18 épisodes

RÉUNI POUR CHANGER LE MONDE, ce sont des conversations avec des personnalités inspirantes et engagées qui font bouger les lignes de notre société ; des femmes et des hommes de tous secteurs qui face aux grands défis de notre génération agissent pour changer le monde de façon positive. 

Changer le monde, c’est aussi ce qu’on essaie de faire à notre échelle chez RÉUNI avec nos vêtements et notre communauté. On pense que la solution pour une mode et une planète plus durables, c’est de produire moins de vêtements, et des vêtements qui durent plus longtemps. On vous explique ici comment on fait. 

Et si on a créé ce podcast, c’est pour aller à la rencontre des acteurs et des actrices du changement, servir de porte-voix à leurs initiatives, créer des synergies, réunir les bonnes pratiques, les partager et s’en inspirer ; et pourquoi pas aussi vous donner envie à votre tour de changer le monde !

Bonne écoute !

La team RÉUNI 

RÉUNI POUR CHANGER LE MOND‪E‬ RÉUNI

    • Culture et société
    • 4.9 • 55 notes

RÉUNI POUR CHANGER LE MONDE, ce sont des conversations avec des personnalités inspirantes et engagées qui font bouger les lignes de notre société ; des femmes et des hommes de tous secteurs qui face aux grands défis de notre génération agissent pour changer le monde de façon positive. 

Changer le monde, c’est aussi ce qu’on essaie de faire à notre échelle chez RÉUNI avec nos vêtements et notre communauté. On pense que la solution pour une mode et une planète plus durables, c’est de produire moins de vêtements, et des vêtements qui durent plus longtemps. On vous explique ici comment on fait. 

Et si on a créé ce podcast, c’est pour aller à la rencontre des acteurs et des actrices du changement, servir de porte-voix à leurs initiatives, créer des synergies, réunir les bonnes pratiques, les partager et s’en inspirer ; et pourquoi pas aussi vous donner envie à votre tour de changer le monde !

Bonne écoute !

La team RÉUNI 

    #18 — Sarah Corne — Partner Impact chez Founders Future — Créer et financer des entreprises à impact

    #18 — Sarah Corne — Partner Impact chez Founders Future — Créer et financer des entreprises à impact

    Chez RÉUNI on est convaincu que les entreprises ont le pouvoir et la responsabilité de participer au changement de société. Dans ce nouvel épisode de RÉUNI POUR CHANGER LE MONDE, on essaye justement avec Sarah Corne de comprendre pourquoi c’est le rôle des entreprises de changer le monde. 

     




    “La bonne nouvelle, c’est que les entreprises n’ont plus le choix. Elles doivent changer le monde, s'inscrire dans un vrai développement de croissance durable, retrouver leur utilité sociétale. Il est urgent de le faire car aujourd’hui les consommateurs veulent qu'elles changent, qu’elles aient une offre de produits et de services durables.”







     “Je crois beaucoup à la mobilisation des citoyens et au fait qu'aujourd'hui il y a un contre-pouvoir fort qui est le consommateur, le concitoyen. Près de 40% des consommateurs disent pouvoir boycotter une marque si elle n’est pas engagée. Les entreprises n'ont plus le choix : elles doivent changer le monde, avoir un impact positif sur la société et questionner leur raison d'être. C’est une question d’impact sur le monde, sur la planète, et de survie aussi de l’humanité." 







    Avec Sarah, on aborde aussi les solutions : Comment les entreprises peuvent-elles changer le monde ? Comment peuvent-elles avoir un impact et des externalités positives sur la société et les Hommes ?







    “Les entreprises doivent changer de posture, re-questionner leurs façons de faire, être beaucoup plus ouvertes, collaboratives, écouter davantage les consommateurs, le grand public, pour challenger leurs façons de faire et leur raison d'être.” 







    “Elles doivent être beaucoup plus transparentes et raconter aussi toutes les difficultés que ça représente. Elles doivent être beaucoup plus dans une posture d'éducation des consommateurs dans ce que le changement implique.” 







    Ce n’est pas simple de vouloir changer le monde dans une société capitaliste, mondialisée et régie par la performance financière. Alors, comment penser son modèle économique ? Faut-il créer des entreprises qui résolvent directement un problème, ou bien créer des entreprises à externalités positives ? Autant de questions auxquelles on essaye de répondre avec Sarah. 







