12 épisodes

Pablocast est un podcast qui s'intéresse au domaine de la culture, des arts, des patrimoines et des territoires. Vous cherchez à vivre une expérience sonore immersive pendant vos visites d'expositions, de monuments ou d'une ville, vous voulez plonger dans la vie des artistes. Savoir ce que les œuvres racontent et ce que les créateurs de tous horizons ont à nous dire de leur époque, comment ils ont marqué   ? 

Eh bien, écoutez les visites de Pablo!  Elles vous emmènent au cœur des expos, des territoires et des patrimoines, en mots et en sons.  Laissez-vous happer par les expériences immersives conçues pour chaque exposition, chaque monument, et découvrez les œuvres de créateurs connus ou méconnus, modernes ou contemporains pour découvrir autrement la richesse artistique et patrimoniale ! 

Vous êtes fan d'expos, de ballades urbaines, suivez et écoutez Hello Pablo, le podcast imaginé en séries et conçu comme des mini-stories sur les expositions en cours ou à venir. 

Vous êtes fan de patrimoine, suivez et écoutez Patnum, les mini-récits créés autour du patrimoine et des territoires 

Une création de Pablo

Voix Off : Delphine Lanniel 

Enregistrement : Studio VOA 

Post-production : Plissken 

Pablocast Pablo, l'app des expos

    • Culture et société
    • 5,0 • 3 notes

Pablocast est un podcast qui s'intéresse au domaine de la culture, des arts, des patrimoines et des territoires. Vous cherchez à vivre une expérience sonore immersive pendant vos visites d'expositions, de monuments ou d'une ville, vous voulez plonger dans la vie des artistes. Savoir ce que les œuvres racontent et ce que les créateurs de tous horizons ont à nous dire de leur époque, comment ils ont marqué   ? 

Eh bien, écoutez les visites de Pablo!  Elles vous emmènent au cœur des expos, des territoires et des patrimoines, en mots et en sons.  Laissez-vous happer par les expériences immersives conçues pour chaque exposition, chaque monument, et découvrez les œuvres de créateurs connus ou méconnus, modernes ou contemporains pour découvrir autrement la richesse artistique et patrimoniale ! 

Vous êtes fan d'expos, de ballades urbaines, suivez et écoutez Hello Pablo, le podcast imaginé en séries et conçu comme des mini-stories sur les expositions en cours ou à venir. 

Vous êtes fan de patrimoine, suivez et écoutez Patnum, les mini-récits créés autour du patrimoine et des territoires 

Une création de Pablo

Voix Off : Delphine Lanniel 

Enregistrement : Studio VOA 

Post-production : Plissken 

    #E1 - Mon monde, une Aventure générale d'Alain Fleischer

    #E1 - Mon monde, une Aventure générale d'Alain Fleischer

    La voix que les visiteurs vont de suite entendre dans ce premier épisode est celle d’Alain Fleischer, photographe, cinéaste, artiste plasticien, écrivain, fondateur, et directeur de l’école du Fresnoy qui ouvre L’Aventure générale, une importante exposition au 104 du 10 octobre au 6 décembre 2020. 

    En partenariat avec le 104, Pablo a réalisé son premier podcast de visites d’expos pour cette exposition. Composé de 6 épisodes d’une durée globale de 40mn, ils permettront aux visiteurs de passer de salle en salle, à travers un parcours ouvert et libre, qui n’est ni chronologique, ni thématique, permet de vivre l’exposition à son rythme, et laisse accessibles les chemins de traverses. Chaque épisode se veut une immersion sonore dans l’œuvre et la déambulation imaginée par l’artiste. 

    Ce premier épisode révèle l’univers dans lequel le visiteur va être plongé. Une plongée en immersion totale, fascinante, dans son monde secret. Telle une invitation à une promenade onirique, à l’aventure et au rêve, elle propose de remonter le cours d’une œuvre plurielle de cet inépuisable voyageur dans les domaines de l’art, de la photographie, du cinéma, de la littérature, un voyageur qui explore sans relâche l’invisible, ce qui ne se voit pas, et qui est pourtant bien là.

    • 5 min
    #E1 - Jeff Koons au Mucem

    #E1 - Jeff Koons au Mucem

    Quand un musée, le MUCEM et un artiste star mondialement connu, Jeff Koons, font dialoguer objets du désir et objets du quotidien, cela donne une exposition inédite sur les secrets de l’art du maître du Kitsch art, loin des clichés reçus et des controverses attachés à l’artiste. 

