65 épisodes

Podcast d’interviews où on rit beaucoup et on pleure parfois. 
Dans ces rencontres long format menées par Fanny Ruwet, des artistes (littérature, stand up, musique,…) racontent leurs remises en question, leurs échecs et leurs batailles internes (ou d’autres trucs plus légers hein, parfois ça part juste en jeux de mots sur le fromage).
Parmi les précédents invités : Marina Rollman, Paul Mirabel, Pomme, Kyan Khojandi, Guillermo Guiz, Raphael, Lou Doillon, Eva Bester, Sophie-Marie Larrouy,…
Pour soutenir le podcast via PatreonSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.

Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Les Gens Qui Doutent Fanny Ruwet

    • Humour
    • 4,8 • 500 notes

Podcast d’interviews où on rit beaucoup et on pleure parfois. 
Dans ces rencontres long format menées par Fanny Ruwet, des artistes (littérature, stand up, musique,…) racontent leurs remises en question, leurs échecs et leurs batailles internes (ou d’autres trucs plus légers hein, parfois ça part juste en jeux de mots sur le fromage).
Parmi les précédents invités : Marina Rollman, Paul Mirabel, Pomme, Kyan Khojandi, Guillermo Guiz, Raphael, Lou Doillon, Eva Bester, Sophie-Marie Larrouy,…
Pour soutenir le podcast via PatreonSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.

Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Maude Landry : « La créativité, c’est d’agir malgré le doute »

    Maude Landry : « La créativité, c’est d’agir malgré le doute »

    Maude Landry est une humoriste québécoise que j’adore (notamment parce qu’elle allie les deux choses que je préfère : les questionnements profonds et les réflexions débiles). En quelques années seulement, Maude a fait de l’impro puis du stand up, pris des cours du soir à l’Ecole Nationale de l’Humour, fait des chroniques en radio, joué dans des films, chanté le résumé de Star Wars sur l’air du générique, et surtout, a lancé la tournée de son premier spectacle : L’Involution.
    J’ai profité de mon passage à Montréal pour y assister (c’était super, allez-y !) et le lendemain, on a squatté les loges du Bordel Comédie Club ensemble pour parler de plein de trucs : 
    de solitude, de mots croisés, de la posture de loser dans l’humourde quand on trouve une idée drôle mais que le public ne rigole pas : faut-il s’acharner ou non ? de la différence entre jalousie et enviedu fait qu’on se sent tous bizarre, mais vu qu’on le pense tous : l’est-on vraiment ?d’avoir du mal à accepter que quelque chose soit terminé (que ce soit une carrière ou une relation)elle m’apprend aussi le mot herpétologiste (qui n’a rien à voir avec l’herpès)et elle m’explique pourquoi parfois, elle ment sur ce qu’elle fait dans la vie (elle dit qu’elle est gardienne de zoo)
    A propos de Maude Landry
    Aller la voir en showInstagram | Facebook | Twitter | Youtube | TikTok
     
    A propos de ce podcast
    Me suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonner : http://smarturl.it/LesGensQuiDoutent Soutenir : https://supporter.acast.com/lesgensquidoutent
    Photo : Felix Renaud
    Pour soutenir le podcast via PatreonSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1h 19 min
    Inno JP : « Dans ma tête, c’est une brocante »

    Inno JP : « Dans ma tête, c’est une brocante »