    “Il faut pas vouloir aller trop vite. Il faut bien maitriser son marché avant de se poser la question d’investir une partie de ses bénéfices dans des actions philanthropiques. Il faut y aller step by step” 







    Finalement, Sarah nous explique ce qu’est un fond d’investissement à impact, quelles différences il y a avec un fond traditionnel, comment Founders Future accompagne ses projets, et où souvent le bât blesse dans les projets à impact. Bref, un épisode à écouter d’urgence avant de lancer votre projet à impact. 







    Références :




    So Press — https://sopress.net/

    Franck Annese — https://www.linkedin.com/in/franck-annese-33b6aaa0?originalSubdomain=fr

    UN Sustainable Development Goals

    https://www.un.org/sustainabledevelopment/sustainable-development-goals/

    La Fourche — https://lafourche.fr/

    Bonsoir — https://www.bonsoirs.com/

    Epycure — https://epycure.com/

    Michael Jeremiasz — https://fr.wikipedia.org/wiki/Micha%C3%ABl_Jeremiasz

    Castalie — https://www.castalie.com/

    Scale — https://scale.vision/fr/scalite/

    Pour contacter Sarah — Sarah@foundersfuture.com

    Profile Linkedin de Sarah — https://www.linkedin.com/in/sarah-corne-667334146?originalSubdomain=fr

    • 40 min
    #17 — Julien Devaureix — Sismique — Le monde change et on n'y comprend rien

    #17 — Julien Devaureix — Sismique — Le monde change et on n'y comprend rien

    Chez RÉUNI on aime la mode, mais on est aussi conscient des enjeux de notre époque et de notre monde, un monde de plus en plus complexe, en pleine mutation, tellement complexe que c’est parfois difficile de savoir quelle direction donner à nos projets. Alors on prend le temps, le temps d’un podcast, pour réfléchir à ces enjeux et être bien certain d’aller dans la bonne direction. 

     

     

    Pour cet exercice de haute voltige, on a demandé à Julien Devaureix, host du génialissime podcast Sismique, podcast dans lequel il reçoit des penseurs, des économistes, des philosophes, des technologistes ou encore des artistes pour justement décrypter la situation, de nous faire une synthèse de l’ensemble de ses interviews pour tenter d’y voir plus clair.

     

     

    Dans cet épisode, pas de solutions toutes faites, mais une réflexion, une prise de hauteur pour envisager le monde de demain. Julien revient sur l’histoire de Sismique puis il nous synthétise l’article qu’il a écrit il y a 1 an et demi — Game over : le monde change et on n’y comprend rien. 




     

    “L’article est très long et a plein de références, mais en gros il a pour but principal de faire le bilan de la problématique écologique actuelle en tant qu’enjeu majeur des décennies à venir, et de résumer les différents points de vue sur le sujet, les différentes postures et les arguments des uns et des autres pour justifier ces postures.”

     

     

    Julien nous explique comment il se positionne vis-à-vis de ce constat, pourquoi notre monde est si complexe et pourquoi sa complexité rend le changement si difficile. 

     

     

    “Je suis très conscient de l’énormité des défis, du fait que nous sommes pour le moment mal embarqués pour pouvoir les relever, mais en même temps il y a trop de choses que j’ignore, trop d’angles de vues différents, de composantes au problème, pour que je puisse me faire une opinion claire sur ce qui nous attend et sur qui a tord ou raison. “




     

    Il nous explique pourquoi on ne peut pas envisager le monde qu’au travers de l’écologie et pourquoi il est important d’avoir une pensée globale, systémique. 




     

    “Je suis convaincu que c’est en croisant les idées et les opinions et en laissant les gens s’exprimer et aussi se faire leur propre idée que l’on peut espérer trouver un terrain d’entente et adresser cette problématique écologique qui sous-tend toutes les autres.”

     

     

     

    Julien nous partage aussi son opinion sur les gens qui s’engagent pour changer le monde et nous dit comment selon lui on peut trouver sa place dans ce monde. 




     

    “Pour se mettre en mouvement, pour être activiste, il faut être convaincu que ce qu’on fait est bien, désirable. Et personnellement j’ai beaucoup de mal à faire le tri pour l’instant. Je deviens vite cynique dès que je tire le fil de chaque initiative que je rencontre.” 

