21 épisodes

La Compagnie Générale des Autres explore les initiatives qui renouvellent notre rapport aux autres et à nous-mêmes. Notre citoyenneté, notre environnement, l'économie ou la société. Nous partons à la rencontre de porteurs d'initiatives et leurs demandons de nous éclairer sur le sens de leurs actions. Nous leur posons aussi la question de leurs échecs et de leurs succès pour en apprendre et ... pourquoi pas, pouvoir nous lancer également.
Je suis Rudy Malapert et je travaille depuis une dizaine d'années dans l'Economie Sociale et Solidaire. Je souhaite par ce podcast creuser davantage ces notions pour mieux les cerner, mieux conseiller ceux que j'accompagne et être utile à tout citoyen. Convaincu qu'écouter, dialoguer, débattre est le premier pas vers une citoyenneté assumée et solidaire.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

La Compagnie Générale des Autres Rudy Pignot-Malapert

    • Gouvernement
    • 4.9, 25 notes

La Compagnie Générale des Autres explore les initiatives qui renouvellent notre rapport aux autres et à nous-mêmes. Notre citoyenneté, notre environnement, l'économie ou la société. Nous partons à la rencontre de porteurs d'initiatives et leurs demandons de nous éclairer sur le sens de leurs actions. Nous leur posons aussi la question de leurs échecs et de leurs succès pour en apprendre et ... pourquoi pas, pouvoir nous lancer également.
Je suis Rudy Malapert et je travaille depuis une dizaine d'années dans l'Economie Sociale et Solidaire. Je souhaite par ce podcast creuser davantage ces notions pour mieux les cerner, mieux conseiller ceux que j'accompagne et être utile à tout citoyen. Convaincu qu'écouter, dialoguer, débattre est le premier pas vers une citoyenneté assumée et solidaire.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    Confinés mais solidaires, l'exemple de Bondy

    Confinés mais solidaires, l'exemple de Bondy

    C’est une histoire de solidarité en temps de confinement que nous allons vous raconter aujourd’hui. 
    Elle commence par un joli conte, narré par un animateur de Bondy et se termine par une épicerie ambulante qui distribue des pintades dans une cité. 
    Cette histoire se passe en Seine-Saint-Denis, sur un territoire d’Est-Ensemble où nous menons actuellement une expérimentation pour l’émergence de projets citoyens. 
    Une ville qui subit de plein fouet les effets de cette crise sanitaire. Mais une ville pour laquelle le confinement a également été synonyme d’un formidable élan de solidarité, de générosité et d’agilité.
    Avec des initiatives portées par des habitants, élus, associations, entreprises, acteurs sociaux. Donc de nouvelles alliances pour surpasser ensemble cette crise. 
    Une question demeure, ces initiatives et ce nouveau microcosme de la solidarité émergent dans l’urgence est-il parti pour durer? Nous espérons et souhaitons y contribuer. 
    C’est dans le feu de l’action et pendant le confinement. Qu’ils se sont rendu disponibles pour répondre à nos questions au téléphone. 
    Merci à tous les acteurs de Bondy pour votre accueil et votre créativité. Belle écoute à vous !

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 33 min
    Une démocratie plus ouverte peut-elle nous rendre responsables et heureux de l’être ? (2/2) - Armel Le Coz - Démocratie Ouverte

    Une démocratie plus ouverte peut-elle nous rendre responsables et heureux de l’être ? (2/2) - Armel Le Coz - Démocratie Ouverte

    2ème partie.
    Nous accueillons aujourd’hui une initiative dont le nom porte une question. Démocratie ouverte. Pourquoi ouverte? Vit-on dans un système démocratique fermé, verrouillé ? Est-ce qu’on a vraiment notre mot à dire ? Porte-t-on les décisions qui concerne directement notre avenir? 
    Nous recevons Armel le Coz co-fondateur et coordinateur de Démocratie Ouverte, un collectif d’innovation démocratique. Il nous l'affirme : ouvrir la démocratie c’est développer un potentiel extraordinaire pour répondre à l’inertie. L’inertie face au péril climatique ou la grande exclusion ou encore le manque de lien.
    Ce serait donc une manière de répondre collectivement à ces grands enjeux. D’en être porteur, d’en être conscient sans attendre que d’autres le fasse à notre place. 
    Ce podcast s’écoute en deux parties : pourquoi renouveler la démocratie puis comment le faire. 
    Bonne écoute !

