1h

Pos. Report #28 avec Aloïse Retornaz et Jérémie Mion Pos. Report

    • Sports

Ce 28e épisode de Pos. Report est consacré à la voile olympique avec deux invités tout juste sacrés championne et champion d’Europe de 470 à Vilamoura (Portugal) : Aloïse Retornaz (avec Camille Lecointre) et Jérémie Mion (avec Kevin Peponnet). Un deuxième titre consécutif pour la première, une troisième médaille d’or européenne pour le second, qui, avec son précédent barreur Sofian Bouvet, avait été couronné en 2013 et 2016.

Tous les deux reviennent sur les enjeux de cette compétition, la dernière de ce niveau avant les Jeux olympiques de Tokyo, sur laquelle ils avaient à cœur d’effacer des Mondiaux en demi-teinte un mois plus tôt au même endroit (4e place pour le duo féminin, 9e pour les garçons). Mission bien accomplie pour les deux tandems, même si Jérémie Mion regrette un peu une Medal Race moins bien négociée (9e). Au contraire d’Aloïse Retornaz et Camille Lecointre victorieuses de cette ultime manche, ce qui, selon la première, constituait pour elles un objectif de progression en vue des JO.

Des Jeux de Tokyo autour desquels continue de planer une incertitude qu’Aloïse Retornaz confie mettre de côté pour ne pas perturber sa préparation. Une préparation qu’elle va, d’ici le départ au Japon programmé le 11 juillet, peaufiner avec sa barreuse entre Santander, les Sables d’Olonne, Brest, mais aussi Marseille, où elles retrouveront les équipages masculins pour un stage justement dédié à la façon d’aborder la Medal Race.

Nos deux invités évoquent ensuite leurs objectifs de podium olympique et la concurrence qui les attend sur un plan d’eau d’Enoshima qu’ils n’ont plus fréquenté depuis 2019, Jérémie Mion, 7e des Jeux de Rio en 2016, estimant que c’est forcément un atout d’avoir déjà une expérience olympique.

Enfin, nous parlons d’avenir et de l’après JO : si Jérémie Mion compte bien repartir sur une olympiade, car il ne se voit pas passer à côté des Jeux de Paris 2024 à la maison, il va entre-temps découvrir la course au large, puisqu’il participera en Class40 aux deux prochaines éditions de la Transat Jacques Vabre avec Cédric Château.

Moins attirée par le large, Aloïse Retornaz, qui a récemment participé à un stage de sélection pour intégrer l’équipe de France de SailGP, se montre plus discrète sur ses projets futurs, attendant notamment la décision finale du CIO sur les épreuves olympiques de Marseille.

Diffusé le 11 mai 2021
Générique : Fast and wild/EdRecords
Post-production : Clovis Tisserand
Photo : Sailing Energy

Ce 28e épisode de Pos. Report est consacré à la voile olympique avec deux invités tout juste sacrés championne et champion d’Europe de 470 à Vilamoura (Portugal) : Aloïse Retornaz (avec Camille Lecointre) et Jérémie Mion (avec Kevin Peponnet). Un deuxième titre consécutif pour la première, une troisième médaille d’or européenne pour le second, qui, avec son précédent barreur Sofian Bouvet, avait été couronné en 2013 et 2016.

Tous les deux reviennent sur les enjeux de cette compétition, la dernière de ce niveau avant les Jeux olympiques de Tokyo, sur laquelle ils avaient à cœur d’effacer des Mondiaux en demi-teinte un mois plus tôt au même endroit (4e place pour le duo féminin, 9e pour les garçons). Mission bien accomplie pour les deux tandems, même si Jérémie Mion regrette un peu une Medal Race moins bien négociée (9e). Au contraire d’Aloïse Retornaz et Camille Lecointre victorieuses de cette ultime manche, ce qui, selon la première, constituait pour elles un objectif de progression en vue des JO.

Des Jeux de Tokyo autour desquels continue de planer une incertitude qu’Aloïse Retornaz confie mettre de côté pour ne pas perturber sa préparation. Une préparation qu’elle va, d’ici le départ au Japon programmé le 11 juillet, peaufiner avec sa barreuse entre Santander, les Sables d’Olonne, Brest, mais aussi Marseille, où elles retrouveront les équipages masculins pour un stage justement dédié à la façon d’aborder la Medal Race.

Nos deux invités évoquent ensuite leurs objectifs de podium olympique et la concurrence qui les attend sur un plan d’eau d’Enoshima qu’ils n’ont plus fréquenté depuis 2019, Jérémie Mion, 7e des Jeux de Rio en 2016, estimant que c’est forcément un atout d’avoir déjà une expérience olympique.

Enfin, nous parlons d’avenir et de l’après JO : si Jérémie Mion compte bien repartir sur une olympiade, car il ne se voit pas passer à côté des Jeux de Paris 2024 à la maison, il va entre-temps découvrir la course au large, puisqu’il participera en Class40 aux deux prochaines éditions de la Transat Jacques Vabre avec Cédric Château.

Moins attirée par le large, Aloïse Retornaz, qui a récemment participé à un stage de sélection pour intégrer l’équipe de France de SailGP, se montre plus discrète sur ses projets futurs, attendant notamment la décision finale du CIO sur les épreuves olympiques de Marseille.

Diffusé le 11 mai 2021
Générique : Fast and wild/EdRecords
Post-production : Clovis Tisserand
Photo : Sailing Energy

1h

Classement des podcasts dans Sports

RMC
RMC
RMC
Sunday Night Productions
RMC
Mathieu Blanchard