55 épisodes

Le podcast à l'écoute des créateurs d'images et de sons.
Grands entretiens avec des personnalités du cinéma, de la photographie et du son. Deux fois par mois, découvrez en profondeur un nouveau métier ou une nouvelle approche artistique.
Tous les épisodes sur negatif.co, iTunes, Spotify, YouTube et vos plateformes de podcast.

NÉGATIF Thibault ELIE

    • Télévision et cinéma
    • 3.5, 2 notes

Le podcast à l'écoute des créateurs d'images et de sons.
Grands entretiens avec des personnalités du cinéma, de la photographie et du son. Deux fois par mois, découvrez en profondeur un nouveau métier ou une nouvelle approche artistique.
Tous les épisodes sur negatif.co, iTunes, Spotify, YouTube et vos plateformes de podcast.

    [DOCU] "Carnets 88", un film de Sylvain Yonnet

    [DOCU] "Carnets 88", un film de Sylvain Yonnet

    📻 Sylvain Yonnet a réalisé en 2016 et 2017 Carnets 88, un documentaire de presque 2 heures qui tisse le portrait d’un youtubeur nationaliste, trentenaire presque normal d’apparence, Daniel Conversano — et plus globalement des réseaux néofascistes en France et en Europe. C’est un objet inédit puisque tourner un film dans ces milieux est exceptionnel, et tourner avec un accès aussi large que ce qu'il a pu avoir est encore plus rare. Ancien ami de Daniel, le réalisateur a eu accès à un espace intime — ses archives vidéos, son quotidien — mais aussi de longs entretiens qui sont la matière première du film : documenter une pensée radicale, violente, raciste et antisémite  

    💬 Nous avons discuté du rapport particulier du filmeur à son sujet, de la possibilité de faire un film anti-fasciste et analytique ou encore des difficultés de financer et montrer au public un tel objet filmique.  

    Article complet ➡ https://negatif.co/carnets-88

    • 30 min
    #28 Jean-François Laguionie, dessinateur, raconteur d'histoires & navigateur imaginaire

    #28 Jean-François Laguionie, dessinateur, raconteur d'histoires & navigateur imaginaire

    🎥  Entretien avec le grand cinéaste d'animation Jean-François Laguionie ➡️ https://negatif.co/jean-francois-laguionie

    🎬 Jean-François Laguionie défend les films d’animation comme étant du cinéma à part entière, au même titre que la fiction ou le documentaire. Récompensé d'une Palme d'or du court-métrage en 1978 pour "La Traversée de l'Atlantique à la rame", ses films les plus marquants sont "Gwen, le livre de sable", "Le Château des singes", "Le Tableau" ou encore "Louise en hiver".

    🎞 Son dernier film, "Le Voyage du Prince", est un conte philosophique dans un monde de singes utilisant les dernières technologies d’animation entre 2D et 3D. Le cinéaste nous raconte le processus de création si particulier de l’animation, de son « animatique sauvage » jusqu’aux dernières retouches du son en passant par la recherche — difficile — de financement…

    Les chapitres

    00:02:22 — Faire du cinéma d’animation comme un navigateur imaginaire
    00:07:56 — Le Voyage du Prince, récit d’une création : du croquis à l’animatique sauvage
    00:22:00 — Le Voyage du Prince (2) : le travail en équipe réduite, du dessin à la musique
    00:35:41 — Le Voyage du Prince (3) : de la supervision de la réalisation jusqu’aux finitions
    00:44:32 —  Un parcours entre cinéphilie classique et premiers films « anti-Disneyéens »
    00:55:32 — Du court au long-métrage : expérimentations formelles, solitaires plus collectives
    01:09:23 — La question du cadre et de la lumière en animation
    01:15:40 — Bruitage, musique et son : la place du réel en animation

    Abonnez-vous et écoutez l'épisode sur les plateformes ⬇️
    Audio # http://anchor.fm/negatif
    iTunes # https://apple.co/2Fiv8rJ
    Spotify # https://spoti.fi/2M54naQ
    YouTube # https://youtu.be/ETNpMqV_k7c

    • 1h 24 min
    Entretien avec Claude Schmitz, aventurier & créateur d'objets atypiques

    Entretien avec Claude Schmitz, aventurier & créateur d'objets atypiques

    🎥  Entretien avec le cinéaste belge Claude Schmitz « créateurs d'objets atypiques » ➡️ https://negatif.co/claude-schmitz

    🎬 Il nous parle de « Braquer Poitiers » un film tourné sans budget ni scénario avec seulement quatre acteurs + Wilfrid, « personnalité colorée » et propriétaire d’un car-wash se faisant braquer chez lui...