     

     

     

    “Je pense en fait que la seule vraie boussole est au niveau individuel, et que les clés de tout ça sont à trouver dans la philosophie, voire la spiritualité (pas le dogme religieux), selon ce qu’on préfère.” 

     

     

    Finalement il nous partage sa vision de l’évolution du monde dans les prochaines années. Un épisode à écouter d’urgence pur mieux comprendre le monde demain ! 

     

     

    “ On va vers un monde qui se tend, vers un certain nombre de secousses dont certaines, comme l’épisode que l’on vit, sont imprévisibles. Pour moi l’enjeu est donc dans la construction de la résilience, c’est à dire la capacité à s’adapter et rebondir. C’est le mot clé pour les états, les collectivités, les entreprises et aussi les individus.” 

     

     

    Références de l’épisode : 

     

    Julien Devaureix : https://www.linkedin.com/in/devaureix/

    Sismique : https://podcasts.apple.com/fr/po

    • 1h 2 min
    #16 — Ghada Hatem — Fondatrice de La Maison des femmes — Faire sa part

    #16 — Ghada Hatem — Fondatrice de La Maison des femmes — Faire sa part

    Chez RÉUNI on aime la mode, mais on aime aussi les gens qui s’engagent pour changer le monde. Alors, aller à la rencontre de Ghada Hatem, la fondatrice de la Maison des femmes, était une évidence. Dans ce 16ème épisode de RÉUNI POUR CHANGER LE MONDE, on revient avec Ghada sur la genèse de son projet, sur la nécessité de créer un lieu dédié aux femmes qui subissent des violences. On parle aussi des solutions pour arrêter ce fléau. 







    “Réparer c’est bien, mais prévenir c’est mieux. [...] Arrêter les traditions néfastes, arrêter les coutumes violentes, arrêter l’éducation telle qu’on nous la propose aujourd’hui avec des rôles très assignés [...] Il faudrait détricoter tout ça pour que les anciens comprennent que ce n’est pas écrit.” 







    Quelles sont les raisons de la réussite du projet La Maison des femmes ? Pour ça, Ghada nous raconte les difficultés qu’elle a rencontrées, mais aussi les coups de pouce qu’elle a reçus dans son combat. Elle explique la nécessité de ne jamais baisser la garde car toutes les avancées sont bien fragiles. 







    “La clés du succès, c’est que votre cause soit relativement universelle et surtout de ne rien lâcher.”







    “Il suffit de pas grand chose pour qu'on recule brutalement.“







    On parle de sa vision pour la Maison des femmes, de son rêve d’ouvrir des maisons dans chaque ville, dans chaque pays, mais aussi de son rêve d’une société égalitaire, sereine et non violente. 







    “Je fais ma part ! Dans notre périmètre d’action, on a tous un champs de possible. Si chacun d'entre nous fait sa petite part avec son métier, son énergie, avec ses capacités, on ira très loin. Mais si chacun se dit “Trop compliqué, je passe mon tour”, alors on ira nulle part.” 







    “Mon plus grand rêve, c’est qu'on soit totalement égaux, sereins et non violents.”







    Finalement, on parle de ce qui lui donne de l’espoir et des initiatives qu’elle trouve inspirantes. En écoutant Ghada, en découvrant son engagement et celui de ses équipes, en prenant conscience de la réalité du problème qui nous concerne toutes et tous, vous comprendrez mieux pourquoi on a choisi de soutenir La Maison des femmes lors du lancement de notre Chemise en Popeline.  







    Références de l’épisode : 




    La Maison des femmes  - https://www.lamaisondesfemmes.fr/

    Aurelie Jean - https://fr.wikipedia.org/wiki/Aur%C3%A9lie_Jean

    Sabrina Herlory - MAC - https://www.instagram.com/sabrinaherlory/?hl=fr

    Katy Bontinck - https://twitter.com/bontinckkaty?lang=fr

    • 28 min
    #15 — Laurent Petit — Restaurant Le Clos des Sens — Re-connectons nous au vivant, au sol, à la terre, au végétal, plus que jamais.

    #15 — Laurent Petit — Restaurant Le Clos des Sens — Re-connectons nous au vivant, au sol, à la terre, au végétal, plus que jamais.

