250 episodes

« Paroles d’histoire » est un podcast ouvert à toutes les périodes et toutes les approches qui permettent de réfléchir au passé, et à ses liens avec le présent. En invitant des historiennes et des historiens on pourra discuter de livres récents ou classiques, d’historiographie et de méthodologie, de débats et de controverses, et de tous les usages possibles de l’histoire, des plus savants aux plus courants, à l’école, au musée, à la télévision, sur internet. Podcast créé et animé par André Loez.

Paroles d'histoire Paroles d'histoire

    • Histoire
    • 4.7 • 218 Ratings

« Paroles d’histoire » est un podcast ouvert à toutes les périodes et toutes les approches qui permettent de réfléchir au passé, et à ses liens avec le présent. En invitant des historiennes et des historiens on pourra discuter de livres récents ou classiques, d’historiographie et de méthodologie, de débats et de controverses, et de tous les usages possibles de l’histoire, des plus savants aux plus courants, à l’école, au musée, à la télévision, sur internet. Podcast créé et animé par André Loez.

    249. Révolutionner l’école après 1789, avec Laurence De Cock et Côme Simien (les mercredis des révolutions)

    249. Révolutionner l’école après 1789, avec Laurence De Cock et Côme Simien (les mercredis des révolutions)

    Les mercredis des révolutions, Université populaire de la société d’histoire de 1848 en partenariat avec Politis – Séance du 11 mai 2022 à la mairie du 18e arrondissement de Paris

    Hérités des Lumières, les débats sur l’éducation se sont intensifiés pendant la Révolution française. Les révolutionnaires ont fait de la question éducative, et plus particulièrement de celle de la scolarisation du peuple, un enjeu social et politique majeur, d’autant qu’on accorde alors à l’éducation le pouvoir de transformer radicalement la société. « Après le pain, l’éducation est le premier besoin du peuple » (Danton, 1793)

    Avec Laurence de Cock (docteure en sciences de l’éducation) et Côme Simien (maître de conférences en Histoire moderne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), séance animée par Carole Christen (professeure à l’Université du Havre).

    La discussion :



    * Introduction (00:00)

    * Présentation par Carole Christen (01:15)

    * L’école des révolutionnaires, à partir de 1789 (Côme Simien, 6:00)

    * Quels prolongements de leurs idées au XIXe et au début du XXe siècle ? L’éducation « nouvelle » est-elle révolutionnaire ? (Laurence De Cock, 34:00)

    * La place de l’enseignement de l’histoire dans les débats éducatifs, sous la Révolution et au XIXe siècle (1:00:00)

    • 1 hr 29 min
    248. Passé familial, enquête historienne, avec Camille Lefebvre

    248. Passé familial, enquête historienne, avec Camille Lefebvre

    L’invitée : Camille Lefebvre, directrice de recherche au CNRS

    Le livre : À l’ombre de l’histoire des autres, Paris, éditions de l’EHESS, 2022.

    La discussion :



    * Introduction (00 :00)

    * À l’ombre de l’histoire familiale (1:00)

    * Un livre faisant suite à des enquêtes historiennes et familiales de plus en plus nombreuses (2:30)

    * Une démarche qui teste les limites du travail historique (6:00)

    * Les différentes strates de documentation et leurs ambiguïtés (8:00)

    * Les paradoxes du vrai et du faux des archives officielles et familiales (12:00)

    * Extrait : portrait de Mariano Peña Hernando, lu par Anna Kubišta (17:00)

    * Les surprises documentaires et biographiques en cours d’enquête (18:30)

    * Un rapport au passé intense à la génération des parents (26:30)

    * La question des langues, transmises ou non transmises, au cœur de l’enquête (28:00)

    * Une enquête nourrie par l’entraide et l’apprentissage d’autres historiographies (31:00)

    * Quatre familles confrontées à des logiques brutales de modernisation dans le dernier tiers du XIXe siècle (33:00)

    * Les rapports familiaux à la judéité et au communisme, longtemps très structurants (36:15)

    * Peut-on avoir peur de ce qu’on va trouver aux archives ? (41:00)



    Les références citées dans l’émission :



    * Ivan Jablonka, Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus, Paris, Seuil, 2012.

    * Mark Mazower, Ce que mon père n’a pas dit. Un passé russe, Paris, Seuil, 2021.

    * Daniel Mendelsohn, Les disparus, Paris, Flammarion, 2007.

    * Stéphane Audoin Rouzeau, Quelle histoire ! Un récit de filiation (1914-2014), Paris, EHESS-Gallimard-Seuil, 2013.