    ❓ Comment tourner en petite équipe ? Comment le film est-il passé du court au long-métrage ? Est-ce un documentaire ou une fiction ? Et comment Claude Schmitz déploie-t-il son univers au cinéma comme au théâtre ? Toutes les réponses dans ce nouveau grand entretien de NÉGATIF.

    💬 Les chapitres
    00:01:55 — « Rassembler des formes atypiques dans des objets atypiques »
    00:05:41 — Braquer Poitiers, genèse d'un film à zéro budget à la rencontre de Wilfrid
    00:17:12 — Récit d'un tournage & description de son dispositif en petit équipe
    00:32:57 — Se méfier de la composition et bien choisir l'outil-caméra
    00:45:51 —  Braquer Poitiers : le montage comme processus lent, long et complexe
    00:59:02 — Itinéraire : de la mise en scène de théâtre jusqu'aux films amateurs
    01:07:58 — Composer un clip pour un groupe & incorporer de la musique dans ses films
    01:13:00 — Le Mali en Afrique, un film pensé comme une des parties d'une pièce de théâtre

    Abonnez-vous et écoutez l'épisode sur les plateformes ⬇️
    Audio # http://anchor.fm/negatif
    iTunes # https://apple.co/2Fiv8rJ
    Spotify # https://spoti.fi/2M54naQ
    YouTube # https://youtu.be/pdDFOg0jZLM

    • 1h 22 min
    [THÉÂTRE] Denis Lavant, acteur dans « La dernière bande » de Samuel Beckett

    [THÉÂTRE] Denis Lavant, acteur dans « La dernière bande » de Samuel Beckett

    🎧 Entretien inédit avec l'acteur Denis Lavant, à propos de Beckett et du théâtre... ➡️ https://negatif.co/denis-lavant

    🎭 Alors que les théâtres sont fermés et que Festival d'Avignon 2020 n'aura pas lieu, replongeons nous dans le dernier grand rôle de Denis Lavant au théâtre, dans la pièce« La dernière bande » de Samuel Beckett, mise en scène par Jacques Osinski à Avignon l'été dernier.

    💬 Acteur saltimbanque, Denis Lavant interprète Krapp, d’un vieux monsieur qui réécoute sa voix parlant de son passé, enregistrée et rangée dans une boîte qu’il sort à chaque anniversaire... Comment interpréter ce personnage ? Qu'est-ce que le théâtre de Beckett ? Que représente un festival de théâtre pour un comédien ?

    Retranscription écrite ➡️ https://negatif.co/denis-lavant

    Abonnez-vous et écoutez l'épisode sur les plateformes ⬇️
    YouTube # https://youtu.be/bny_drsy-f8
    Audio # http://anchor.fm/negatif
    iTunes # https://apple.co/2Fiv8rJ
    Spotify # https://spoti.fi/2M54naQ

    • 35 min
    #26 F.J. Ossang, écrivain, chanteur, poète, cinéaste & irrégulier professionnel

    #26 F.J. Ossang, écrivain, chanteur, poète, cinéaste & irrégulier professionnel

    🎥  Entretien avec l'écrivain, chanteur, poète, cinéaste F.J. Ossang, figure unique du cinéma français, « existentiellement punk » ➡️ https://negatif.co/fj-ossang

    🎬 CINÉMA — Des films avant-gardistes, portés par l'idée de liberté, entre l’insurrection, la science-fiction, le film noir et l’aventure. Des films en noir et blanc, parfois en couleur, mais toujours en pellicule argentique : "L'Affaire des Divisions Morituri" , "Le Trésor des Îles Chiennes", "Docteur Chance", "Dharma Guns", "9 Doigts" — dont F.J. Ossang a écrit seul tous les scénarios.