    Chez RÉUNI on aime la mode, mais on aime aussi bien manger ! Et par-dessus tout, on aime les choses et les aventures qui ont du sens. C'est donc tout naturellement qu'on est allé à Annecy à la rencontre de Laurent Petit, le fameux cuisinier derrière l'établissement Le Clos des Sens, 3 étoiles au Guide Michelin, qui a opéré il y a 5 ans un virage à 180° vers une cuisine plus locale, végétale et lacustre, une cuisine pleine de sens justement.




    "Je n'avais pas compris les fondamentaux de la cuisine, j’étais plus dans le paraître, dans l'esthétique, dans le mariage des saveurs."




    Dans cet épisode de 45 minutes, Laurent Petit revient sur son long cheminement depuis l'ouverture de son restaurant en 1992 jusqu'à son "cooking-out", comme il aime l'appeler, survenu un soir en plein service :




    "Un samedi soir un ami de longue date mangeait là avec ses enfants. Quand je suis passé à table à la fin, il m a dit : "C’était super mais j'ai pas tout compris, et je ne saurais pas te dire pourquoi j'ai pas tout compris, mais j'ai pas tout compris". Et ça ça m'a fait cogiter tout le weekend, ça m'a interpellé, et dès le mardi je suis allé à la rencontre de mes producteurs [...] Après ça tout a coulé de source, j'ai tout repensé."




    "C'est vraiment comme si j'avais traversé la place du village à poil. Ce que j'ai fait c'était violent, mais je savais que je devais passer par cette violence pour redémarrer."




    Dans cet épisode, on parle entres autres de pourquoi les cuisiniers sont devenus des cuisinier hors-sol, de comment la société de consommation a squeezé le cerveau des cuisiniers.




    "On a tout oublié : les saisons, l'origine du produit, le producteur qui est derrière, on sait pas d'où ça vient !"




    "On inverse le logiciel de pensée ! Quand vous rencontrez un producteur, ce n’est plus un produit que vous rencontrez, c'est un homme, un producteur, une histoire, quelqu'un qui va devenir un copain, un ami, et là on arrête d'être demandeur, on prend l'offre, et ça ça parait peut être désuet mais ça change tout ! "




    Avec Laurent, on parle de pédagogie et de comment transmettre, faire passer le message grâce à un militantisme en douceur. Il nous parle aussi de sa volonté de désacraliser la gastronomie, de casser ses codes qui n'apportent finalement pas grand chose quand on fait une cuisine qui a du sens.




    "Je veux profiter de mon statut de chef étoilé pour changer l'image de la gastronomie. Cette image de luxe, d'inaccessibilité m'insupporte."




    Il nous raconte aussi comment une fois qu'on a mis le doigt dans l'engrenage du sens, il n'est plus possible de ne pas savoir d'où vient le moindre ingrédient, le moindre objet dans son établissement :







    "Maintenant tout devient insupportable. Si le parquet je ne sais pas d'où il vient, où était planté l'arbre, ça m'est insupportable, je ne peux plus rien faire si ça n'a pas de sens."







    Finalement on évoque les maux de notre société, les raisons qui nous ont poussé à passer à côté des merveilles qui nous entourent. Et on essaye de trouver des pistes pour ralentir après cette crise du Covid-19 qui nous a poussé à mettre pause et à réfléchir au sens de nos vies.




    "On n’imagine pas les merveilles qu'il y a autour de nous, on passe à fond devant tout ça, sans appuyer sur pause."




    "Quand vous êtes entrepreneur, vous ne pouvez pas appuyer sur pause. Cette crise sanitaire, elle nous a obligé à appuyer sur pause, et pour moi c'est salutaire. Ça m'a appris, ça m'a imposé d'arrêter ce toujours plus, ces 2 journées en une, ça m'a appris à me coucher à 10h du soir et à faire à manger à ma femme, chose qui n'était jamais arrivée en 30 ans de mariage !"




    Quel bonheur de rencontrer Laurent Petit, quel souffle de fraîcheur et d'inspiration ! Sa démarche dans le monde

    • 45 min
    #14 — Rosalie Mann — Fondation No More Plastic — Pourquoi le plastique est une catastrophe pour nos océans et l'humanité, et pourquoi il faut définitivement s'en débarrasser (même le plastique recyclé)

    #14 — Rosalie Mann — Fondation No More Plastic — Pourquoi le plastique est une catastrophe pour nos océans et l'humanité, et pourquoi il faut définitivement s'en débarrasser (même le plastique recyclé)

    "Le micro plastique c'est un problème qui est invisible à l'oeil nu comme le coronavirus, mais pourtant il est vraiment réel. C'est une catastrophe énorme qui est en train de se jouer maintenant sous nos yeux, sauf qu'on ne le voit pas, il est invisible."