    Inno JP est un des premiers humoristes que j’ai rencontrés en me lançant dans ce milieu. Et c’est aujourd’hui une des personnes les plus drôles, complexes et surprenantes que je connaisse. 
    Ça fait 12 ans qu’il fait de l’humour. Et ça fait 10 ans que tout le monde dit "L’an prochain il perce", sauf qu'il a cette double particularité d’être à la fois flemmard et désorganisé MAIS aussi très doué et perfectionniste. Donc ça donne un mélange assez fou.
    Il y a quelques années, il est parti étudier à l’Ecole Nationale de l’Humour de Montréal, où il a eu un énorme déclic, il s’est mis un gros pied au cul et a fini par accoucher d’un premier spectacle, qu’il joue beaucoup à Paris et Bruxelles. 
    Ça fait longtemps que j’avais envie qu’on fasse un épisode ensemble, et c’était vraiment une bonne idée parce qu’au final, je pense que c’est un de mes préférés. On a parlé :
    de son enfance totalement hors du commun puisqu’il est né au Rwanda, il a été adopté par deux femmes en Belgique dans les années 80. A 20 ans, il est parti à la recherche de sa mère biologique et a réalisé qu’elle était... en Belgique aussi.de son journal des ratés, dans lequel il écrit chaque jourdu fait que lui et moi, on est tout le temps en retard parce qu’on déteste être en avance parce que ça nous fait perdre notre temps d’attendre ceux qui sont en retard (on est des merdes)de son emménagement de 4 mois à Paris pour se mettre dans de bonnes conditions pour bosser son spectacle de l’impression qu’il a de ne pas être fait pour les réseaux sociauxde quand il a arrêté de boire et a tenté de devenir une meilleure personnede quand il était petit et qu’il trouvait que s’entrainer à quelque chose et travailler fort c’était tricher parce qu’évidemment à la fin tu deviens bonde quand les personnes qu’on aime décèdent et qu’on a peur qu’il n’y ait plus aucune trace de leur existencede certaines histoires qu’on aimerait raconter via d’autres formes que l’humourde sa terminale, qu’il a fait en 3 ans, c’était une trilogiedu fait que le stand up (et surement l’art de manière générale), c’est beaucoup de moment désagréables pour au final peu de moments galvanisantsd’auto-sabotage (tmtc)et de soufflés aux anchois
    A propos d'Inno JP
    Ses dates de spectacleFacebook | Instagram 
    A propos de ce podcast
    Me suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonner : http://smarturl.it/LesGensQuiDoutent Soutenir : https://supporter.acast.com/lesgensquidoutent
    Photo : J. Faure
    Pour soutenir le podcast via PatreonSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1h 41 min
    Yacine Belhousse : « J’ai l’impression d’être un cordonnier sympa »

    Yacine Belhousse : « J’ai l’impression d’être un cordonnier sympa »

    Yacine Belhousse est une des personnes les plus drôles de France. Il a fait partie de la première saison du Jamel Comedy Club, il a participé à pas mal de galas Montreux, a joué dans Bref, a écrit plusieurs webséries comme Le Trône Des Frogz ou L’histoire racontée par des chaussettes : des vidéos qu’il fait avec Dedo où des marionnettes en chaussettes racontent des grands moments de l’histoire. C’est très marrant. Il a aussi écrit et réalisé un documentaire sur le stand up : Voulez-vous rire avec moi ce soir ? (dispo sur Netflix), où il va parler à des humoristes du monde entier - (Bill Burr, Blanche Gardin, Eddie Izzard, Mike Ward,…) pour voir comment l’humour traverse les frontières.
    Depuis quelques mois, il est en pleine écriture de son prochain spectacle donc fin de l’été dernier, je l’ai invité au Kings of Comedy Club pour qu’on rode ensemble des nouvelles blagues. Et forcément, on a profité de sa venue pour enregistrer un Gens Qui Doutent et parler de plein de trucs : 
    de comment s’habiller sur scène : du fait qu’on n’est pas toujours à l’aise dans nos vêtements ou dans notre corpsde son projet de triptyque de spectacles dont il a déjà sorti le premier volet (2021 sur Comédie+)d’écriture : de comment il a modifié certains sketches pour les faire rentrer dans un spectacle qui a un fil rouge, comment on écrit de l’absurde, de la peur de tester des nouvelles farces et de la façon dont ses blagues évoluent au fur et à mesure des scèneson a aussi parlé de ses meilleures insultesdes prochains épisodes de L’Histoire Racontée Par Des Chaussettesde l’importance de « reposer le cerveau du stand up » et il m’a raconté un des plus gros bides de sa vie, en anglais, dans un bled en Allemagne où il était programmé entre un jongleur et un cracheur de feu
    A PROPOS DE YACINE BELHOUSSE
    Instagram | Facebook | TwitterDocumentaire « Voulez-vous rire avez moi ce soir ? »L’histoire racontée par des chaussettes :Le Trône des FrogzSpectacle 2021 (sur Comedie+)
    REFERENCES 
    Le docu Comedian de Jerry Seinfeld L’humoriste Eddie IzzardBill Burr à Philadelphie 
    Photo : Martin Lagardère
    Pour soutenir le podcast via PatreonSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1h 19 min
    Pi Ja Ma : « J’ai toujours envie de faire l’inverse de ce qu’on me demande »

