59 min

Pos. Report #50 avec Corentin Douguet et Philippe Legros Pos. Report

    • Sports

Ce 50e épisode de Pos. Report est bien évidemment consacré à la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, dont les trois premiers Ocean Fifty ont coupé la ligne d’arrivée dans la nuit de lundi à mardi. Nos deux invités sont impliqués l’un comme l’autre sur cette Route du Café, en tant que membres de cellules de routage : Corentin Douguet pour l’Ultime SVR Lazartigue et l’Ocean Fifty Solidaires en Peloton-Arsep, Philippe Legros pour Sodebo Ultim 3.



Ils commencent d’ailleurs à raconter comment fonctionnaient leurs cellules de routage respectives, composées de Christian Ponthieu et d’un membre tournant de l’équipe de SVR Lazartigue d’un côté, de Thierry Douillard et de l’Australien Will Oxley « pour élargir le champ de vision », chez Sodebo. Nos invités commentent ensuite la victoire de Primonial et le podium en Ocean Fifty, « pas vraiment une surprise » pour Corentin Douguet, Philippe Legros se montrant « ravi pour cette classe qui va émerger au grand jour. »

Nous passons ensuite aux Ultimes et à la domination du Maxi Edmond de Rothschild qui, pour nos deux experts « est parfaitement logique », tant celui qui était considéré avant le départ comme le grand favori est en avance en termes de « préparation et de raffinement » par rapport à des bateaux plus jeunes. Philippe Legros fait part de la « frustration » qui anime l’équipe de Sodebo suite à l’avarie de flotteur tribord survenue avant Madère, d’autant que Sodebo Ultim 3 s’était montré jusque-là « extrêmement performant en début de vol au portant, dans 14-17 nœuds. »



Nos deux invités évoquent ensuite la flotte Imoca et la prise de pouvoir de LinkedOut (Thomas Ruyant/Morgan Lagravière), Philippe Legros estimant que la vitesse de ce dernier a fait la différence au portant sur le tronçon entre le Brésil et la Martinique, là où Apivia s’était montré « dominateur voire insolent au reaching. » Nous concluons par la Class40, que Corentin Douguet suit de près, puisqu’il disposera début janvier d’un nouveau Lift 2 (plans Lombard) en vue de la prochaine Route du Rhum. Au vu de « la régate géniale » toujours en cours, le Nantais se dit qu’il a « fait le bon choix d’aller vers la Class40. »



Diffusé le 23 novembre 2021

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand

Ce 50e épisode de Pos. Report est bien évidemment consacré à la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, dont les trois premiers Ocean Fifty ont coupé la ligne d’arrivée dans la nuit de lundi à mardi. Nos deux invités sont impliqués l’un comme l’autre sur cette Route du Café, en tant que membres de cellules de routage : Corentin Douguet pour l’Ultime SVR Lazartigue et l’Ocean Fifty Solidaires en Peloton-Arsep, Philippe Legros pour Sodebo Ultim 3.



Ils commencent d’ailleurs à raconter comment fonctionnaient leurs cellules de routage respectives, composées de Christian Ponthieu et d’un membre tournant de l’équipe de SVR Lazartigue d’un côté, de Thierry Douillard et de l’Australien Will Oxley « pour élargir le champ de vision », chez Sodebo. Nos invités commentent ensuite la victoire de Primonial et le podium en Ocean Fifty, « pas vraiment une surprise » pour Corentin Douguet, Philippe Legros se montrant « ravi pour cette classe qui va émerger au grand jour. »

Nous passons ensuite aux Ultimes et à la domination du Maxi Edmond de Rothschild qui, pour nos deux experts « est parfaitement logique », tant celui qui était considéré avant le départ comme le grand favori est en avance en termes de « préparation et de raffinement » par rapport à des bateaux plus jeunes. Philippe Legros fait part de la « frustration » qui anime l’équipe de Sodebo suite à l’avarie de flotteur tribord survenue avant Madère, d’autant que Sodebo Ultim 3 s’était montré jusque-là « extrêmement performant en début de vol au portant, dans 14-17 nœuds. »



Nos deux invités évoquent ensuite la flotte Imoca et la prise de pouvoir de LinkedOut (Thomas Ruyant/Morgan Lagravière), Philippe Legros estimant que la vitesse de ce dernier a fait la différence au portant sur le tronçon entre le Brésil et la Martinique, là où Apivia s’était montré « dominateur voire insolent au reaching. » Nous concluons par la Class40, que Corentin Douguet suit de près, puisqu’il disposera début janvier d’un nouveau Lift 2 (plans Lombard) en vue de la prochaine Route du Rhum. Au vu de « la régate géniale » toujours en cours, le Nantais se dit qu’il a « fait le bon choix d’aller vers la Class40. »



Diffusé le 23 novembre 2021

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand

59 min

Classement des podcasts dans Sports