20 episodes

En amour, il y a toujours une première et une dernière fois. Et entre les deux, un chemin qui témoigne de l'évolution de nos vies. Dans "Première & Dernière fois", le nouveau podcast de Slate.fr, Lucile Bellan rencontre des personnes aux profils très différents. Des interviews intimes et intimistes, qui racontent les sexualités à travers leurs sexualités.

Première & Dernière fois Slate.fr

    • Sexuality
    • 4.6, 223 Ratings

En amour, il y a toujours une première et une dernière fois. Et entre les deux, un chemin qui témoigne de l'évolution de nos vies. Dans "Première & Dernière fois", le nouveau podcast de Slate.fr, Lucile Bellan rencontre des personnes aux profils très différents. Des interviews intimes et intimistes, qui racontent les sexualités à travers leurs sexualités.

    Charlie, 19 ans: «Ça me rend triste, je ne me rappelle pas de mon premier orgasme»

    Charlie, 19 ans: «Ça me rend triste, je ne me rappelle pas de mon premier orgasme»

    «J'ai voulu arrêter de me conformer à tout ce qu'on m'imposait: je n'ai plus honte de mon corps et de mes poils.» Charlie est une jeune femme de 19 ans qui habite Montréal. Féministe et passionnée de sexologie, elle mesure aujourd'hui combien il a été difficile pour elle de se trouver et de s'accepter dans une société qui multiplie les injonctions.
    En amour, il y a toujours une première et une dernière fois. Et entre les deux, un chemin qui témoigne de l'évolution de nos vies.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Can't Sleep», Eveningland

    • 45 min
    Damien, 42 ans: «Il faut 1/3 de libertinage, 1/3 de BDSM, 1/3 de vanille»

    Damien, 42 ans: «Il faut 1/3 de libertinage, 1/3 de BDSM, 1/3 de vanille»

    «Le BDSM, c'est beaucoup d'amour.» Damien est un homme de 42 ans, switch: à la fois dominant et dominé. Il entretient avec sa maîtresse une relation passionnée et passionnante autour de pratiques qu'il définit comme des offrandes. Pour lui, c’est une manière de vivre, une façon d’aimer, une quête d’absolu. Il raconte son histoire et sa façon d'aimer.
    En amour, il y a toujours une première et une dernière fois. Et entre les deux, un chemin qui témoigne de l'évolution de nos vies.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Can't Sleep», Eveningland

    • 48 min
    Félicie, 23 ans: «Comme je dis que je veux du cul, les mecs ont du mal à bander»

    Félicie, 23 ans: «Comme je dis que je veux du cul, les mecs ont du mal à bander»

    «Ça m'a pris du temps pour trouver et aller vers les personnes que je désire vraiment.» Félicie, 23 ans, est une jeune femme hétérosexuelle. Elle a beaucoup souffert de ses expériences sexuelles. Victime du slut shaming, elle a mis des années à trouver l'amour. Aujourd'hui, elle se définit comme une femme libre. 
    En amour, il y a toujours une première et une dernière fois. Et entre les deux, un chemin qui témoigne de l'évolution de nos vies.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Can't Sleep», Eveningland

    • 52 min
    Clarence, 24 ans: «Je me demande si être trans change mes relations sexuelles»

    Clarence, 24 ans: «Je me demande si être trans change mes relations sexuelles»

    «Le cul avec des filles, ça me terrifie un petit peu.» Clarence, 24 ans, est un homme trans. Tatoueur à Bruxelles, il nous accueille chez lui pour discuter de son parcours sexuel, qui a suivi son évolution personnelle sans y être lié à 100%.
    En amour, il y a toujours une première et une dernière fois. Et entre les deux, un chemin qui témoigne de l'évolution de nos vies.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Lexique de Clarence:
    Trans: Se dit des personnes ayant une identité de genre différente de celle assignée à la naissance en opposition aux personnes cis, qui elles, ont un genre qui correspond à leur sexe biologique.
    Non binaire: Désigne les personnes qui ne se reconnaissent pas dans une norme binaire de genre. Ces personnes ne sont ni homme ni femme, mais soit entre les deux, soit un mélange des deux, soit aucun des deux.
    Générique: «Can't Sleep», Eveningland

    • 45 min
    Lucie, 37 ans: «J'ai eu des relations sexuelles agréables avec des hommes, mais...»

    Lucie, 37 ans: «J'ai eu des relations sexuelles agréables avec des hommes, mais...»

    «Ce qui m'a perturbée, c'est le sexe avec une amie.» Lucie, 37 ans, est homo-amoureuse. Jusqu'à 24 ans, elle n'a eu des relations qu'avec des hommes. Sa vie a pris un virage lorsqu'elle s'est mise en couple avec sa meilleure amie. Aujourd'hui, maman et célibataire, elle réfléchit à son identité et à ses désirs.
    En amour, il y a toujours une première et une dernière fois. Et entre les deux, un chemin qui témoigne de l'évolution de nos vies.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Can't Sleep», Eveningland

    • 46 min
    Cyril, 39 ans: «Je me rappelle avoir gardé mes chaussettes»

    Cyril, 39 ans: «Je me rappelle avoir gardé mes chaussettes»

    «Depuis toujours, je suis complexé par mon corps.» Cyril, 39 ans, hétérosexuel, est père de deux enfants et graphiste et directeur artistique indépendant. Ses expériences avec ses partenaires l'ont poussé à se demander quelle est sa place d'homme dans le monde. «Ma femme n’a plus du tout de désir, je pense qu’elle ne voit plus son corps comme elle le voyait avant d'avoir les enfants. Je me vois pas faire l’amour à quelqu’un qui en a pas envie.»
    En amour, il y a toujours une première et une dernière fois. Et entre les deux, un chemin qui témoigne de l'évolution de nos vies.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Can't Sleep», Eveningland

    • 45 min

Customer Reviews

4.6 out of 5
223 Ratings

223 Ratings

Bruno F 87 ,

Il me tarde un nouveau podcast

Salut j’aime beaucoup ce podcast j’espère qu’il y en aura de nouveau très vite
À bientôt

Moodstep ,

Merci

Je suis étonnée des avis négatifs sur ce podcast car j’ai spontanément eu envie de venir vous féliciter après avoir écouté deux épisodes d’affilée. Je sais que je vais en écouter beaucoup d’autres car ces conversations décomplexées et rythmées par le questionnaire m’ouvrent l’esprit à d’autres façons d’être et de faire. Merci pour le ton et le contenu.

AmélocheBou ,

Une petite douceur

Je ne manque aucun épisode. Ce podcast permet de s’affirmer, se confirmer (et surtout ne pas se conformer !), de s’aimer, de partager, de continuer, de s’adonner, de respirer. Un vrai merci. 😌

Top Podcasts In Sexuality

Listeners Also Subscribed To

More by Slate.fr