1h 3 min

Leçon inaugurale - Mieke Bal : Un rêve culturel : l'Europe au pluriel Collège de France - Sélection

    • Cours

Mieke Bal
L'invention de l'Europe par les langues et les cultures (chaire annuelle 2022-2023)
Collège de France
2022-2023)

Leçon inaugurale : Un rêve culturel : l'Europe au pluriel

Partager, échanger, interagir : ce que nous partageons n'est pas ce qui nous distingue.

La variété de langues et de cultures européennes requiert le respect pour la diversité sans transformer les différences en frontières. Ambivalente, comme à la fois ligne et espace de négociation, la frontière unifie tout en séparant. Au contraire des frontières, ce sont des traits engageants qui rendent l'interaction et le dialogue captivants. C'est l'intégration plutôt que la comparaison qui compte, sans effacer les différences, qu'on ferait mieux d'apprécier comme base du rêve culturel. Langues, littératures, cultures intégrées : comment le faire ? J'aborderai cette question à travers des concepts d'analyse, avec l'aide des œuvres littéraires, visuelles, et cinématographiques, dans lesquelles je mettrai en relief ce qui démontre que les œuvres se répondent, et répondent aux différences.

Je propose un cours sur les enjeux qui à la fois distinguent les pays européens les uns des autres et, pour cette raison même, encouragent le débat et l'amalgame qui s'ensuivent, ce qui est en réalité ce qui définit, ce qui fait l'Europe. C'est grâce au fond commun de la « sémiosphère » européenne que les discussions autour de ces enjeux sont possibles, quelle que soit la langue qu'on parle et la frontière qui relie et sépare dans un seul acte performatif. Dans la leçon inaugurale, je présenterai ces enjeux comme un terrain vague intellectuel où toute balade peut mener à l'égarement, mais aussi à cette « union européenne » dont la pluralité définit et facilite l'identification plutôt que l'identité. La dernière n'est pas un trait inné qu'on porte partout où on va, mais le résultat d'une identification dans le présent, orienté vers l'avenir. Le défi ultime pour l'Europe, alors, est de choisir avec quels projets et idées chacun, chaque pays, s'identifie. L'identité n'est pas quelque chose que nous avons, mais ce que nous devons réaliser.

Mieke Bal
L'invention de l'Europe par les langues et les cultures (chaire annuelle 2022-2023)
Collège de France
2022-2023)

Leçon inaugurale : Un rêve culturel : l'Europe au pluriel

Partager, échanger, interagir : ce que nous partageons n'est pas ce qui nous distingue.

La variété de langues et de cultures européennes requiert le respect pour la diversité sans transformer les différences en frontières. Ambivalente, comme à la fois ligne et espace de négociation, la frontière unifie tout en séparant. Au contraire des frontières, ce sont des traits engageants qui rendent l'interaction et le dialogue captivants. C'est l'intégration plutôt que la comparaison qui compte, sans effacer les différences, qu'on ferait mieux d'apprécier comme base du rêve culturel. Langues, littératures, cultures intégrées : comment le faire ? J'aborderai cette question à travers des concepts d'analyse, avec l'aide des œuvres littéraires, visuelles, et cinématographiques, dans lesquelles je mettrai en relief ce qui démontre que les œuvres se répondent, et répondent aux différences.

Je propose un cours sur les enjeux qui à la fois distinguent les pays européens les uns des autres et, pour cette raison même, encouragent le débat et l'amalgame qui s'ensuivent, ce qui est en réalité ce qui définit, ce qui fait l'Europe. C'est grâce au fond commun de la « sémiosphère » européenne que les discussions autour de ces enjeux sont possibles, quelle que soit la langue qu'on parle et la frontière qui relie et sépare dans un seul acte performatif. Dans la leçon inaugurale, je présenterai ces enjeux comme un terrain vague intellectuel où toute balade peut mener à l'égarement, mais aussi à cette « union européenne » dont la pluralité définit et facilite l'identification plutôt que l'identité. La dernière n'est pas un trait inné qu'on porte partout où on va, mais le résultat d'une identification dans le présent, orienté vers l'avenir. Le défi ultime pour l'Europe, alors, est de choisir avec quels projets et idées chacun, chaque pays, s'identifie. L'identité n'est pas quelque chose que nous avons, mais ce que nous devons réaliser.

1h 3 min

Plus par Collège de France

Collège de France
Collège de France
Collège de France
Collège de France
Collège de France
Collège de France