    Pi Ja Ma : « J’ai toujours envie de faire l’inverse de ce qu’on me demande »

    Pauline De Tarragon est illustratrice et musicienne. Vous la connaissez peut-être sous le nom de Pi Ja Ma et avez probablement déjà entendu ses chansons dans des séries (Drôle sur Netflix,..) ou des films (Fantasme d’Eleonore Costes,…).
    Pi Ja Ma à la base, c’est un duo : Pauline De Tarragon et Axel Concato. Ils ont sorti leur premier album Nice To Meet U en 2019 et leur second, Seule Sous Ma Frange, au mois de mai . C’est un mélange un peu fou fou entre pop actuelle, sonorités vintages et plein d’autres trucs cocasses. 
    J’ai beaucoup écouté ce disque ces derniers temps (surtout les chansons Destination l’amour, America et Nouveau Canapé), donc je suis très heureuse qu’on ait pu se poser début juillet chez Pauline pour parler de plein de trucs : 
    du fait qu’elle a osé prendre plus de place dans le groupe Pi Ja Ma pour cet album-cidu besoin de mettre du sens dans tout & et du fait qu’un jour sur deux, elle trouve que ce métier ne sert à riende sa dépendance professionnelle à Instagram alors que concrètement, elle n'en peut plus de ce réseaude solitude et de l’importance d’avoir des amis aussi bizarres que soide sa carrière d’illustratrice (d’ailleurs elle vient de sortir un livre pour enfants, Sous Les Paupières, en collaboration avec la chanteuse Pommeet du fait qu’il devrait y avoir des chichas dans les musées 
    A propos de Pi Ja Ma
    Instagram | Facebook | Youtube Spotify | Deezer | Apple Music Concerts
    Crédit photo : Florian Salabert
    Pour soutenir le podcast via PatreonSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1h 22 min
    Thomas Wiesel : « Ce qui me rend heureux à court terme n’est pas ce qui me rend heureux à long terme »

    Thomas Wiesel : « Ce qui me rend heureux à court terme n’est pas ce qui me rend heureux à long terme »

    Encore ?! Eh oui. Thomas Wiesel est venu passer quelques jours à Bruxelles pour qu’on rode des blagues ensemble au Kings of Comedy Club et on s’est dit que ça serait cool de refaire un épisode des Gens Qui Doutent. C’est un peu à l’arrache et sous 30 degrés donc on est clairement amortis, mais c’était hyper intéressant. On a discuté :
    du processus de création de son prochain show, qui aura cette fois un thème précis : le travail. Du coup : ça parle d’écriture mais aussi de notre rapport au travail, du fait qu’en 2022, les gens ont tendance à bosser trop. Et du fait que pour Thomas : on est en train d’essayer de remplacer la recherche du « toujours plus » (la prochaine promotion, le profit, la nouvelle bagnole de société,…) par le paradigme du sens (on est obsédé par le fait d’avoir un job « qui a du sens ») alors que cette recherche est peut-être tout aussi vainede la tournée de son spectacle précédent (et surtout il me dit où et quand il sera diffusé) de l’évolution de notre capacité d’attention du besoin de faire des trucs sur internet pour ne pas que les gens nous oublientdu fait qu’au fur et à mesure qu’on vieillit, il y a des portes qui se ferment (donc il faut qu’on accepte qu’on ne sera jamais sportifs professionnels)des milieux du stand up en Suisse et en Belgique par rapport à la Francede la fois où il a fait un corpo (donc un spectacle pour une entreprise) où il a réussi à se faire détester par une partie de son équipe de foot préférée 
    A propos de Thomas Wiesel
    Facebook | Twitter | Instagram | YoutubeSon site 
    A propos de ce podcast
    Me suivre sur Twitter, Facebook ou InstagramÉcouter / s'abonner : http://smarturl.it/LesGensQuiDoutent Soutenir : https://supporter.acast.com/lesgensquidoutent
    Crédit photo : Laura Gilli 
    Pour soutenir le podcast via PatreonSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1h 40 min
    Paul Mirabel : « J’ai peur que les gens pensent que je suis plus connu que doué »

