3 épisodes

Longtemps considéré comme une créature primitive, l’homme de Néandertal est aujourd’hui reconnu comme un humain à part entière. Loin des images d’Épinal auxquelles nous avons tous été confrontés, «Néandertal: l’expo» nous présente une espèce plus proche de nous qu’on l’imagine. «Néandertal n'était ni supérieur, ni inférieur à l'homme moderne, il était différent. La hiérarchisation est contraire à la démarche scientifique. Rien n'est fixé ou linéaire, l'évolution humaine est buissonnante, tant d'un point de vue biologique que culturel», explique Marylène Patou-Mathis, la commissaire scientifique de l'exposition. Enquête en trois épisodes sur lointain cousin.

Néandertal, l'enquête Slate.fr

    • Histoire
    • 5.0, 4 notes

Longtemps considéré comme une créature primitive, l’homme de Néandertal est aujourd’hui reconnu comme un humain à part entière. Loin des images d’Épinal auxquelles nous avons tous été confrontés, «Néandertal: l’expo» nous présente une espèce plus proche de nous qu’on l’imagine. «Néandertal n'était ni supérieur, ni inférieur à l'homme moderne, il était différent. La hiérarchisation est contraire à la démarche scientifique. Rien n'est fixé ou linéaire, l'évolution humaine est buissonnante, tant d'un point de vue biologique que culturel», explique Marylène Patou-Mathis, la commissaire scientifique de l'exposition. Enquête en trois épisodes sur lointain cousin.

    Néandertal, l'ADN a parlé

    Néandertal, l'ADN a parlé

    Longtemps considéré comme une créature primitive, l’homme de Néandertal est aujourd’hui reconnu comme un humain à part entière. Loin des images d’Épinal auxquelles nous avons tous été confrontés, Néandertal: l’expo nous présente une espèce plus proche de nous qu’on l’imagine. «Néandertal n'était ni supérieur, ni inférieur à l'homme moderne, il était différent. La hiérarchisation est contraire à la démarche scientifique. Rien n'est fixé ou linéaire, l'évolution humaine est buissonnante, tant d'un point de vue biologique que culturel», explique Marylène Patou-Mathis, la commissaire scientifique de l'exposition.
    Au cours de notre enquête, nous avons découvert combien la réalité de la vie de l’homme de Néandertal pouvait être éloignée des clichés. Parfois végétarien, utilisateur d’antibiotiques, être social… il nous a réservé nombre de surprises. Ces découvertes, on les doit à des paléontologues, bien sûr, mais aussi à l’étude d’ADN d’hommes de Néandertal. Des chercheuses nous expliquent comment elles ont travaillé dans le troisième et dernier épisode de notre série «Néandertal, l’ADN a parlé», en partenariat avec le Musée de l’Homme.

    • 17 min
    Néandertal, un être social

    Néandertal, un être social

    Longtemps considéré comme une créature primitive, l’homme de Néandertal est aujourd’hui reconnu comme un humain à part entière. Loin des images d’Épinal auxquelles nous avons tous été confrontés, Néandertal: l’expo nous présente une espèce plus proche de nous qu’on l’imagine. «Néandertal n'était ni supérieur, ni inférieur à l'homme moderne, il était différent. La hiérarchisation est contraire à la démarche scientifique. Rien n'est fixé ou linéaire, l'évolution humaine est buissonnante, tant d'un point de vue biologique que culturel», explique Marylène Patou-Mathis, la commissaire scientifique de l'exposition.
    Comme nous, les Sapiens sapiens, Néandertal était un être social. Avec ses formes d’organisation, ses règles, ses habitudes, ses relations entre individus. Quels étaient leurs tabous? Leurs rites? Sans comparer l’incomparable, eux et nous, des éléments de réponse dans «Néandertal, un être social», deuxième épisode de notre podcast, «Néandertal, l’enquête», en partenariat avec le Musée de l’Homme.

    • 18 min
    Néandertal au quotidien

    Néandertal au quotidien

    Longtemps considéré comme une créature primitive, l’homme de Néandertal est aujourd’hui reconnu comme un humain à part entière. Loin des images d’Épinal auxquelles nous avons tous été confrontés, «Néandertal: l’expo» nous présente une espèce plus proche de nous qu’on l’imagine. «Néandertal n'était ni supérieur, ni inférieur à l'homme moderne, il était différent. La hiérarchisation est contraire à la démarche scientifique. Rien n'est fixé ou linéaire, l'évolution humaine est buissonnante, tant d'un point de vue biologique que culturel», explique Marylène Patou-Mathis, la commissaire scientifique de l'exposition.
    Comment vivait-il, cet homme de Néandertal, apparu il y a quelque 350.000 ans, disparu il y a 30.000 ans ? Que mangeait-il ? Comment organisait-il sa survie en milieu hostile ? Comment s’adaptait-il à son environnement ? Les travaux des scientifiques modernes apportent des réponses éclairantes et surprenantes: notre lointain cousin était parfois végétarien, utilisait des antibiotiques naturels, appréciait les huîtres. «Néandertal au quotidien», premier épisode de notre podcast, «Néandertal: l’enquête», en partenariat avec le Musée de l’Homme.
     

    • 14 min

Avis d’utilisateurs

5.0 sur 5
4 notes

4 notes

Classement des podcasts dans Histoire

D’autres se sont aussi abonnés à

Plus par Slate.fr