1h 3 min

Ep.23 Simone Wapler - L’enfer fiscal français, les règlementations, le malaise social et les solutions France Liberté

    • Politique

Simone Wapler a pendant 20 ans été ingénieur dans le secteur de l’aéronautique avant de se diriger vers l’écrit et l’analyse financière pour un groupe privé d’édition se destinant au lectorat des investisseurs particuliers. Elle publié aux Editions Ixelles “Pourquoi la France va faire faillite” en 2012 (faillite évitée par les taux négatifs qui allaient devenir la règle), “Comment l’État va faire main basse sur votre argent” (2013), “Pouvez-vous faire confiance à votre banque” (2014), “La fabrique de pauvres” (2015) et aux éditions Larousse “La rage de l’impôt” (2019). En préparation deux ouvrages chez JDH éditions à paraitre fin 2019 et début 2020. 

Simone Walper répond à mes questions sur les thématiques fiscale et la situation économique, réglementaire, sociale: 1. Simone, pour commencer vous parler de la chape de plomb idéologique qui règne en France, vous pouvez rafraîchir la mémoire des français sur l’environnement conscient (ce qu’on voit et entend facilement) et inconscient? (ce qu’on a oublié et qui est ignoré par les médias) 2. Vous prôner le minarchisme, qu’est ce que cela veut dire? 3. Vous dîtes la réglementation est une machine à broyer l’initiative, c’est bien le mal français n’est ce pas? Vincent de Gournay, intendant éclairé de l’Etat la dénonçait en son temps avec les corporations et les privilèges octroyés à certaines branches et groupes d’intérêts.. 4. Vous dîtes que nous sommes dans une fuite en avant monétaire pour éviter une faillite mais qui est de toutes façons inévitable, quel est l’état de la situation? 5. On voit que les français sont d’un coté pris en étau, dans une sorte de cercle vicieux infernal: enfer fiscal, pléthore d’impôts, réglementations, charges patronales exorbitantes, fuite des capitaux et des talents à l’étranger ce qui empêche de créer massivement des emplois et de la valeur. De l’autre la destruction du pouvoir d’achat notamment avec l’introduction de l’euro, un état devenu obèse et dépensier, les réserves fractionnaires qui violent les droits de propriété, les quantitative easing et la “monnaie Fiat” du cartel bancaire qui détruit le pouvoir d’achat – problème remédié à court terme par l’endettement de l’Etat pour redistribuer, subventionner tout et n’importe quoi et acheter une forme de paix momentanée mais en prenant les français en otage, quelles sont les solutions que vous préconisez? 6. Les français pensent que le Libéralisme est la cause de ce chaos, pourtant la pierre angulaire de la prospérité est une monnaie honnête et saine, comment se fait-il que nous soyons dans un socialisme, un collectivisme monétaire? 7. Les français sont friands des assurances vie – des fonds placés au casino de la bourse et qui ne rapportent pour ainsi dire rien vu l’inflation – pourtant les marchés financiers vont s’effondrer car on ne peut pas créer artificiellement de la dette éternellement, est-ce que vous recommandez aux Français de retirer leurs assurances vie dès maintenant avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils perdent tout leur patrimoine? 8. En Suisse la concurrence fiscal entre entités politiques locales (les cantons) permet d’obliger l’administration à avoir des budgets équilibrés. Le référendum obligatoire pour les hausses d’impôts empêche les gouvernements cantonaux de se financer par la dette. Au niveau fédéral il y a un frein à endettement qui est ancré dans la constitution – Est-ce que vous confirmez que le problème fiscal est aussi lié au système de gouvernance, l’absence d’un contre pouvoir et que le problème de la France est son régime politique centralisé éloigné des citoyens, des réalités et du bon sens? 9. En 3 mois de Covid, la dette de la France a augmenté de 40 milliars et la dette est à 116% du PIB, qu’est ce que vous en pensez? Et le plus grave vou

Simone Wapler a pendant 20 ans été ingénieur dans le secteur de l’aéronautique avant de se diriger vers l’écrit et l’analyse financière pour un groupe privé d’édition se destinant au lectorat des investisseurs particuliers. Elle publié aux Editions Ixelles “Pourquoi la France va faire faillite” en 2012 (faillite évitée par les taux négatifs qui allaient devenir la règle), “Comment l’État va faire main basse sur votre argent” (2013), “Pouvez-vous faire confiance à votre banque” (2014), “La fabrique de pauvres” (2015) et aux éditions Larousse “La rage de l’impôt” (2019). En préparation deux ouvrages chez JDH éditions à paraitre fin 2019 et début 2020. 

Simone Walper répond à mes questions sur les thématiques fiscale et la situation économique, réglementaire, sociale: 1. Simone, pour commencer vous parler de la chape de plomb idéologique qui règne en France, vous pouvez rafraîchir la mémoire des français sur l’environnement conscient (ce qu’on voit et entend facilement) et inconscient? (ce qu’on a oublié et qui est ignoré par les médias) 2. Vous prôner le minarchisme, qu’est ce que cela veut dire? 3. Vous dîtes la réglementation est une machine à broyer l’initiative, c’est bien le mal français n’est ce pas? Vincent de Gournay, intendant éclairé de l’Etat la dénonçait en son temps avec les corporations et les privilèges octroyés à certaines branches et groupes d’intérêts.. 4. Vous dîtes que nous sommes dans une fuite en avant monétaire pour éviter une faillite mais qui est de toutes façons inévitable, quel est l’état de la situation? 5. On voit que les français sont d’un coté pris en étau, dans une sorte de cercle vicieux infernal: enfer fiscal, pléthore d’impôts, réglementations, charges patronales exorbitantes, fuite des capitaux et des talents à l’étranger ce qui empêche de créer massivement des emplois et de la valeur. De l’autre la destruction du pouvoir d’achat notamment avec l’introduction de l’euro, un état devenu obèse et dépensier, les réserves fractionnaires qui violent les droits de propriété, les quantitative easing et la “monnaie Fiat” du cartel bancaire qui détruit le pouvoir d’achat – problème remédié à court terme par l’endettement de l’Etat pour redistribuer, subventionner tout et n’importe quoi et acheter une forme de paix momentanée mais en prenant les français en otage, quelles sont les solutions que vous préconisez? 6. Les français pensent que le Libéralisme est la cause de ce chaos, pourtant la pierre angulaire de la prospérité est une monnaie honnête et saine, comment se fait-il que nous soyons dans un socialisme, un collectivisme monétaire? 7. Les français sont friands des assurances vie – des fonds placés au casino de la bourse et qui ne rapportent pour ainsi dire rien vu l’inflation – pourtant les marchés financiers vont s’effondrer car on ne peut pas créer artificiellement de la dette éternellement, est-ce que vous recommandez aux Français de retirer leurs assurances vie dès maintenant avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils perdent tout leur patrimoine? 8. En Suisse la concurrence fiscal entre entités politiques locales (les cantons) permet d’obliger l’administration à avoir des budgets équilibrés. Le référendum obligatoire pour les hausses d’impôts empêche les gouvernements cantonaux de se financer par la dette. Au niveau fédéral il y a un frein à endettement qui est ancré dans la constitution – Est-ce que vous confirmez que le problème fiscal est aussi lié au système de gouvernance, l’absence d’un contre pouvoir et que le problème de la France est son régime politique centralisé éloigné des citoyens, des réalités et du bon sens? 9. En 3 mois de Covid, la dette de la France a augmenté de 40 milliars et la dette est à 116% du PIB, qu’est ce que vous en pensez? Et le plus grave vou

1h 3 min