    Paul Mirabel : « J’ai peur que les gens pensent que je suis plus connu que doué »

    La carrière de Paul Mirabel a explosé il y a deux ans grâce à son sketch « Je me suis fait racketter » qui compte aujourd’hui plus de 20 millions de vues sur la chaine Youtube du festival de Montreux.
    Depuis, Paul a écrit son premier spectacle Zèbre (actuellement en tournée partout en France, Belgique et Suisse), a commencé à faire des chroniques sur France Inter, a animé son propre gala Montreux,… Tout ça alors qu’il ne fait du stand up que depuis 4 ans, dont 2 de pandémie mondiale.
    J’avais forcément plein de question à lui poser sur sa façon de bosser et la façon dont il a géré cette ascension. C’est chose faite, puisque j’ai profité de notre participation au Printemps du Rire de Toulouse pour parler avec lui de plein de trucs : 
    des liens entre rap et stand upde comment il a progressé en 4 ansdu rythme de travail assez fou qu’il s’est imposé de la fameuse question : doit-on défendre quelque chose sur scène ou est-ce qu’on peut juste vouloir faire rire purement et simplement ?des peurs qui viennent avec la popularité : comment savoir si on est vraiment fort ou juste connu ?du personnage qu’on se crée sur scène et dont on peut avoir du mal à sortirde comment il a validé son mémoire de fin d’études en faisant des blagues
    A PROPOS DE 
    Ses dates de spectacleInstagram | Facebook | YoutubeSa vidéo Montreux Je me suis fait racketterSon gala Montreux 2021Ses chroniques France Inter
    Crédit photo : Fifou
    Pour soutenir le podcast via PatreonSoutenez ce podcast http://supporter.acast.com/lesgensquidoutent.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1h 22 min

Avis

4,8 sur 5
500 notes

500 notes

benoit lerm ,

Merci

Mon doudoucast

Marina Colibri ,

J’adore

Je me suis marrée toute seule avec mes écouteurs sur de nombreux épisodes, Morgane Cadignan, Marina Rollman, SML, Cécile Coulon. J’ai fait de belles découvertes, et grâce aux gens qui doutent on s’est regardé Panayotis Pascot hier soir et j’ai adoré. Merci Fanny ❤️

znortabelle ,

Pardon

Je suis dégoûtée : j’ai appuyé trop lentement l’avis 1 étoile est partie toute seule 😰😱. Je voulais en mettre 5 🥰. J’ai refait mais je ne sais pas comment réparer 🙏🏾 Merci pour les infos écrites, notamment les artistes cités. L’épisode 56 avec Inno JP est l’un de mes préférés 🤩

Classement des podcasts dans Humour

France Inter
Kyan Khojandi & Navo
France Inter
FloodCast
France Inter
France Inter

D’autres se sont aussi abonnés à…

Binge Audio
Rosa Bursztein
Kyan Khojandi & Navo
FloodCast
Camille et Justine
Engle