1m

Procès du 13 novembre : les enfants des victimes témoignent 13 novembre : le procès du siècle

    • Actus du jour

Au palais de justice de Paris, les témoignages de victimes des attentats de Paris de 2015 se succèdent. Ce jeudi, les enfants des personnes tuées par les kamikazes ont livré des témoignages bouleversants. L'un des accusés a d'ailleurs réagi en répétant qu'il n'est pas un terroriste.
Les deux grands fils de Nicolas, tué au Bataclan, avaient 11 et 15 ans au moment du drame. "J'ai voulu mourir pour rejoindre Papa", raconte Marius. "Je ne comprends pas comment les accusés peuvent rire entre eux pendant les suspensions d'audiences !", lance-t-il à la barre. Farid Kharkhach, accusé d'avoir fourni des fausses cartes d'identité aux kamikazes, prend alors la parole. "Tous ces témoignages font saigner mon cœur. Je voudrais dire que je ne suis pas un terroriste", a-t-il déclaré.

Au palais de justice de Paris, les témoignages de victimes des attentats de Paris de 2015 se succèdent. Ce jeudi, les enfants des personnes tuées par les kamikazes ont livré des témoignages bouleversants. L'un des accusés a d'ailleurs réagi en répétant qu'il n'est pas un terroriste.
Les deux grands fils de Nicolas, tué au Bataclan, avaient 11 et 15 ans au moment du drame. "J'ai voulu mourir pour rejoindre Papa", raconte Marius. "Je ne comprends pas comment les accusés peuvent rire entre eux pendant les suspensions d'audiences !", lance-t-il à la barre. Farid Kharkhach, accusé d'avoir fourni des fausses cartes d'identité aux kamikazes, prend alors la parole. "Tous ces témoignages font saigner mon cœur. Je voudrais dire que je ne suis pas un terroriste", a-t-il déclaré.

1m