16 min

La Bretagne coopérative La Brasse

    • Gastronomie

Dans cet épisode, nous partons en Bretagne direction Brest et Ploumoguer tout en gardant un pied à Paris. Elisabeth Pierre échange avec trois brasseurs qui ont su réinventer leur activité et s'unir :
- Benoit Corre a fondé en 2015 la Brasserie du Baril à Brest. Pendant le confinement, il s'est organisé avec cinq autres brasseurs pour fonder le collectif des brasseurs brestois. Ensemble, ils assurent des livraisons à domicile, un moyen de continuer leur activité et de maintenir le lien.
- Avant de consacrer son activité à la bière, Régis Pondaven était infirmier. Il y a tout juste un an, en 2018, il a créé avec Maxime Duclos, la Brasserie Arvarus, dans la ferme de Messouflin à Ploumoguer dans le Finistère. Tout comme Benoît, il fait partie du collectif des brasseurs brestois.
- Il y a quelques années Julien Guillou a monté avec une bande de copains le Ker Beer,  le premier bar à bières artisanales bretonnes en plein cœur de Paris dans le quartier Montparnasse, sous la forme d'une coopérative. Pendant le confinement, il a lui aussi mis en place un système de livraison sur Paris et en banlieue.


À propos de cette saison 2 :
La crise sanitaire et systémique sans précédent que nous vivons actuellement rebat les cartes de nos modes de fonctionnement et notamment de production et de consommation. La solidarité est plus que jamais au cœur des préoccupations tout comme les circuits-courts et le respect du vivant. Cette saison 2 de la Brasse est ainsi tournée vers la solidarité et la réinvention. Elle met l’accent sur les initiatives concrètes mises en place par les acteurs et actrices de la filière, qui partagent les mêmes philosophies et valeurs : celles de la solidarité, l’entraide et le partage. Elle met aussi en lumière toutes les actions de soutiens naissantes qui vont permettre de surmonter ensemble cette crise.
 
See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Dans cet épisode, nous partons en Bretagne direction Brest et Ploumoguer tout en gardant un pied à Paris. Elisabeth Pierre échange avec trois brasseurs qui ont su réinventer leur activité et s'unir :
- Benoit Corre a fondé en 2015 la Brasserie du Baril à Brest. Pendant le confinement, il s'est organisé avec cinq autres brasseurs pour fonder le collectif des brasseurs brestois. Ensemble, ils assurent des livraisons à domicile, un moyen de continuer leur activité et de maintenir le lien.
- Avant de consacrer son activité à la bière, Régis Pondaven était infirmier. Il y a tout juste un an, en 2018, il a créé avec Maxime Duclos, la Brasserie Arvarus, dans la ferme de Messouflin à Ploumoguer dans le Finistère. Tout comme Benoît, il fait partie du collectif des brasseurs brestois.
- Il y a quelques années Julien Guillou a monté avec une bande de copains le Ker Beer,  le premier bar à bières artisanales bretonnes en plein cœur de Paris dans le quartier Montparnasse, sous la forme d'une coopérative. Pendant le confinement, il a lui aussi mis en place un système de livraison sur Paris et en banlieue.


À propos de cette saison 2 :
La crise sanitaire et systémique sans précédent que nous vivons actuellement rebat les cartes de nos modes de fonctionnement et notamment de production et de consommation. La solidarité est plus que jamais au cœur des préoccupations tout comme les circuits-courts et le respect du vivant. Cette saison 2 de la Brasse est ainsi tournée vers la solidarité et la réinvention. Elle met l’accent sur les initiatives concrètes mises en place par les acteurs et actrices de la filière, qui partagent les mêmes philosophies et valeurs : celles de la solidarité, l’entraide et le partage. Elle met aussi en lumière toutes les actions de soutiens naissantes qui vont permettre de surmonter ensemble cette crise.
 
See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

16 min

Classement des podcasts dans Gastronomie