     




    Comment se débarrasser du plastique à l'époque du tout plastique ? Aujourd'hui le plastique s'est immiscé partout dans notre quotidien. Il est quasiment impossible de ne pas en utiliser sans arrêter de consommer totalement ! La conséquence de cette société du tout plastique, c'est la mort de millions d'animaux et des paysages défigurés. Mais le pire est invisible : en se dégradant, les plastiques, qui constituent les vêtements, les emballages et même nos brosses à dents, libèrent des micro et nano particules de plastique responsables de la mort de nos océans, des animaux et des humains. 







    " Pour éradiquer le plastique il faut refuser le plastique, réduire drastiquement le plastique dans sa consommation personnelle, challenger les marques qu'on aime pour qu'elles innovent. "







    Dans cet épisode de RÉUNI POUR CHANGER LE MONDE, on essaye avec Rosalie Mann, Fondatrice de la Fondation No more Plastic, mais aussi réalisatrice, photographe, en charge de l’image de personnalités, de comprendre les conséquences du plastique, d'apprendre comment s’en débarrasser et créer un monde sans plastique.







    "Quand tu es très clair et que tu parles de choses fondamentales qui concernent la vie, tu peux toucher les gens."







    Rosalie nous raconte comment elle a eu sa prise de conscience et pourquoi elle a décidé d'agir en créant une fondation. On parle de ce qu'elle a fait et de ce qu'elle a appris au cours de ces 2 dernières années. 




    "Plus on sera nombreux à demander le changement, plus le changement arrivera."







    Un épisode plein d'apprentissages sur comment sensibiliser les gens à une cause qui nous anime, comment changer le système en profondeur, comment la mode doit participer au changement des modes de consommation et pourquoi il ne faut pas tomber dans le piège du plastique recyclé.







    "Je suis désemparée quand je vois toutes ces marques qui par méconnaissance du sujet ou par envie de marketing se lance là-dedans.

    Il serait beaucoup plus ingénieux de trouver autre chose [...] de créer autre chose autrement et sans plastique."







    "Aujourd'hui on sait que le plastique recyclé n'est pas du tout une solution, ce n'est pas parce que tu vas le recycler que tout d'un coup il n'y a plus de micro plastique."







    Références :




    Manifesto de No More Plastic : https://www.nomoreplastic.co/programs

    Alexandra Cousteau : https://www.alexandracousteau.com/

    No More Plastic Kids : https://www.nomoreplastickids.com/home-fr

    Water, Le Pouvoir Secret de l'Eau : https://www.youtube.com/watch?v=Q8qZvtreTck

    • 55 min
    # 13 — Benjamin Gagneux & Victor Mercier — Documentaire Pour Eux — À la poursuite du bonheur et de la souveraineté alimentaire

    # 13 — Benjamin Gagneux & Victor Mercier — Documentaire Pour Eux — À la poursuite du bonheur et de la souveraineté alimentaire

    À LA POURSUITE DU BONHEUR ET DE LA SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE

    • 1h 12 min

Avis d’utilisateurs

4.9 sur 5
55 notes

55 notes

Clementine TSB ,

Mon petit plaisir du quotidien

Un vrai petit plaisir simple de la vie que de se caler avec la douce voix et surtout le super rire d’Adrien Garcia pour découvrir des parcours de vies inspirants... en plus en apprenant pour tendre vers un mode de vie plus respectueux 👌le seul souci est que j’ai presque écouté tous les épisodes d’edm et réuni 🙈

Marie Violette ,

Passionnant

Adrien Garcia est un formidable journaliste, qui sait tirer le meilleur de chaque invité dans chacun de ses podcasts ( ici et dans Entreprendre dans la mode). Merci Adrien de nous éclairer, et de nous donner à réfléchir...

clodywildcat ,

Au top

Excellent podcast. Continuez! 🙏🏼✨

Classement des podcasts dans Culture et société

D’autres se sont aussi abonnés à