1 hr 3 min

Michel de Rovira | Michel et Augustin : entrepreneur de génie et trublion du goût Patate

    • Food

Michel de Rovira est aujourd’hui le neuvième invité de Patate. Si le patronyme ne vous est pas familier, vous n’avez, en revanche, pas pu passer à côté du duo que Michel forme avec Augustin. Michel est en effet à Augustin ce que Laurel est à Hardy ou ce que le kebab de quatre heures du mat’ est à une soirée bien arrosée ; indissociables ces deux-là je vous dis. Diplôme de l’ESCP en poche et après un début de carrière dans le conseil en stratégie, Michel secoue depuis quinze ans nos papilles et encore davantage le paysage alimentaire de l’hexagone, et de contrées bien plus lointaines aussi.

Dans la conversation qui suit, nous avons parlé d’entrepreneuriat dans la gastronomie, de l’amour que Michel porte aux bons produits et au savoir-faire, des plats de son enfance entre cultures culinaires occitane et lyonnaise, de ses habitudes alimentaires au quotidien, de sa pause sucrée journalière - becs sucrés accros au goûter, vous vous reconnaîtrez - et de galette des rois. Je m’arrête et vous laisse écouter mon entretien avec Michel de Rovira, le co-fondateur de Michel et Augustin (je le précise, au cas où certains seraient encore passés à côté des subtiles allusions à la marque, que j’ai amenées tel un éléphant dans un magasin de porcelaine).

Michel de Rovira est aujourd’hui le neuvième invité de Patate. Si le patronyme ne vous est pas familier, vous n’avez, en revanche, pas pu passer à côté du duo que Michel forme avec Augustin. Michel est en effet à Augustin ce que Laurel est à Hardy ou ce que le kebab de quatre heures du mat’ est à une soirée bien arrosée ; indissociables ces deux-là je vous dis. Diplôme de l’ESCP en poche et après un début de carrière dans le conseil en stratégie, Michel secoue depuis quinze ans nos papilles et encore davantage le paysage alimentaire de l’hexagone, et de contrées bien plus lointaines aussi.

Dans la conversation qui suit, nous avons parlé d’entrepreneuriat dans la gastronomie, de l’amour que Michel porte aux bons produits et au savoir-faire, des plats de son enfance entre cultures culinaires occitane et lyonnaise, de ses habitudes alimentaires au quotidien, de sa pause sucrée journalière - becs sucrés accros au goûter, vous vous reconnaîtrez - et de galette des rois. Je m’arrête et vous laisse écouter mon entretien avec Michel de Rovira, le co-fondateur de Michel et Augustin (je le précise, au cas où certains seraient encore passés à côté des subtiles allusions à la marque, que j’ai amenées tel un éléphant dans un magasin de porcelaine).

1 hr 3 min