    * Jonathan Safran Foer, Tout est illuminé, 2003



    Les conseils de Camille Lefebvre :



    * Collection « aparté » des éditions de l’EHESS

    * Jonathan Safran Foer, Tout est illuminé

    * Ruth Zylberman, 209 rue Saint-Maur, Paris Xe. Autobiographie d’un immeuble, Paris, Seuil, 2020 ; adapté du documentaire Les Enfants du 209 rue Saint-Maur

    • 45 min
    247. Presse et révolutions, avec Pierre Serna et Edwy Plenel (les mercredis des révolutions)

    247. Presse et révolutions, avec Pierre Serna et Edwy Plenel (les mercredis des révolutions)

    Les mercredis des révolutions, Université populaire de la société d’histoire de 1848 en partenariat avec Politis – Séance du 6 avril 2022 à la mairie du 18e arrondissement de Paris



    Médaille de colporteurs de journaux, 1789

    Presse et révolutions avec Pierre Serna, historien et Edwy Plenel, président de Médiapart

    Séance animée par Claudine Ducol

    De la Révolution française aux Printemps arabes, chaque moment révolutionnaire est caractérisé par un essor (parfois éphémère) de la presse. Celle-ci est intrinsèquement liée à la démocratie et chaque période d’atteinte aux droits voit aussi son reflux ou sa remise en cause.

    Dans le même temps la presse, au XIXe siècle comme aujourd’hui, est souvent accusée de vénalité. Cette séance reviendra sur les relations entre presse et révolutions et s’interrogera sur sa capacité à promouvoir effectivement « le droit de savoir contre l’opacité des pouvoirs »

     

    • 1 hr 17 min
    246. Biographie d’un livre d’histoire au XIXe siècle, avec Jean-Charles Geslot

    246. Biographie d’un livre d’histoire au XIXe siècle, avec Jean-Charles Geslot

    L’invité : Jean-Charles Geslot, MCF à L’Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines



    Le livre : Histoire d’un livre. L’Histoire de France de Victor Duruy, Paris, CNRS éditions, 2022.

    La discussion :



    * Introduction (00:00)

    * Pourquoi faire la biographie d’un livre ? (1:30)

    * Qui est Victor Duruy en 1857 ? (3:15)

    * Duruy, entre Michelet et Lavisse (4:55)

    * Où en est le genre « Histoire de France » à ce moment ? (7:30)

    * Les historiens romantiques et le recours aux documents: les débuts d’une histoire scientifique ? (9:50)

    * La rigueur discutable de Victor Duruy pour ses notes de bas de page et ses références (13:15)

    * Quel est le quotidien d’un historien au milieu du XIXe siècle ? (14:35)

    * Qui a écrit l’Histoire de France ? Le rôle des femmes d’historiens au XIXe s. (19:00)

    * Une Histoire de France pas si stéréotypée, et pas très monarchique (19:50)

    * Le XIXe siècle, sujet sensible politiquement (24:00)

    * Faire l’histoire d’un livre qui serait comme le « Pinagot » des ouvrages historiques (27:00)

    * Les difficultés de l’enquête, les apports et limites des sources (29:45)

    * À quoi ressemble matériellement ce livre ? (32:35)

    * Les multiples formes et déclinaisons du livre au XIXe siècle (35:00)

    * Des éditions pirates (37:00)

    * Le contrat chez Hachette avec des droits d’auteur très importants (38:25)

    * Un livre qui se vend bien quand l’historien est ministre… (39:50)

    * Lenteur et complexité de la composition typographique (43:00)

    * Diffusion coloniale et mondiale du livre (45:00)



    Les conseils de lecture :



    * Camille Creyghton, Résurrections de Michelet, Paris, EHESS, 2019.

    * Nathalie Richard, La Vie de Jésus de Renan. La fabrique d’un best-seller, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2015.

    • 49 min
    245. Urbex, archives et sciences sociales, avec Nicolas Offenstadt

    245. Urbex, archives et sciences sociales, avec Nicolas Offenstadt

    Pétition à signer pour défendre la possibilité de la recherche à la BNFL’invité: Nicolas Offenstadt, maître de conférences à l’université Paris-I

    Le livre: Urbex. Le phénomène de l’exploration urbaine décrypté, Paris, Albin Michel, 2022.

    La discussion:



    * Introduction (00:00)

    * Un intérêt croissant pour l’urbex (1:00)

    * Généalogie de l’urbex, depuis la fascination pour les ruines jusqu’à l’archéologie industrielle (3:00)

    * L’urbex, fruit des réseaux sociaux où se construisent des communautés dans les années 2000 (6:45)

    * Le milieu de l’urbex, à la fois libertaire et normé (10:25)

    * Leave footprints, take photos, le mantra de l’urbex (13:15)

    * Le discours politique de l’urbex: accès à une ville moins cadenassée ? (17:00)

    * L’urbex risque-t-elle de faire porter un regard romantique sur un passé industriel difficile ? (21:00)

    * Le lieu d’un possible croisement disciplinaire au sein des sciences sociales (géographie, sociologie, urbanisme, archéologie, histoire…) (25:00)

    * Que peut-on faire des archives trouvées en urbex ? (27:15)

    * Les aspects concrets d’une urbex: équipement, risques, etc. (33:45)

    * La pire frayeur en urbex (37:00)

    * Le plus impressionnant: la salle d’archives (40:00)

    * Le lieu pas encore urbexé (43:20)



    Les références citées dans l’émission (par ordre d’apparition):



    * Nicolas Offenstadt, Le pays disparu. Sur les traces de la RDA, Paris, Stock, 2018.

