59 min

Pos. Report #22 avec Pierre Quiroga et Didier Ravon Pos. Report

    • Sports

Pour ce 22e épisode de Pos. Report, nous recevons le Skipper Macif 2019 Pierre Quiroga, quatrième de la Solo Maître CoQ qui s’est achevée samedi dernier par la deuxième victoire consécutive de Tom Laperche, et le journaliste Didier Ravon, qui collabore pour Libération et Voiles & Voiliers, dont il a été par le passé rédacteur en chef.

Pierre Quiroga revient d’abord sur les enseignements qu’il tire de la Solo Maître CoQ, satisfait de sa quatrième place et surtout de sa victoire sur la grande course, une boucle de 340 milles autour des Sables d’Olonne. Il évoque la dureté physique dans la brise du Figaro Beneteau 3 qui, au-delà de 19 nœuds, oblige les marins à barrer quasiment en permanence, d’où la nécessité d’être en parfaite condition physique pour tenir le rythme.

Didier Ravon se montre d’ailleurs impressionné par la nouvelle génération de figaristes et se réjouit de voir que cette classe s’ouvre de plus en plus aux femmes. Pierre Quiroga évoque ensuite ses objectifs à la hausse, entre la Transat en double Concarneau-Saint-Barthélémy, qu’il courra avec Erwan Le Draoulec, et la Solitaire du Figaro, confiant que pour sa cinquième saison sur le circuit il est temps de « scorer ».

Interrogé sur son avenir, le sudiste confie réfléchir à un projet de Class40 sur la prochaine Route du Rhum, et rêve de Vendée Globe à horizon 2028.

Nous terminons cet épisode par commenter Didier Ravon, qui a bien suivi le dossier, l’élection surprise de Jean-Luc Dénéchau à la présidence de la Fédération française de voile devant le sortant Nicolas Hénard. Nos deux invités évoquent enfin l’incertitude planant sur la nouvelle épreuve olympique de course au large double mixte, qui attend le verdict du CIO.

Diffusé le 30 mars 2021 

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand

Pour ce 22e épisode de Pos. Report, nous recevons le Skipper Macif 2019 Pierre Quiroga, quatrième de la Solo Maître CoQ qui s’est achevée samedi dernier par la deuxième victoire consécutive de Tom Laperche, et le journaliste Didier Ravon, qui collabore pour Libération et Voiles & Voiliers, dont il a été par le passé rédacteur en chef.

Pierre Quiroga revient d’abord sur les enseignements qu’il tire de la Solo Maître CoQ, satisfait de sa quatrième place et surtout de sa victoire sur la grande course, une boucle de 340 milles autour des Sables d’Olonne. Il évoque la dureté physique dans la brise du Figaro Beneteau 3 qui, au-delà de 19 nœuds, oblige les marins à barrer quasiment en permanence, d’où la nécessité d’être en parfaite condition physique pour tenir le rythme.

Didier Ravon se montre d’ailleurs impressionné par la nouvelle génération de figaristes et se réjouit de voir que cette classe s’ouvre de plus en plus aux femmes. Pierre Quiroga évoque ensuite ses objectifs à la hausse, entre la Transat en double Concarneau-Saint-Barthélémy, qu’il courra avec Erwan Le Draoulec, et la Solitaire du Figaro, confiant que pour sa cinquième saison sur le circuit il est temps de « scorer ».

Interrogé sur son avenir, le sudiste confie réfléchir à un projet de Class40 sur la prochaine Route du Rhum, et rêve de Vendée Globe à horizon 2028.

Nous terminons cet épisode par commenter Didier Ravon, qui a bien suivi le dossier, l’élection surprise de Jean-Luc Dénéchau à la présidence de la Fédération française de voile devant le sortant Nicolas Hénard. Nos deux invités évoquent enfin l’incertitude planant sur la nouvelle épreuve olympique de course au large double mixte, qui attend le verdict du CIO.

Diffusé le 30 mars 2021 

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand

59 min

Classement des podcasts dans Sports