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 27 min
    Une démocratie plus ouverte peut-elle nous rendre responsables et heureux de l’être ? (1/2) - Armel Le Coz - Démocratie Ouverte

    Une démocratie plus ouverte peut-elle nous rendre responsables et heureux de l’être ? (1/2) - Armel Le Coz - Démocratie Ouverte

    Nous accueillons aujourd’hui une initiative dont le nom porte une question. Démocratie ouverte. Pourquoi ouverte? Vit-on dans un système démocratique fermé, verrouillé ? Est-ce qu’on a vraiment notre mot à dire ? Porte-t-on les décisions qui concerne directement notre avenir? 
    Nous recevons Armel le Coz co-fondateur et coordinateur de Démocratie Ouverte, un collectif d’innovation démocratique. Il nous l'affirme : ouvrir la démocratie c’est développer un potentiel extraordinaire pour répondre à l’inertie. L’inertie face au péril climatique ou la grande exclusion ou encore le manque de lien.
    Ce serait donc une manière de répondre collectivement à ces grands enjeux. D’en être porteur, d’en être conscient sans attendre que d’autres le fasse à notre place. 
    Ce podcast s’écoute en deux parties : pourquoi renouveler la démocratie puis comment le faire. 
    Bonne écoute !

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 27 min
    Pourquoi est-il urgent de se rencontrer ? Kevin Andre - Kawaa

    Pourquoi est-il urgent de se rencontrer ? Kevin Andre - Kawaa

    Face aux enjeux du 21ème siècle, n’est-il pas urgent de nous rencontrer, organisations, citoyens, territoires pour relever collectivement les défis qui sont les nôtres ? 
    Peut-être mais nous sommes aujourd’hui hyper connectés, grâce notamment aux réseaux sociaux, alors à quoi bon nous rencontrer ? A quoi cela peut bien servir? 
    Ça c’était une question pour Kevin André, fondateur de Kawaa, entrepreneur et docteur en philosophie et également co-président de Démocratie Ouverte. Pour lui la rencontre génère des liens bien plus forts que dans le virtuel. 
    C’est accoudé au zinc, autour d’un café, qu’on peut tenter de réunir une large diversité de personnes : gilets jaunes, entrepreneurs, enseignants ou artisans. 
    Une bien belle image alors que la France se vide progressivement de lieux de rencontre, avec les McDonald’s comme dernier rempart à l’isolement dans certaines de nos campagnes. 
    Pour cet épisode, nous nous sommes donné rendez-vous aux Halles Civiques, un lieu dédié aux acteurs la co-construction des politiques publiques et à la revitalisation de la démocratie. Autour d’un café et sans plus attendre, je vous souhaite une belle rencontre. 

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 52 min
    Innover pour l'Algérie, le rêve de la nouvelle génération ? Meriem Benslama - ACSE

    Innover pour l'Algérie, le rêve de la nouvelle génération ? Meriem Benslama - ACSE

    « une ile de vie » en arabe ancien. C’est l’une des hypothèses des origines du nom de l’Algérie qui désigne par la même une occasion une terre particulièrement fertile. Mais l’est-elle aussi pour l’initiative solidaire ? 
    C’est un pays historiquement solidaire, avec la touiza, un système de solidarité ancestral dans les villages. Un pays-continent avec des milliers de kilomètres de côtes, de terres cultivables, de personnes généreuses, que nous allons survoler aujourd’hui. 
    Un pays au potentiel énorme, mais qui reste un potentiel…
    Comment expliquer qu’il est si difficile pour une initiative qu’elle soit solidaire ou non de pousser, de grandir et de s’élever? 
    Pour aborder cette question, je suis passé voir Meriem Benslama, à Alger. Elle dirige le Centre Algérien pour l’Entrepreneuriat Social, l’ACSE. Un lieu qui symbolise et concrétise les envies d’une jeunesse qui trépigne de pouvoir faire, de s’accomplir, d’être utile à son pays. 
    Dans un contexte particulier de Hirak, un grand mouvement social qui ne faiblit pas; ensemble nous essayons de comprendre comment l’entrepreneuriat social peut être utile à l’Algérie. Si entreprendre tout court n’est pas déjà une forme de défi et dans quelle mesure est-ce que la jeunesse aurait envie de s’emparer de ces sujets.
    Il m’a paru opportun de profiter de mon passage en Algérie pour une mission de plaidoyer autour de l’économie sociale et solidaire pour réaliser ce podcast et tenter de mieux comprendre sa réalité sociale et culturelle. Un pays qui est aussi le berceau de mes origines kabyles. 
    C’est donc pour le coup un vrai voyage dans un pays aussi généreux, doux et accueillant qu’intriguant. Une ile-de-vie fertile, tout du moins, pour notre curiosité et, je l’espère, des liens plus forts et apaisés de part et d’autres de la Méditerranée. 

