56 min

Pos. Report #55 avec Benjamin Schwartz, Xavier Revil et Thierry Chabagny Pos. Report

    • Sports

Ce 55e épisode de Pos. Report, le premier de l’année 2022, est consacré au Trophée Jules Verne avec trois invités qui, depuis novembre, sont en attente d’une fenêtre météo pour s’élancer à bord de Sails of Change (auparavant Spindrift 2) : Benjamin Schwartz, Xavier Revil et Thierry Chabagny.

Ils commencent par expliquer leurs rôles respectifs à bord : Benjamin Schwartz s’occupe de la navigation, en compagnie du skipper Yann Guichard, en lien direct avec le routeur à terre, Jean-Yves Bernot ; Xavier Revil est chef de quart, l’équipage fonctionnant avec deux quarts de quatre ; Thierry Chabagny est navigant, passant son quart entre la barre, les réglages des voiles et, parfois, le réglage du pilote automatique. Un pilote utilisé pour la première fois sur cette campagne car capable de très bien barrer, particulièrement au reaching « parce qu’il n’a pas peur », explique Xavier Revil.



Ce dernier détaille ensuite les modifications effectuées l’hiver dernier sur Sails of Change, avec notamment une coque centrale raccourcie de trois mètres pour être à la même longueur que les flotteurs (37 mètres), une nouvelle déco, des safrans de flotteurs et un jeu de voiles neufs, ainsi qu’une casquette agrandie et fermée pour davantage protéger l’équipage. Thierry Chabagny confie son attachement à ce bateau avec lequel il a, en compagnie notamment de Xavier Revil, décroché le Trophée Jules Verne en 2012 lorsqu’il s’appelait Banque Populaire V, et qui « mériterait de battre le record. »



Benjamin Schwartz explique quant à lui ce qu’est une fenêtre idéale et les raisons pour lesquelles Sails of Change, passé deux fois en code vert fin novembre, n’est finalement pas parti. Si aucune opportunité ne se présente cette semaine, il précise que l'équipe surveille une éventuelle fenêtre autour du 20 janvier, la limite pour partir étant la première quinzaine de février. Xavier Revil et Thierry Chabagny racontent comment ils occupent leur temps en attendant, le second expliquant que la situation est rendue particulièrement compliquée par la nouvelle vague de Covid qui fait peser une menace constante d’être débarqué de l’équipage en cas de contamination.

Pour finir, Xavier Revil, le seul du trio à être permanent chez Spindrift Racing, évoque les débuts du team en 2021 sur le nouveau TF35, catamaran volant capable de décoller par 7 nœuds de vent – projet dont il est responsable au sein de l’équipe – et qui va se poursuivre en 2022 entre le lac Léman et l'Italie. Thierry Chabagny et Benjamin Schwartz expliquent quant à eux qu'ils ne sont pas encore fixés sur leur programme de l’année, concentrés à 100% sur cette campagne de Jules Verne.



Diffusé le 11 janvier 2022

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand

Ce 55e épisode de Pos. Report, le premier de l’année 2022, est consacré au Trophée Jules Verne avec trois invités qui, depuis novembre, sont en attente d’une fenêtre météo pour s’élancer à bord de Sails of Change (auparavant Spindrift 2) : Benjamin Schwartz, Xavier Revil et Thierry Chabagny.

Ils commencent par expliquer leurs rôles respectifs à bord : Benjamin Schwartz s’occupe de la navigation, en compagnie du skipper Yann Guichard, en lien direct avec le routeur à terre, Jean-Yves Bernot ; Xavier Revil est chef de quart, l’équipage fonctionnant avec deux quarts de quatre ; Thierry Chabagny est navigant, passant son quart entre la barre, les réglages des voiles et, parfois, le réglage du pilote automatique. Un pilote utilisé pour la première fois sur cette campagne car capable de très bien barrer, particulièrement au reaching « parce qu’il n’a pas peur », explique Xavier Revil.



Ce dernier détaille ensuite les modifications effectuées l’hiver dernier sur Sails of Change, avec notamment une coque centrale raccourcie de trois mètres pour être à la même longueur que les flotteurs (37 mètres), une nouvelle déco, des safrans de flotteurs et un jeu de voiles neufs, ainsi qu’une casquette agrandie et fermée pour davantage protéger l’équipage. Thierry Chabagny confie son attachement à ce bateau avec lequel il a, en compagnie notamment de Xavier Revil, décroché le Trophée Jules Verne en 2012 lorsqu’il s’appelait Banque Populaire V, et qui « mériterait de battre le record. »



Benjamin Schwartz explique quant à lui ce qu’est une fenêtre idéale et les raisons pour lesquelles Sails of Change, passé deux fois en code vert fin novembre, n’est finalement pas parti. Si aucune opportunité ne se présente cette semaine, il précise que l'équipe surveille une éventuelle fenêtre autour du 20 janvier, la limite pour partir étant la première quinzaine de février. Xavier Revil et Thierry Chabagny racontent comment ils occupent leur temps en attendant, le second expliquant que la situation est rendue particulièrement compliquée par la nouvelle vague de Covid qui fait peser une menace constante d’être débarqué de l’équipage en cas de contamination.

Pour finir, Xavier Revil, le seul du trio à être permanent chez Spindrift Racing, évoque les débuts du team en 2021 sur le nouveau TF35, catamaran volant capable de décoller par 7 nœuds de vent – projet dont il est responsable au sein de l’équipe – et qui va se poursuivre en 2022 entre le lac Léman et l'Italie. Thierry Chabagny et Benjamin Schwartz expliquent quant à eux qu'ils ne sont pas encore fixés sur leur programme de l’année, concentrés à 100% sur cette campagne de Jules Verne.



Diffusé le 11 janvier 2022

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand

56 min

Classement des podcasts dans Sports

RMC
RMC
Mathieu Blanchard
RMC
Sunday Night Productions
RFI