16 min

Lumière sur les néologismes politiques SciencesEnLumière

    • Sciences

Mathilde Huguin, linguiste à l'Atilf (CNRS-Université de Lorraine) travaille sur les néologismes politiques plus particulièrement sur les désanthroponymiques.

Voici un petit lexique :
Anthroponymie, nom commun féminin : science qui étudie les anthroponymes, c'est-à-dire les noms propres de personnes. Avec la toponymie, qui est la science qui étudie les noms propres de lieux, il s'agit d'une des composantes théoriques principales de l'onomastique* (étude de l'origine et de l'évolution des noms propres), elle-même une composante de la lexicologie.
Déonomastique, nom commun féminin : science qui étudie les mots issus de noms propres.
Déonomastique, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonyme*, éponyme* et onomatisme*). Ex. : Le mot « poubelle » est le déonomastique de « Poubelle », nom de famille du préfet Eugène Poubelle.
Déonyme, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, éponyme* et onomatisme*) et qui désigne le plus souvent un nom commun. Ex. : le mot « tweed », qui désigne un tissu, est issu du nom propre du fleuve écossais « Tweed ».
Désanthroponymique, nom commun masculin : mot issu d’un anthroponyme, c’est-à-dire d’un nom propre de personne. Ex. : le mot « chiraquisme » est un désanthroponymique issu du nom de famille de « Jacques Chirac ».
Éponyme, nom commun masculin : (1) mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, déonyme* et onomatisme*). (2) Ce terme peut, à l’inverse, désigner le nom propre à la base d’un autre mot.
Hypocoristique, nom commun masculin : mot qui exprime une intention affectueuse. Ex. : les mots « fillette », « doudou » ou « Floflo » (pour désigner Florence) sont des hypocoristiques.
Néologisme, nom commun masculin : mot de création récente ou emprunté depuis peu à une autre langue. Ex. : les « NFT » et le « wokisme » sont des néologismes qui font leur entrée dans le dictionnaire Larousse 2023.
Occasionnalisme, nom commun masculin : mot créé « pour l’occasion », c’est-à-dire répondre à un besoin immédiat (comme faire rire, choquer, provoquer, etc.) dans un contexte donné (comme un commentaire sur un réseau social, une chronique humoristique à la radio, etc.). Ex. : dans le contexte « Désolé de vous interruptionner pendant votre travaillationnage » les mots « interruptionner » et « travaillationnage » sont créés pour faire rire le lecteur (exemple issu de l’article A propos des occasionnalismes).
Onomastique, nom commun féminin : science qui étudie les noms propres (leur origine, leur évolution, etc.).
Onomatisme, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, déonyme* et éponyme*).

Mathilde Huguin, linguiste à l'Atilf (CNRS-Université de Lorraine) travaille sur les néologismes politiques plus particulièrement sur les désanthroponymiques.

Voici un petit lexique :
Anthroponymie, nom commun féminin : science qui étudie les anthroponymes, c'est-à-dire les noms propres de personnes. Avec la toponymie, qui est la science qui étudie les noms propres de lieux, il s'agit d'une des composantes théoriques principales de l'onomastique* (étude de l'origine et de l'évolution des noms propres), elle-même une composante de la lexicologie.
Déonomastique, nom commun féminin : science qui étudie les mots issus de noms propres.
Déonomastique, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonyme*, éponyme* et onomatisme*). Ex. : Le mot « poubelle » est le déonomastique de « Poubelle », nom de famille du préfet Eugène Poubelle.
Déonyme, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, éponyme* et onomatisme*) et qui désigne le plus souvent un nom commun. Ex. : le mot « tweed », qui désigne un tissu, est issu du nom propre du fleuve écossais « Tweed ».
Désanthroponymique, nom commun masculin : mot issu d’un anthroponyme, c’est-à-dire d’un nom propre de personne. Ex. : le mot « chiraquisme » est un désanthroponymique issu du nom de famille de « Jacques Chirac ».
Éponyme, nom commun masculin : (1) mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, déonyme* et onomatisme*). (2) Ce terme peut, à l’inverse, désigner le nom propre à la base d’un autre mot.
Hypocoristique, nom commun masculin : mot qui exprime une intention affectueuse. Ex. : les mots « fillette », « doudou » ou « Floflo » (pour désigner Florence) sont des hypocoristiques.
Néologisme, nom commun masculin : mot de création récente ou emprunté depuis peu à une autre langue. Ex. : les « NFT » et le « wokisme » sont des néologismes qui font leur entrée dans le dictionnaire Larousse 2023.
Occasionnalisme, nom commun masculin : mot créé « pour l’occasion », c’est-à-dire répondre à un besoin immédiat (comme faire rire, choquer, provoquer, etc.) dans un contexte donné (comme un commentaire sur un réseau social, une chronique humoristique à la radio, etc.). Ex. : dans le contexte « Désolé de vous interruptionner pendant votre travaillationnage » les mots « interruptionner » et « travaillationnage » sont créés pour faire rire le lecteur (exemple issu de l’article A propos des occasionnalismes).
Onomastique, nom commun féminin : science qui étudie les noms propres (leur origine, leur évolution, etc.).
Onomatisme, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, déonyme* et éponyme*).

16 min

Classement des podcasts dans Sciences

France Culture
France Culture
France Culture
France Inter
Le comptoir de la psychologie
France Inter