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 39 min
    Merci !

    Merci !

    Voici un podcast un peu différent et spécial puisque il s'agit tout simplement de vous dire merci. Pour votre écoute pendant presque une année et pour vos retours encourageants. 
    On m’a parfois dit que ce podcast dégageait une vision positive. On m’a aussi dit que l’écoute avait permis de s'engager dans des initiatives. D'autres m'ont témoigné de leur enthousiasme à l'écoute qu'ils soient au bout du monde ou en France. Tout ça donne sincèrement envie de continuer. 
    Cela donne aussi envie, avant une petite pause estivale de faire un premier bilan et résumé de ce que nous avons appris. 
    Avant ça, je voudrais aussi remercier ceux qui ont accepté de répondre à mes questions et de me faire confiance. Ceux qui m’ont soutenu au démarrage et ont cru en mois. Particulièrement une personne qui m’a poussé beaucoup plus loin, elle se reconnaitra peut-être. 
    Dans ce podcast nous avons abordé de nombreux sujets que nous avons parfois cherché à approfondir via des apéros podcast. 
    Par exemple, le sujet des tiers lieux ou friches urbaines. Souvent défrichés et développés par des bénévoles avant d’être offerts aux promoteurs immobiliers. Une auditrice a pu proposer via un apéro podcast de créer des coopératives foncières pour une plus juste répartition de la valeur. Voilà qui encourage à poursuivre le dialogue. 
    Nous avons abordé les modalités de l'engagement bénévole, des citoyens, des entreprises. Servir une bière ou dans un café associatif, soutenir un micro projet local par une campagne de crowdfunding, être intrapreneur social dans son entreprise. Ce ne sont que des exemples. 
    Mais nous avons aussi appris que l'engagement c'est d'abord se faire plaisir. C'est faire correspondre ses activités avec ce qui nous meut et nous émeut. Ça comment par soi, en bas de chez soi. Se prendre en main via l’architecture participative et réversible pour mieux vivre son territoire. L’air de rien ce sont de vastes sujets très politique. 

    Et de politique pour la solidarité, on en a parlé de différentes manières. Au niveau local, portée par les citoyens ou encouragée par les décideurs. Ici nous avons appris que pour marcher sur deux jambes l'un et l'autre ne peuvent s'opposer et doivent même mieux dialoguer afin de co-construire des réponses réellement adaptée au quotidien de chacun. 
     Un véritable besoin que Les gilets jaunes ont certainement démontré et que nous avons mis en dialogue avec les solutions offertes par l’ESS. 
    Bref, nous avons pris du champ par rapport au recit catastrophico-decliniste, pour vous raconter une autre histoire. Celle des femmes et des hommes qui innovent et expérimentent pour répondre collectivement aux grands enjeux du temps présent.
    In fine, c'est la question du lien entre les personnes que nous avons cherché à mettre en valeur. Des liens solides. Que ce soit entre personnes, entre organisations ou dans les entreprises, il apparaît évident que des liens plus forts, de meilleur qualités et qu'une meilleure compréhension de l'autre créent plus de solidarité. Par la même occasion permettent certainement d'éviter des malentendus, intolérances ou autres dérives. Permettent d'aller vers plus d'innovation sociale. En d'autres termes des initiatives, des rapprochements, des changements de postures qui font ... du bien.
    En cela nous pouvons nous permettre de penser que toute personne, toute organisation, tout corps social peut dès aujourd'hui œuvrer pour plus de solidarité. 
    Dès septembre le podcast reprendra avec les mêmes motivations: mieux comprendre et faire dialoguer les innovation sociétales.
    Vous serez les bienvenus dans cette nouvelle saison. Invitez vous amis familles ou autres connaissances. Plus on est de fous plus on est solidaires.
    Merci encore et bel été. 

    Voir Acast.com/privacy pour les informations

    • 5 min

Avis d’utilisateurs

4.9 sur 5
25 notes

25 notes

Franck De Durand ,

Interessant !

Initiative super cool !

Jeremy.emsellem ,

La bonne idee

Encore encore

Classement des podcasts dans Gouvernement

D’autres se sont aussi abonnés à