    • 2 min
    #P1 - La Maison-atelier de Théo Van Doesburg

    #P1 - La Maison-atelier de Théo Van Doesburg

    C’est l’histoire d’une petite maison à Meudon, construite dans une rue en pente, une petite maison aux murs blancs, porte de garage jaune, porte du toit-terrasse rouge et garde-corps noir se livrant discrètement aux regards des promeneurs. Trois couleurs primaires qui rythment une façade blanche, en se limitant aux portes extérieures. Cette maison, c’est la Maison-atelier Van Doesburg, l’une des maisons d’architectes les plus célèbres de la période de l’entre-deux-guerres. 

    • 3 min
    #E2 - La mécanique de l'illusion - Atelier 0-2

    #E2 - La mécanique de l'illusion - Atelier 0-2

    Le deuxième épisode du podcast emmène le visiteur dans les obsessions de l’artiste et ses recherches sur la projectabilité de l’image photographique et vidéographiques. Photographier des images pour les projeter ! 

    D’emblée, plongée dans le noir, le visiteur-déambulateur sera au cœur de l’expérience. Et en de multiples occasions, il devra participer à l’œuvre pour en avoir la « révélation »  - au sens photographique et métaphysique du terme.

    Grâce à des dispositifs plus ou moins élaborés, où les jeux de miroirs jouent un rôle essentiel, le visiteur est transporté au cœur de l’univers de l’artiste, au centre de ses recherches sur l’image photographique, révélée, réfléchie, projetée, en mouvement où le temps échappe à l’instant. 

    Les principales œuvres comme Voyage du Brise-glace, Autant en emporte le vent et enfin A la recherche de Stella, se concentrent et questionnent sans relâche l’idée de projectabilité d’une image photographique. Cette image, il la suit à la trace, la fragmente, la déconstruit, la rend voyageuse, et même sonore mais toujours en mouvement pour lui donner une nouvelle dimension. C’est ainsi la question du transfert des images, à la fois dans le temps et dans l’espace (sur un autre objet, par exemple) qui est au cœur de cette première série d’oeuvres.

    • 6 min
    #E2 - La Collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton

    #E2 - La Collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton

    Cindy Sherman, Charlotte Perriand, Egon Schiele ou encore Jean-Michel Basquiat. La Fondation Louis Vuitton a l’habitude de présenter les plus grands noms de l’art moderne et contemporain et les plus grands collections privées au monde.

    En 2016/2017, elle avait accueilli la collection Chtchoukine. Icônes de l’art moderne.Celle de la collection Morozov est le second volet de cette série. On vous raconte ici le début de cette aventure orientale.

    • 2 min
    #E3 – Des nœuds, des liens, des plis pour les visiteurs du noir - Atelier 4

    #E3 – Des nœuds, des liens, des plis pour les visiteurs du noir - Atelier 4

    Dans ce 3e épisode, le visiteur découvre que la photographie selon Fleischer, vit, bouge, palpite, libère du sens et de la forme. A ce titre, on pourrait dire avec une joie enfantine, que Fleischer, en admirateur probable de James Joyce, est un « méca-gicien » – ou un « magi-canicien » de l’image.

    Le visiteur du noir entre alors dans une suite de salles plongés dans le noir, en tête à tête avec une multitude d’œuvres et d’installations, plus ou moins monumentales, plus ou moins chargées en émotions et en souvenirs, Bout à bout, Autoportraits sous le masque, La vague gelée et le Golem, puis L’homme dans les draps, qui se présentent sous la forme de trois petites projections, au rythme décalé, dialoguent ainsi avec les séries photographiques Les hommes dans les draps, Le nu dans les draps, Nuit des visages, Les rayogrammes, et Plis et replis. Un ensemble qui rend aussi, par détour, hommage aux précurseurs de la photographie artistique expérimentale du début du XXe siècle, parmi lesquels Man Ray et László Moholy-Nagy.

    Entre révélation et effacement, l’œuvre, La nuit des images montre des portraits photographiques projetés de nuit dans des sites romanesques, tandis que Le regard des morts, réalisée et montrée en 1998 pour la célébration du 80ème anniversaire de l’Armistice de 1918, à Arras fait réapparaitre des centaines de regards de soldats disparus pendant la Grande Guerre.

    • 8 min

Avis

5,0 sur 5
3 notes

3 notes

Dustdedust ,

Quand l’art rencontre le podcast

Travail d’écriture au top et travail sur le son immersif !

Classement des podcasts dans Culture et société

France Inter
Slate.fr
France Culture
Agathe Lecaron
France Culture
France Culture