    * Nicolas Offenstadt, Urbex RDA, Paris, Albin Michel, 2019.

    * Alain Schnapp, Une histoire universelle des ruines, Paris, Seuil, 2020.

    * Guy Debord, « Théorie de la dérive », Les lèvres nues, 9, déc. 1956.

    * Delphine Moraldo, L’esprit de l’alpinisme, Lyon, ENS éditions, 2022.

    * Aude Le Gallou, « Espaces marginaux et fronts pionniers du tourisme urbain: approcher les ruines urbaines au prisme de la notion d’(extra)ordinaire  », Bulletin de l’association de géographes français, 95-4 | 2018, 595-612.

    * Judith Audin, « Dans l’antre des villes chinoises: lieux abandonnés et ruines contemporaines », Métropolitiques, 19 juin 2017.

    * Bradley Garrett, Explore Everything. Place-Hacking the City, Londres, Verso, 2013.

    * Arlette Farge, Le goût de l’archive, Paris, Seuil, 1989.

    * Reportage vidéo sur un urbex de N. Offenstadt.

    • 47 min
    244. Artémise et l’enjeu du pouvoir féminin dans le monde grec antique, avec Violaine Sebillotte Cuchet

    244. Artémise et l’enjeu du pouvoir féminin dans le monde grec antique, avec Violaine Sebillotte Cuchet

    L’invitée : Violaine Sebillotte Cuchet, professeure d’histoire grecque à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne

    Le livre : Artémise, une femme capitaine de vaisseaux en Grèce antique, Paris, Fayard, 2022.

    La discussion:



    * Introduction (00:00)

    * Qui est Artémise d’Halicarnasse ? (1:00)

    * Le nom Artémise et le lien avec Artémis ainsi que l’Asie mineure (3:00)

    * Un travail qui n’est pas une biographie classique (4:20)

    * Pourquoi faire sortir ce personnage des seconds rôles ? (5:20)

    * Une figure « normale » dans le récit d’Hérodote ? (7:15)

    * L’importance du contexte d’écriture d’Hérodote pour comprendre son ambivalence envers Athènes (10:40), et le tour joué par Artémise aux Athéniens dans la bataille (11:30)

    * Artémise, une Amazone ? (15:00)

    * La diversité des régimes de genre dans l’Antiquité grecque, que l’athénocentrisme des sources fait perdre de vue (17:00)

    * Antiquité et stéréotypes de genre (18:30)

    * Clivages de sexe et autres clivages sociaux (20:00)

    * Halicarnasse, une cité de « middle ground » (21:20)

    * Relativiser et complexifier la coupure Grecs / barbares (24:00)

    * La question du pouvoir féminin à repenser dans l’ensemble du monde grec (29:30)

    * Relire ces enjeux grâce aux inscriptions (33:00)

    * Remettre en cause l’idée de la cité comme « club d’hommes » (36:30)

    * Quels sont les contours d’une communauté politique grecque ? Faut-il suivre le modèle défini par Aristote ? (39:30)



    Les références évoquées dans le podcast:



    * Richard White, Le Middle Ground. Indiens, Empires et Républiques dans la région des Grands Lacs, 1650-1815 · Toulouse, Anacharsis, 2009 [1991]

    * Travaux sur le « middle ground » dans l’antiquité d’Irad Malkin

    * John Myres, Herodotus, father of history, Oxford, Clarendon Press, 1953.

    * Projet Eurykléia

    * Archéologie du genre



    Le conseil de lecture: Virginie Despentes, King Kong Théorie

    • 46 min

Customer Reviews

4.7 out of 5
218 Ratings

218 Ratings

chezJacques ,

Le plus intéressant des podcasts d’histoire!

Merci à vous André et à vos invités qui ont tellement de choses à partager.
Je ne rate aucun épisodes, et c’est toujours un plaisir d’explorer les archives également. Mention spéciale sur les séries d’épisodes à thèmes (l’URSS, Tintin)

superzelladz ,

Merci

Merci à Malika Rahal pour son travail admirable et sa sincérité ainsi que son excellente idée dans l’épisode sur l’année 1962 et l’indépendance de l’Algérie…
Petite fille de martyre, petite fille de Moujahid torturé par l’armée coloniale et fille d’un orphelin de la révolution, j’ai fui l’Algerie suite au terrorisme et je suis aujourd’hui pharmacienne en France… j’ai été particulièrement touchée par cet épisode extrêmement juste, et très pertinent qui m’a rappelé les lectures de mon père notamment l’œuvre majeure d’Henri Alleg.
Majda

jfkdlsosgicidlzpdpgofmd ,

Maus

J’ai écouté votre épisode sur Maus et il est très riche. Votre invité, à la fois passionné de BD et historien, apporte une très grande plus value. C’est sérieux et plaisant. Je repasserai par chez vous…

Top Podcasts In Histoire

RTL
Radio Classique
France Culture
France Inter
France Culture
Europe 1

You Might Also Like

Storiavoce
Fanny Cohen Moreau
France Culture
France Culture
France Culture
Richard Fremder