, qui nous livre dans cet épisode ses réflexions sur la justice.
    À lire aussi, «La voix de la justice, un film nécessaire».

    • 42 min
    Nicole Bacharan: «Donald Trump est un chaud partisan de la peine de mort»

    Nicole Bacharan: «Donald Trump est un chaud partisan de la peine de mort»

    En 1988, Walter Mc Millian, un ouvrier africain-américain a été jugé coupable du meurtre d’une jeune femme blanche, Ronda Morrisson, et condamné à la peine de mort. Au début des années 1990, il croise la route d’un jeune avocat diplômé de Harvard, Bryan Stevenson, défenseur des condamnés à tort, fraîchement installé dans l’Alabama. Leur histoire a inspiré un film: La voie de la justice, actuellement en salle.
    Le 20 janvier, la Warner Bros a organisé une conférence débat au cinéma parisien MK2 Bibliothèque autour des thématiques fortes abordées dans ce film: la peine de mort et le racisme à l’oeuvre dans le système judiciaire américain. Trois spécialistes se sont relayés, Christiane Taubira, ancienne garde des sceaux de François Hollande et deux experts des États-Unis, Simon Grivet, historien et Nicole Bacharan, politologue. Deux points de vue indispensables sur la Justice américaine.
    À lire aussi, «La voix de la justice, un film nécessaire».

    • 43 min
    «La voie de la justice»: «incarné, instructif et nécessaire»

    «La voie de la justice»: «incarné, instructif et nécessaire»

    En 1988, Walter McMillian, un ouvrier africain-américain, a été jugé coupable du meurtre d'une jeune femme blanche, Ronda Morisson, et condamné à la peine de mort. Au début des années 90, il croise la route d'un jeune avocat diplômé de Harvard, Bryan Stevenson, défenseur des condamnés à tort, fraîchement installé dans l'Alabama. Leur histoire a inspiré un long-métrage, La voie de la justice, en salle ce 29 janvier. 
    Dans ce podcast, nous analysons ce film qui rend compte de l'injustice du système judiciaire américain et remet en cause la peine de mort, avec en toile de fond le racisme encore très présent dans certains États comme l'Alabama.
    À lire aussi, «La voix de la justice, un film nécessaire».

    • 19 min

Classement des podcasts dans Cinéma : les critiques