    🎶 MUSIQUE — Membre fondateur des groupes De la Destruction Pure et MKB (Messageros Killers Boys), il a écrit pour eux des textes et chanté, puis utilisé la musique dans ses films. Qu’est-ce que le punk pour lui ? La liberté, le danger, la poésie. Pour F.J. Ossang être punk est un acte insurrectionnel.

    📖 LITTÉRATURE — La poésie d'abord, qu'il a commencé à écrire jeune, puis des journaux, romains, pamphlets, manifestes, essais... Nous discutons de son recueil de poèmes "Venezia Central" — dont il nous lit un extrait — et de son texte "Mercure Insolent" questionnant le medium cinématographique....

    💬 Les chapitres
    00:03:09 — Être  « irrégulier professionnel » : en courant alternatif  entre écriture, musique et cinéma
    00:05:24 — 9 doigts, genèse d'un film noir, film d'aventure, film gothique à la « densité magnétique »
    00:12:56 — Une aventure de tournage où il a fallu « varier l'attaque du monde par les acteurs »
    00:22:00 — Le cinéma entre acte de cadrer un plan et recherche de la lumière
    00:34:27 — Le montage comme « grand épreuve » pour revisiter le film...
    00:46:13 — Itinéraire d'un cinéaste : les débuts à l'IDHEC « no future »
    00:54:01—  La poésie comme « découvertes de mondes »
    01:04:20 — MKB : la musique entre le punk anglais et la Fraction Armée Rouge
    01:22:51 — « Utilisez la jeunesse avec le plus d'intensité »

    Abonnez-vous et écoutez l'épisode sur les plateformes ⬇️
    Audio # http://anchor.fm/negatif
    iTunes # https://apple.co/2Fiv8rJ
    Spotify # https://spoti.fi/2M54naQ
    YouTube # https://youtu.be/aw6tLoVsf0o

    • 1h 29 min
    #25 Juliette Welfling, monteuse de films

    #25 Juliette Welfling, monteuse de films

    🎥  Entretien avec la monteuse de films Juliette Welfling ➡️ https://negatif.co/juliette-welfling

    🎬 5 César du meilleur montage et 1 Palme d'Or : Juliette Welfling est l'une des monteuses les plus talentueuses de sa génération. Fidèle collaboratrice du réalisateur français Jacques Audiard, elle a notamment monté avec lui "Dheepan", "Un prophète" et "Les Frères Sisters". Pour elle dans le montage tout est possible : « Il faut être libre ».

    🎞 Elle a travaillé avec d’autres grands réalisateurs de plusieurs nationalités : les français Eric Lartigau, Albert Dupontel et Michel Gondry ("La Sciences des rêves" en 2006) ; le chinois Lou Ye ("Love and Bruises") en 2011 ;  l’iranien Asghar Farhadi ("Le Passé" en 2014) ou encore les américains Julian Schnabel ("Le Scaphandre et le Papillon" en 2007) et Gary Ross ("Hunger Games" en 2012 et "Ocean’s 8" en 2018)

    💬 Les chapitres
    00:02:11 — Être monteuse c’est avant tout conseiller sur la façon de raconter le mieux possible l’histoire
    00:04:27 — Les Frères Sisters, récit de la fabrication du film du point de vue de la monteuse
    00:16:34 — Un travail collectif avec un assistant-monteur, la scripte, le monteur son et le mixeur son
    00:28:09 — Le choix de la musique et les relations avec le compositeur de la bande-originale
    00:37:09 — « Devenir monteuse en faisant » : un apprentissage au moment de la transition argentique/pellicule
    00:50:16 — La rencontre et la collaboration avec Jacques Audiard : « Dépasser le scénario »
    01:00:01 — Le travail à Hollywood avec Gary Ross : l’exemple d’Hunger Games
    01:14:18 — Dans le montage tout est possible : « Il faut être libre »

    Abonnez-vous et écoutez l'épisode sur les plateformes ⬇️
    Audio # http://anchor.fm/negatif
    iTunes # https://apple.co/2Fiv8rJ
    Spotify # https://spoti.fi/2M54naQ
    YouTube # https://youtu.be/KlLutYoR8LI

    • 1h 15 min

Avis d’utilisateurs

3.5 sur 5
2 notes

2 notes

Classement des podcasts dans Télévision et cinéma

D’autres se sont aussi abonnés à